31/05/2007

Conte de Grimm revisité

medium_Frere_joyeux.jpgLes éditions Paquet ont décidé de démocratiser la BD. Un album à 5 euros, « t'es cap de l'acheter ? ». Parmi les trois premiers titres de la collection Tekap, ne manquez pas ce délicieux Frère Joyeux. Renaud Dillies propose une adaptation d'un conte de Grimm. Le frère Joyeux, soldat démobilisé, retourne vers les siens. En chemin il croise des miséreux. Et ne peut s'empêcher de partager ses maigres provisions avec eux. Un jour, pour le remercier, un homme lui remet une sacoche magique en lui expliquant « Tout ce que tu voudras avoir dedans s'y trouvera... » Frère Joyeux profite de l'aubaine, mais avec parcimonie. Il pourra ainsi continuer à faire le bien tout au long de son voyage jusqu'à son dernier rendez-vous avec saint Pierre aux portes du paradis...
Frère Joyeux, Paquet, 5 euros

Frère Joyeux

07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Dillies, Paquet

30/05/2007

Jane la terreur

medium_Jande_des_dragons_2.jpgJane des dragons n'a peur de rien. Même pas d'un griffon. Elle décide, en pleine nuit, d'aller un chasser un sur les montagnes enneigées. Elle part en compagnie de Kentin, un peu couard, beaucoup souffre-douleur de la petite terreur. En chemin, ils rencontrent un prince charmant. Coup de théâtre, le jeune guerrière se transforme en jeune femme sensuelle prêt à tout pour obtenir les faveurs du bellâtre. Pourtant ce dernier est le pire des prétentieux. Il faudra l'arrivée inopinée d'une autre demoiselle pour que Jane reprenne ses esprits. Écrit par Dieter, dessiné par Guilloteau, cet album pour les plus jeunes peut se lire à plusieurs niveaux. Un régal pour les amateurs de doubles sens et de paraboles philosophiques..
Jane des dragons, Delcourt, 8,90 euros


07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0)

29/05/2007

Pirates secrets

medium_James_Boon_07_1.jpgLes services secrets anglais sont devenus légendaires. Mais qui est à l'origine du MI5 ? Gabella et Audibert donnent leur version, loufoque et délirante. A temps des pirates, une école de marins est très renommée. En son sein que des jeunes filles. Un seul garçon résiste : James Boon. Il occupe le lit n° 07 et en tirera son nom de code. Dans cette histoire très riche, il est question de pigeons voyageurs piégés, de nobles dépravés, de pirates cupides, de maïs américain trafiqué, de sirène et d'une belle élève, Clarice, le n° 08. Le deux numéros s'entendent parfaitement, mais la jeune fille est une espionne à la solde de Kiss, le méchant, très méchant... Les dessins, très cartoon, servent cette histoire que l'on verrait bien en dessin animé.
James Boon 07, Bamboo, 9,45 euros


07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0)

28/05/2007

Charly bascule

medium_Charly_13.jpgRien ne va plus pour Charly. L'adolescent, victime de visions prémonitoires (des jeunes filles se faisant assassiner), est suspecté d'être le tueur. Se sentant pris au piège, incapable de prouver son innocence, il préfère prendre la fuite en compagnie de son amie de coeur, Valentine. Ils mettent le cap au Sud, trouver refuge dans cette grange des Pyrénées qui a déjà été très utile à Charly et sa mère quand il était encore sous l'emprise du Captain Foudre (voir les cinq premiers tomes). A Paris, le véritable tueur, un sadique gagnant beaucoup d'argent en « mettant sur le marché » des prostituées en provenance des pays de l'Est, est lui aussi sur la piste de Charly. Son réseau, aux longues ramifications, retrouve la trace du jeune homme. La confrontation finale sera très violente. Lapière, le scénariste, loin d'abandonner son personnage, parvient à le faire évoluer, trouvant des ressorts dramatiques différents pour mettre en valeur ses capacités extralucides. Magda, la dessinatrice, déroule son trait élégant et précis, au service d'une série majeure de la collection Repérages. ("Charly", Dupuis 9,80 €)


07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0)

27/05/2007

Exploration spatiale

medium_Complexe_du_chimpanzé_1.jpgConquérir Mars. C'est le rêve de Hélène Freeman. Cette astronaute de la NASA se prépare depuis des années. Mais ce matin de 2035, elle n'a pas le moral. Elle vient d'apprendre que le programme martien (qui aurait dû l'expédier vers la planète rouge dans quelques mois) est différé de 20 à 30 ans. Elle ne sera pas la Neil Armstrong du 21e siècle. Au même moment, dans les eaux de l'océan Indien, la marine américaine récupère une sonde spatiale venant de pénétrer dans l'atmosphère. Une capsule Appolo habitée. Les deux hommes à bord prétendent être... Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Hélène va être réquisitionnée pour tenter de tirer au clair ce qui a tout l'air d'une supercherie. Le scénario de Richard Marazano plonge le lecteur dans un monde étrange, plein de paradoxe, où toutes les certitudes s'effondrent les unes après les autres. Une série servie par le dessin de Ponzio. Cet illustrateur travaille d'après photo. Cela donne parfois un côté figé aux attitudes des personnages (comme de mauvais acteurs). Un tout petit défaut vite oublié tant l'ensemble est abouti et se dévore d'une traite. ("Le complexe du chimpanzé", Dargaud, 13 €)


07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (1)

26/05/2007

Evitez d'être malade...

medium_Docteur_Bonheur_1.jpgNouveau départ pour Turk. Le dessinateur de Léonard, Robin et Clifton ne change pas de style, mais de registre. Ses productions, toujours très grand public, lui ont donné une notoriété certaine. Aujourd'hui, avec ce Docteur Bonheur scénarisé par Clarke, il ose le caustique, le sarcastique, l'humour noir et potache. Docteur Bonheur arrive toujours à la rescousse quand la situation semble désespérée. Aidé de sa plantureuse assistante Audrey, il tente de remettre sur le droit chemin des déprimés et autres défaitistes blasés. Sous forme d'histoires complètes de 2 à 12 planches, ce premier album laisse largement entrevoir les vastes potentialités de ce toubib hors normes. Sa façon d'aider un sculpteur maudit ou un couple stérile fait sourire. Le lecteur s'esclaffe quand il aide un jockey à remporter une course hippique. Le meilleur reste ce long récit où il tente de rendre service à un homme très malchanceux. La longue série de catastrophes égrenée au fil des situations, s'enchaînant parfaitement et ne faisant qu'empirer, est un véritable exercice de style de Clarke, mis en images avec enthousiasme par un Turk semblant retrouver une seconde jeunesse. ("Docteur Bonhuer", Le Lombard, 9,80 €)


07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0)

25/05/2007

Drogues naturelles et futuristes

medium_Ivresse_des_fantomes_1.jpgDans ce futur proche, le katazur est une drogue hallucinogène très recherchée. Naturelle, elle est pourtant très difficile à récolter. C'est au fin fond d'une jungle impénétrable que cette fleur a été découverte. Ses graines, sniffées, permettent aux amateurs de paradis artificiels de totalement se déconnecter de la réalité. Le problème, c'est la pollenisation de la fleur. Seul un papillon ayant deux trompes très longues permet aux katazurias de se développer normalement. Ce papillon, aux ailes noires marquées d'une tête de mort, est très toxique. La mort est certaine à qui effleure une de ses ailes. Pourtant le marché du katarzur est florissant et attise les convoitises. Lili, l'héroïne de cette série de SF écrite par Lupano et dessinée par Morgann, en fait les frais. Alors qu'elle va récupérer quelques papillons pour pollenniser ses fleurs, elle se retrouve au coeur d'un règlement de compte. La jeune fille, ancienne acrobate, aura bien du mal à se dépêtrer de cet imbroglio. Original, loin du politiquement correct, « L'ivresse des fantômes » est prévue en trois tomes. La première partie est très concluante. ("L'ivresse des fantômes", Delcourt, 12,90 €)

L'ivresse des fantômes, Tome 1 : Lili Fleur Bleue

07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0)

24/05/2007

Papillons maritimes

Une balade en mer vire au cauchemar. Dérivant sur l'océan, un trio va devoir apprendre à se connaître sous la plume de Patrice Lanoy.

medium_Complot_des_papillons.2.jpgLes joies de la plaisance. Et de la cohabitation. Ce roman, triple parcours initiatique, va crescendo tout au long de ses 200 pages. Le calme avant la tempête. Puis le cyclone.
Loïc, ce jour-là, est affairé à remettre un peu d'ordre et repeindre son bateau, le Morpho (nom d'un papillon qui explique le titre du roman). Un petit voilier qui n'a plus pris la mer depuis pas mal de temps. Démâté, pratiquement à l'abandon, il a subi, par contrecoup, la grosse dépression de son propriétaire. Loïc a beaucoup navigué avec sa femme. Mais cette dernière n'est plus là.
Le lecteur, dans les premières pages ne le sait pas. Il se doute simplement que cet homme, taciturne et triste, fuyant le genre humain, a une plaie ouverte à l'âme. Remettre les pieds sur le Morpho est une première étape pour tenter de passer le cap. Et quand on est à quai, difficile de ne pas se faire aborder par quelques passants.

Un drôle de couple
Loïc, pour la première fois depuis bien longtemps, accepte de parler avec un drôle de couple. Klara et son cousin Sol. Klara, adolescente de 15 ou 17 ans « au timbre léger et grave. Une voix comme ça, c'est de la dentelle qui étrangle ». Et Loïc de se laisser entraîner par cette brune, « un pull vert trop épais, le jean troué où il faut, le bandeau dans les cheveux, elle se tient tout au bord, la moitié des pieds nus dans le vide ». Elle est accompagnée de Sol, son cousin, autiste. « Drôle de piquet, ce garçon. Maigre, presque aussi grand et accoutré encore que sa cousine. Le triangle de son maillot de bain lui fait de longues cuisses de criquet et les cheveux clairs et fins qui retombent sans cacher les yeux noirs m'évoquent les photos de vacances aux couleurs gommées ».

Dérive
Le trio du roman de Patrice Lanoy est en place. Loïc est le narrateur. Il raconte comment, malgré ses réticences, il accepte de prendre à son bord les deux enfants pour une petite balade, au moteur, vers le large, là où des otaries ont pour habitude de se réunir. Une rencontre magique. Ils traînent un peu, un peu trop. Quand ils veulent rentrer, le moteur rend l'âme. La nuit tombe. Les lumières de la côte s'éloignent. Le lendemain matin, le trio se retrouve seul en mer, sur un bateau sans moyen de propulsion, ni radio ni fusées de détresse.
Loïc va devoir apprendre à connaître ses deux passagers si particuliers. Heureusement il y a de la nourriture et de l'eau en quantité dans les cales du petit Morpho. Perdus dans l'immensité, ils vont se déchirer, se haïr, se suspecter des pires intentions. Klara, notamment, devient très agressive envers Loïc quelle suspecte d'être un psychopathe ayant déjà tué sa femme et qui ne les a entraînés au large que pour les assassiner. Sol, l'autiste, va profiter des aléas pour démontrer ses capacités et même revenir à la vie, à la raison. Mais la dérive ne fait que commencer.
Si on met de côté l'invraisemblance de l'enchaînement de problèmes techniques pour justifier la dérive du trio, il reste un très beau texte, entre paranoïa et réflexion philosophique, entre violence et découverte de soi et de l'autre.

« Le complot des papillons », Patrice Lanoy, Seuil, 16 €

Le complot des papillons

07:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

23/05/2007

Comédienne habitée par son rôle

medium_Katharine_Cornwell.jpgKatharine Cornwell ressemble à une gravure de mode. Cette comédienne ne sourit jamais, ne pleure jamais. Elle semble comme en retrait du monde. Elle porte en elle un secret qui l'empêche de vivre normalement. A New York, dans les années 30, elle interprète Nina Leeds dans une tragédie ne remportant qu'un succès mitigé. Malheureuse en amour (son mari l'a quittée), elle a des difficultés financières. De plus son père est en train de mourir à petit feu, dans le coma depuis des mois. Un sombre tableau renforcé par le noir et blanc de Marc Malès, l'auteur complet de cet album très cérébral. Et pourtant, Katharine Cornwell a tout pour être heureuse et célèbre...
Katharine Cornwell, Humanoïdes Associés, 12,90 euros

Katharine Cornwell

07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2007

Justicier coréen

medium_Le_bandit_généreux.jpgChaque pays ou civilisation a, dans son histoire, la légende d'un justicier venu du peuple pour combattre les abus de pouvoir des puissants. En Corée, Lim Keok Jeong, le bandit généreux, est encore très présent dans l'imaginaire populaire. Lee Doo Ho, talentueux dessinateur, a décidé de retracer son histoire. Le premier tome permet de découvrir l'enfance et l'adolescence de cette force de la nature. Il y apprendra le maniement du sabre chez un vieux maître puis se trouvera deux frères de coeur. En noir et blanc, cet album accorde beaucoup plus d'importance à la psychologie des personnages qu'à l'action. La relation, exigeante et aimante, entre le maître et l'élève est parfaitement retranscrite.
Le bandit généreux, Paquet, 14,95 euros


07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0)