30/04/2009

Nouvel envol de l'Epervier

Epervier 7.jpg


L'Epervier est de retour dans un nouveau cycle d'aventures. Le héros, corsaire imaginé par Patrice Pellerin, s'était fait rare. Ce n'était pas une panne d'inspiration de son créateur, simplement les conséquences d'un changement d'éditeur. L'Epervier a quitté les rivages belges de Dupuis pour accoster à Toulon, en Méditerranée, chez Soleil. Premier résultat, la série bénéficie d'un plus grand format et la prépublication de cette nouvelle aventure dans trois fascicules, comme un feuilleton, enrichis de croquis préparatoires et reportages sur le travail de recherche de Pellerin. De retour en France, Yann de Kermeur n'abandonne pas sa vie aventureuse. Il est désigné par le roi pour mener une mission de la plus haute importance au Canada, nouvelle province où les Anglais tentent de contrecarrer les projets français. Du Québec, le lecteur n'en verra que les premières pages car l'essentiel de l'histoire se déroule à Versailles et en Bretagne. Le trait réaliste de Pellerin fait merveille, rendant encore plus passionnant ce récit aux multiples rebondissements.
« L'épervier » (tome 7), Soleil Quadrants, 12,90 €


10:24 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pellerin, soleil

29/04/2009

Refaire sa vie à 60 ans

Jim Harrison revient à ses premières amours : un road-movie plein de vigueur avec pour héros un sexagénaire meurtri mais plein d'ardeur.

Odyssée américaine.jpg


Si vous avez un petit coup de blues, notamment en constatant que vous vous faites vieux, précipitez vous sur ce roman de Jim Harrison. Vous retrouverez l'allant de vos vingt ans. Quel que soit votre parcours auparavant, vous ressortirez de ces 300 pages, lues forcément trop vite tant elles sont passionnantes, avec une pêche d'enfer et un maximum de projet.
Cliff, le héros de ce roman, avant de se lancer dans sa folle odyssée, est passé par une période noire. A 60 ans passé, il découvre que sa femme le trompe, qu'elle a décidé de vendre la ferme familiale (en ne lui laissant que 10 % du prix de vente) et pour couronner le tout il découvre sa chienne Lola, morte derrière son pick-up. Il croit l'avoir écrasée en revenant d'une de ses beuveries. Un ami lui prouve le contraire, Lola est simplement morte de vieillesse.

D'agriculteur à voyageur
Il va alors changer d'attitude. Après 25 années passées à vivre au rythme des saisons, à surveiller ses bovins et ses cerisiers, il va tenter de réapprendre à être libre comme l'air. Il monte dans sa voiture et décide de traverser les 49 états des USA en une année. Il part du Michigan et met le cap à l'ouest. Le lecteur embarque donc avec ce vieil Américain ayant décidé de remonter la pente de la plus simple des manières : toujours aller de l'avant. Cliff ne part pas complètement à l'aventure. Il a un peu d'argent de côté sur son compte en banque, l'adresse d'une fille facile et aussi celle d'une ancienne élève car avant de retourner cultiver ses terres, il a été prof de littérature.
Le premier choc pour Cliff c'est de se retrouver sans tâche à réaliser sur une ferme qui n'existe plus. Habitué à se lever aux aurores, il s'ennuie un peu le matin. Des heures immobiles durant lesquelles il réfléchit beaucoup sur son sort actuel et sa vie passée. Il découvre ainsi que la météo devient « le cadet de mes soucis ». « Une partie de l'esclavage mental qu'est l'agriculture tient au fait qu'on se dit toujours qu'il fait trop chaud ou trop froid, trop humide ou trop sec, ou qu'une tempête risque d'abîmer les fruits. »

Insatiable Marybelle
L'autre nouveauté pour Cliff, c'est de redécouvrir qu'il peut réaliser des prouesses au lit. Son ancienne élève, Marybelle, la quarantaine, typique desperate housewife, semble insatiable côté sexe. Il n'a pas une minute de repos. Sauf quand elle se met à téléphoner à ses amies. Pourtant Cliff ne supporte pas les téléphones portables. C'était déjà une pomme de discorde avec son ancienne femme, commerciale dans l'immobilier. Même quand ils faisaient l'amour, elle refusait de l'éteindre lui expliquant : « à quoi bon rater une commission de dix mille dollars afin de me faire baiser pour la cinq millième fois ? » Résultat, Cliff, après avoir jeté dans la cuvette des WC le portable offert par son fils, lâche cette sentence définitive : « L'usage du téléphone était bien pire que de marcher sur une crotte de chien ou, la nuit, dans une bouse de vache fraîche. »
Le périple de Cliff sur les routes américaines va se prolonger quelques semaines, le temps de rencontrer, entre autres, un éleveur de serpent à sonnettes, une serveuse gagnant plus en se transformant en modèle pour peintre du dimanche ou un docteur passionné de pêche (et encore plus de femmes infidèles).
Le héros va redécouvrir cette Amérique immortelle, humaine, presque légendaire. Il va se retaper le moral au gré des rencontres et cette embellie va être contagieuse pour le lecteur qui refermera ce livre avec petit pincement au coeur à l'idée de quitter cet homme et cet univers.

« Une odyssée américaine », Jim Harrison, Flammarion, 21 €

08:32 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jim harrison, flammarion

28/04/2009

HEXAGRAMME

scrameustache 39.jpg


Le Scrameustache fait partie de ces séries qui semblent s'être figées dans le temps. Gos, le créateur de cet extraterrestre toujours accompagné de Khéna et d'autres bestioles vertes que sont les Galaxiens, ne se lasse pas de cet univers de science-fiction pour les plus jeunes. Il bénéficie depuis quelques années de l'aide de son fils, Walt, qui collabore au dessin. Après avoir été une valeur sûre des éditions Dupuis, ce personnage a rejoint Glénat pour poursuivre ses aventures comme si de rien n'était. Dans « La clé de l'Hexagramme », les héros vont devoir mettre à l'abri un trésor découvert dans une vieille chapelle et menacé par la cupidité d'un riche propriétaire terrien.
« Le Scrameustache » (tome 39), Glénat, 9,40 euros


06:06 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gos, walt, glénat, scrameustache

27/04/2009

LES NÉOQUANTIQUES

meteors_02.jpg


Dans un futur proche, les intelligences artificielles, les IA, ont quasiment pris le pouvoir. L'homme a abandonné son libre arbitre. Plus de guerre, mais également beaucoup moins de liberté. Ces IA, des néoquantiques, totalement virtuelles mais qui sont représentées sous les traits de singes dans la BD, en devenant trop autoritaires, sont en train de basculer dans les pires travers de l'Humanité. Cette série de SF signée Duval (une pointure du genre ayant déjà à son actif Carmen McCalum et Travis) et Ugaki transporte le lecteur aux confins de l'univers. Les intrigues autour du pouvoir alternent avec des courses poursuites dans l'espace, plus classiques. Notamment cette chasse entre un vaisseau pirate et des jets de la police dans les restes de la « Deng Xiaoping Station, la plus grande construction humaine extraterrestre ». Une sorte de grande muraille orbitale, abandonnée et rouillée. Quant aux Meteors, donnant le titre à la série, ce sont des armures sophistiquées faisant passer Robocop pour une poupée Barbie...
« Meteors » (tome 2), Delcourt, 12,90 €


06:20 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : duval, ugaki, delcourt, meteors

26/04/2009

Thrillermania : le concours

triller.JPGLes éditions Pocket organisent un concours pour découvrir l'auteur de thriller de demain. Les candidats, qui n’ont jamais été publiés par une maison d’édition, vont pouvoir déposer leur manuscrit complet et un résumé via un site Internet : www.thrillermania.com.
Après lecture par un comité dédié, les résumés seront mis en ligne pour recevoir l’avis indicatif des internautes. À partir du 28 mai, le comité de lecture ne retiendra que 10 candidats. Ensuite, par vote éliminatoire, chapitre après chapitre, les internautes désigneront le vainqueur en 3 phases de lectures successives.
Enfin, le 29 juin après-midi, ce sera le moment de la révélation du gagnant dont le roman sera ensuite édité par Pocket début 2010.
Site Internet : www.thrillermania.com

09:12 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : pocket, concours, thriller

25/04/2009

LE CHANT DU RASTAMAN

Francis Blatte 1.jpg


Pour devenir une rock star, rien ne vaut les conseils des chanteurs qui ont déjà aligné les disques d'or. Francis Blatte, chômeur de 31 ans, vivant seul dans un petit appartement parisien, passionné par le reggae, aimerait bien gagner le jackpot en signant une mélodie imparable. Sa vie va basculer quand le poster de son idole, Bob Marley en personne, va lui parler. Et lui faire cadeau d'une chanson composée en 1976 et jamais enregistrée. Francis, un peu looser sur les bords, va presque oublier la mélodie de ce tube en puissance. Pour s'en souvenir, il va devoir aller dans une cabine téléphonique l'enregistrer sur son répondeur téléphonique. C'est là qu'il va se faire voler son perfecto par une vieille dame, propriétaire de la plus grande major au monde... Un héros improbable, des rebondissements encore plus incroyables : cet album de Mathieu Sapin est un bijou rare, élevant le délire pur au rang d'art ultime.
« Francis Blatte » (tome 1), Dargaud, collection Poisson Pilote, 10,40 €


24/04/2009

TODOS ENFERMOS

Helldorado 3.jpg


Violente, très violente cette série écrite par Morvan et Dragan. Le dessinateur, Noé, semble avoir d'abord dessiné les scènes de combat sans couleur, puis il a rajouté le sang, qui gicle sous les coups, larges taches rouges d'un monde de folie. Le troisième et dernier opus de cette histoire se déroulant du temps des conquistadores donne une conclusion plus optimiste que le récit initial. Sur une île, perdue au milieu de l'Atlantique, les militaires espagnols sont frappés par une redoutable maladie. Très contagieuse. Ils vont utiliser les indigènes pour trouver un remède. Mais ces derniers sont eux aussi frappés par le mal. Les deux communautés vont s'affronter, bien qu'elles soient de plus en plus affaiblies. Il faudra le réveil de quelques consciences, dans les deux camps, pour trouver une autre solution à ce massacre programmé. Une BD paradoxale qui, sous couvert de scènes d'une violence extrême, apporte un message d'espoir... et de paix.
« Helldorado » (tome 3), Casterman, 11,50 €


06:04 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : morvan, dragan, noé, casterman, helldorado

23/04/2009

Nouvelles ordinaires

Vies simples ou vies ratées ? Les personnages très ordinaires de ces nouvelles, signées Mark Greene, se posent forcément la question.

Greene M-Hermance.Triay01.jpgMon meilleur ami de mes jeunes années est-il toujours aussi abordable ? Mon premier amour pense-t-il encore à moi, parfois ? Que garderai-je de mon père quand il sera mort ? Ces questions, bêtes questions, les héros imaginés par Mark Green dans ce recueil de nouvelles se les posent. Ils s'interrogent d'autant plus qu'en filigrane se dessine la carte de leurs réussites, sociale, professionnelle, personnelle.
Des histoires de tous les jours, banales mais qui parfois correspondent à un moment clé de l'existence du principal protagoniste. Comme quand cet homme d'affaire, Parisien distingué, fasciné par sa coiffeuse et ses ongles démesurés, décide de la suivre, un soir, dans les transports en commun desservant la banlieue. Il ne rentrera pas chez lui et décide même d'éteindre son portable. « C'est l'heure de vérité, pensai-je. Dans un sens, ma vie n'avait été qu'une longue suite de préparatifs, une mise en place méthodique des conditions de basculement. Ce soir, j'en eus subitement la conviction, j'allais atteindre le point de non-retour. »

Premier amour
Mark Greene explore des solitudes comme il y en a tant autour de nous. Pas évidentes, pas forcément subies. Cécile est responsable du contentieux dans une grande société. Un poste important lui offrant une certaine aisance financière. Mais elle est seule à en profiter. Aujourd'hui elle a 40 ans. Ses rares amis ne lui souhaiteront pas un joyeux anniversaire. Il y a longtemps qu'elle leur a fait comprendre qu'elle n'aimait pas les anniversaires. Oui mais ce jour-là, « elle a quarante ans, et elle voudrait ne plus y penser. Elle aura beau tourner les choses dans tous les sens, elle sait qu'elle n'obtiendra ni réponses à ses interrogations, ni réconfort d'aucune sorte. » Elle se lance dans le nettoyage de la salle de bain. « Lorsqu'elle a terminé, elle se demande s'il reste encore un peu de travail. Les vitres sont propres, malheureusement. Elle a passé l'aspirateur il y a deux jours. » Le jour de ses 40 ans, elle se met à penser à son premier amour. Le jeune lycéen qui l'a embrassée pour la première fois. Elle va tenter de le retrouver, comme pour retrouver cette fougue qui l'a irrémédiablement désertée. Mais 25 ans ont passé...

Meilleur ami
Solitaire également cet homme, absorbé par son travail. Ses amis d'enfance il les a perdus de vue, petit à petit, sans raison, simplement par lassitude. « Je vivais comme un moine. Ma dernière petite amie m'avait quitté six mois plus tôt. Je n'avais même pas essayé de la retenir. » Quand il croise par hasard dans la rue son meilleur ami, ce dernier l'invite au restaurant. Toute la bande, quinze ans plus tard, se retrouve autour d'un repas bien arrosé. Il n'était pas invité, il partira le dernier.
Ces chroniques de la vie courante sonnent juste. L'auteur a beaucoup observé ses contemporains, devinant leurs doutes et espoirs dans des silences parfois lourds de sens. Il leur donne la parole, mais au final c'est un peu chacun nous qui parle.

« Les plaisirs difficiles », Mark Greene, Seuil, 16 €


06:00 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mark greene, seuil

22/04/2009

Dernier concert

Blattes 3.jpg


Chaque génération a son groupe de rock culte. « Les Blattes » auraient pu être les Beattles des années 2000. Il ne leur manquant pas grand chose : du talent, le sens du rythme, un compositeur, de l'imagination et des instruments... D'accord, ils partaient avec un sacré handicap, mais qui sait ? Dans ce 3e titre de leurs formidables aventures musicales, les Blattes, imaginés par Mo/CDM et dessinés par Gaël, sont obligés de travailler pour subvenir à leurs besoins. Ils seront bagagistes à Roissy. Le plan idéal pour monter dans un avion en partance pour Seattle, faire un pèlerinage sur la tombe de Kurt Cobain. Le voyage s'arrêtera en Jamaïque. Et ce n'est pas le fantôme de Bob Marley qui provoquera de bonnes vibrations. Une histoire désopilante pour des loosers hilarants.
« Les Blattes » (tome 3), Le Lombard, 10,40 euros


08:06 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mocdm, gaël, lombard

21/04/2009

Choc intégral

Tif tondu int 5.JPG


Quatre albums de Tif et Tondu. Ce ne sont pas moins de quatre albums qui sont regroupés dans ce 5e tome de l'intégrale des héros dessinés par Will sur des scénarios de Rosy, l'inventeur de M. Choc, le méchant de légende de cette série qui a connu son heure de gloire durant les années 60. Sur près de 200 pages vous pourrez déguster les trouvailles graphiques de Will et les intrigues, bourrées de rebondissements de Rosy. En préambule, dans une interview, ce dernier explique qu'il aurait voulu changer l'ambiance de la série mais que les lecteurs redemandaient sans cesse du Choc. Cela ne l'empêchait pas de saupoudrer ses récits de fantastique comme dans le dernier titre du recueil, « Le grand combat ».
« Tif et Tondu, intégrale » (tome 5), Dupuis, 22 euros


06:45 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : will, rosy, dupuis, tif et tondu