25/06/2009

Le jade et le rubis

 

Jade et le rubis.jpgKate Furnivall, pour son premier roman, signe un pavé de près de 500 pages alliant souffle historique, dépaysement et amour impossible. Chassée de Russie par les Bolchéviques, Valentine se réfugie en Chine en compagnie de sa fille Lydia. Une belle adolescente de 15 ans qui va rencontrer l'amour dans une venelle des bas-fonds de la ville. Coup de foudre pour Chang An Lo, révolutionnaire intrépide ayant choisi le camp de Mao. Sur fond de révolution, les deux amoureux vont devoir choisir entre leur conscience de classe et cet amour absolu.

L'extrait : « D'un geste de la main, Lydia repoussa une mèche de cheveux qui avait glissé de sous son chapeau et, ce faisant, elle notait que l'étranger retenait son souffle et esquissait un sourire. Il tendit la main et elle crut qu'il allait passer les doigts dans sa chevelure flamboyante, mais il désigna simplement le vieil homme qui avait rampé jusqu'au seuil d'une habitation. » (Calmann-Lévy, 20,90 €)

Les commentaires sont fermés.