30/09/2011

L'hôpital et ses monstres : le nouveau San-Antonio de Patrice Dard décape les zygomatiques

 Quand San-Antonio met les pieds dans un hôpital, le trou de la sécu n'a plus qu'à compter ses abattis car les malades se transforment en morts !

 

San-Antonio, Patrice Dard, Fayard, Bérurier, monstres

Qu'on le veuille ou non, les nouvelles aventures de San-Antonio rédigées par Patrice Dard, n'ont rien perdu de leur truculence ni de leur régularité. « Comme sur des roulettes » est le second titre à paraître cette année chez Fayard. Le héros, toujours le cœur sur la main, décide d'accompagner sa maman au chevet de Bérurier. L'adjoint au sexe gigantesque est terrassé par une crise de goutte. Rien d'étonnant quand on sait les quantités de cochonnailles et de picrate ingurgitées par l'ogre du quai des Orfèvres. L'intrigue est lancée par la curiosité maladive de San-Antonio. En descendant du bus et en jetant ses tickets, il remarque dans la poubelle un cahier rouge. Et le subtilise. Dans la minute qui suit, un infirmier farfouille dans la poubelle et retourne dans l'hôpital, soucieux. Sentant l'embrouille, le flic le plus célèbre de France le suit et débarque dans le service RTT. N'allez pas croire que des salariés français tombent malade de devoir moins travailler (San-Antonio c'est de la fiction mais faut quand même pas exagérer). RTT veut dire « recherche en thérapie tératologique ». Et des monstres, s'il n'y en a pas beaucoup dans ce petit service, ils sont particulièrement difformes et effrayants.

C'est pas pour me vanter, mais des histoires tordues j'en ai lues des centaines dans ma carrière de petit chroniqueur littéraire provincial. Et cette fois encore, Patrice Dard parvient à m'étonner. L'infirmier est retrouvé mort, enfermé dans un placard, un bistouri dans le ventre. Le cahier rouge semble être la cause de ce décès, mais San-A se le réserve pour un peu plus tard, comme un atout planqué dans la manche. Après, les péripéties s'enchaînent avec maestria : action, poursuite, baston, rebondissements. Manque les traditionnelles dites « de cul ». Exactement elles sont dissociées du récit. L'auteur explique dans un avertissement que « suite à la misérable embrouille DSQ (ce Strauss qui préfère le frotti-frotta à la valse), j'ai décidé de rester prudent vis-à-vis du sexe. J'ai jugé préférable de rassembler toutes les séquences olé olé à la fin de l'ouvrage, dans un chapitre spécial que tu pourras arracher afin de les soustraire à la lecture de tes bambins déjà presque aussi concupiscents que toi. »

 

Lourdes et ses miraculés

On aura beau dire, un polar français sans scène se déroulant en province c'est un peu comme un roman de Katherine Pancol sans répétition : ça manque de crédibilité. L'équipe de San-Antonio, les méchants et quelques monstres en goguette vont faire un tour à Lourdes, cité de Bernadette et des marchands du temple, chassés en leur temps de Jérusalem par un certain Jésus. La vision de cette débauche de religion nous fait un peu penser aux scènes du « Miraculé », superbe film (un pléonasme de plus...) de Jean-Pierre Mocky. Et ça file un peu le bourdon au commissaire qui est beaucoup plus philosophe depuis sa reprise en mains par le fiston Dard.

« Si on réfléchit bien, il faudrait arrêter de réfléchir pour être heureux. Moi ce qui me gangrène la vie, ce sont mes idées, mes pensées, mes envies, mes dégoûts. Tout ce qui agite mon esprit sans jamais l'apaiser. (…) J'aspire au froid de mes sentiments, à la rigidité cadavérique de mes sensations, à la paix de la viande, laquelle passe toujours, hélas, par l'extinction des feux de l'âme. » Il est triste San-Antonio, voire dépressif ? Non, simplement un peu fatigué après un peu plus de 200 romans menés tambour battant. Mais ce bref séjour à l'hôpital devrait lui redonner un peu de vitalité.

« Comme sur des roulettes », Patrice Dard, Fayard, 6,90 €

29/09/2011

Le come-back de Choc au menu du 10e tome de l'intégrale Tif et Tondu par Will et Desberg chez Dupuis

Tif et Tondu, Monsieur Choc, Will, Desberg, Dupuis, Tillieux, Rosy

Tif et Tondu, Monsieur Choc, Will, Desberg, Dupuis, Tillieux, RosyBeau succès de la collection des « Intégrales » des classiques Dupuis, la reprise des aventures de Tif et Tondu en est déjà à son dixième volume. Will est toujours au dessin (et au sommet de son art) et Desberg, au scénario, obtient enfin l'autorisation de reprendre le personnage du méchant absolu : Monsieur Choc. La figure de ce bandit distingué, en smoking, heaume d'acier cachant son visage, a été créé par Rosy. Après une longue éclipse, il revient donner un peu de piquant aux enquêtes du barbu et du chauve. Un dossier d'une vingtaine de pages, signé Didier Pasamonik, explique les conditions de cette reprise et les difficultés de l'époque des éditions Dupuis. Reste le plaisir des yeux : les femmes de Will, grandes, filiformes, les yeux en amandes et les lèvres pulpeuses. Un régal qui n'a pas pris une ride.

 

« Tif et Tondu, l'intégrale » (tome 10), Dupuis, 19,95 €

28/09/2011

Marie-Antoinette, « La reine fantôme» de Rodolphe et Goetzinger, héroïne d'un « Long-courrier » chez Dargaud

Annie Goetzinger, Rodolphe, Marie-Antoinette, reine fantôme, Dargaud

Annie Goetzinger, Rodolphe, Marie-Antoinette, reine fantôme, DargaudAnnie Goetzinger, pour une fois, fait une infidélité à son scénariste préféré (Pierre Christin) pour un roman graphique écrit par Rodolphe. Une passion commune des fantômes leur a inspiré cette histoire de femme peintre habitée par le spectre de Marie-Antoinette. C'est en peignant le décor bucolique des jardins du Trianon que Maud de Brunhoe découvre ses talents de médium. Dès lors elle sera toujours accompagnée par le fantôme de la reine décapitée. Un esprit qui ne peut plus trouver le repos éternel et qui découvre avec étonnement la vie culturelle française de ces années 30 foisonnantes. Un récit de femmes permettant à la dessinatrice de l'Agence Hardy de signer des planches en couleurs directes d'une grande beauté.

 

« Marie-Antoinette, la reine fantôme », Dargaud, 14,95 €

27/09/2011

« La fille de Paname » ou la vie tumultueuse de Casque d'or racontée par Galandon et dessinée par Kas au Lombard

Laurent Galandon, Kas, Lombard, Casque d'or, la fille de Paname

Laurent Galandon, Kas, Lombard, Casque d'or, la fille de PanameNom : Elie, prénom : Amélie, surnom : Casque d'or. Laurent Galandon (scénario) et Kas (dessin) retracent la vie de la célèbre figure des rues parisiennes dans « La fille de Paname ». Amélie, fille de blanchisseuse, belle et audacieuse, ne veut pas de la vie miséreuse de sa mère. Tombée amoureuse de Matelot, serrurier de son état, elle le quittera quand il voudra se marier avec elle et avoir des enfants. Amélie ne veut pas d'une vie normale. En rencontrant la Belle-Hélène, tapineuse de son état, elle découvre un nouvel amour et un métier plein d'avenir. Casque d'or vient de naître, avec son cortège de clients, de souteneurs et de malheurs. Une BD d'une qualité graphique indéniable, au service d'une histoire entre joies et larmes.

 

« La fille de Paname » (tome 1), Le Lombard, 15,95 €

26/09/2011

Une nouvelle guerre froide risque de se déclarer dans la saison 2 d'Empire USA de Desberg

Desberg, Empire USA, Reculé, Queireix, Dargaud

Desberg, Empire USA, Reculé, Queireix, DargaudAmateurs de conspiration, de politique fiction et de théorie du complot la saison 2 de « Empire USA » est pour vous. Desberg semble avoir trouvé la formule qui lui convient. Tout en conservant la contrainte de l'album de 46 planches, il maintient le rythme en faisant dessiner chaque épisode par un dessinateur différent. Ainsi viennent de paraître les deux premiers titres avec Reculé et Queireix au dessin. Jared Gail a quitté la CIA et est désormais au service d'un milliardaire américain. Son passé (la saison 1) remonte à la surface quand il reçoit un SMS de Duane, son ancien équipier. Un ultime message car le jeune agent vient d'être abattu dans le bureau d'un avocat anglais. Jared va officieusement reprendre du service et aller enquêter sur place. Une plongée dans « Londongrad », cette ville dans la ville où les millions des oligarques russes circulent sans limites. Certains Russes qui veulent retrouver leur prestige d'antan, quitte à déclencher une nouvelle guerre froide.

« Empire USA saison 2 » (tomes 1 & 2), Dargaud, 11,95 € Le tome 3 paraîtra le 14 octobre.

25/09/2011

La fuite de Park : nouvel épisode d'AlterEgo, la série BD qui peut se lire dans le désordre

alter ego, dupuis, renders, lapière, reynès

alter ego, dupuis, renders, lapière, reynèsAlterEgo, série multiple écrite par Renders et Lapière, se dévoile encore un peu plus avec la parution de cette quatrième histoire. Le lecteur suit cette fois les péripéties centrées autour de Park. Un jeune pêcheur coréen, enlevé et enfermé dans un asile psychiatrique de luxe aux Bermudes. Drogué quotidiennement pour qu'il oublie ses soucis et son passé, il reprend petit à petit pied dans la réalité quand il cesse de boire les jus de fruits contaminés. Il se souviendra de sa femme, de sa fille et de sa grand-mère. Il tentera alors de fuir mais réalisera rapidement que ce ne sera pas une mince affaire. Il croisera dans sa cavale Fouad au centre d'un précédent album. Et cette histoire est aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur Noah et Jonas, les deux prochains personnages de cette série à part, chaque titre pouvant être lu indépendamment des autres et dans n'importe quel ordre. Une superbe réussite à mettre également à l'actif du dessinateur principal, Reynès.

 

« AlterEgo » (tome 4), Dupuis, 11,95 €

24/09/2011

La perle pourpre ou l'histoire d'un bordel en 1887, nouveau pari d'Arleston chez Glénat

Arleston, Pelinq, Melanyn, Vincent, Perle pourpre, Glénat, bordel

Arleston, Pelinq, Melanyn, Vincent, Perle pourpre, Glénat, bordelA Paris en 1887, la Tour Eiffel est en pleine construction (et polémique), Ferdinand de Lesseps cherche des millions pour construire le canal du Panama et Chimère, fillette de 13 ans est mise aux enchères à la Perle pourpre, maison close réputée. Exactement, c'est sa virginité qui est proposée au plus offrant. Loin des gags désopilants des Trolls ou des aventures de Lanfeust, Arleston a repris son véritable patronyme, Pelinq, pour signer le scénario d'une nouvelle série entre érotisme et lutte sociale. Aidé de Mélanyn et de Vincent au dessin, il décrit cette petite société où les filles ne sont que des marchandises, louées pour quelques heures par les grosses fortunes du moment. Des poupées de chair fraîche avec qui tous les jeux sont permis. Mais Chimère, malgré son jeune âge, semble parfaitement au fait des mœurs de sa nouvelle demeure et on devine, à l'issue de ce premier tome, qu'elle a une idée derrière la tête la poussant à accepter sans broncher ces multiples humiliations.

 

« Chimères 1887 » (tome 1), Glénat, 13,50 €

23/09/2011

Le Léviathan de Scott Westerfeld chez Pocket Jeunesse poursuit sa route à la rencontre du Béhémoth

Béhémoth, Léviathan, Scott Westerfeld, Pocket Jeunesse

Il est des univers littéraires qui longtemps après la dernière page tournée continuent à vous faire rêver. Léviathan, la nouvelle saga imaginée par Scott Westerfeld (Ugglies, Midnighters) est de cette veine. Un an après la publication du début des aventures de Deryn et Alek, les deux jeunes héros sont de retour dans un copieux volume de 500 pages richement illustré et intitulé « Béhémoth ». Ce récit d'histoire alternative se déroule en 1914, à l'aube de la grande guerre. L'empire allemand a des envies d'expansion malgré sa prise en tenaille entre les britanniques et les Russes. Tout l'intérêt du récit, directement inspiré des véritables événements, est de présenter une société ayant évolué différemment. Les Anglais ont développé le Darwinisme ou l'art de créer des animaux utiles alors que les Allemands, les clankers, tirent leur puissance de la fabrication de machines.

 

Deryn, orpheline, se fait passer pour un garçon pour servir sur le Léviathan, un « souffleur d'oxygène », sorte de baleine des airs transformée en forteresse volante. A son bord le jeune Alek, prince héritier de l'empire austro-hongrois, y a trouvé refuge en fuyant les Allemands. Dans ce second tome, on retrouve le vaisseau amarré au-dessus de Constantinople. Les diplomates anglais ont pour mission de rallier les Ottomans. C'est dans cette ville cosmopolite, véritable nid d'espions et de traitres que l'intrigue se déroule. On y croise par exemple « des golems de fer. Ils protègent le quartier juif. » Ce sont des « mécanopodes à la silhouette quasi humaine. Ils avaient des jambes courtaudes, de longs bras et des visages lisses. Ils étaient ornés d'étoffes rayées et de symboles étranges, et ne portaient aucune arme dans leurs mains griffues. »

Les bonnes raisons pour lire Béhémoth sont légion, de la relation de plus en plus amicale entre les deux héros à la découvertes de nouveaux animaux comme ces loris perspicaces aux pouvoirs étonnants. Quant au Béhémoth qui donne son nom au livre, vous devrez attendre les derniers chapitres pour le voir en action. Mais vous ne le regretterez pas !

« Béhémoth » de Scott Westerfeld, Pocket Jeunesse, 19 €

22/09/2011

SnOOp bOOk : lisez comme vous êtes

Un livre sous forme de carnet de bord, des indices au fil des pages : plongez dans le monde du SnOOp bOOk des éditions Soleil

 

Ceux qui pensent que le livre est appelé à disparaître car totalement dépassé par les nouvelles technologies oublient que c'est aussi un objet. Ce côté manuel, les éditions Soleil ont décidé de le mettre en avant dans une nouvelle collection, un nouveau concept : le SnOOp bOOk.

S'adressant plus spécialement aux adolescents, il a la forme d'un carnet de bord tenu par le héros ou l'héroïne. Le lecteur est à ses côtés pour découvrir les événements, il a lui aussi la possibilité de manipuler les indices qui vont de coupures de journaux à des documents officiels en passant par des badges avec codes secrets. Rajoutez des illustrations couleurs et une dernière partie à ne lire que si on pense avoir découvert la solution de l'énigme et on comprend mieux pourquoi ce SnOOp bOOk est bien plus qu'une simple somme de feuilles de papier.

Trois titres viennent d'être lancés à la fin du mois d'août et ils ont fière allure dans les rayons des nouveautés. Différents univers sont abordés, de la science-fiction à celui des geeks en passant par la musique rock. Un large choix pour exploiter au maximum les nombreuses possibilités de ce nouveau concept.

 

Mission M'Other

SnOOp bOOk, Mission m'other, Pierre Bordage, Soleil, Melanyn, Nicoloff, Geek battle, Dark ligntMission M'Other est écrit par Mélanyn avec Pierre Bordage. Si la première n'a que quelques scénarios de BD à son actif, le second est une pointure de la SF française. Lia, 15 ans, seule survivante de la Mission M’Other, revient sur terre dans une capsule de détresse. Elle se rend vite compte que toute la population a disparu, laissant derrière elle les vestiges de notre civilisation. Elle va donc entamer un périple à travers la France pour retrouver les hommes, comprendre ce qui s’est passé, étudiant sur sa route les moindres indices qu’elle pourra glaner : messages, photos, plans, carte d’accès… Lui permettront-ils de découvrir à temps le rôle qu’elle a à jouer ?

 

Geek Battle

Geek Battle de Sarmiento et Mady plonge le lecteur au cœur du monde des geeks, ces passionnés d'informatique vivant dans un monde virtuel. Wilfried est en première année à Stanford, l’université où se déroule le plus grand concours Geek jamais imaginé : le Geek Battle. Il décide de tenir un journal de bord pour rendre compte de ses aventures dans ce tournoi qui dure plusieurs semaines. Mais un jour à peine après le lancement, un jeune étudiant est retrouvé mort au pied d’un immeuble. La police conclut au suicide, mais sa petite amie est persuadée que c’est impossible. Wil va être malgré lui poussé à mener l’enquête.

 

Chloé and the Dark Light

Le milieu de la musique rock est au centre du troisième titre écrit par Nicoloff (lui aussi scénariste de BD). Chloé vient de gagner le concours de ses rêves : elle part en tournée avec les Dark Light, son groupe de musique préféré. Avec sa meilleure amie Emma, elles vont vivre au rythme des concerts, et fréquenter leurs idoles. Mais le groupe reçoit des lettres de menace et les incidents se succèdent sur la tournée.

Originaux, alliant inventivité et imagination, ces trois titres sont vendus 19,90 euros chacun.

Et pour aller un peu plus loin, n'hésitez pas à vous rendre sur le site de la collection qui offre de nombreux bonus et d'autres liens en rapport avec les trois titres. 

 

 

20/09/2011

Les monstres débarquent au Lombard

 

Monster Allergy, Centomo, Barbucci, Artibani, Canepa, Lombard

Monster Allergy, Centomo, Barbucci, Artibani, Canepa, LombardLes monstres changent de crèmerie. Habitués à batifoler chez Soleil, ils seront désormais abrités par Le Lombard. Les monstres ce sont ceux de « Monster Allergy », la série phénomène lancée par Centomo, Artibani, Barbucci et Canepa. Des auteurs italiens qui ont su faire fructifier cet univers en s'entourant d'un studio. Une productivité qui se retrouve dans la forme des albums. Ce n'est plus une aventure qui est proposée dans chaque volume, mais trois. Pour inaugurer la série, les deux jeunes héros, Zick qui voit les monstres et son amie Elena devenue une « abriteuse » vont aller dans une citadelle secrète suspendue au-dessus de falaises à la recherche du Gorka Blanc, puis ils seront face à deux sœurs menacées par des fantômes et enfin ils devront affronter l'Ombre. Entre manga et univers Disney, Monster Allergy est (avec WITCH des mêmes auteurs) la série jeunesse symbole des années 2000. Elle se décline également en dessin animé diffusé, entre autres, sur M6.

« Monster Allergy next gen » (tomes 21 à 23), Le Lombard, 14,95 €