02/06/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Étonnants touristes (1)

Jeune, j'ai beaucoup voyagé. Aujourd'hui, je me contente de faire un peu de tourisme. La semaine dernière, durant trois jours et en compagnie de mon épouse qui elle aussi en avait bien besoin, j'ai tout coupé pour un séjour dans un hôtel de la Costa Brava. Trois jours au calme, loin de l'actualité et des soucis du quotidien. En théorie.

Dans la réalité, notre chemin a croisé d'étonnants touristes. Français, bien évidemment... Premier choc à la réception de l'hôtel. Un groupe de quatre personnes, deux couples, accapare la jeune femme au sourire radieux. Elle a du mérite. Son badge nous apprend qu'elle s'appelle Svetlana. Zen, Svetlana, malgré les grimaces d'un petit moustachu en short et sandales ouvertes (avec chaussettes). « J'ai demandé vue sur la mer. Je n'ai pas la vue. Vous devez m'offrir le repas de midi en dédommagement ! ». Nous observons le pauvre homme monter dans les tours. Il devient rouge. Gare à la crise d'apoplexie. Discrètement, Svetlana demande à un responsable qui, fort de son expérience, renifle le vindicatif un peu lourd et donne son accord.

Il est tout fier maintenant le petit moustachu. Il appelle bruyamment sa femme restée en retrait. « Monique ! Monique ! ». La prend à témoin pour se vanter de son efficacité et de s'étonner auprès de ses amis : « Vous auriez dû négocier le repas du midi. Quand, même, on n'a pas la vue ! ». Nous avançons d'un pas, persuadés que notre tour arrive. Perdu, c'est Monique qui part à l'assaut de la pauvre Svetlana.

À suivre...

Les commentaires sont fermés.