08/09/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : La meute sonne l'hallali

hollande, thevenoud, scandale, trierweiler

Quand tout est bu, ne reste que le dépôt du fond. Une lie douteuse et infecte, qui vous ferait presque oublier le goût excellent du vin dégusté quelques instants avant. En France, depuis la rentrée, j'ai l'impression qu'on ne nous sert plus que des fonds de bouteilles. Au goût âcre et amer.

Tout a commencé avec la « cuvée du redressement » de Montebourg.Viré l'impertinent ! Un nouveau gouvernement plus tard, et le voilà plombé en moins d'une semaine par l'affaire Thévenoud. Ce député ambitieux, grand pourfendeur des exilés fiscaux, obtient un maroquin de secrétaire d'État. Problème : il oublie de déclarer ses revenus depuis trois ans. Juste avant, Valérie Trierweiler règle ses comptes. Un livre à charge pour un président au plus bas dans les sondages.

Phénomène de meute, une sorte d'hallali virtuel est lancé partout sur les réseaux sociaux. Petit exemple : les chefs d'État de l'OTAN assistent à une parade aérienne. La tête en l'air, ils regardent tous dans la même direction, vers la gauche. Tous sauf François Hollande qui fixe on ne sait quoi à droite. La photo, prise par un amateur, provoque des commentaires désobligeants. Forcément...

hollande, thevenoud, scandale, trierweiler

Et voilà qu'apparaissent dans les rues des voitures floquées du slogan « Hollande démission ! ». Qui donc osera circuler avec un tel véhicule ?

Et si, malgré sa solide carapace d'homme politique habitué aux coups, Hollande craquait ? Alors, après l'hallali, place à la curée. Mais qui dans la meute hurlante aura les dents suffisamment longues pour s'imposer ? Malheur au vaincu, gare au vainqueur.

Les commentaires sont fermés.