08/10/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Petits trains en direct

sncf

Rien de tel pour une entreprise à l'image de marque un peu poussiéreuse de communiquer sur un gadget cool et moderne. Prenez la SNCF, moquée dans le meilleur des cas pour ses grèves et retards récurrents, dans le pire ses catastrophes à cause d'aiguillage défaillant.

Depuis hier, ils ont mis en ligne sur leur site la carte interactive de géolocalisation des trains en temps réels. Une sorte de GPS global pour tous les utilisateurs du réseau. Si vous êtes à bord du train, vous pouvez déterminer où vous vous trouvez exactement. Si vous attendez en gare, vous aurez une idée du retard éventuel à la minute près. Et depuis chez vous, vous ne pouvez vous empêcher d'admirer, sur une jolie carte de France, tous ces points voyageurs. Chaque train est identifié par son numéro, son type et le trajet. Ces précisions permettent de constater la différence entre la vitesse d'un TER, arrêt à toutes les gares, et celle d'un TGV, bolide lancé jusqu'à sa destination finale. Le terme "à deux vitesses" n'a jamais été utilisé à meilleur escient. Quand l'un donne l'impression de faire du surplace, l'autre avale les kilomètres tel un pacman affamé.

À mon grand regret, je n'ai jamais eu de train électrique dans mon enfance. Aujourd'hui, grâce à cette application, non seulement j'ai l'impression d'être un chef de gare, mais en plus c'est le trafic de toute la France que je supervise. Sur ce je vous laisse : le TGV 6233 Paris - Perpignan est arrêté en gare de Montpellier depuis plus de cinq minutes. Pas normal. Je vais sur le champ m'enquérir de la raison auprès de la SNCF.

14:45 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sncf

Les commentaires sont fermés.