23/10/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Cloisonnons les open space

open space, bureau, stress, collègue

De l'intimité ! L'employé français et plus généralement européen n'en peut plus de travailler dans un open space. Il veut un bureau pour pouvoir s'isoler, travailler au calme, dans le silence. Ce constat n'a rien d'une révolte personnelle contre le vaste plateau qui accueille la rédaction de l'Indépendant (même si parfois...), mais simplement les résultats d'une étude sur les conditions de travail.

L'open space remporte une nouvelle fois l'unanimité contre lui. Ce modèle, défendu par certains communicants comme la meilleure façon de faire travailler ensemble toute une équipe n'est en fait que la solution économique pour caser plus de monde sur une même surface de bureau. Un peu comme si certains hôtels, pour avoir plus de clients, abattaient les murs des chambres et les transformaient en un seul et unique dortoir.

Obligés de cohabiter, certains employés développent des trésors de ruse pour se recréer une bulle. La meilleure solution reste les écouteurs. Autant écouter de la bonne musique au lieu des derniers développements de la crise d'adolescence du fils de Régis de la compta. D'autres réquisitionnent toutes les plantes en pot et se confectionnent un havre vert, à l'abri des regards.

Moi, j'ai tendance à tout garder, vieux dossiers, journaux, livres... Les piles augmentent, tels des remparts de pacotille.

Alors, halte à ce nouveau genre de "souffrance" au travail ! Même si cette revendication semble bien futile pour les chômeurs et autres ouvriers, à la chaîne, ou obligés de subir les aléas de la météo...

En bonus internet, cette compilation vidéo de quelques "pétages de plomb" dans des open space...

Les commentaires sont fermés.