13/11/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Pub subliminale

En surfant sur le net, me voilà pris d'un doute effroyable. Les publicitaires sont-ils déjà capables de lire dans mes pensées ? Comment en suis-je arrivé à me poser cette question peu cartésienne ? Explications.

Invité chez des amis, j'admire leur cheminée à feu ouvert. Les premiers frimas arrivent, ils viennent de l'allumer. Petites flammes, braises, odeur, bruit du bois qui craque... Dans mon panthéon de la nostalgie ultime, le feu de cheminée occupe la première place. Souvenirs d'une jeunesse jamais ennuyeuse si j'arrivais à me caler face à la cheminée, un bon bouquin entre les mains.

Propriétaire depuis deux ans d'une maison de village, une superbe cheminée occupe un coin du salon. « Elle fonctionne » nous a assuré l'ancien propriétaire. Mais le conduit est bouché au plâtre. Un ami nous a conseillé de la déboucher et d'y installer un poêle. En revenant de chez nos amis, je regarde à nouveau cette cheminée où trône pour l'instant une plante verte. J'explore le conduit et l'envie de le déboucher, d'appeler un ramoneur et de faire une flambée à foyer ouvert me consume.

Et puis je retourne à mes occupations devant mon ordinateur. Je surfe sur les sites d'actualités tout en songeant à ma cheminée. Et là, mon sang se fige. Sur une fenêtre de pub, apparaît un message promotionnel pour Woodstock®, une entreprise de production de bûches de bois... Si j'avais fait une recherche pour acheter un poêle ou un insert, je comprendrais. Mais cette envie de cheminée n'a pas quitté mon esprit ni les frontières de ma pensée. Alors, n'y a-t-il pas là matière à s'interroger ?

Les commentaires sont fermés.