10/12/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : le nouveau numéro 1

Nous entrons véritablement dans le XXIe siècle. Du moins il prend nouvelle tournure après la publication des chiffres du Fonds monétaire international en octobre. Pour la première fois, la Chine arrive en tête de classement des puissances économiques et détrône ainsi les USA. L'empire du Milieu représente 16,5 % de l'économie mondiale en terme de pouvoir d'achat réel, devant les 16,3 % des Etats-Unis. Depuis près de 150 ans, l'Amérique régnait en maître après avoir ravi le leadership à la Grande-Bretagne. Un mouvement inéluctable et qui n'est pas prêt de s'inverser. La Chine investit tous azimuts. En Afrique, délaissée par les anciennes puissances coloniales, mais aussi dans cette Europe encore riche. Le cas de l'aéroport de Toulouse Blagnac en incarne l'exemple parfait. Surtout, la Chine assume sans faux-semblant sa place de leader mondial. Lorsque, dans les années 60, URSS et USA se menaient sur terre une guerre (froide) sans merci, ils rivalisaient de même dans l'espace. Aujourd'hui, le seul "grand" ambitieux dans ce domaine est bien la Chine. Dont le gouvernement annonce le lancement de recherches destinées à mettre au point (dans quelques décennies) un lanceur lourd capable d'emmener 150 tonnes hors de l'atmosphère. A comparer avec les 10 tonnes de la future Ariane 6... Les Américains ne restent pas encore sur la touche. Ils espèrent tester d'ici 2018 un lanceur capable d'emmener 130 tonnes dans l'hypothèse d'un voyage vers Mars. Mais compte tenu du dynamisme chinois, il se pourrait fort que la planète rouge des petits hommes verts soit conquise en premier par les puissants hommes jaunes.

13:56 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, usa, longue marche, fmi

Les commentaires sont fermés.