24/01/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Le mur des sons

semaine du son, sourd, malentendant, médiathèque, perpignan

On est en plein dans la semaine du son. Pardon ? Je répète : ON EST EN PLEIN DANS LA SEMAINE DU SON ! Oui, de nos jours, il faut hurler pour se faire entendre. La faute aux casques, écouteurs et autres haut-parleurs poussés à leur volume maximum. Pendant longtemps, comme des générations de jeunes boutonneux naïfs, j'ai cru que seule la masturbation rendait sourd. En fait rien n'a été prouvé scientifiquement, les études sont rares et les cobayes encore plus difficiles à trouver... Un récent sondage sur un échantillon représentatif de jeunes adultes nous apprend que 80 % des personnes interrogées souffrent de troubles auditifs. Principaux accusés : les casques. Non seulement les sondés les mettent trop fort, mais ils les gardent même quand ce n'est pas nécessaire. Logique, pour écouter à fond la musique qu'on aime sans que les parents ne s'en aperçoivent, rien ne vaut ces ustensiles. A condition de ne pas soi-même chanter à tue-tête... Cette épidémie de surdité ne touche pas uniquement les jeunes. Mon épouse ne cesse de me seriner que je suis sourd comme un pot. Oui, je l'avoue, jeune j'ai beaucoup écouté de ces musiques qui ne s'apprécient que fort, très fort : The Clash, les Béruriers Noirs et autres Garçons Bouchers ont sans doute dézingué mes jeunes tympans (Francis Lalanne aussi, durant ma période fleur bleue). Mais s'il est quelque chose que l'on n'entend pas étant jeune c'est bien la voix de la raison...

 

PS : La semaine du son est célébrée aussi à la médiathèque de Perpignan, du 27 au 31 janvier.

Les commentaires sont fermés.