26/01/2015

BD : Robinson aux pays des femmes

 

zanzim, ile aux femmes, wolinski, glénat

Wolinski a publié en septembre dernier « Le village des femmes » au Seuil. Une semaine après son assassinat, on peut se replonger dans ce roman graphique sur les déboires d'un vieil illustrateur séduit par une gironde blonde. On peut aussi lire « L'île aux femmes » de Zanzim, BD de 80 pages parue cette semaine dans la collection « Mille feuilles ». La thématique y est un peu identique, comme un hommage posthume. Un homme seul se retrouve piégé dans une société où les femmes ont pris le pouvoir. Céleste Bompard est un as de l'aviation. En 1913 il fait des acrobaties dans les airs et des ravages dans les cœurs des femmes. Arrive la guerre. Il est plus prosaïquement chargé de relier le front avec l'arrière. Dans la carlingue de son avion pas encore de bombes, simplement le courrier des Poilus destiné majoritairement à leurs femmes. Touché par les canons ennemis, il s'écrase. A son réveil il est échoué sur la plage d'une île qu'il pense déserte, mais au bout de quelques semaines de solitude, il est capturé par une tribu d'amazones. Le séducteur devra, pour survivre, se transformer en parfait homme d'intérieur. Une très jolie fable, sur la prétention masculine, la douceur féminine et l'amour. L'amour des mots, des histoires. L'amour physique aussi. Un récit qu'aurait certainement apprécié Wolinski. Sur le fond, mais la forme aussi, Zanzim parvient à rendre très belles et désirables ces guerrières impitoyables.

 

« L'île aux femmes », Glénat, 19,50 euros

 

Les commentaires sont fermés.