02/04/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Trop drôle pour être vrai

poisson, avril, canular

En parcourant les pages de l'Indépendant de ce mercredi, vous avez certainement repéré quelques informations trop drôles pour être vraies. La tradition du 1er avril est toujours vivace et nos correspondants locaux s'en donnent à cœur joie chaque année. Une sorte de compétition à celui qui trouvera l'idée la plus incongrue tout en restant plausible.

Si vous tombez sur un crocodile, des piranhas et autres animaux rares sous nos latitudes, pas de doute vous entrez en zone de canular. Certains sont énormes, d'autres beaucoup plus subtils. Tant et si bien que la rédaction se fait parfois berner et publie des "Poissons d'avril" avant l'heure, persuadée qu'il s'agit d'une véritable information... Une photo truquée (merci Photoshop !) renforce l'effet.

En 2013, votre quotidien préféré avait récolté les honneurs de toutes les revues de presse de France et de Navarre avec la capture dans une rivière près de Perpignan d'une truite dotée d'une tête de cochon.

Méfiez-vous cependant, la réalité dépasse parfois l'affliction (dirait Bérurier).

Ce week-end, un fait divers semblait tout droit sorti de l'imagination d'un rédacteur en mal d'histoire invraisemblable. Un jeune pompier breton est découvert vers 4 heures du matin près d'un chantier naval de Vannes en train de prodiguer les gestes de premier secours à un corps allongé. Les policiers croient (comme lui) qu'il tente de ranimer un noyé. À la différence près que ce qu'il avait pris pour un homme est en réalité un bateau pneumatique... Le secouriste, totalement ivre, a terminé la nuit en cellule de dégrisement. Le bateau se porte très bien.

07:51 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poisson, avril, canular

Les commentaires sont fermés.