06/04/2015

Cinéma : Shaun, irrésistible mouton farceur

 

shaun, studiocanal, mouton, burton, starzak

Les créateurs de « Wallace et Gromit » récidivent avec une nouvelle création, « Shaun le mouton », dans une aventure désopilante mais aussi très poétique.

Vous avez aimé Wallace et Gromit, vous allez adorer Shaun le mouton. Apparu une première fois dans un épisode de la série animée anglaise, le petit mouton a rapidement tapé dans l’œil des spectateurs. Il est revenu, seul en vedette dans une série entièrement consacrée à son univers. Des dizaines d’épisodes diffusés dans le monde entier, repris récemment dans des DVD (voir ci-contre). Le succès a logiquement permis de développer le passage sur grand écran.

Mark Burton et Richard Starzak ont donc planché sur un long-métrage qui sort cette semaine. Premier défi : le film se passe de dialogues. Cela renforce son côté visuel mais complique la tâche des animateurs obligés de faire passer toutes les émotions dans les attitudes des marionnettes. Tourné en stop motion (animation image par image), Shaun le mouton n’est pas de ces films bourrés d’effets numériques trop lisses. Les animaux ressemblent à des peluches et sont donc encore plus accessibles aux jeunes spectateurs.

Perdus dans la grande ville

Le film débute par une présentation de l’univers de Shaun pour ceux qui ne connaîtraient pas la série. Le fermier, un peu myope, doux dingue toujours un peu dans la lune, s’occupe avec amour de son troupeau. Une dizaine de moutons, dont le petit Shaun, le plus dégourdi de la bande, surveillés par le chien Bitzer, le plus sérieux et consciencieux de la distribution. La vie à la ferme est douce mais répétitive. Shaun se lasse chaque matin de quitter l’étable pour aller dans la prairie. Il rêve d’ailleurs et de confort.

Il va mettre un plan au point pour prendre la place du fermier dans sa jolie demeure. Mais un concours de circonstance fait que le pauvre homme se retrouve propulsé loin de ses bases dans les rues agitées de la grande ville. Shaun et ses amis vont donc prendre leur courage à deux mains et partir à l’aventure pour ramener leur maître au bercail.

Narration fluide, trouvailles incessantes font que ces 90 minutes passent à une vitesse folle. Parfois poétiques (comme la rencontre avec la chienne errante qui survit en faisant les poubelles), d’autres scènes sont carrément hilarantes. Le sketch du restaurant provoque une belle explosion de rires. Les moutons, déguisés en humains, sont à table dans un palace. Ils ne savent pas quoi faire alors ils reproduisent les faits et gestes d’une rock star adulée. Autre moment irrésistible, quand Bitzer, le chien, à la recherche de son maître hospitalisé pour amnésie, est confondu avec un chirurgien. La réaction du futur opéré vaut tous les gags des meilleurs films d’humour adulte.

Bref, ce bijou de drôlerie séduira petits et grands.

 

Des heures de Shaun en DVD

 

shaun, studiocanal, mouton, burton, starzakAvant le film, Shaun le mouton a connu la gloire sur les écrans de télévision.

La série, diffusée dans plus de 170 pays, cumule déjà 130 épisodes de 7 minutes. Deux premiers volumes reprennent à chaque fois 20 épisodes. Cela fait plus de deux heures de fiction qui passionneront vos enfants. Le premier, intitulé La fête foraine, voit aussi l’intervention d’une chèvre, d’abeilles, d’une taupe et même de pizzas... Le second, La grande lessive, est encore plus extravagant avec en vedette un chien-robot, un visiteur de l’espace, un campeur sans oublier la nièce du fermier.

En bonus vous aurez droit à un long extrait du film et dix épisodes de Shaun le champion, petites virgules sur les sports pratiqués à la ferme, du saut à la perche à la natation synchronisée...

 

« Saun le mouton » (volume 1 et 2), Studiocanal, 9,99 euros le DVD.

 

Les commentaires sont fermés.