22/04/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Accident de chasse

safari, girafe, chasseur

Peut-on rester insensible face à la mort de quelqu'un ? Au risque de passer pour un être dénué de toute humanité, j'ose répondre oui dans ce cas particulier.

Ian Gibson est décédé accidentellement la semaine dernière. Cet homme a rendu son dernier souffle lors d'une chasse fermée au Zimbabwe. Grand chasseur devant l'éternel, il a rencontré l'animal qui aura vengé ses centaines de victimes. Ian Gibson proposait ses services à de riches amateurs de ce genre de « loisir ». Il était chargé de traquer un lion. Il n'a pas trouvé le félin mais sa route a malencontreusement croisé celle d'un éléphant. Un pachyderme en colère. Gibson a bien tenté de se défendre, mais son fusil, pour une fois, n'a pas suffi à stopper la charge. Sa dernière vision aura été une patte d'éléphant. Deux secondes plus tard il expirait, piétiné par le mastodonte sans doute missionné par les esprits des « trophées » qui fomentaient cette vengeance depuis des lustres. Non, la mort de Ian Gibson ne m'émeut pas. Pas plus que celle des toréadors qui se font embrocher. Ils connaissent les risques du métier.

Ces safaris d'un autre âge sont encore monnaie courante dans certaines « réserves » africaines. Le plus incroyable reste l'arrogance du tueur qui pose tout sourire, un pied sur le cadavre. Régulièrement ce genre de cliché déclenche des polémiques sur internet. Dernier exemple avec cette ravissante pom-pom girl américaine, à la dentition parfaite, si fière sur la nouvelle photo de son profil Facebook qui la montre en compagnie de la girafe qu'elle vient d'achever. Une girafe, si belle, si gracieuse. Si inoffensive surtout.

08:48 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : safari, girafe, chasseur

Les commentaires sont fermés.