14/08/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : La rémanence des noms

Pavlov l'emportera toujours. Comme les animaux, l'homme change de comportement par habitude. Un bon exemple : les noms propres. En 2008, la fusion entre ANPE et Assédic donne naissance à Pôle Emploi. Au début, tout le monde raille ce nom. Et ne l''utilise pas, préférant l'ANPE créée en 1967. Sept ans plus tard, Pôle Emploi est passé dans le langage courant et ceux qui évoquent encore l'ANPE font figure de dinosaures. Les nouvelles technologies aiment imposer de nouveaux noms aux utilisateurs. Qui se souvient encore d'AOL ? L'un des premiers fournisseurs d'accès à internet a lentement mais sûrement disparu du paysage. Devenu Neuf, il se nomme maintenant SFR. Jusqu'au prochain changement (la société vient d'être rachetée par Numéricable). En politique, la droite prend la tête du changement de nom. Certains adhérents du parti Les Républicains gardent leur carte de l'UMP, du RPR voire du RPF pour les vieux de la vieille. Combien comptera-t-on d'années avant que Les Républicains n'entrent dans le langage courant ? Tout dépendra du résultat des prochaines élections... Pourtant certaines appellations font de la résistance. Notamment les adresses de magasin. Malgré le changement d'enseigne et la disparition de la marque, beaucoup vont toujours faire leurs courses au Mammouth. Même nous à l'Indépendant sommes concernés. Le déménagement au Boulevard des Pyrénées remonte à près de cinq ans. Mais la meilleure façon de guider un visiteur local reste de dire que le siège du journal a remplacé l'ancien garage Mazda...

07:10 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.