04/09/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Histoires de Go Go

googlelogo_color_272x92dp.png

Il se passe toujours quelque chose sur internet. Impossible de rester plus d'une semaine sans qu'une nouveauté ne fasse parler d'elle. Pour cette rentrée, deux informations nous ont donné l'impression que les grands manipulateurs de la toile mondiale nous prennent quand même un peu pour des gogos. D'abord tout le tintouin fait autour du changement de logo de Google. Caractères plus "modernes", toujours aussi colorés, des centaines de commentaires saluent l'événement. On se calme les geeks !

Dans Google je ne vois qu'une grande fabrique de "gogols" incapables de prolonger leurs recherches au-delà de la première page de résultats, celle qui accueille tous les sites sous contrat publicitaire avec le géant américain.

Google omniprésent et au même moment un autre célèbre "Go" proclame abruptement sa disparition. "Le Gorafi, c'est fini. Merci de votre fidélité !" Émoi chez les amateurs de fausses nouvelles. Le site parodique quitte le net (sans avenir selon ces petits rigolos) pour se recentrer sur le papier... Quelques spécialistes en histoire des médias flairent le coup fourré. Le coup de pub exactement. En réalité, le Gorafi, dès le lendemain, opère une marche arrière et explique, le plus sérieusement du monde, que ce quiproquo résulte simplement d'une erreur de typo. Le véritable message aurait dû annoncer "Le Gorafi c'est fini, rendez-vous demain pour un tout nouveau site, merci pour votre fidélité."

Quand je vous dis qu'ils nous prennent tous pour des gogos...

09:34 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : google, gorafi

Les commentaires sont fermés.