06/09/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Passé permanent

 Aux nostalgiques de certaines madeleines, je n'ai qu'un conseil : tombez malade !

Je ne vous souhaite pas un gros pépin de santé, juste une petite gêne occasionnelle histoire de consulter votre médecin. Il vous suffit alors d'arriver largement en avance pour découvrir une mine insoupçonnée de souvenirs oubliés. J'en ai fait l'expérience. Au lieu d'attendre mon tour en imaginant les pires conséquences de mes symptômes inexplicables, je décide de me changer les idées en me plongeant dans les revues étalées sur la table basse. Et là, tel H. G. Wells, j'enclenche un étonnant voyage dans le temps.

Un hebdomadaire bien informé publie le compte rendu du concert d'adieux de Charles Aznavour. Futur ? Non. Passé car le chanteur qui se "voyait en haut de l'affiche" ne parvient pas à la quitter. Pour preuve il sera en concert durant une semaine complète dans quelques jours au Palais des Sports de Paris.

Dans un autre magazine, EDF se glorifie de la prochaine mise en service de l'EPR, centrale nucléaire de la 3e génération. Dans moins d'un an promettent les ingénieurs. Problème c'était il y a trois ans. Et la centrale n'est toujours pas ouverte.

Gagné par le jeu, je creuse un peu plus profondément dans la pile : Kadhafi reçu avec les honneurs à l'Élysée, la construction du tunnel sous la Manche vient de débuter, Giscard reste en tête des sondages, Pompidou est en pleine forme, De Gaulle revient...

J'arrête, pris de vertige. En plus des milliards de microbes déposés par des générations de souffreteux, ces vieux journaux sont en réalité remplis d'informations largement périmées.

 

Les commentaires sont fermés.