16/09/2015

DVD : L'amour rend aveugle Clovis Cornillac

 

 

Le premier film de Clovis Cornillac, 'Un peu, beaucoup, aveuglément ', est une comédie aussi originale que sympathique.Grâce à la sortie en DVD du premier film de Clovis Cornillac en tant que réalisateur, on apprend dans le making of que le titre original de Un peu, beaucoup, aveuglément était Machin machine. Dommage que l'idée originale n'ait pas été retenue, tant elle illustre bien cette comédie romantique loufoque et un peu barrée.

 

orange studio, clovis cornillac, bernier, fogliLe scénario est de Lilou Fogli (Charlotte dans le film) par ailleurs compagne du réalisateur qui s'est attribué le rôle principal. Une histoire de famille ? Plutôt l'évidence d'une envie créatrice en symbiose d'un couple star du cinéma français. Une jeune pianiste (Mélanie Bernier) emménage dans un appartement. Elle veut s'émanciper de son professeur et maître. Timide et réservée, elle appartient à cette frange de la population que l'on peut assimiler aux 'handicapés de la vie'. Totalement incapable de faire des rencontres, elle déprime en préparant un difficile concours.

Par malheur, son appartement est mitoyen avec celui d'un inventeur irascible, lui aussi refermé sur lui-même. Une mince cloison les sépare. Ne supportant pas la moindre contrariété, il va tenter de pousser à bout sa voisine. Une première partie très remuante et burlesque. Finalement ils vont devoir se tolérer, s'écouter, se parler, lui devenant Machin, elle Machine. D'où le titre malheureusement abandonné lors de la sortie sur grand écran... Et bien sûr, l'amour traversera le mur avec une facilité déconcertante.

Dans le registre de la pure comédie, le film fait souvent rire, notamment au cours du repas à l'aveugle. Sympa, divertissant, souvent original, cette première réalisation de Clovis Cornillac devrait lui donner envie de récidiver.

'Un peu, beaucoup, aveuglément ', Orange Studio, 14,99 euros

 

Les commentaires sont fermés.