06/10/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Télé de rattrapage

ina, rafale, yanne, collaro

Si l'arrivée de la TNT a multiplié les chaînes de télévision, paradoxalement on regarde de moins en moins les émissions « en direct ». Beaucoup choisissent la télévision de rattrapage. Mieux que Arte +7 ou Pluzz, voici Ina Premium, la télé de papa (voire papy) accessible sur ordinateur ou tablette.

La société chargée d'archiver tous les programmes audiovisuels français monnaye depuis quelques années ses pépites oubliées. Et depuis une semaine, elle vient de passer à la vitesse supérieure en commercialisant un abonnement offrant un choix de programmes inégalé. Pour seulement 2,99 euros par mois (sans engagement), vous aurez la possibilité de retrouver quelques émissions phares du siècle dernier. Pour m'être baladé dans le catalogue proposé, je vous conseille surtout d'être curieux. Amateurs d'humour, ne manquez pas les émissions de Stéphane Collaro aux sketches toujours géniaux quand ils sont signés Philippe Bruneau. Plus loin dans le temps, Jean Yanne se montre totalement irrésistible dans « 1 égal 3 », ancêtre de toutes les émissions de pastiches. Côté fictions, laissez-vous charmer par le feuilleton « Allez la Rafale ! », série qui a beaucoup œuvré en son temps (1977) pour la popularité du rugby des villages. Avé l'accent, bien entendu.

Enfin, rien que le numéro du « Petit dimanche illustré » du 12 novembre 1967 vaut le prix de l'abonnement. Durant 52 minutes, dans un désordre incroyable (pire que chez Michel Polac, c'est dire), Salvador Dali signe un happening totalement inimaginable de nos jours.

17:49 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ina, rafale, yanne, collaro

Les commentaires sont fermés.