20/10/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Sens unique

Petite révolution au cœur de mon village : le dernier tronçon de la rue principale vient de passer en sens unique. Incroyable comme un infime changement peut perturber la vie d'une communauté. Cette "avenue" n'en a que le nom, pas la largeur. Dès qu'un autobus, un camion ou l'un de ces nouveaux monstres motorisés connus sous le nom de SUV s'y engageait, impossible de se croiser. Les voitures garées sur les trottoirs obligeaient les piétons à descendre sur la chaussée. Bref, pas satisfaisant du tout au niveau sécurité. La mairie a donc pris les mesures qui s'imposaient, décidé cette mise en sens unique et on ne peut que s'en féliciter. 
Par contre ce nouveau plan de circulation urbain mettra sans doute quelque temps à pénétrer les esprits. Quatre jours après sa mise en place, nombre d'automobilistes s'engagent encore dans le sens interdit. Les habitudes ont la peau dure. Pourtant, des plots en plastique amovibles ont été provisoirement installés pour empêcher les plus grosses bévues et les policiers municipaux veillaient au grain, le premier jour, aux endroits stratégiques.
 Il est vrai aussi (le moindre changement implique toujours son lot de mécontents) que désormais une partie des habitants du village doit effectuer un détour d'un bon kilomètre pour rejoindre la route nationale. Et d'hésiter entre le meilleur chemin : celui du "haut" qui passe dans des lotissements ou celui du "bas" qui oblige de prendre un passage à gué ? 
Un moindre mal par rapport aux avantages, pour les piétons... et les rétroviseurs !

Les commentaires sont fermés.