08/01/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Cadeau empoisonné

hoverboard, chute

A la base on désire combler le destinataire. En pratique, certains cadeaux s'avèrent empoisonnés. L'histoire se répète chaque année au moment des fêtes. Annoncé comme la star des amateurs de nouveautés, le mini-segway se révèle finalement un objet dangereux qui cause bien des soucis à ses malheureux propriétaires.

Composé de deux roues montées de part et d'autre d'une planche, il ressemble à un skateboard. En théorie, on monte sur le plateau et l'équilibre est immédiat. On se penche légèrement en avant et on avance (jusqu'à 15 km/h). Pour tourner, il suffit d'appuyer un peu du pied droit ou gauche. Certains l'envisageaient comme la préfiguration de l'hoverboard de "Retour vers le futur", d'autres comme l'avenir du déplacement urbain. En réalité l'invention provoque au mieux des hématomes, au pire des fractures.

Des milliers de mini-segway ont été offerts ces dernières semaines. Généralement les premiers essais sont filmés par le généreux donateur : des heures et des heures de compilation de chutes sur YouTube. A l'arrêt, en pleine vitesse, en (tentant) de virer, en avant, en arrière : il semble impossible de rester debout sur cet engin diabolique. Peut-être nécessite-t-il un peu d'apprentissage. Qui n'est pas tombé de vélo lors de ses premiers coups de pédales ? Mais contrairement à la bicyclette, rares sont ceux qui insistent.

Et les obstinés risquent carrément l'immolation, car certains modèles développent une fâcheuse propension à s'enflammer quand ils se rechargent. Bref, le cadeau empoisonné dans toute sa splendeur.

En bonus, quelques chutes mémorables. 

10:09 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hoverboard, chute

Les commentaires sont fermés.