22/02/2016

Dossier autos moches : Fausses et vraies renaissances

emehari.jpg

Si Renault ne prévoit pas de reprendre une version de la Fuego modernisée, la Régie a présenté la semaine dernière son autre "sportive", à la sauce années 2010. Alpine, petite mangeuse de goudron si agile dans les routes en lacets, a fait rêver des générations de "fous du volant". Quelques exemplaires rugissaient encore lors de rassemblements. Un engouement encore vivace expliquant la modernisation et renaissance de la marque légendaire. La nouvelle Alpine, présentée par le PDG en personne (photo à droite), sera en réalité une marque indépendante, ambitionnant de concurrencer Porsche sur le segment des sportives de luxe. La présentation, à Monaco, en est la preuve éclatante.

Rien pour la 4L

Par contre rien de prévu pour la sympathique 4L. La toile avait fantasmé durant quelques jours sur une version "SUV" de l'ancêtre. Elle avait de la gueule et tout le monde était enthousiaste. Pourtant ce n'est qu'une ébauche sur papier, même pas issue des ateliers de recherche de la firme. Pour rouler en 4L, il ne reste que l'arrière-grand- père qui la bichonne depuis des décennies. Par contre la Méhari de Citroën va renaître de ses cendres. Sans jeu de mots douteux, la voiture ayant été victime dans les années 70 d'un détraqué qui les incendiait dans les rues de Paris. Tout terrain increvable, agile et permettant de pleinement profiter de la nature, la e-Méhari (photo à gauche) revient dans une version tout électrique. Ce sera sans doute la vedette de ces prochains mois tant son look, coloré et jeune, dénotera dans la grisaille ambiante. Reste la motorisation électrique, un frein commercial important dans une France qui n'arrive pas à franchir le cap de l'abandon du moteur à explosion.

19:05 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.