26/03/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Réponses belges à l'horreur terroriste

belgique, karen, nordpresse, humour

Deux jours après les attentats de Bruxelles la vie reprend le dessus. Le soleil brille, on mange en terrasse. Loin des morts, de la douleur des familles. L'empathie s'est envolée. On essaie de se donner bonne conscience : cette attitude est une sorte de résistance à l'horreur terroriste. Ils veulent nous faire peur, mais rester cloîtré équivaudrait à leur donner raison.

On retrouve sur les réseaux sociaux cette réaction dans des vidéos parfois surréalistes. Normal, on est en Belgique. Une certaine Megan, blonde recouverte de bijoux comme un sapin de Noël, Belge selon ses dires, avoue qu'elle ne comprend pas l'intention des poseurs de bombes et interpelle directement les terroristes : "Mais Chou, tu t'es renseigné sur la Belgique, tu sais qui on est ? Chou, nous avons inventé la frite, la fricadelle, la gaufre et le chocolat. Et tu crois que demain on va rester enfermé. Mais c'est pas la Belgique ça, chou !"

Dernière réponse apportée par le rédacteur en chef de NordPresse, le site parodique du plat pays. Toujours face caméra, des trémolos dans la voix, il demande aux terroristes "d'arrêter de faire des attentats. Je vous le demande gentiment. Ce qui est vraiment dégueulasse c'est les dégâts collatéraux. On n'en peut plus d'avoir le soutien de Marine Le Pen, on veut pas d'une nouvelle chanson de Francis Lalanne, on en a marre des discours du roi, déjà qu'on doit se les taper à Noël. S'il vous plaît, arrêtez, on ne veut pas de concert d'hommage de Johnny (...) »

Beaucoup de Belges sont tristes, mais certains n'ont pas perdu le sens de l'humour.

Les commentaires sont fermés.