31/03/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Revoilà la "cagnotte"

Divine surprise : les comptes de la Nation se redressent plus vite que prévu. Résultat le ministère des Finances se retrouve à la tête d'une "cagnotte" de 5 milliards d'euros. Immédiatement les spéculations vont bon train pour trouver une utilisation à cette somme inespérée.

D'un côté les puristes désirent accélérer l'effacement de la dette. Et au passage revenir au plus vite au 3 % de déficit promis à Bruxelles. Ce serait dans un premier temps la volonté de François Hollande. Mais en coulisse, nombreux sont ceux qui plaident pour un coup de pouce aux ménages les plus modestes. Normal, 2017 pointe son nez. 2017, année de la présidentielle.

Reste qu'il ne faut pas être devin pour douter de l'efficacité de la méthode. Juste se souvenir. En 1999, une reprise économique plus forte que prévue surprend le gouvernement. Les rentrées fiscales explosent et Lionel Jospin se retrouve à la tête de 9 milliards (50 milliards de francs à l'époque), la première "cagnotte" après des décennies de crise. Le Premier ministre socialiste de l'époque, pourtant excellent gestionnaire, se laisse convaincre de redistribuer cette manne. L'assurance de se faire élire en 2002 d'après ses conseillers. A l'arrivée, Jospin ne parvient même pas à se qualifier au second tour, la cagnotte est engloutie, la dette repart à la hausse...

Désormais la balle est dans le camp de l'Élysée. Quelle sera sa décision ? Mystère. Seule certitude, beaucoup auraient préféré que la révélation de cette "cagnotte" ne quitte pas les murs de Bercy.

Les commentaires sont fermés.