10/04/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Poire ou qpjsf ?

code romain, message chiffre, journal

La semaine dernière, j'évoquais ici même les messages codés trouvés dans un exemplaire du « Journal » paru en janvier 1902. Quelques amateurs perspicaces ont « craqué » le code avec une étonnante facilité.

Il paraît qu'il était déjà utilisé au temps de l'empire romain pour faire passer des consignes secrètes. Jacques B. sur Facebook, est persuadé que je me suis moqué des lecteurs et décodant « J'ai rarement vu aussi poire que toi » , m'écrit « Merci de votre humour je m'y suis fait piéger. » Je n'ai pourtant rien inventé, l'annonce est authentique et jamais je ne me permettrais de rire des lecteurs de l'Indépendant.

Un autre habitué de la chronique, par mail, m'explique comment décrypter ces annonces secrètes : « Le code est assez simple, c'est une transposition d'une lettre vers l'avant (a devient b, b devient c ...) sauf pour le v ». Donc « Kbj sbsfnfou xu bvttj qpjsf rof upj » signifie en réalité « Jai rarement wt (VU ?) aussi poire que toi ». Finalement j'ai eu chaud, car au lieu de parler de poires, j'aurais pu, sans même m'en rendre compte, traiter tout le monde de « dpo » voire de « cboef ef cbdijcpyapvt », même si je suis persuadé que cette expression n'était pas encore usitée au début du XXe siècle.

Ce petit jeu m'a donné l'idée de profiter de l'occasion pour vous faire une déclaration que ma timidité m'empêche d'écrire en clair. Sachez donc, chers lecteurs que « kf wpvt bepsf. Nbjt kf qsfoet vof tfnbjof ef wbdbodft. Sfoefa-wpvs mf mvoej 18 bwsjm. »

Les commentaires sont fermés.