23/04/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Géopolitique du sac

sac, poche, sachet, , pochon, cornet, nylon, plastique

En juillet, ils seront totalement interdits. Les sacs en plastique à usage unique sont condamnés, ainsi en a décidé Ségolène Royal, ministre de l'environnement.

Apparus depuis plusieurs décennies, ils ont rapidement séduit les ménagères. Une chaîne de supermarché avait même décidé il y a quelques années, pour offrir un plus à ses clients, de demander aux caissières de ranger les achats dans ces sacs. Un de ses concurrents avait vu plus juste en les bannissant et en proposant, bien avant la mode de l'écologisme-responsable, des cabas réutilisables. La mort programmée des sacs plastiques nous laisse cependant une interrogation : pourquoi ne portent-ils pas le même nom partout ?

Si dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales le terme "sac" semble évident, il n'en va pas de même dans d'autres régions. Preuve que la fusion entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon est une hérésie, à Toulouse on parle de "poche" alors qu'à Montpellier on demande un "sac". Si on n'est pas d'accord sur l'appellation d'un produit aussi basique, comment espérer trouver un consensus sur le nom de la "Grande région" ?

Plus étrange, dans l'ouest (Bretagne essentiellement) ce sont les "pochons" qui ne viendront plus polluer les campagnes. Les zones limitrophes de la Suisse utilisent des "cornets" et il existe même une région en Normandie où le sac est connu sous le vocable de "nylon".

Étrange France aux multiples différences où la boulangère dispose des chocolatines dans une poche à un endroit et des pains au chocolat dans un pochon ailleurs.

Les commentaires sont fermés.