31/03/2017

De choses et d'autres : J’entends des voix

Quelques candidats à cette élection présidentielle se prononcent en faveur de la dépénalisation voire la légalisation du cannabis. Pas le Front national. Pourtant on peut se demander ce que Gilbert Collard, député d’extrême-droite, a bien pu fumer quand il sort certaines énormités. Interrogé sur les accusations d’écoutes téléphoniques de François Fillon par le « cabinet noir » de l’Elysée, Collard tire la couverture à lui : «Moi, je suis sur écoute. Je le sais parce que mon télé- phone, de temps en temps, se déclenche tout seul et me dit : ‘Répétez ce que vous venez de dire’. Je vois pas comment le téléphone pourrait se déclencher tout seul.»
Alors comment lui expliquer à Maître Collard sans trop se moquer de lui que les nouveaux smartphones, notamment de la marque à la pomme, sont dotés d’une intelligence artificielle. Siri, de son petit nom, comprend ce que vous dites et s’exécute. Et quand vous articulez mal, Siri dit à son propriétaire : «Répétez ce que vous venez de dire».
Non, il ne s’agit pas d’agents un peu durs de la feuille qui demandent à la personnalité surveillée de répéter le grand secret qu’elle vient de révéler et qu’ils n’ont pas eu le temps d’enregistrer. Quand ils espionnent grâce à un télé- phone (tout à fait réalisable selon les spécialistes) les hommes de l’ombre restent discrets. Car le principe de base quand on commet une infraction, l’avocat Collard doit bien le savoir, c’est de ne pas se faire prendre. 

En bonus, la vidéo de l'interview de Gilbert Collard sur Radio Classique

Gilbert Collard à Guillaume Durand : "Je vous... par puremedias

Écrire un commentaire