23/04/2017

Livres de poche : les belles histoires de Moura, Alice, Minöa et Silnëi


Dans les tourmentes de la Révolution bolchevique, d’une guerre à l’autre, Moura a traversé mille mondes. Aristocrate d’origine russe, elle s’est appelée Maria Zakrevskaïa, Madame Benckendorff, la baronne Budberg… et elle a bien existé. Elle a été la passion d’un agent secret britannique, la muse de Gorki, la compagne de H.G. Wells, l’égérie de l’intelligentsia londonienne. Elle a côtoyé tous les grands du XXe siècle, le Tsar, Staline, Churchill, De Gaulle. Les uns chantèrent son courage, sa chaleur et sa fidélité. Les autres dénoncèrent ses mensonges. Tous s’entendirent néanmoins sur un point : Moura incarna la vie, à tout prix.
➤ « Moura la mémoire incendiée » d’Alexandra Lapierre, Pocket, 10 €


Alice a tenté de se suicider après l’accident qui a coûté la vie à Franck son fils de 11 ans dans une catastrophe fluviale. A l’hôpital, après 53 jours de coma elle rencontre un flic en convalescence un certain Van Dern. Comme les souvenirs d’Alice reviennent avec la douleur, elle se confie à cet homme blessé. Celui-ci l’écoute mais se pose aussi des questions. Car tout ne s’est peut-être pas passé comme Alice le croit : qu’est-il vraiment arrivé ce jour-là près de l’écluse n°9 dans la Nièvre ? Le troisième opus de Michel Moatti qui se pose ici en réel instillateur d’angoisse et de mystère.
➤ « Alice change d’adresse » de Michel Moatti, 10/18, 7,80 €


En cette fin de XXIe siècle, la loi des Dates de naissance régit l’accès aux métiers. Né en janvier, vous avez accès au métier de vos rêves : acteur, chanteur, tout est possible. Né en décembre, préparez-vous à racler le fond de l’océan et à plonger les mains dans des algues gluantes ! Minöa et Silnëi sont sœurs jumelles, nées à quelques minutes d’intervalle la nuit du 31 décembre. La première à 23 h 58 et la seconde à 0 h 17 ! La tyrannie des Dates de naissance leur promet des destins radicalement différents, mais cela ne les empêchera pas d’unir leurs forces pour combattre l’injustice.
➤ « Aussi libres qu’un rêve » de Manon Fargetton, Castelmore, 5,90 €

Écrire un commentaire