05/06/2017

De choses et d'autres : le pouvoir infini des chatons


Imaginons un futur où l’énergie fossile a disparu. Le tout électrique a pris le pouvoir. Une électricité gratuite et facile à produire. Tout a commencé quand un ingénieur, accro à Facebook, a eu deux chatons. De jolis siamois, racés. Au moment de les baptiser, l’ingénieur, loin d’être une flèche en matière d’ imagination, se dit que le mieux est de demander à ses amis facebookiens de lui suggérer des idées de noms. Commençant par N, pedigree oblige. Et là, c’est la révélation. En quelques minutes, photo des deux chatons en renfort, il reçoit des centaines de commentaires, puis partages à l’appui, des milliers. Il se dit qu’il a inventé le post perpétuel, comme le mouvement du même nom. En se creusant les méninges, il réfléchit que chaque message correspond à autant de frappes sur un clavier. Une force que l’on pourrait récupérer, amplifier, stocker, utiliser. Il met du temps, mais finit par persuader les géants d’internet. Chaque ordinateur est désormais doté d’une fonction « frappe énergétique ». Couplée aux réseaux sociaux, l’utilisateur peut dispatcher cette énergie directement sur le moteur électrique de sa voiture. Quelques commentaires et vous vous mettez en marche. 

 

Dans ce futur imaginaire, pour aller chercher du pain, il suffit de publier un statut sérieux ou philosophique. Mais si vous avez l’intention d’aller voir la famille à plus de 100 kilomètres, mieux vaut se lancer dans la polémique politique, sur les affaires ou le tous pourris. Si vous partez en vacances, faites appel aux peoples. Reprenez un tweet de Cyril Hanouna et critiquez-le. En retour, ses fanzouzes vous couvriront d’insultes : qu’importe, c’est pour la bonne cause. Mais attention, n’utilisez les chatons qu’en dernier recours, au risque de griller votre auto.

17:29 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chatons, énergie

Écrire un commentaire