18/03/2011

Inénarrable Jean-Claude

Tronchet, Jean-Claude Tergal, Fluide Glacial

Prototype du demeuré congénital, Jean-Claude Tergal n'avait rien pour devenir un véritable « héros » de bande dessinée. Pourtant il vit dans ce long récit sa 10e aventure. C'est du moins le 10e album relatant ses exploits. Cette fois, « Jean-Claude Tergal ne rentre pas seul ce soir » prévient la couverture. Alors ça y est, le brave Jean-Claude va enfin se déniaiser ? Sans dévoiler l'issue de l'album, on peut simplement dire que Jean-Claude, à cause de la ligne Maginot, va rencontrer une femme dans un train. Il ne la quittera pas durant quelques heures, réussissant même à la glisser dans son lit. Tronchet a de plus en plus de sympathie pour son personnage. Certes il est complètement idiot, lâche et timide, mais il n'a pas son pareil pour dénoncer certaines injustices. Et puis il a cette extraordinaire propension à rendre complexes les choses simples du quotidien. Un clown burlesque, en liberté dans la vraie vie. Irrésistible de drôlerie.

« Jean-Claude Tergal » (tome 10), Fluide Glacial, 10,40 €

10/02/2011

Jésus rit

Goossens, Jésus, Fluide Glacial

La vie de Jésus Christ, même si elle ne finit pas dans la joie et la bonne humeur, peut être une source inépuisable de gags pour un auteur osant tout. Dans cette catégorie, Daniel Goossens s'est affirmé au fil des albums comme un expert. Ses deux héros, Georges et Louis, romanciers, entreprennent de réécrire la vie de Jésus Christ. Cela donne des récits de 3 à 5 pages, tous aussi absurdes les un que les autres. Par exemple, on ne sait pas si Jésus était maigre ou obèse, s'il portait des lunettes ou était noir. La seule certitude c'est qu'il avait les dents en avant. Pour une raison très simple : « ça peut devenir un avantage sélectif si l'humanité doit construire des barrages comme les castors après l'apocalypse. » Ce Jésus, très éloigné de celui du catéchisme, est effectivement un sacré comique...

« Sacré comique », Fluide Glacial, 14 €


08:24 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : goossens, jésus, fluide glacial

16/10/2010

Gentille gaudriole

 

Peches mignons 4.jpg

Changement de cap pour la série Péchés Mignons d'Arthur de Pins (avec la complicité de Maia Mazaurette pour le scénario). Débutée par des gags sans personnages récurrents, elle passe à l'histoire complète de 46 pages, avec deux héros en vedette : Clara et Arthur. Mais l'esprit gag est maintenu avec un sourire par page. L'ensemble forme cependant un tout racontant le mariage de Cassandre avec Paul. Clara, la mangeuse d'hommes et Arthur, le séducteur invétéré, seront de la fête. Mais ils se lancent un défi : stopper les gaudrioles et se marier avec leur prochain partenaire. C'est coquin, parfois osé, dessiné tout en rondeur. La gentille caricature d'une certaine jeunesse accro au sexe.

« Péchés mignons » (tome 4), Fluide Glacial


07/09/2010

Le progrès made in Bidochon

Bidochon 20.jpg

Ils vous ont fait rire une bonne partie de l'été, au quotidien, dans les pages de Centre Presse et de Midi Libre (mais pas de l'Indépendant...). Les Bidochon sont de retour, dans le 20e album de leurs aventures domestiques. Cette fois, ils tentent d'apprivoiser le progrès. Pas Internet (au centre du précédent album) mais de ces petites inventions qui promettent de nous changer la vie et qui se révèlent au final des gadgets peu pratiques, voire totalement inutiles. Christian Binet, avec son talent habituel d'observation, nous décrit notamment un petit déjeuner d'anthologie où Raymonde, avant de déguster un œuf carré, chauffe ses pantoufles au micro-ondes. Hilarante également l'histoire autour de la balance qui parle. Cette série humoristique frappe toujours juste. Et même si la caricature est grosse, on se surprend parfois à se reconnaître (un petit peu) dans un des deux Bidochon. Cela reste la force essentielle de cette BD qui fait rire toutes les générations. A la fin de l'album, ne manquez pas les remerciements de Binet aux objets cités, de l'estimateur électronique au parasol bronzant.

« Les Bidochon » (tome 20), Fluide Glacial, 10,40 €

10:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : binet, bidochon, fluide glacial

27/08/2010

Libéral et fatal

 

Libérale attitude.jpg

On en rit, mais on ne devrait pas. Car les libéraux caricaturés (patrons, politiques, banquiers, directeurs de ressources humaines) dans cet album de Pluttark existent véritablement. Dans la vraie vie ils n'ont pas l'air aussi cyniques et méchants, mais pour le fond, faites-leur confiance, ils sont à la hauteur. Cette charge sans concession contre les délocalisations, les plans sociaux et autres trouvailles pour engraisser les actionnaires au détriment des employés démonte méthodiquement l'aveuglement de ces technocrates ne vivant plus que par l'intermédiaire de bilans comptables. Mais parfois la réalité les rattrape, comme le PDG de cette société d'agroalimentaire, constatant une chute des ventes, expliquant à des actionnaires circonspects, « N’oublions jamais que la qualité est aussi un facteur de croissance. En effet, les études de satisfaction effectuées après le malheureux incident des rillettes au mercure sont formelles : 100 % des consommateurs décédés n'achètent plus nos produits. »

« Libérale attitude », Fluide Glacial, 10,40 €

 

strip.jpg


07:52 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pluttark, fluide glacial

18/07/2010

Quelques revues pour l'été

 

Traditionnellement, pour l'été, quelques revues BD proposent des numéros spéciaux. Sans vouloir être exhaustif j'ai repéré chez mon marchand de journaux quelques pépites qu'il serait dommage de manquer.

 

pilote.jpgIl y a d'abord le Pilote spécial cinéma. Un gros pavé avec quelques histoires originales et un minimum de reprises. Cette revue (qui ne paraît qu'une fois l'an (et encore...) n'a plus rien à voir avec l'hebdo des années 60/70 proposant une dizaine de pages d'actualités souvent grinçantes (les débuts de Patrice Leconte, Parras, Gébé...). C'est plus propre, moins sarcastique... bref, dans l'air du temps...

 

A ne pas à mettre dans toutes les mains, la renaissance de Hara-Kiri, par l'équipe de Charlie Hebdo. Décidemment le départ de Philippe Val vers France Inter a redonné du peps à des auteurs que l'on sentait de plus en plus bridés. On retrouve des fausses publicités, quelques BD et des dessins d'humour démolissant tous les tabous.

 

L'Echo des Savanes, titre repris par Glénat, est un peu moins sexe, un peu plus BD. Notamment le numéro spécial actuellement en vente offrant l'intégralité de deux albums : l'Ordre de Cicéron (avec Gillon au dessin) et Spoon et White (dont on attend avec impatience le nouvel opus, « Neverland », pastiche de la série Lost). La formule manque d'originalité (un peu de Circus avec un zeste de Vécu...) mais c'est efficace en vacances.

 

Lanfeust.JPGTrès copieux également le nouveau Lanfeust. 230 pages, 658 grammes et surtout le retour de quelques séries vedettes dont Lanfeust (les 15 premières pages), Ythaq, Cixi et Marlysa. A ne pas manquer également le début d'une nouvelle série scénarisée par Arleston et dessinée par Didier Cassegrain : « L'heure de la Gargouille ». Cassegrain qui dessine les femmes comme personne. Si vous avez encore un minimum de testostérone dans le corps, mous ne pouvez pas rester insensible à ces créatures rondes et sensuelles. En cadeau dans ce numéro un poster de Mourier présentant des trolls en radeau de la méduse et un plateau du jeu « Prolopoly », version « c'est la crise ! » du célèbre jeu ayant plus fait pour le capitalisme que le couple Woert – Bettencourt...

 

Picsou Magazine poursuit la réédition des trésors de ce héros. Même si j'avoue ne pas être sensible au travail de Carl Barks ou Don Rosa, il faut admettre que ces récits complets font partie du patrimoine de la BD et que leur exhumation est une œuvre louable.

 

Clone wars.JPGStar Wars fait toujours vendre. La preuve les éditions Delcourt lancent pour cet été le premier numéro de « Star Wars – The Clone Wars », BD dérivée du dessin animé. Des récits complets type comics avec un emballage sympa pour les jeunes : poster panoramique (ça va faire trop beau dans ma chambre...) et masque d'un guerrier à découper.

 

Fluide.JPGFluide Glacial est également doublement présent dans les magasins actuellement (triplement même si l'on intègre le spécial jeux Bidochon, mais mieux vaut faire l'impasse...). Le numéro classique voit débarquer un nouveau personnage : Jérôme Moucherot. En fait l'assureur de Boucq fait son entrée dans le catalogue Fluide avec une histoire complète de 10 pages qui vous en met plein les yeux. Le Série Or de 100 pages reprend les « grands classiques des albums Fluide Glacial ». L'occasion pour les plus jeunes de se délecteur de la version Gotlibienne d'Alice aux pays des merveilles. 16 pages remplies de folie, de sexe et de clin d'oeils. De jolies filles dénudées aussi. Ça ne gâche rien...

 

psikopat.jpgLe Psikopat de Carali propose aussi son numéro spécial d'été. Un spécial de 100 pages, estampillé nouvelle formule, avec l'arrivée de cinq auteurs de feu Siné Hebdo. On apprend sur le blog de Mélaka que ce mensuel, volontairement sans pub, vient de lancer une page Facebook. Un peu de délire sur le réseau social du flicage volontaire ne peut pas faire de mal. Mais attention aux dérives. Les puritains ricains (ça rime) n'aiment pas les tétons, alors vous imaginez, un sexe en érection...

 

spiruu.jpgEnfin, le must de la production BD est toujours au rendez-vous du meilleur hebdo de tous les temps : Spirou. Leur numéro spécial été de 100 pages n'est plus en vente, mais ne manquez pas celui de mercredi prochain (21 juillet) avec Maki, le lémurien en couverture. Fabrice Tarrin, le sale garnement de Montpellier, y raconte ses souvenirs d'adolescent parisien. Vol à la Fnac, agression dans le métro, mensonges à la police : ce n'est pas du politiquement correct. Spirou c'est toutes les semaines et on peut y découvrir actuellement le nouveau Spirou et Fantasio de Yoann et Vehlmann, « Alerte aux Zorkons ».

24/06/2010

Alexis, directeur de conscience

Alexis.jpgEn 1977, à 30 ans, Alexis meurt. Pour qui n'a pas lu Pilote et Fluide Glacial de ces années-là, Alexis est un inconnu. Pourtant il est toujours présent, chaque mois dans l'ours de Fluide Glacial en tant que directeur de conscience. Dessinateur de Superdupont, ce surdoué était devenu un compère idéal pour Gotlib. Dans cette intégrale de 140 pages on retrouve les histoires écrites par l'inventeur de la Rubrique à Brac mais également des fantaisies solitaires. Alexis s'était fait une spécialité des récits absurdes, aux effets encore plus efficaces grâce à son dessin réaliste et racé. Il n'avait pas son pareil pour imaginer des chutes déroutantes, iconoclastes. Et puis il dessinait les femmes comme personne. Sensuelles, coquines, un peu dévêtues, jamais vulgaires, mais si désirables. Plus de 30 ans après, ne boudez pas votre plaisir et redécouvrez Alexis, directeur de conscience pour l'éternité.

« Alexis, intégrale », Fluide Glacial, 29 €

 

07:54 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alexis, gotlib, fluide glacial

11/06/2010

Les classiques de la rigolade

Aimé Lacapelle Int.jpgDepuis des décennies, Fluide Glacial, chaque mois, apporte sa dose de rire. Lancée par Gotlib dans les années 70, cette revue n'a cessé de découvrir des talents. Des jeunes qui sont devenus des valeurs sûres aujourd'hui. On les retrouve dans les premiers titres d'une nouvelle collection d'intégrales à petit prix. Des œuvres de jeunesse démontrant déjà l'inventivité de leurs auteurs. A tout seigneur, tout honneur : Larcenet. Avant de signer des albums graves, alliant beauté graphique et profondeur littéraire (Le Combat ordinaire, Blast), il s'est aguerri dans la parodie. Bill Baroud est un héros comme on les aime : prétentieux, bête et toujours perdant. Vous pourrez également retrouver Aimé Lacapelle, paysan tarnais (presque aveyronnais...) imaginé par Ferri et qui a popularisé l'expression « Macarel ! » dans tous les milieux intellectuels parisiens. Radada la sorcière est l'œuvre de Gaudelette alors que Mammouth et Piston sont de Coyote. Enfin deux autres albums reprennent des titres d'Edika et de Tronchet, les aventures misérables de Jean-Claude Tergal.

« Aimé Lacapelle », « Bill Baroud », « Radada la sorcière », « Mammouth et Piston »..., Fluide Glacial, 14 € chaque volume de 150 à 200 pages

 

13/01/2010

Bonnet rouge en délire

Fantôme du commandant cousteau.jpgÉtonnant parfois où l'imagination et les hobbies des dessinateurs les conduisent. Prenez Isa par exemple. Cette dessinatrice, maniant la dérision et les nez ronds à merveille, est par ailleurs passionnée de plongée sous-marine. Il faut certainement y trouver l'origine de cette série d'histoires courtes mettant en scène le fantôme du commandant Cousteau. Un concept saugrenu qui pourtant devient au fil des pages une formidable mine de gags et de situations cocasses. Donc, au fond de la Méditerranée, un jour, Bernadette, mérou de son état, vit une apparition : le fantôme du commandant Cousteau. Le cinéaste, défenseur de la nature avant son heure, toujours coiffé de son remarquable bonnet rouge, revient dans ce monde de plus en plus pollué. Il devra se coltiner les Yann Arthus Bertrand et autres Nicolas Hulot qui ont repris son fond de commerce. Un commandant qui devra également s'expliquer sur son passé et certains errements. Notamment quand il a malencontreusement introduit en Méditerranée la cualerpa taxifolia surnommée plus communément depuis : l'algue tueuse.

« Le fantôme du commandant Cousteau », Fluide Glacial, 9,95 €

 

08:07 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : isa, cousteau, fluide glacial

11/10/2009

La vie de château

Madame désire.jpgEté 1936. Les congés payés, instaurés par le Front populaire, lancent des milliers d'ouvriers français sur les routes de l'Hexagone. Anatole et Simon, jeunes et fringants sur leurs bicyclettes, partent à la découverte. Surpris par la nuit, ils comptent demander le gite dans une grosse demeure perdue dans un parc. Ils sont accueillis par la maîtresse de maison qui est persuadée que ce sont les deux nouveaux domestiques envoyés par son époux, patron à Paris. Harassés, ils jouent le jeu et après une bonne nuit de repos, endossent leurs nouveaux uniformes. Ils vont alors découvrir les mœurs très libres régissant la maisonnée. Et se mettre au service, corps et âmes (surtout corps...), de la patronne, sa bonne et la fille de cette dernière. Simon, par ailleurs dessinateur amateur, va croquer ces dames dans leur plus simple appareil faisant encore progresser l'ambiance torride de cette BD grivoise. Grégory Mardon signe un récit complet léger et érotique, devenant même encore plus osé dans deux pages scellées pour qu'elles ne tombent pas sous les yeux de n'importe qui.

« Madame désire ? », Fluide Glacial, 14,95 €

30/08/2009

Les affres de Petite Nature

petite nature.jpgA quoi ressemble la vie d'un dessinateur de BD ? Votre curiosité sera en partie soulagée en lisant les aventures de Petite Nature. Ces histoires courtes prétendent mettre en scène des événements marquants de la vie de Chauzy, le dessinateur. Il réalise ces histoires complètes avec la complicité de Barrois, au scénario. C'est déjà le troisième tome et on rit toujours autant aux déboires de ce grand échalas n'ayant pas son pareil pour se mettre dans des situations abracadabrantesques. Par exemple, quand il accepte d'accompagner un de ses fils, ado période rebelle, dans un cours d'éducation sexuelle, il a le malheur d'être désigné volontaire pour simuler un cunnilingus sur un sexe féminin en plastique mais vibrant. Cela part en vrille et il devient la risée de l'assistance, au grand désespoir de son fils... Des enfants omniprésents dans ce recueil. Ce sont eux qui ont eu l'idée d'inscrire leur père, séparé et solitaire, à une émission de relooking. Le dessinateur urbain va devoir se transformer en une sorte de bucheron rustre pour le plus grand plaisir des présentateurs, des folles excentriques et branchées. Le héros rencontre également dans ces pages une famille du Nord, des femmes aux cuisses monumentales, des films japonais pas très nets et des lecteurs en dédicace. Autant de situations se transformant en véritables catastrophes pour le plus grand plaisir des lecteurs qui rient aux malheurs de Chauzy tout en admirant ses dessins, petits bijoux caricaturaux en couleurs directes.

« Petite Nature » (tome 3), Fluide Glacial, 12,95 €

 

09:37 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chauzy, barrois, fluide glacial

17/07/2009

Beaucoup de CDM, un peu de Janssens

 

Planet ranger 1.jpgDans la famille CDM, Julien et Mo signent le sixième tome des aventures intersidérales de Cosmik Roger. Julien qui fait une infidélité à son collègue pour s'acoquiner avec Janssens, le scénariste des aventures de Planet Ranger, « l'écolo le plus con de la planète ». Ces deux albums ont pour point commun de proposer un humour efficace et sans barrières.

Planet Ranger est un nouveau venu. Il est chargé de démasquer les pollueurs et autres massacreurs de la planète. Pour lui, trier ses poubelles est essentiel. De même, il ne faut plus utiliser d'énergie fossile. Personnellement, il fait fonctionner le moteur de sa fusée portable à la vieille huile de friture. Efficace pour celui qui a le nez bouché... Les auteurs se moquent ouvertement de cette pensée verte dominante, parfois totalitaire, souvent provoquant plus de dégâts que les solutions existantes. De l'humour caustique qui devrait faire grincer les dents de bien de bobos se prenant un peu trop au sérieux...

Cosmik Roger 6.jpgPlus délirantes encore les aventures de Cosmik Roger. Ce héros commence à être bien connu des lecteurs de Fluide Glacial. Ce « Tragical Cosmik Tour » est le 6e recueil de ses histoires courtes. Dans la première, Notre héros (explorateur sidéral poissard à la recherche d'une planète habitable par l'homme), découvre qu'il est le dernier descendant d'Elvis Presley. Flanqué d'un manager peu scrupuleux, il va décider de monter sur scène interpréter les standards de son ancêtre. Cosmik Roger y croit dur comme fer, rêvant déjà aux groupies qu'il pourra entraîner dans son lit après les concerts. Le problème, c'est qu'en étant totalement dénué de talent, il n'est pas évident de percer dans le créneau assez encombre de rock star. Le personnage principal, looser libidineux imbu de sa personne, fait déjà partie du Panthéon des héros idiots mais désopilants.

« Planet Ranger » (tome 1), Le Lombard, 10,40 €

« Cosmik Roger » (tome 6), Fluide Glacial, 9,95 €

04/07/2009

Souvenirs émus

Toutoute première fois.jpgPour vous, la première fois, c'était à quel âge, où, dans quelle condition et avec qui ? Ces interrogations sont toutes comprises dans le concept de ce recueil d'histoires courtes dessinées par Krassinsky sur la base de récits authentiques d'amis ou d'anonymes. On parle beaucoup de sexe dans cet album, mais jamais de façon vulgaire. Par contre, ces premières fois sont souvent originales et comiques. Et sont tout à fait crédibles malgré leur incongruité. Ainsi le témoignage de Juliette qui se souvient : « pendant tout le temps que ça a duré, j'avais cet air dans la tête. Tata Yoyo. Impossible de penser à autre chose ». Ou Charlotte qui se focalise sur la personnalité de son partenaire : « Avec le plus beau mec du lycée. Qui se trouvait être aussi le plus con. » Cela touche à l'intime, mais approche de l'universel. Des situations à déguster avec gourmandise car si personnellement on n'a qu'une seule et unique première fois, dans cet album il y en a des dizaines.

« Toutoute première fois », Fluide Glacial, 9,95 €

 

08:46 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : krassinsky, fluide glacial

29/05/2009

Icône très c...

 

Linda Glamouze 1.jpgPour devenir une icône de la mode, mieux vaut ne pas trop réfléchir. Cela tombe bien pour Linda Glamouze, héroïne créée par Camille Burger, elle ne brille pas par son intelligence hors du commun. Ce serait même l'inverse. En fait, Linda est très conne, et c'est tout ce qui fait son charme, paradoxalement. Devenue le mannequin star de la marque « 8 Thons », elle sait lancer les modes en fonction des nécessités. Si elle entretient parfaitement son « ticket de métro », elle oublie parfois de s'épiler les aisselles. Qu'à cela ne tienne, deux élastiques et elle transforme ces touffes en chignons qui vont devenir « in » en très peu de temps. Pour réussir il faut parfois coucher. Mais pas systématiquement. Souvent il suffit d'être « anorexique et désinvolte ». Cette critique au vitriol du milieu du luxe et de l'inutile est salutaire en ces périodes de crise. Camille a trouvé sa voie en féminisant l'esprit de Reiser avec un soupçon de Vuillemin. C'est trash. Cela risque devenir tendance...

« Linda Glamouze », Fluide Glacial, 9,95 €

 

13/04/2009

Lucarne dépressive

Klébar 2.jpg


Klébar, un bâtard taciturne, n'a pas une vie palpitante. Il suit les humeurs de sa maîtresse, Rose, retraitée solitaire accro à la télévision. Sans être géniale, sa vie pépère se déroulait sans encombres. Jusqu'à ce jour funeste où Patrick a été viré par les dirigeants de TF1. Patrick c'est PPDA, le présentateur du 20 heures avec qui Rose avait noué une relation intime et fusionnelle. Mo/CDM, le créateur de ces personnages, a poussé jusqu'à l'extrême cette douce folie d'une ménagère complètement déconnectée de la réalité par abus de « lucarne magique ». Les gags s'enchaînent, allant crescendo, jusqu'à un dénouement confirmant que ce public est très versatile.
« Klébar le chien » (tome 2), Fluide Glacial, 9,95 €


09:27 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mocdm, fluide glacial, klébar

29/09/2008

De l'utilité du net



Un ordinateur, un fournisseur d'accès à internet et ça y est, les Bidochon viennent « d'entrer de plain-pied dans le modernisme », dixit Robert. Raymonde en est moins persuadée, se demandant à quoi cette nouveauté va réellement servir. Binet lui ne doute pas que cette invention du XXe siècle va surtout lui permettre de fourmiller d'idées de gags tant l'univers des Bidochon et celui du net est opposé. En neuf chapitres d'une progression et l'une logique implacables, il va revisiter tous les classiques des premiers pas sur la toile mondiale, avec la touche Bidochon. Traduction des termes anglais à l'emporte-pièce (quand cela ne marche pas, Robert téléphone à « Line, la chaude », alias hot line, qui rend Raymonde très suspicieuse), ensuite vont arriver les premiers emails, essentiellement des spam qui donnent l'impression à Robert de discuter avec des pharmaciens américains, des ministres africains et un haut responsable de Vuiton. Ce dernier d'ailleurs trahira sa confiance en faisant une descente sur son compte en banque. Sans oublier le virus qui s'invite dans le salon : très encombrant pour les Bidochon, hilarant pour les lecteurs.
« Les Bidochon » (tome 19), Fluide Glacial, 9,95 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Binet, Fluide Glacial

03/09/2008

Carmen, dernières sorties



Carmen Cru, la vieille acariâtre ayant erré plusieurs années dans les pages de Fluide Glacial, est de retour. Il ne s'agit pas d'une reprise des personnages imaginés par Lelong mais de l'exhumation de quelques planches inédites, retrouvées dans le bureau du dessinateur mort en 2004. Car Jean-Marc Lelong a eu la mauvaise idée de mourir alors qu'il n'en était encore qu'au début de sa carrière. Dessinateur pointilleux, à la précision caricaturale, il avait imaginé ce personnage improbable. En fin de volume, il est reproduit la « bible » des protagonistes de la série. Il définissait Carmen ainsi : « Elle est très âgée, a amplement dépassé l'âge de la retraite mais méprise la carte Vermeil et les faiblesses des « petits vieux ». Elle est vêtue comme elle est meublée, comme ça vient. Elle se déplace à vélo, plus une remorque parfois chargée de sacs, cabas, cageots, mais pour quoi faire ? C'est son problème. Mystère. Elle n'a confiance en personne, se méfie de tout le monde. » Dans ce huitième tome (les sept autres titres ont été réédités pour l'occasion), elle est aux prises avec un corbeau qui l'accuse d'avoir fricoté avec les boches. Sa réponse sera cinglante... « Thriller », un récit complet d'une vingtaine de pages qui donne son nom à l'album.
« Carmen Cru » (tome 8), Fluide Glacial, 9,95 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Lelong, Fluide Glacial

15/07/2008

Trop de Bobos

82cc2b739a6b34ad120db1a48dba4ae3.jpgDifficile travail d'autocritique que se sont livrés Dupuy et Berberian dans cet album « sérieux » de Fluide Glacial. « Bienvenue à Boboland » dissèque les pratiques parfois odieuses de cette nouvelle secte, les Bobos, Bourgeois bohèmes, constituant pourtant l'essentiel du lectorat du duo. Sous forme d'histoires courtes, pas forcément comiques, Dupuy et Berberian racontent ce qu'ils voient dans les cafés et autres restaurants bio et « hype » de leur quartier. On les trouve également dans les vernissages de ces expos comme celle d'un des héros récurrents, un « artistique », inventeur du style « vertical eye » (mettre les écrans 16/9 dans le sens de la hauteur...) et qui explique, cyniquement à un de ses amis « J'ai fait ces photos avec un vieux machin trouvé aux puces de Barcelone. Une merde, mais cela donne des choses insensées. » Une des meilleures scènes est celle du brunch. La petite troupe se retrouve au resto pour prendre un brunch le dimanche matin. Un père se plaint de son fils, réveillé à 8 heures. A une autre table, une vieille psychanalyste n'arrive pas à faire le deuil de son mari. La serveuse, jean taille basse, string apparent, les sert dans une indifférence qui frise l'insolence.
« Bienvenue à Boboland », Fluide Glacial, 11,95 €


06:10 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Dupuy, Berberian, Fluide Glacial

14/06/2008

Héros tricolore

d60fd5a3516b96b8780203afc3116510.jpgTremblez adeptes du langage SMS et du franglais, Superdupont est de retour et il sera sans pitié pour ces massacreurs du français. Le super héros 100 % français, imaginé par Lob et Gotlib et qui a débuté ses aventures sous le pinceau d'Alexis, est de retour après une trop longue absence. La mort de Lob a beaucoup nuit à la poursuite des aventures, les lenteurs légendaires de Gotlib et Solé (le dessinateur repreneur) y sont aussi pour beaucoup. Il aura fallu l'arrivée d'un jeune et dynamique scénariste pour relancer les histoires courtes de l'homme au béret. Lefred-Thouron a donc pris le risque de s'associer à deux monstres sacrés de la BD pour animer un personnage de légende. Pas évident, mais à l'arrivée l'ensemble est fidèle à l'esprit d'origine. Superdupont, qui coûte plus cher à l'état en réparation de fenêtres qu'en salaire brut, affronte divers adversaires composant l'axe du mal. Du camembert fabriqué avec du lait de chamelle, aux faux académicien français qui dénature notre belle langue, il a fort à faire. Il s'autorise une incursion sur la toile dans un épisode très chaud où il retrouve la belle Georgette qui vend ses charmes par webcam interposée. L'occasion pour Solé de dessiner quelques images psychédéliques et des femmes aux rondeurs provocantes. Un régal pour les yeux.
« Superdupont » (tome 6), 9,95 €


20/05/2008

Soeur chantante et déjantée

01dc35711a0c8fcfb8eb840afbbed58e.jpgLe Commando Torquemada est un peu le descendant des Innommables : un humour sans tabou brocardant plus spécialement la religion. Il y a quelques siècles, Lemmens et Nihoul, les auteurs, auraient été brûlés vifs en place publique. Aujourd'hui il font rire tous ceux qui savent faire la part des choses. Le pape est inquiet de la dérive de Soeur Dominique, star de la chanson religieuse. Cette dernière veut se mettre au hard rock et changer de sexe. Le Commando Torquemada est appelé à la rescousse. Mission : désintoxiquer la chanteuse et la persuader de faire un dernier gala de solidarité. Dessin nerveux, gags à foison : le commando frappe fort.
« Commando Torquemada » (tome 2), Fluide Glacial, 11,95 euros


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Lemmens, Nihoul, Fluide Glacial