15/08/2010

Les ogres ont trouvé leur maître

 

Maitre des ogres 1.jpg

Surfant sur la mode des jeux vidéos et de la magie, Michel Rodrigue, déjà dessinateur de Cubitus, ajoute une nouvelle corde à son arc en signant le scénario de cette nouvelle série destinée à un public compris entre 8 et 14 ans. Le héros, Karl, est un jeune ado timide, passionné de jeu vidéo. Notamment du tout dernier sorti sur le marché : « Le maître des ogres ». Karl brille dans ce jeu de rôle entre quête mystique et combats violents. Dans la première partie de l'album, le lecteur suit le progression de Karnos, le roi des ogres (vert, armé d'un marteau, plus de 2 mètres au garot...) qui tente de libérer sa fille Phaline. Il est aidé par Karl qui endosse le costume d'un magicien. Mais au moment crucial, l'écran s'éteint d'un coup. C'est la belle-mère de Karl qui vient de sévir, il est l'heure de manger. Après le repas, Karl retourne dans sa chambre. Il y découvre sa télévision explosée et deux personnages du jeu en chair et en os sur son lit : Karnos et Phaline. L'imaginaire va alors s'inviter dans la vie très banale de Karl. Karnos, toujours affamé, manquera de boulotter la demi-sœur de Karl avant de se contenter d'un vigile de supermarché. Assez peu discrets, ils auront rapidement la police aux trousses. C'est Karl qui va sauver la situation... en renvoyant tout le monde dans le jeu, lui y compris. En passant du réel à l'imaginaire, les personnages vont devoir d'adapter et surtout craindre une certaine Althéa, sorcière de son état derrière qui se cache un autre joueur. Cette BD plaisante est dessinée par Vicenzo Cucca, un Italien, aux influences très « disneyennes ».

« Le maître des ogres » (tome 1), Le Lombard, 9,95 €

 

23/07/2010

Au nom du président

IRS 12.jpg

Larry B. Max, agent spécial de l'IRS, Internal Revenue Service, est un fonctionnaire du fisc américain à mille lieues des contrôleurs des impôts français. Mais parfois, on se dit qu'un Larry B. Max serait certainement très efficace pour démêler l'écheveau Woerth-Bettencourt. Mais ne rêvons pas. La France n'est pas les USA. Dans cette 12e aventure, le héros s'attaque pourtant à un ancien président de la République, conservateur et parangon de vertu. Problème, il est en train de mourir du sida contracté du temps de son mandat en entretenant une liaison avec une jeune actrice. Pour sa femme, gardienne du temple, il combat un cancer. Une épouse qui n'hésite pas à faire éliminer toute personne s'approchant de trop près de la vérité. Larry va se retrouver au cœur du scandale en apprenant que son père, mort dans un accident d'avion, a en fait été exécuté par ce président malade voulant préserver son secret. L'efficacité du scénario de Desberg est magnifiée par des dessins de Vrancken s'appuyant sur une solide documentation photographique.

« IRS » (tome 12), Le Lombard, 10,95 €

07:19 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : desberg, vrancken, lombard, irs

01/07/2010

Le voyage des retrouvailles

Nous ne serons jamais des héros.jpgAu crépuscule de sa vie, un homme tente de retrouver le souvenir des jours heureux en parcourant une nouvelle fois le monde. Mais cette fois, il n'est pas jeune en compagnie de sa future femme, mais vieux et infirme et malade, accompagné de son fils avec qui il avait coupé les ponts depuis des années. Un voyage de retrouvailles qui sera bénéfique pour les deux protagonistes ainsi que pour le lecteur qui, forcément, trouvera dans ces situations des pans de sa propre vie. Ecrit par Olivier Jouvray, ce récit de 80 pages est dessiné par Frédérik Salsedo alors que les couleurs sont de son frère, Greg. Un projet qui a vu le jour en raison de l'envie de Jouvray d'utiliser les décors de ses nombreux voyages. On suivra ce couple bancal de la Réunion à la Finlande en passant par les USA, le Maroc et l'Asie du Sud-Est. Un étonnant road-movie familial.

« Nous ne serons jamais des héros », Le Lombard, collection Signé, 15,50 €

08:05 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jouvray, salsedo, lombard, signé

01/06/2010

Baptême du feu pour Alpha

Alpha premières armes 1.jpgComment l'agent Alpha, dont les aventures sont contées par Mythic et Jigounov depuis une décennie, a-t-il intégré la CIA ? C'est l'idée de départ de cette série dérivée du best-seller de la collection « Troisième vague ». Herzet (scénario) et Loutte (dessin) ont relevé le défi. Côté dessin, c'est le même classicisme rigoureux. Loutte, après des années de Biggles, n'a pas peur de la technologie ni des « pinailleurs » sur les armes ou les uniformes. Pour le scénario, Hervet, avant de faire entrer en scène le sergent Dwight Delano Tyler, a longuement expliqué la machination qui est sur le point de changer la face du monde. La société Thirdnail a mis au point un composant électronique, arme ultime de la surveillance planétaire. En multipliant ce composant dans tous les systèmes, elle tisse une toile où plus rien ne lui échappe. Mais quand un informaticien est sur le point de découvrir le pot au roses, Thirdnail choisit la méthode radicale. C'est dans ce cadre que Tyler fait ses premières armes.

« Alpha, premières armes » (tome 1), Le Lombard, 10,75 €

 

08:35 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alpha, mythic, jigounov, herzet, loutte, lombard

10/05/2010

L'aventurier ultime

 

Bernard Prince.jpg

Bernard Prince est le prototype parfait du héros de BD aventurier, libre et humain. Il est né de l'imagination débordante de Greg, durant ces années 60 au cours desquelles il lançait un personnage tous les trois mois. Le dessin en a été confié à Hermann, encore débutant. Il deviendra au fil des albums un des meilleurs dessinateur réaliste de sa génération. Bernard Prince qui va reprendre du service, mais avant de découvrir la nouveauté (en août prochain), plongez dans les débuts de la série grâce à cette superbe intégrale. Une redécouverte grâce au format plus grand et le long dossier qui revient sur la genèse de la série. Le volume 1 reprend les cinq premiers titres avec en bonus de nombreuses gouaches illustrant les couvertures du Journal Tintin.

« Bernard Prince » (intégrale, tome 1), Le Lombard, 35 €

 

14:27 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hermann, greg, berbard prince, lombard

04/05/2010

Ric Hochet et les acteurs

Ric Hochet 77.jpgRic Hochet a été, durant des décennies, un des héros emblématique de l'hebdo Tintin, le journal des jeunes de 7 à 77 ans. 77, un chiffre symbole, qui est en couverture du 77e titre de la série imaginée par Duchâteau et dessinée par Tibet. Un chiffre maudit également car il marque la mort de Tibet. « Ici 77 ! » aura été le dernier album entièrement dessiné par Tibet, mort en janvier dernier. Ric Hochet se plonge cette fois dans le milieu des feuilletons télévisés. Il doit démasquer un tueur dans l'équipe de tournage d'une série policière. Il se trouve surtout face à des acteurs qui cabotinent en diable. La vieille star sur le retour qui ne veut pas laisser la place à la jeune première, l'acteur en fin de carrière que les producteurs veulent à tout prix faire mourir pour injecter un peu de jeunesse dans la distribution, le scénariste frustré, le metteur en scène ayant la folie des grandeurs mais pas le budget... Duchâteau prend beaucoup de plaisir à brocarder un milieu qui ressemble parfois étrangement à celui de la BD.

« Ric Hochet » (tome 77), Le Lombard, 9,95 €

06:13 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tibet, duchâteau, ric hochet, lombard

28/04/2010

Héros imaginaires

Tom et William.jpgTom est un petit garçon de 6 ans. Il découvre un véritable trésor dans une remise chez ses grands-parents : des illustrés des années 50-60. Il se plonge dedans et se délecte de ces aventures de cowboy, chevalier et super héros. Au bout de quelques heures de lecture intensive, il découvre que sa famille a disparu. Et quand des martiens l'attaquent, il demande la protection de Günnar, le Viking. Tom semble être le dernier survivant de son monde avec simplement quelques héros de BD pour compagnons. Cette histoire de 60 pages, la première de Laurent Lefeuvre, est un superbe hommage aux petits formats, souvent considérés comme des BD de série B, mais qui ont marqué l'imagination de millions d'enfants.

« Tom et William », Le Lombard, 15,50 €

06:56 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : lefeuvre, lombard

22/04/2010

Enfants en guerre

Parvaterra 1.jpgBienvenue à Parva Terra, monde imaginaire créé de toute pièce par Raul Arnaiz. Ce dessinateur espagnol, après avoir rodé son trait dans le monde de l'animation, a enfin concrétisé ce projet d'héroic fantasy qu'il avait dans ses cartons depuis de nombreuses années. Sur cette île, il ne reste que des enfants. Tous les adultes ont disparu. Seul Roméo, le roi des chevaliers blonds se souvient. Une mémoire qui lui donne le pouvoir sur cette petite bande, en guerre contre les mages cheveux-noirs. Les deux communautés se sont partagé l'île et se livrent à un conflit aux airs de guerre des Boutons. Nathan, le meilleur ami de Roméo, assailli de cauchemars, commence à douter de l'utilité de cette rivalité. Il sera le premier à remettre en cause l'ordre des choses et le pouvoir de Roméo. Il sera capturé par les pirates roux et livré aux mages. Ces derniers lui expliqueront qu'il a une mission : combattre un mal sournois, l'obscurité. Cette jolie parabole contre le racisme et la guerre est d'autant plus plaisante que les dessins d'Arnaiz sont d'une fluidité et d'une luminosité de virtuose.

« Légendes de Parva Terra » (tome 1), Le Lombard, 9,95 €

06:42 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raul arnaiz, parva terra, lombard

03/04/2010

La nébuleuse Roxana

All watchers 2.jpgQui est All Watcher ? Cette question, Larry B. Max, le héros de la série IRS se la pose toujours dans le second tome de ce spin-off dessiné cette fois par Daniel Koller. Il est sur sa piste, ou plus exactement sur celle d'un Français qui est peut-être en relation avec ce personnage qui serait l'homme le plus riche de la planète car exploitant toutes les failles du système monétaire mondial. Vincent Coutelier est un escroc de grande envergure. Il peut changer d'apparence en quelques secondes et lancer des arnaques à très grande échelle. Cette fois il a été contacté par Roxana Wilson-Habib, agent immobilier qui lui propose une affaire en or. Acheter des terrains pour 100 millions de dollars. Des terrains qui en vaudront, dans peu de temps, 1000 fois plus. Larry parvient à se faire passer pour Coutelier. Mais il est moins bon en comédie et le rendez-vous tourne mal. Aussi passionnante que la série mère écrite par Desberg, « All Watcher » comptera 7 tomes, tous dessinés par des auteurs différents.

« All Watcher » (tome 2), Le Lombard, 10,95 €

07:30 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : all watcher, irs, desberg, koller, lombard

16/03/2010

Guerrier médiéval

Banni 1.jpgRécit médiéval et fantastique, « Le Banni » permet de découvrir Tarumbana, un dessinateur virtuose, dans la lignée d'un Rosinski. Ses planches, en couleurs directes, semblent être une succession de peintures. Or, il fait tout en numérique. Il semble être le premier à exploiter à ce point les nouvelles technologies. L'histoire, signée Henscher, est dramatique et violente. Cinq guerriers ont pris le pouvoir. Leur chef est devenu roi. Mais l'un d'entre eux a trahi. C'est devenu le Banni. Alors que les complots se multiplient, le Banni revient au pays pour tenter de réécritre sa légende.

« Le banni » (tome 1), Le Lombard, 13,50 €

06:24 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tarumbana, henscher, lombard

14/02/2010

Succulente nouvelle revue BD

Kramix 1.jpgKramix. Drôle de nom pour une revue de BD. Mais l'explication est facile quand on sait que ce bimestriel (qui paraît tous les deux mois donc) est édité par le Lombard, célèbre maison d'édition bruxelloise. Le cramique est une spécialité pâtissière belge. Les comics étant également une spécialité du Plat Pays, la fusion des deux a donné naissance à ces 52 pages de BD, tout en récits complets, disponible dans les librairies spécialisées pour la modique somme de 2 euros.

Le premier numéro a été présenté à Angoulême et avait la particularité d'être entièrement réalisé par des auteurs femmes. Et c'est à la crème de la profession que la rédaction a fait appel pour ce numéro faisant « La preuve par meufs ». Une couverture signée Pénélope Bagieu, une dernière page d'Hélène Bruller, un sommaire éditorial de Laurel : d'entrée la barre est placée très haut. Le reste est dans la même veine avec cet esprit humoristique si particulier, qui a pris son envol sur les blogs dessinés et remporte chaque jour un succès croissant. Si certaines signatures sont déjà bien connues des amateurs, d'autres sont à découvrir. Parmi les pages incontournables, ne manquez pas celles de Claire Bouilhac qui propose un match de catch entre la méchante sorcière et Blanche-Neige, Sandrine Revel qui nous dévoile le destin de deux « Femmes d'exception » (elle remporte la palme de l'humour noir) et surtout quatre pages de Gally sur la passion de son héroïne Bertille pour... les boutons. Pas ceux des vêtements mais les purulents, si agréables à crever...

« Kramix », Le Lombard, 2 euros

Le prochain numéro, pour les misogynes, paraîtra en mars et sera plus viril avec au sommaire Coyote, Foerster, Clarke, Nix, Relom et Julien/CDM.

10/02/2010

Tibet, toujours

Chick Bill 70.jpgTibet a quitté ce monde dans les premiers jours de l'année 2010. Auteur infatigable, signant plus de deux albums par an depuis plus de 40 ans, il est mort, paraît-il, en regardant à la télévision une émission humoristique. Mourir dans un grand éclat de rire, qui peut rêver d'une plus belle mort ? Et par la magie de l'édition et ses délais toujours un peu long, moins de deux semaines après ses obsèques, voici qu'arrive dans les bacs des libraires la 70e aventure de Chick Bill, ce cow boy qu'il animait seul et qui s'est fait voler la vedette par deux personnages secondaires, Dog Bull le shérif et Kid Ordinn, son adjoint. Ce duo comique, même s'il n'a pas révolutionné le genre, est sans doute le plus efficace du genre. Le colérique Dog Bull est toujours le dindon de la farce, essentiellement en raison des gaffes du fainéant et nonchalant Kid Ordinn. Dans « Qui veut gagner des filons ? », Chick Bill est sur le point de se marier à Julie, la blonde institutrice de Wood City. Dans l'ombre, un homme va tout faire pour empêcher cette union. Tibet, avec un plaisir non dissimulé, a peaufiné des dialogues denses et hilarants. Maintenant, quid du prochain album annoncé en 4e de couverture, « La glace à l'avanie » ?

« Chick Bill » (tome 70), Le Lombard, 9,95 €

05/02/2010

Magouilles à l'Elysée

Sisco 1.jpgEnvie de savoir ce qui se trame exactement dans les entrailles du Palais de l'Elysée ? Cette nouvelle série tente de donner une réponse. Plus exactement, Benec, le scénariste, imagine ce que peut être le rôle d'un service action entièrement dévoué au président (le Pacha dans l'album) et totalement affranchi des lois et de la morale. Sisco est le personnage principal. On ne peut pas véritablement parler de héros car il est tout sauf exemplaire. Il vient de recevoir un nouvel ordre de mission. Il franchit quelques portes et se retrouve dans le bureau d'un conseiller du président. Ce dernier a des ennuis judiciaires. Il a l'intention de raconter quelques secrets à une journaliste avant de se retrouver derrière les barreaux. Sisco lui explique que cette décision n'est pas la bonne avant de lui loger une balle dans la tête. Parfait pour faire croire à un suicide. Problème : un laveur de carreaux a vu la scène et parvient à prendre la fuite. Le reste de l'album raconte la chasse de cet homme avant que le service et le Pacha ne soient éclaboussés. De la politique fiction, inspirée d'un véritable fait divers, dessinée par Thomas Legrain.

« Sisco » (tome 1), Le Lombard, 10,95 €

 

07:53 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : benec, legrain, lombard, sisco

07/01/2010

Capricorne à vif

Capricorne 14.jpgLa saga de Capricorne s'étoffe de nouveaux personnages. Andréas, au bout de 14 épisodes, s'amuse toujours à compliquer l'intrigue tout en distillant au lecteur fidèle quelques clés permettant au final de relier tous les fils entre eux. Capricorne embarque sur un cargo. Il veut rejoindre New York. Mais en pleine traversée, il découvre que l'équipage et les autres passagers ne sont que des illusions. Des rêves provoqués par une entité extraterrestre qui l'opère, à vif, dans les cales du bateau. Une opération pour sauver Capricorne. Il deviendra l'allié de ce qui fut le docteur Cortex dans son combat contre le Passager. Ces 44 pages sont comme d'habitude une démonstration de l'incroyable talent du dessinateur. Cette fois il apprivoise les hachures. Un choc graphique sombre et superbe.

« Capricorne » (tome 14), Le Lombard, 10,40 €

06:34 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : andreas, capricorne, lombard

26/12/2009

Sackville sur la frontière

 

Victor Sackville 22.jpgEn bande dessinée, il y a les héros immuables, où chaque aventure n'est qu'une péripétie sans conséquence sur son caractère (Ric Hochet en est l'archétype...) et puis ceux qui évoluent en fonction des événements qui traversent leur existence. Victor Sackville est un bel exemple de cette seconde catégorie, le 22e titre de la série marquant un tournant dans les aventures de ce héros imaginé par Borile et Rivière et illustré par Carin. L'agent secret anglais est envoyé à Anvers en Belgique. Le pays est occupé par les Allemands. Il s'agit pour Victor Sackville et son ami Pavel de trouver le successeur au chef du réseau de résistance de la ville de Vlissuigen, ville frontière essentielle dans la communication des informations collectées par les nombreux espions officiant durant la guerre 14/18. Dans une ville sous la coupe d'un occupant sans pitié, les deux héros vont découvrir que les apparences sont parfois trompeuses. Ils rencontrent Jeanne Laroche, résistante de la première heure, une des plus efficace, mais qui passe aux yeux de la population pour une traître vendue aux Allemands. Une belle parabole sur ces gens ordinaires, agents de l'ombre, mettant l'amour de leur patrie plus haut que leur réputation.

« Victor Sackville » (tome 22), Le Lombard, 10,40 €

11/12/2009

Intrigues temporelles

Aventuriers du temps 3.jpgLe succès d'une série d'aventure et d'action dépend souvent de la stature du « méchant ». Que serait Blake et Mortimer sans Olrik, Lefranc sans Axel Borg ? « Les aventuriers du temps », débuté comme une série fantastique assez classique, commence à prendre une nouvelle tournure avec l'arrivée de la méchante, Jade, belle blonde aimant voyager dans le temps pour trucider les grands tyrans de l'Histoire. Une Jade bien mystérieuse et à la plastique irréprochable. Ses courbes voluptueuses s'épanouissent sous le pinceau de Castaza, le dessinateur de la série écrite par Chanoinat. Si vous aimez les intrigues et paradoxes temporels vous accrocherez forcément à cette BD dont les épisodes sont publiés à un rythme effréné.

« Les aventuriers du temps » (tome 3), Le Lombard, 10,40 €

 

09:24 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : castaza, chanoinat, lombard

01/12/2009

Amours coupables

Petits adieux.jpgRécit intimiste, histoire de femmes, révélée par petites touches, « Les petits adieux » semblent marquer un tournant dans la carrière de Magda. Dessinatrice au trait réaliste et aérien, elle a connu la consécration avec « Charly ». Cette fois c'est Marvano qui signe l'intrigue de cet album de 70 pages. Christine, mère célibataire élevant seule sa fille, Fran, est bénévole dans une association d'écoute de personnes en détresse. Elle reçoit régulièrement des coups de fil d'une jeune fille se plaignant de sa mère. Des confidences qui font écho à sa propre vie. Les auteurs ont choisi d'aborder un thème difficile, la pédophilie, sans rien montrer ni dire ouvertement. Avec subtilité et délicatesse. Le message n'en est que plus fort.

« Les petits adieux », Le Lombard, 15,50 €

 

10:46 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : magda, marvano, lombard

13/10/2009

Secrets romains

Cassio 3.jpgCassio, série écrite par Desberg et dessinée par Reculé, se déroule entre l'empire romain une centaine d'années après Jésus Christ et l'Europe contemporaine. D'un côté Cassio, médecin aux pouvoirs paranormaux, est sur la piste d'une machination qui lui coûtera au final sa vie ; de l'autre la belle archéologue italienne Ornella Grazzi tente de découvrir comment Cassio, laissé pour mort, a réussi à se venger de ses quatre meurtriers. Dans ce troisième tome, l'action se déplace en Égypte. Cassio fait face à la belle Odisséa, ancienne prostituée devenue richissime en favorisant la haine des Égyptiens envers les Juifs, déjà... Entre polar et histoire des religions, une BD palpitante qui connaîtra son épilogue au prochain titre.

« Cassio » (tome 3), Le Lombard, 10,40 €

06:09 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : desberg, reculé, cassio, lombard

30/09/2009

Le Tibet de Jonathan

 

Jonathan int 1.jpg« Jonathan c'était mon autobiographie imaginaire. Une sorte de moi fantasmé, une version améliorée ! Il est assez idéalisé. Il a plus de qualités que de défauts alors que je maintiens, au mieux, un équilibre. » Cette citation de Cosey, extraite du dossier accompagnant le premier tome de la publication de l'intégrale des aventures de Jonathan illustre parfaitement la fusion permanente entre l'auteur et son personnage de BD. Jonathan, apparu en 1975, était le premier à dénoncer l'invasion militaire du Tibet par les Chinois. Une BD, autant politique que philosophique, à redécouvrir d'urgence. Elle n'a pas pris une ride tant le trait, réaliste et épuré, de l'auteur suisse était novateur pour l'époque.

« Jonathan » (intégrale 1), Le Lombard, 20 €

06:15 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cosey, lombard

29/09/2009

Arme télépathe

One 1.jpgManipulation génétique, paranormal et politique-fiction sont au sommaire de cette nouvelle série, un peu bavarde parfois, mais qui reste passionnante et très au-dessus de certaines productions manquant de souffle et d'originalité. Dans un futur très proche, un Démocrate vient d'accéder à la Maison Blanche. Il modifie immédiatement la politique de la première puissance du Monde. Il néglige l'aspect guerrier pour améliorer la diplomatie. Et rapidement les résultats sont là. Partout sur la planète la paix s'impose. Problème, ce monde de progrès partagé et équitable n'est pas du goût des élites militaro-industrielles, mises sur la touche après des décennies de pouvoir exclusif. Un lobby qui va utiliser une de ses armes secrètes pour connaître le secret de la réussite du nouveau président : les pensanguins. Ces soldats, au sang modifié génétiquement, ont le pouvoir de lire les pensées et les souvenirs des hommes ou femmes qu'ils approchent à moins de trois mètres. Julian Lethercore est un pensanguin. Il est sollicité par un sénateur républicain pour lire la mémoire d'un diplomate venant de faire aboutir un rapprochement indo-pakistanais. Ecrit par Sylvain Cordurié, cette série est dessinée par un auteur serbe, Zivorad Radivojevic, au style réaliste léché, entre Kas et Jigounov.

« One » (tome 1), Le Lombard, 10,40 €

06:46 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : radivojevic, cordurié, lombard