21/10/2013

BD : La violence des antipodes dans "Maori" de Ferey et Camuncoli

maori, caryl férey, camuncoli, ankama, série noire, gallimard, nouvelle-zélande

La Nouvelle-Zélande, ses moutons, ses rugbymen... sa violence. Petit pays aux antipodes de la France, il fascine Caryl Férey. L'écrivain français y a passé quelques années. Suffisamment pour s'imprégner de la culture maori et de la recracher dans un polar sombre et violent dans la Série Noire. Un roman adapté par Férey lui-même et dessiné par Camuncoli, un Italien qui n'a plus rien à prouver après avoir, notamment, signé quelques aventures de Spider-Man. Jack Kenu, flic à la criminelle d'Auckland, est chargé de l'enquête sur le meurtre d'une jeune maorie retrouvée la tête fracassée sur une plage fréquentée par des surfeurs. Il ne croit pas une seconde au crime d'un rôdeur. D'autant que la victime, non identifiée au début, se révèle être la fille du leader de l'opposition au Premier ministre conservateur. A quelques jours des élections, ce rebondissement sanglant ne sera pas sans conséquence sur le résultat. Avec une noirceur absolue, Caryl Férey trimbale son anti-héros dans une Nouvelle-Zélande minée par la crise, où le capitalisme fait des ravages, essentiellement chez les pauvres composés en grande majorité de Maoris. Au final, la première partie de ce diptyque se révèle plus politique que policière. Mais avant tout passionnante.

 

« Maori » (tome 1), Ankama, 14,90 €



29/09/2013

BD : Triple adrénaline grâce à Doggybags chez Ankama

doggybags, run, eldiablo, nicolab, Singelin, Ankama, pulp

Une dose de survie sur une île déserte, un peu de dame blanche (pas le dessert mais le fantôme du bord de route) et du spectre musulman : tel est le menu éclectique et garanti « violence 100 % graphique » du quatrième volume de Doggybags. Imaginée par Run, cette revue regroupe à chaque parution trois récits d'une trentaine de pages. Hommage aux « pulps » américains, ils font office de défouloir à certains, de banc d'essai à d'autres. Eldiablo écrit la première histoire pour Nicolab. Un riche marchand d'armes fait naufrage sur une île déserte. Il n'est pas seul survivant. Il va redécouvrir les joies de la sélection naturelle en compagnie de son cuisinier russe (2 mètres, 140 kg de muscles) et sa jeune femme. Run est à l'origine des deux autres histoires. Il dessine même « Lady in white » dans cette Amérique profonde rude et sans pitié. Par contre c'est Singelin qui met en images « Geronimo », cauchemar de la traque et de l'élimination de Ben Laden. Réservé aux lecteurs avertis, comme de bien entendu...

 

« Doggybags » (numéro 4), Ankama, 13,90 €


10/09/2013

BD : Violette, star dans "Burlesque Girrrl" de François Amoretti

burlesque girrrl, amoretti, ankama, violette

Comment ne pas tomber amoureux de Violette. Chanteuse et stripteaseuse, elle est en pleine dépression dans les premières pages de la seconde partie de ses aventures imaginées par François Amoretti. Son chéri, Peter, est mort. Par la même occasion c'est l'âme du groupe de rock « Burlesque Girrrl » qui disparaît. Violette sortira du tunnel et, comme en hommage à Peter, va prendre les destinées du groupe en main. Un succès planétaire qui doit beaucoup au son rockabilly mais aussi aux formes généreuse de Violette, véritable bombe tatouée qui n'a jamais froid aux yeux. Une savoureuse préface de Mimi LeMeaux, l'héroïne du film « Tournée » de Mathieu Amalric, remet en perspective le phénomène du New Burlesque en France et dans le monde.

 

« Burlesque Girrrl » (tome 2), Ankama, 12,90 €


07/09/2013

BD : Le jeu des super-héros dans "Geek Agency"

Geek Agency, briones, huet, ankama

Lancée comme une série BD réaliste avec groupe de jeunes gamers branchés lancés dans un jeu de rôle un peu ringard, « Geek Agency », dès le second tome, prend le virage net du comics de super-héros dans un monde résolument futuriste. Tim et Adam, les deux seuls rescapés du tome 1, se retrouvent sur la planète Duragon. Ils affrontent Kraal, lézard humanoïde vert et géant, ancien seigneur Saï, de nouveau libre et bien décidé à se venger. Tim croise également la route de sa petite sœur, morte il y a bien longtemps. Rêve, cauchemar ou manipulation de l'esprit ? Cette énigme restera sans réponse dans un premier temps, les auteurs, Briones et Huet, se consacrant essentiellement à expliquer comment est née la Geek Agency et d'où viennent les seigneurs Saï. Très inspirée des comics américains, la série offre une multitude de bestioles aux pouvoirs divers et variés, des combats d'anthologie et une intrigue à plusieurs niveau avec en arrière-plan un complot de l'ombre. Beaucoup d'influences évidentes parfaitement « digérées ».

 

« Geek Agency » (tome 2), Ankama, 14,90 €


16:20 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : geek agency, briones, huet, ankama

30/07/2013

BD : Singes hurleurs dans "Monkey Bizness" d'Eldiablo et Pozla

eldiablo, monkey bizness, pozla, lascars, ankama

Dans un futur totalement déjanté imaginé par Eldiablo, le scénariste, les animaux ont pris le pouvoir sur terre. Les humains, complètement dégénérés, vivent au fond de la jungle comme des sauvages. Par contre les deux personnages principaux, des singes intelligents et retors, sont radicalement urbains. Un mandrill et un gorille, adeptes de la défonce en tout genre, alcool bien sûr, mais aussi herbe et champignons. De sacrés lascars ces deux, toujours à chercher le coup fumant. Forcément, ils ont quelques ennemis. Quand ils échappent à l'incendie de leur caravane, ils décident de trouver le coupable. Une longue errance, ponctuée de bastons et de fuites. Constitué d'histoires courtes indépendantes, cet album de 130 pages dessiné par Pozla au trait faussement crade, multiplie les personnages excentriques, du cochon maire aimant les jeunes éléphantes au lapin usurier en passant par l'humain décidé à reprendre le domination de la planète. C'est hilarant, percutant, incisif et pas du tout politiquement correct. Un régal !

 

« Monkey Bizness » (tome 2), Ankama, 14,90 €


24/06/2013

BD : le futur déjanté de François Descraques et Gosh

visiteur du futur, websérie, descraques, gosh, ankama

A la base c'est une simple web série, faites avec un minimum de moyens et quelques potes. L'histoire d'un agent venu du futur pour empêcher certaines catastrophes. Du genre de ne pas jeter sa canette dans une poubelle... Et puis François Descraques, le concepteur-scénariste-réalisateur du « Visiteur du futur » a étoffé l'histoire, fait d'autres épisodes, une saison complète, une seconde et la troisième est finalement diffusée sur France Télévisions... Il aime aussi la bande dessinée et à force d'insistance a trouvé un graphiste assez déjanté, Gosh, pour signer un one-shot de son univers. L'album est édité chez Ankama et est encore plus délirant que la série.

Un max de vannes, des zombies à la pelle, du trash et du paradoxe temporel : la BD rêvée pour les geeks du passé, d'aujourd'hui ou du futur.

 

« Le visiteur du futur », Ankama, 12,90 euros


06/06/2013

BD : Chasse aux dragons avec Nicodemus Red de Crisse et Maba

bicodemus red, crisse, maba, ankama, dragon, factory fantasy

Nouvelle série pour Crisse. Et nouvelle maison d'édition. Il lance une collection, Fantasy Factory, chez Ankama et le premier titre est dessiné par Maba, un graphiste qui signe son premier album. Dans un pays imaginaire, un homme protège les plus démunis.

Nicodémus Red, justicier de la nuit, pourchasse les méchants. Il va cependant devoir abandonner quelques temps les faubourgs de la capitale pour les terres du Nord. Il a été désigné comme champion de la ville dans la grande chasse aux dragons lancée par le gouvernement. Nicodemus est accompagné d'un Indien et et de son fidèle majordome. Ils rejoignent les Montagnes d'Hillrude en sous-marin. Ils sont en compétition avec le sanguinaire Baron Noir et la diabolique Comtesse des Glaces. Sur place, le jeune héros pourra profiter des connaissances d'une indigène, la belle et très impétueuse Hilda Olafsen. Elle ne sera pas de trop pour affronter les cracheurs de feu.

Dessin en couleurs directes lumineux, scénario avec une juste dose d'humour : premier essai, première réussite.

 

« Nicodemus Red » (tome 1), Ankama, 13,90 €


09/05/2013

BD : Dépression en couleur dans "Notre seul ami commun" de Boris Mirroir

boris mirroir, cfsl ink, ankama, dépression

Boris Mirroir aime tromper son monde. De loin, ces deux albums de BD en couleur et pleins de jolis dessins de personnages à gros nez, tendance anthropomorphisme, semblent être une succession de gentilles scènes. Perdu ! Il s'agit d'une histoire autobiographique. Une période noire de la vie de l'auteur. Il se coupe du monde, boit de plus en plus alors que sa mère est en train de mourir du cancer. Dans la première scène il se rend à l'hôpital. Mais plutôt que de monter dans la chambre de l'agonisante, il reste sur un banc à proximité à écluser bière sur bière. Là il rencontre Mouss, un compagnon d'infortune. Insouciant, à l'écoute, il va tenter de sortir Boris de sa déprime. Notamment en lui présentant Mary. Mais a-t-on le droit d'être amoureux quand sa mère est sur le point de mourir ? Ce triptyque (les deux premiers tomes sont sortis, le troisième annoncé pour juin) est d'une rare noirceur. Dépressifs, détournez votre chemin. A moins que le malheur des autres ne vous fasse oublier le vôtre. Le résultat est d'une virtuosité graphique étonnante, avec des airs de Moëbius mâtinés de Mandryka.

« Notre seul ami commun » (tomes 1 à 3) , Ankama & CFSL Ink, 15 euros


24/04/2013

BD : Final explosif pour "Blue Estate" de Kalvachev

Kalvachev, blue estate, ankama, hostile holster, fox, valley, kieran

Speed et délirant, la quatrième et dernière partie de « Blue Estate », comics dirigé par Victor Kalvachev, ne décevra pas les fans de la série. Comme dans tout bon film au gros budget, le final doit être spectaculaire, détonnant et étonnant. Pas de tromperie sur la marchandise dans ces 80 pages qui claquent comme les coups de feu des différents gangs. Dans cette sombre histoire de cheval de course, de pari truqué, d'argent sale de la mafia, de sexe, d'héritage et de rivalité entre Italiens et Russes, c'est la police qui finalement tirera les marrons du feu. Il y aura également quelques rescapés parmi les différents protagonistes. Notamment les deux qui se dorent la pilule sur une plage des Caraïbes en couverture...

L'histoire est toujours l'œuvre de Victor Kalvachev avec la complicité d'Andrew Osborne au scénario. Par contre au dessin, c'est toute une équipe d'illustrateurs qui officie de concert. Des Américains (Johnson, Fox ou Valley) mais également deux petits français Aleksi Briclot et Kieran, déjà entraperçus dans « Spawn » et « We are the night ».

« Blue Estate » (tome 4), Ankama, 13,90 €


02/04/2013

BD : Tangomango chez Wakfu pirates d'Ankama

wakfu, tangomango, adrian, ankama, dofus

La société Ankama a fait du « transmedia » son ADN. Les créateurs développent des univers pouvant s'adapter aux jeux en ligne comme à l'animation ou la bande dessinée. Dofus puis Wakfu sont les fers de lance de cette démarche médiatique totale. La collection Wakfu Heroes s'enrichit d'un nouveau titre : Tangomango. On découvre comment Elaine, encore fillette, est devenue la plus jeune navigatrice de ce monde imaginaire. Avec son père adoptif, Encre Noire, un poulpe rose, elle bichonne son navire, Le singe hurleur, pour porter haut le pavillon pirate. Ecrit et dessiné par Adrian, un auteur espagnol, cette série entre comique et fantastique, s'éloigne du jeu en ligne pour flirter vers la BD d'aventure classique. Divertissante et franchement rigolote, cet album est une des bonnes surprises de ce début d'année.

« Tangomango » (tome1), Ankama, 12,90 €


08:28 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wakfu, tangomango, adrian, ankama, dofus

03/02/2013

BD : Deux filles et des bébêtes dans "Piège sur Zarkass" de Yann et Cassegrain

zarkass, wul, yann, cassegrain, ankama

Place au troisième titre de la collection Stefan Wul aux éditions Ankama. Les romans de cet auteur de SF français des années 60 seront tous adaptés par des pointures du 9e art. « Piège sur Zarkass » passe à la moulinette de Yann. Le scénariste des Innommables s’approprie goulument cette histoire d'exploratrices sur une planète hostile. Dans un futur expliqué en quelques lignes au début de l'album, les femmes ont pris le pouvoir. Les hommes sont ostracisés. La conquête de l'espace a pris un nouvel élan avec cette mentalité plus douce et harmonieuse. Sur Zarkass, Louis et Marcel (les prénoms sont asexués...) s'enfoncent dans la jungle hostile pour retrouver un papillon rare, selon la version officielle. En fait, elles doivent localiser un vaisseau extraterrestre accidenté au pied d'un volcan. Le scénario regorge de clins d’œils comme seul Yann sait les inventer, donnant un double sens à cette quête. Au dessin, on retrouve Cassegrain. Ses personnages féminins ont toujours été très aguichants. Cette fois, il se dépasse. Louis et Marcel (la rousse distinguée et la blonde dévergondée) risquent de hanter les rêves de quelques adolescents aux sens en éveil...

« Piège sur Zarkass » (tome 1), Ankama, 13,90 €


08:42 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zarkass, wul, yann, cassegrain, ankama

01/02/2013

BD : avec "Geek Agency", ceci n'est plus un jeu

geek agency, jeu de rôle, zombies, Huet, Briones, ankama

Tout commence comme une véritable réunion de Geeks. Quelques amis entre 20 et 25 ans se retrouvent pour une nuit de divertissement. Au programme pizza et jeu de plateau. De zombies exactement. Chacun endosse la vie d'un personnage sous les directives d'un maître du jeu. Les premières pages sont distrayantes avec plaisanteries potaches et allusions graveleuses (il y a quatre garçons et deux filles dont une célibataire). Quand un second livreur de pizzas sonne à la porte tout le monde croit à une erreur. En fait c'est un zombie, un vrai, qui vient s'inviter au jeu qui n'en est plus un. Magie de la BD qui permet de tout faire accepter aux lecteurs. Romain Huet, le scénariste, s'autorise toutes les ellipses, distillant à toute petite dose les indices. Non ce n'est pas un cauchemar. Deux des joueurs sont des membres d'une agence secrète. Oui la Terre est véritablement envahie par des zombies et risque la destruction totale. Philippe Briones, le dessinateur, va lui aussi crescendo. Les zombies baveux du début laissent place au fil des planches à des monstres plus élaborés.

« Geek Agency » (tome 1), Ankama, 14,90 €


07/12/2012

BD : sacrifice dans le groupe des "Luminae" de Bengal

luminae, guerrières, bengal, ankama

Amateurs de guerrières sexy, ne manquez pas cette série fantastique écrite et dessinée par Bengal. Luminae est une mystérieuse femme de lumière. Elle est entourée de six dames, ses protectrices, sortes de mercenaires au service du bien. Dans le royaume de fantasy cadre de l'histoire, une ancienne protectrice, devenue démoniaque, affronte ses anciennes amies.Un combat déséquilibré car les Luminae viennent de guerroyer toute une nuit contre des centaines de morts vivants. Dans cet affrontement inégal, il ne reste plus qu'une solution : que l'une d'entre elles se sacrifie. Une solution d'autant plus recommandée que Luminae vient de désigner une nouvelle dame parmi le peuple des hommes chiens. Bengal fait partie de ces rares dessinateurs du mouvement total. Chaque case de ses planches semble bouger au gré des passes d'armes, bonds et courses de ses héroïnes félines. 80 pages de pure action sans le moindre tic graphique ou la plus petite répétition.

« Luminae » (tome 2), Ankama, 14,90 €


09:13 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : luminae, guerrières, bengal, ankama

02/12/2012

BD : Zombies musicaux en intégrale par Nikopek et Lou chez Ankama

rockabilly, zombie, nikopek, lou, ankama

Billy Rockerson est le prototype du raté. Musicien et chanteur de seconde zone, il vivote en imitant Elvis. Mais il y a pire. Dans cette Amérique imaginaire, plusieurs zones du pays sont truffées de zombies affamés. Billy se fait mordre. Non seulement il est un chanteur raté, mais il va devenir un mort-vivant attiré par la chair humaine. Et pour couronner le tout, il délire, croyant converser avec Elvis. A moins que cela soit vrai. Bref, Billy va profiter de son nouveau statut de zombie pour voir la vie (la mort en l'occurrence) sous un nouveau jour. Plus ambitieux et sûr de lui. Digne du King. Nikopek et Lou, le duo aux manettes de ces zombies musicaux, ne lésine pas sur les scènes sanglantes. Ni sur les références aux légendes du rock. Une intégrale de plus de 200 pages dont une bonne quarantaine d'hommages par d'autres auteurs, de Cha à Astier en passant par Wilmaury.

« Rockabilly Zombie Superstar » (intégrale), Ankama, 25,90 €


08:18 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rockabilly, zombie, nikopek, lou, ankama

23/11/2012

L'art du moment dans la revue "Hey !" de chez Ankama

Hey, art moderne, ankama, beau livre

BD et art contemporain trouvent rarement un terrain d'entente. La première est trop commerciale, le second trop intransigeant pour permettre des passerelles. Une exception cependant : la revue « Hey ! » publiée par les éditions Ankama. Dirigée par Anne et Julien, découvreurs de génie, « Hey ! » en est à son 11e numéro. Chaque fois, ce sont près de 200 pages de découvertes graphiques. Cela va de la sculpture sur cailloux (Hirotoshi Ito) aux planches anatomiques (Christoph Mueller) en passant par les scènes naïves de Jim Woodring. Format à l'italienne, bourré de surprises dont deux comics de 16 pages en noir et blanc et une planche d'autocollants, « Hey ! » est un véritable laboratoire de recherche. Pour preuve les dizaines de logos imaginés par les contributeurs en pages de gardes. Ne manquez pas les tableaux de John Brophy, illustrateur de la couverture. Inspiré par Dali, ses madones hyper réalistes sont croisées avec des animaux mythiques ou des formules algébriques. Beau et angoissant à la fois.

« Hey ! » (numéro 11), Ankama Editions, 18,90 €


20:09 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hey, art moderne, ankama, beau livre

28/10/2012

BD : Hommes de compagnie d'après Stéfan Wul

stefan wul, morvan, hawthorne, ankama, oms

Connaissez-vous Pierre Pairault ? Ce nom ne doit pas dire grand chose au grand public. C'est pourtant le véritable nom d'un des plus grands écrivains de science-fiction français. Il a 12 romans (chefs-d’œuvre plus exactement) à son actif sous le pseudonyme de Stéfan Wul. Un univers qui a inspiré des centaines d'auteurs contemporains et qui est remis au goût du jour par les éditions Ankama. Olivier Vatine a revisité « Niourk » alors que Morvan et Mike Hawthorne ont relevé le défi de « Oms en série ». Un défi car ce roman, certainement le plus connu, a servi de trame au long métrage d'animation de René Laloux « La planète sauvage ». La vision de cette histoire d'asservissement de l'homme par des extraterrestres bénéficie de la virtuosité du dessinateur américain, ayant fait ses premières armes chez Marvel et Dark Horse. Sauvage et violent, le scénario de Morvan est fidèle au texte de Stéphan Wul

« Oms en série » (tome 1), Ankama, 13,90 €


07:04 Publié dans BD, SF | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stefan wul, morvan, hawthorne, ankama, oms

19/10/2012

BD : Vatine et Niourk sont totalement wuliens

Stephan Wul, Vatine, Niourk, ankama

Connaissez-vous Pierre Pairault ? Ce nom ne doit pas dire grand chose au grand public. C'est pourtant le véritable nom d'un des plus grands écrivains de science-fiction français. Il a 12 romans (chefs-d’œuvre plus exactement) à son actif sous le pseudonyme de Stéfan Wul. Un univers qui a inspiré des centaines d'auteurs contemporains et qui est remis au goût du jour par les éditions Ankama. « Niourk » est adapté par Olivier Vatine (Aquablue). Dans un futur apocalyptique, les hommes survivent en tribu.Les hommes chassent le chien sauvage. L'enfant noir est rejeté. Il est différent. Cela lui donnera le courage d'aller sur les ruines de la civilisation et y retrouver une arme l'élevant au rang de dieu. L'intrigue parfaitement menée n'occulte pas les dessins d'une finesse et d'une élégance d'un Vatine au sommet de son art.

« Niourk » (tome 1), Ankama, 13,90 €


09:50 Publié dans BD, SF | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stephan wul, vatine, niourk, ankama

07/10/2012

BD : une galette saignante au menu de "Pizza roadtrip" de Cha et El Diablo

cha, el diablo, pizza roadstrip, ankama, hostile holster, cadavre

Quand Cha, blogueuse punk dessinatrice dans un style humoristique « gros nez » mais sans nez, rencontre El Diablo, un des scénaristes des Lascars, cela donne une BD bien allumée, pleine de baston, de coups tordus et de descente aux enfers. Une nuit, dans l'appartement parisien d'un jeune couple. Leur meilleur ami vient d'arriver en n'en croit pas ses yeux. Le couple a besoin de sa Kangoo familiale pour déménager un paquet encombrant. Le paquet, c'est un dealer de 2 mètres, 120 kilos. De la viande froide car il a le crâne explosé. Après avoir campé la situation, les deux auteurs prennent un malin plaisir à mettre quantité d'obstacles sur la route du trio. Même si c'est publié dans la collection Hostile Holster (aux titres très violents), c'est avant tout comique. Hilarant même !

« Pizza roadtrip », Ankama, 14,90 €


05/09/2012

Maman renarde débrouillarde et courageuse

Brrémaud, Bertolucci, love, renard, ankama

Amis des animaux, cet album de Brrémaud et Bertolucci fera votre bonheur. Votre admiration même. Entièrement muet, il raconte une journée de la vie d'une renarde sur une île du grand nord. A la chasse, elle attrape un lapin. Belle proie qu'elle devra cependant abandonner car autour d'elle la nature s'affole. Un volcan vient de se réveiller. Bruit, fumées, lave en fusion : tous les animaux paniquent et font tout pour survivre. En 80 pages entièrement en couleurs directes, on suit la fuite de la renarde qui croise dans sa course des buffles paniqués, un ours brun, des porcs-épics... La fureur des éléments va même se répercuter en mer. Des orques profitent de l'aubaine pour faire un carnage de phoques, une baleineau est lui aussi sur le point d'être avalé par les redoutables mammifères marins. Les auteurs ont même mis en scène un incroyable combat sous l'eau entre un ours polaire et un orque. La renarde, elle, au lieu de s'éloigner du danger, s'en rapproche, par tous les moyens. Elle veut sauver son petit resté dans le terrier. Le titre de la série, « Love », prend alors toute sa signification.

« Love » (tome 2), Ankama, 14,90 €


08:32 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brrémaud, bertolucci, love, renard, ankama

15/08/2012

Blanche Neige : un conte revisité par L'Hermenier et Looky pour Ankama

 

vlanche neige, l'Hermenier, Looky, ankama, conte

C'est souvent avec les plus vieilles histoires que l'on fait les meilleurs plats. Nouvelle démonstration avec cette version de Blanche Neige imaginée par L'Hermenier et dessinée par Looky. La belle princesse devait devenir reine à la mort de son père. Mais sa belle mère, une sorcière, l'évince et prend le pouvoir. Promise à la mort, Blanche Neige est épargnée et trouve refuge chez des nains. Mais les nains de cette adaptation très héroic fantasy sont... cannibales. La jeune femme est en plus dotée de pouvoirs (elle dompte la neige) et peut parler avec les êtres merveilleux de la forêt. Cela donne un peu plus de péripéties à l'histoire originale et permet à Looky, le dessinateur de faire montre de tout son talent. Il utilise une technique inédite, modélisant les décors par ordinateur pour leur donner vie et dynamisme sous son crayon. Le résultat graphique est époustouflant.

 

« Blanche Neige », Ankama, 13,90 €