22/09/2013

BD : Petits boulots (de merde !)

carnier, griffon, delcourt

Il n'y a pas de sots métiers. Par contre les petits boulots sont souvent à gerber. Vous en doutez ? Plongez dans cette BD de Sébastien Marnier et Élise Griffon. Ils racontent grâce à ces histoires courtes la multitude de jobs de merde qu'ils sont obligés d'accepter au quotidien pour survivre dans Paris. De livreur de pizza à « technicienne de surface », ces boulots ont pour point commun qu'ils ne sont que temporaires. Le genre de place où il y beaucoup de turn-over par la force des choses. Le couple a décidé de se moquer de ces expériences professionnelles et de partager avec le lecteur ces situations parfois irrésistibles. Comme quand Sébastien livre une pizza à une vieille vamp en déshabillé vaporeux ou qu'Elise, embauchée à Eurodisney, doit enfiler son déguisement d'écureuil dans un vestiaire mixte, pour la plus grande joie de ses collègues hommes... Tout ça pour moins de 10 euros de l'heure.

 

« Salaire net et monde de brutes », Delcourt, 15,50 €

09:02 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marnier, griffon, delcourt

07/09/2013

ÇA BRUISSE SUR LE NET : Mort interactive

mort, petite, davy, mourier, delcourt, augmentée

Artiste multimédia prend tout son sens dans le cas de Davy Mourier. Ce chauve audacieux (l'un ne va pas forcément avec l'autre mais je n'ai rien trouvé de mieux pour décrire le personnage...) a déjà tâté de toutes les formes d'expressions, de la bande dessinée (sa passion première) à la série télé ou au one man show. Mercredi est sortie en librairie sa dernière création, « La petite mort », album de BD paru chez Delcourt racontant l'apprentissage du fils de La Mort au fauchage d'âmes.

Du papier, de l'encre... Trop simple pour Davy. Il a déjà engendré un album accompagné d'un CD où il commentait l'action. Cette fois il profite de la réalité augmentée via une application sur smartphone. Une fois que vous avez acheté l'album (14,95 euros, étape incontournable) munissez-vous de votre téléphone, scannez le QR code en début d'album, téléchargez l'application (gratuite elle, faut pas pousser !) et découvrez la dizaine de bonus placés au gré des pages.

Du personnage de la Petite Mort en 3 D, à un faux site internet en passant par des vidéos où l'auteur explique son cheminement créatif, l'ensemble est conçu avec humour, comme toujours chez Davy Mourier. Cerise sur le gâteau, un jeu vidéo, malheureusement réservé aux possesseurs d'Iphone. Je vous laisse, j'ai de quoi m'occuper ce week-end.


06/09/2013

BD : Nos amis les monstres

 

masbou, leprevost, cryptozoologie, delcourt

Explorateurs, aventuriers, découvreurs : ils font rêver depuis des siècles. De Christophe Colomb aux astronautes, ils sont partis à la conquête de nouvelles frontières. Il ne reste plus grand chose à explorer sur notre bonne vieille terre. Mais il reste toujours les doux rêveurs, ceux qui croient à l'impossible. Dans cette catégorie, les cryptozoologues ont connu leur heure de gloire à la fin du 19e siècle. Masbou au scénario et Leprévost au dessin nous entraînent dans le sillage des membres du Monster Club. De la création de cette société secrète d'érudits à la première expédition, ce sont 54 pages pleines de bagarres, de coups fourrés, de trahisons, de peuplades inconnues et d'animaux improbables. Deux Monsters Clubs ont vu le jour au même moment. L'un à Londres, l'autre aux USA. La première partie de l'album se concentre sur la compétition impitoyable entre ces deux groupes. Mais ils devront finalement s'allier pour faire face à un danger encore plus grand.

La série réalise l'exploit de faire vivre une dizaine de personnages tous aussi attachants les uns que les autres. Une ribambelle de fortes têtes aux intérêts divergents. Une réussite, d'autant que le « méchant », Chacal balafré, tire lui aussi son épingle du jeu...

 

« Monster Club » (tome 1), Delcourt, 14,30 €


27/08/2013

BD : Amérique musulmane dans "Jour J, Colomb Pacha"

colomb, amérique, pécau, duval, emem, delcourt

Et si... Si les musulmans avaient conservé l'Espagne avant l'Inquisition. Christophe Colomb, au lieu de chercher des fonds auprès de la Reine d'Espagne, aurait affrété des caravelles pour Allah. La série Jour J de Pécau et Duval, les scénaristes attitrés, propose une des uchronies les plus originales de la collection. Colomb, converti et rebaptisé Abdel, prend possession des Amériques au nom d'Allah le miséricordieux. Mais comme dans la véritable Histoire, les autochtone ne se laissent pas faire. Ils ne font pas le poids face aux fusils des colons. Mais les scénaristes compliquent encore le récit en faisant intervenir un troisième groupe, preuve que l'Amérique, tout en n'étant pas encore découverte, était très fréquentée. Violent et parfois presque trop manichéen, cet album est dessiné par Emem. Il abandonne les décors futuristes de Carmen McCallum pour un Nouveau Monde sauvage et vierge. Ses corps-à-corps sont étonnants de virilité et de brutalité.

 

« Colomb Pacha, Jour J », Delcourt, 14,30 €


08:20 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colomb, amérique, pécau, duval, emem, delcourt

12/08/2013

BD : Zombies à toutes les sauces avec "Revival"

revival, seeley, norton, wisconsin, comics, delcourt

Le succès de « Walking Dead » a forcément donné des idées à quelques auteurs. Mais « Revival » de Tim Seeley et Mike Norton est tout sauf une resucée du best-seller de Kirkman. Il ne s'agit pas d'invasion zombie mais de renaissance de quelques morts dans une zone géographique très limitée. Une petite ville du Wisconsin, tranquille, pépère. La première renaissance a eu lieu dans la morgue, en présence d'une journaliste. Le corps, en feu, s'est échappé de l'incinérateur. D'autres sont sortis de terre et sont retournés travailler, comme si de rien n'était. Certains mystiques parlent de miracles, d'autres plus prosaïques de maladie et mettent la zone en quarantaine. Dana Cypress, policière, est chargée de surveiller les agissements des morts-vivants. Cela se complique quand elle découvre que parmi eux se trouve sa jeune sœur, fraîchement assassinée. Dana, en plus de la protéger, va se lancer à la recherche de son meurtrier. Les quatre premiers chapitres plantent le décor. La suite ne saurait tarder car la série est toujours en cours aux USA.

 

« Revival » (tome 1), Delcourt, 15,50 €


09/08/2013

BD : Marcas, flic et maçon

marcas, giacometti, ravelle, ullcer, parma, delcourt, fleuve noir, pocket

Succès éditorial au Fleuve Noir, les aventures de Marcas, flic et Franc-Maçon a désormais son adaptation en BD. Giacometti et Ravenne supervisent eux-même le scénario qui est prédessiné par Ullcer puis finalisé par Parma. L'efficacité est au rendez-vous pour des péripéties mouvementées. Le second volume de la première enquête voit Marcas fuir face aux tueurs de la société occulte (et nazie) de Thulé. Il sauve sa peau mais sa collègue, Jade, de la DGSE, est capturée. Marcas va donc en faire une affaire personnelle. En plus de l'action pure, il y a toutes les théories qui ont fait le succès des livres de Giacometti et Ravenne, notamment le rituel de l'Ombre qui donne son titre à l'album. Et si la BD ne vous suffit pas, le dernier roman mettant en scène le commissaire Marcas vient de paraître début juin chez Pocket, « Le Temple noir ».

 

« Marcas » (tome 2), Delcourt, 14,30 €


26/07/2013

BD : Futur froid dans "Winterworld" de Dixon et Zaffino

chuck dixon, jorge zaffino, winterworld, comics, delcourt

Si les scientifiques prévoient un réchauffement climatique, les auteurs de BD imaginent plutôt notre avenir sous une chape de glace. C'est le cas de Chuck Dixon, vieux routier des comics américains, associé dans « Winterworld » à Jorge Zaffino, dessinateur argentin mort il y a dix ans, à 42 ans. Scully, marchand ambulant toujours flanqué de son glouton Rah-rah tente de survivre en troquant des vestiges de la civilisation à des tribus d'attardés. Dans le premier chapitre, il est attaqué par des dégénérés aveugles. Il réussit à prendre la fuite avec l'aide de Wynn, une jeune orpheline. Une escapade de courte durée. Repris, ils sont revendus comme esclaves à la ferme. Cette communauté, encore plus impitoyable, cultive légumes et élève des animaux sous un dôme protégé du froid, un ancien stade de base-ball que l'on devine être situé dans l'Etat du Texas. En noir et blanc, cette BD de 140 pages est considérée comme le chef d'œuvre de Zaffino. Une BD idéale au cœur de l'été pour tous ceux qui cherchent un peu de fraîcheur.

 

« Winterworld », Delcourt, 13,95 €


15/07/2013

BD : Cercles emmêlés

cercle, andoryss, nesskain, delcourt, comics

Seconde partie du Cercle, le nouveau comics made in France de chez Delcourt. Comme aux USA, les parutions sont rapprochées. Deux mois après la première partie, voici la seconde. La troisième et dernière sera en vente fin août. Le Cercle est constitué d'anonymes dotés de pouvoirs surnaturels. L'un entend des voix, l'autre perçoit les véritables couleurs de la réalité. Après l'assassinat du mentor, Adam, Pia semble être la suivante sur la liste. Ses amis vont tout faire pour la protéger et bénéficier de l'aide de Lorelei, une « entité neutre » qui arrive à manipuler la volonté des humains. L'essentiel de la seconde partie écrite par Andoryss et dessinée par Nesskain, est consacrée à l'explication des deux mondes cohabitant. Le réel et l'invisible. Les membres du Cercle sont à la lisière, une sorte de no man's land entre les deux. Les entités neutres vont se révéler plus complexes que prévu et le « méchant » prendra la forme étonnante d'une fleur de magnolia.

Etonnants, parfois un peu emmêlés, ces cercles captiveront les amateurs de fantastique urbain.

 

« Le Cercle » (tome 2), Delcourt, 14,95 €


02/07/2013

BD : les bêtes sanguinaires de Dufaux et Tillier

bois des vierges, dufaux, tillier, delcourt

Béatrice Tillier devrait faire de la peinture. Dessinatrice de BD semble un cadre un peu trop restreint pour son immense talent. Assurant également la couleur du troisième tome de sa série « Le bois des vierges », elle offre un objet graphique d'exception. Il ne faut cependant pas oublier l'histoire. Ecrite par Jean Dufaux, elle permet à la dessinatrice de mélanger humains et bêtes. Aube, la belle et romantique Aube, mariée de force à un loup, a tué son mari la nuit de noces. Depuis, elle est en fuite et la guerre fait rage entre humains et bêtes à poils. Réfugiée dans le magique Bois des Vierges, elle y sème encore la désolation quand son amant, mi homme mi loup, y met le feu. Ce dernier chapitre intitulé « Epousailles » est aussi la rédemption de la jeune femme. Elle va permettre à son amant de choisir entre l'homme et la bête et un mariage va installer durablement la paix dans ce monde féerique. Une réussite absolue à montrer dans toutes les écoles de dessin.

 

« Le bois des vierges » (tome3), Delcourt, 14,30 €


14/06/2013

BD : Charles Charles, le pire des présidents

charles charles, james, sarkozy, Dubuisson, delcourt

Nombreux parmi nos concitoyens sont ceux qui trouvent que François Hollande n'est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. Les mêmes qui reprochaient à Sarkozy d'être trop bling-bling... Ceux-là doivent impérativement lire « Charles Charles, profession président », un album satirique écrit par Dubuisson et dessiné par James (et prépublié en partie sur Libération). Là vous avez véritablement un président calamiteux au pouvoir. Il n'en rate pas une et on éclate de rire à chaque strip. D'entrée, il fait la boulette qui va le poursuivre durant tout le quinquennat « Je citerai mon mentor et modèle Gandhi : Avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités ». Pas de bol, c'est de Spider-man... Particulièrement mal entouré, ne manquez pas la scène avec le ministre de l'environnement, en retard à une réunion sur une marée noire car « je me suis chopé un cerf avec mon 4x4 sur la nationale en revenant du déjeuner de mon club de chasse. » Le meilleur reste ses relations avec les femmes. La première dame, cruche absolue, mais surtout la chancelière de Schlafenzie aux exigences diplomatiques peu orthodoxes...

 

« Charles Charles, profession Président », Delcourt, 10,95 €


11/06/2013

BD : Margaux Motin, mère moderne

margaux motin, tectonique des plaques, delcourt, tapas

La BD aussi a ses stars. Des filles qui n'ont rien à envier à Madonna ou Lady Gaga. Pénélope Bagieu a ouvert la brèche, Margaux Motin a surenchérit. Dessinatrice adepte de l'autofiction, Margaux Motin a d'abord conquis ses lecteurs sur son blog. Puis dans les magazines féminins. Aujourd'hui elle se retrouve en tête des ventes avec un gros recueil intitulé « La tectonique des plaques ». Elle y raconte sa vie de femme abandonnée, d'amoureuse, de mère un peu fofolle. Des scènes plus ou moins longues, parfois hilarantes, mais avec une bonne dose de bons gros sentiments, notamment quand intervient sa fille, adorable Poupette fascinée par une maman qui de fait rien comme les autres.

 

« La tectonique des plaques », Delcourt Tapas, 22,95 euros


08/06/2013

BD : "Cutting Edge", l'avant-garde

cutting edge, dimitri, alberti, delcourt, bd, italie

Les meilleurs. Une compagnie financière aux moyens illimités décide de recruter les meilleurs éléments de différents spécialités pour leur confier des missions à haut risque.

Le premier tome de cette série écrite par Francesco Dimitri et dessinée par Mario Alberti débute par la présentation des membres du Cutting Edge. Il y a un mathématicien japonais, un playboy américain, une riche héritière italienne, une jeune photographe animalière et Mark, expert en psychologie sociale.

Cinq jeunes intrépides et complémentaires. Ils s'attendent à recevoir une mission à la hauteur de leur ambition. Perdu. Leviathan, leur nouvel employeur, les charge de retrouver un vieux jazzman disparu de la circulation. De Barcelone à la côte italienne ils vont remonter la piste et localiser le musicien. Il passe toutes ses nuits à tenter de composer la chanson d'amour parfaite.

Mais pourquoi Leviathan veut-il le retrouver ? Pour quel véritable motif ? Une contre enquête, très dangereuse, va sceller l'union du groupe.

 

« Cutting Edge » (tome 1), Delcourt, 13,95 €


30/05/2013

BD : les chats omniscients de Leslie Plée

leslie plée, michel, chats, vieux, gros, delcourt

Si vous envisagez d'adopter un chat, plongez-vous dans cette BD de Leslie Plée avant de commettre l'irréparable. Les chats ne sont pas les grosses boules de poils affectueuses que l'on croit. Ce sont des êtres calculateurs, ils manient la duplicité avec une rare perversion. La vérité sur cette engeance, c'est Michel, le chat de Leslie Plée, qui la révèle au grand public. Il a écrit une « Méthode de développement personnel pour les chats » intitulée plus simplement « Vivre vieux et gros ». Il y révèle tous ses trucs pour manger le plus de croquettes. Il affiche aujourd'hui un joli 6 kilos, preuve de l'efficacité de ses astuces. Cette BD vous fera hurler de rire si vous avez la chance d'héberger un Michel dans vos murs. Vous ne regarderez jamais plus votre « gros chat » de la même façon. Et vous ne l'aimerez que plus...

 

« Vivre vieux et gros », Delcourt Tapas, 14,95 euros


29/05/2013

BD : Bébé stryge

stryges, corbeyran, guérineau, delcourt

Un papa, une maman, on ne ment pas aux bébés stryges. Non, Corbeyran et Guérineau n'ont pas basculé dans le côté sombre, ils ne sabordent pas leur série vedette en imaginant la jeunesse des Stryges. Simplement, pour les besoins du 15e titre de la série, l'organisation de Weltman, a capturé un stryge mâle et une femelle pour effectuer une fécondation in vitro et tenter de sauver l'espèce. Un album transition, comme ces préliminaires qui n'ont pas eu lieu entre les deux démons ailés. Les différents protagonistes s'observent beaucoup, se trahissent également. Tant et si bien qu'on ne sait plus qui travaille pour qui. Qui est bon ou méchant. S'il faut sauver ou détruire les Stryges. Sans parler des hybrides... On est un peu perdu, mais c'est tout l'intérêt de cette série, une des plus réussie du moment sur le plan du suspense.   

« Le chant des Stryges » (tome 15), Delcourt, 13,95 €


21/05/2013

BD : Wendy ou les tribulations d'une espionne en Afrique

wendy, espionne, duval, quet, delcourt, série B

Le personnage de l'espionne fatale a encore de beaux jours devant lui. Pour preuve les aventures de Wendy écrites par Duval et dessinées par Quet. La jeune Anglaise vit en Normandie. On est en 1915 et pendant que les soldats s'étripent dans les tranchées, d'autres combats plus feutrés se déroulent dans les rares pays épargnés par la Grande guerre. Première scène très mouvementée au Portugal. Wendy parvient à récupérer des documents secrets sur la trahison d'un officier anglais en Afrique. Après un passage en France - histoire pour nous d'admirer la belle en robe de soirée - elle s'embarque pour l'Afrique. La région du Nyassaland exactement, entre Kenya et Mozambique. C'est là, dans cette savane encore peuplée de gibier recherché par les riches gâchettes occidentales, qu'elle va être confrontée à ce qui se fait de mieux en matière d'espionnage et de trahison. Une ambiance très coloniale et mystérieuse pour une série qui fait la part belle aux paysages vierges et scènes animalières. Une chasse au léopard inoubliable clôture ce premier tome très prometteur.

« Wendy » (tome 1), Delcourt, 13,95 €


08:29 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wendy, espionne, duval, quet, delcourt, série b

29/04/2013

BD : Le "Cercle" des pouvoirs psy

cercle, andoryss, nesskain, delcourt, comics

Si vous aviez un pouvoir psy, que feriez-vous ? Entre le révéler au grand public ou continuer votre vie comme si de rien n'était, il y a toute une palette de réactions. Dans « Le Cercle », comics français d'Andoryss et Nesskain, ces hommes et femmes préfèrent se réunir et s'aider mutuellement. Adam est médium. Était exactement. Alertés par les voisins ne supportant plus les miaulements des chats affamées, la police le retrouve mort chez lui. Une balle dans la tête. Tout laisse penser au suicide. Adam n'a pas de famille. Mais quelques amis. Notamment Pia, étudiante. La jolie blonde a le pouvoir de faire des rêves prémonitoires. La nuit de la mort d'Adam, son ami lui est apparu et lui a donné quelques clés pour découvrir qui l'a tué. Car ce n'est pas un suicide, les deux autres membres du Cercle en sont persuadés. Il y a Nicolas et Erik. Le premier peut lire les « couleurs » des gens et des objets, le second est en conversation permanente avec des « voix » au courant de bien de secrets. Ambiance fantastique pour une série en trois volumes. Et les impatients seront comblés, le tome 2 est annoncé en juin et la conclusion en octobre.

« Le Cercle » (tome 1), Delcourt, 14,95 €

03/04/2013

BD : Les cases déstructurées de Fred et Marc-Antoine Mathieu

fred,philémon,dargaud,marc-antoine mathieu,julius,delcourt,décalageMise à jour : Cette chronique, parue il y a trois semaines dans l'Indépendant,parle du dernier album de Fred. Le grand dessinateur vient de s'éteindre, à 82 ans. Les hommages sur Facebook sont légion. Des ses collègues, amis. Lecteurs aussi. Philémon a fait rêver plusieurs générations. Une ouverture sur la poésie essentielle. Fred, sans faire de bruit, a participé à l'éducation artisitique et culturelle de millions de personnes. Oui, il faut relire tout Philémon. Chapeau l'artiste ! 


La bande dessinée souffre d'une image trop formatée. Cases, planches, pagination : longtemps les auteurs devaient se fondre dans un moule, brider leur créativité pour des raisons pratiques, matérielles. Mais certains ont littéralement explosé ces contraintes, dynamitant un principe de narration trop linéaire. Fred, au milieu des années 60, a été un pionnier avec Philémon. Marc-Antoine Mathieu un digne héritier en lançant Julius Corentin Acquefacques dans le monde des rêves.

 

fred, philémon, dargaud, marc-Antoine Mathieu, julius, delcourt, décalage


« Le train où vont les choses » est le 16e et dernier tome des pérégrinations de Philémon dans le monde des îles-lettres de l'Océan Atlantique. Débuté à la fin des années 80, cette histoire de Lokoapattes embourbées par manque d'imagination était un peu symbolique de l'état d'esprit du créateur. 20 pages et puis plus rien... Des idées noires, un manque d'envie. Fred a changé d'univers pour mieux se retrouver. Mais il avait quand même le désir de boucler la boucle. C'est chose faite, au minimum. Un épilogue sous forme de bande de Moëbius puisqu'on retrouve en scène finale les premières pages du premier album. Un monde meurt, un univers magique se referme. Mais il sera toujours là, grâce aux albums, pour ouvrir celui des générations futures.

 

fred, philémon, dargaud, marc-Antoine Mathieu, julius, delcourt, décalage


« Le décalage », 6e titre des aventures (même si c'est un bien grand mot) de Julius Corentin Acquefacques, débute... à la page 7. La couverture est en fin de volume et les personnages, pour accélérer leur errance dans le grand rien, ont même arraché des pages au cœur du récit. Julius, en ratant le début de l'aventure, se retrouve dans le rôle du témoin impuissant. Un album de Marc-Antoine Mathieu c'est avant tout des trouvailles techniques. Scénographe réputé, il n'a pas son pareil pour jouer avec les codes de la narration. Un peu comme Fred, mais à la puissance 1000. Fred que l'on retrouve d'ailleurs dans les remerciements, placés au cœur de la BD, décalage oblige.

« Le train où vont les choses », Fred, Dargaud, 13,99 euros

« Le décalage », Marc-Antoine Mathieu, Delcourt, 14,30 euros


18/03/2013

BD : Salgari, capitaine abandonné

Salgari, Bacilieri, delcourt, sandokan, bouquins

Cloué à sa table de travail, Emilio Salgari a écrit des centaines de romans. Des aventures exotiques essentiellement. Ses récits avaient un immense succès à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Voyageur par procuration, il n'a quasiment jamais quitté l'Italie. Paolo Bacilieri raconte son existence immobile et misérable. Car Salgari n'a jamais roulé sur l'or. Exploité par ses éditeurs, il dépensait tout pour faire survivre sa famille. Cette biographie se décompose en deux parties distinctes. Une chronologique où on découvre l'enfance puis la vie d'adulte de Salgari. L'auteur se concentre sur la dernière journée de l'écrivain. En manque d'inspiration, dépassé après l'internement de sa femme pour folie, il écrit quelques lettres d'adieu et cherche un bel endroit dans les bois. Là, il sort son rasoir le mieux affuté et se fait hara-kiri, comme certains de ses héros imaginaires. Une vie triste et édifiante. L'œuvre reste, notamment un volume chez « Bouquins » de Robert Laffont.

« La vie rêvée du capitaine Salgari », Delcourt, 16,95 €


14/03/2013

BD : Masque de fantôme

masqué, fraffort, créty, lehman, delcourt

Grand admirateur des super héros, Serge Lehman a délaissé le roman pour signer un scénario de BD mêlant uchronie, fantastique et psychologie. « Masqué » est dessiné par Créty, au trait sombre et dynamique. Le troisième tome vient de paraître, le quatrième (et dernier de la série) est annoncé pour avril. Les impatients seront comblés. Frank Braffort, soldat français blessé au cours d'une mission dans le Caucase, est investit par une mystérieuse force. Des pouvoirs sans limite qu'il exploite en devenant un homme masqué. Mais il se trompe de camp. Il se met au service du préfet Beauregard, un homme politique sans scrupules, prêt à tout pour diriger d'une main de fer la ville de Paris, l'autre héroïne de la série. Cet épisode se déroule en partie à Notre Dame. Braffort va affronter une gargouille (ou chimère) qui a tout d'un démon. Beaucoup d'action dans ces 46 pages mais aussi une réflexion profonde sur le pouvoir, l'obéissance et l'endoctrinement des foules, avec de vrais morceaux de Guy Debord au détours de certaines cases...

« Masqué » (tome 3), Delcourt, 13,95 €


08:56 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : masqué, fraffort, créty, lehman, delcourt

04/02/2013

BD : Méchant masqué dans "Bad Ass", comics à la française

bad ass, hanna, bessadi, delcourt, comics

Dans les comics américains, les super héros sont toujours confrontés à des méchants. Que serait Batman sans le Joker ? Il a fallu que des Français se lancent dans le format du comics pour que ces méchants soient les véritables héros d'une série. Bad Ass, écrit par Hanna et dessiné par Bessadi, propose le portrait de quatre anti héros. Premier à entrer en scène, Dead End. Sous son masque de cuir orné d'un ballon de basket en feu, se cache un visage d'ange. Mais ça, personne ne le sait. Dead End est devenu teigneux après des années de brimades au collège. Un passé raconté en parallèle à ses « exploits » actuels. Un blondinet cachant en permanence ses boutons sous une frange et de grosses lunettes. Régulièrement frappé et malmené par les caïds de sa classe, il devra même faire de fréquents séjours à l’hôpital. Au final, il va se transformer. Devenir fort, adroit et... très méchant. Capable de mettre à terre trois policiers avec une simple cigarette allumée, il semble indestructible. C'est sans compter sur l'AJF (American Justice Federation), conglomérat de super héros oeuvrant pour le bien. Entre hommage et parodie, Bad Ass est le premier titre d'un label de comics 100% français.

« Bad Ass » (tome 1), Delcourt, 14,95 €


09:11 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bad ass, hanna, bessadi, delcourt, comics