18/06/2012

Un méchant gazeux face à un gentil Masqué

 

Lehman, Créty, Masqué, Delcourt

Célèbre auteur de science-fiction français, Serge Lehman s'essaie à la BD depuis quelques années. Toujours dans son domaine de prédilection et plus spécialement les super héros dans « Masqué », série dessinée par Stéphane Créty. Dans un Paris futuriste replié sur lui même, où les très riches ne sont jamais plus au contact des très pauvres, des phénomènes anormaux se multiplient. Un ancien militaire, Braffort, va se transformer alors qu'un de ses collègues, lui aussi va évoluer au contact d'un gaz toxique. Le premier va devenir une sorte de vengeur masqué alors que le second se transforme en fuseur, être gazeux animé de noirs desseins. Un tome 2 tout en action et en combat au dessus d'une capitale transformée. Une transition, comme pour mieux fixer ce monde aux multiples possibilités. Prometteur.

 

« Masqué » (tome 2), Delcourt, 13,95 €


 

08:19 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lehman, créty, masqué, delcourt

28/05/2012

Voir Biribi et mourir au centre du premier titre de la nouvelle collection "La grande évasion"

 

Biribi, Sylvain Ricard, Olivier Thomas, La grande évasion, Delcourt

Alors que la nomination d'une nouvelle garde des Sceaux suspectée « d'angélisme » par la droite crée la polémique, la lecture de « Biribi », premier tome de la nouvelle série La grande évasion devrait remettre les pendules à l'heure. Certes on est plus laxiste actuellement, mais n'est-ce pas mieux que le sort réservé aux prisonniers au 19e siècle ? L'album, écrit par Sylvain Ricard d'après une histoire vraie et dessiné par Olivier Thomas fait froid dans le dos. Ange, souteneur Corse et soldat allergique à l'autorité, est condamné à passer quelques années dans le bagne de Biribi au cœur du désert marocain. Il va devoir tenter de survivre entre les brimades des gardiens et les humiliations des autres détenus. Mais Ange n'a qu'une obsession : s'évader. Il va longuement préparer son coup et tenter la grande traversée, sans eau ni vivres, en compagnie de trois autres parias. Une BD d'une rare dureté. Le Chaourch (chef du bagne) impose la règle des trois D : Discipline, discipline et discipline. Avec brimades à la clé à chaque désobéissance.

 

« La grande évasion » (Biribi), Delcourt, 14,95 €


 

17/05/2012

Aliénor d'Aquitaine, jeune Reine ambitieuse

 

Aliénor d'Aquitaine, Mogavino, Delalande, Delcourt, les reines de sang

Aliénor n'est qu'une adolescente quand elle est mariée avec Louis, le futur roi de France. Lui aussi est très jeune. Le mariage à peine consommé, il doit succéder à son père. Porté sur le trône, ce gamin qui préfère la prière aux intrigues de la cour est sous la coupe de sa mère et de l'abbé Sauger. Ce sont eux les véritables maîtres du royaume. Mais Aliénor veut elle aussi avoir son mot à dire. L'ex-duchesse d'Aquitaine va jouer de ses charmes pour orienter les choix du roi. La première partie de cette série inaugurant la collection « Les reines de sang » nous fait découvrir une maîtresse femme, prête à tout pour assoir son pouvoir. Le scénario de Simona Mogavino et Arnaud Delalande mêle habilement grandes dates historiques et petits faits du quotidien. Les auteurs apportent un peu de romance avec le jeu trouble d'un troubadour et d'un chevalier italien, sans terre mais beau garçon et fougueux au lit. Car l'histoire d'Aliénor c'est aussi celui d'une femme maniant parfaitement l'art de la séduction pour arriver à ses fins. Et sous la plume de Carlos Gomez, elle est d'une éclatante beauté.

 

« Aliénor, la légende noire » (tome 1), Delcourt, 14,30 €

 

23/04/2012

Le dernier rempart ? Super Patriote !

Robert Kirkman, Cory Walker, Super Patriote, Savage Dragon, Delcourt

Robert Kirkman, le scénariste de Walking Dead, la série fantastique vedette de ces dernières années, fait aussi dans le super héros. Avec son humour décalé habituel. Pour le dessinateur Cory Walker, il a imaginé des aventures de Super Patriote, un personnage apparu dans les pages de Savage Dragon. Super Patriote est un soldat américain blessé par les nazis, puis soigné et amélioré. Depuis, ses bras bioniques font des ravages dans les rangs des méchants. Mais l'intérêt de cette BD réside surtout dans le côté humain du personnage. Super Patriote est le père de Justice, grand benêt encore très gamin et Liberty, une femme de tête résolument indépendante. Le fils est tellement idiot qu'il donne tout son charme à ce comic hors normes. D'autant que Super Patriote n'est pas de bois. Il tombe sous le charme d'une jeune journaliste dont il pourrait être le père... Conséquence, les combats semblent être de simples entractes dans ces histoires de famille contrariées.

« Super patriote » (tome 1), Delcourt, 14,95 €


24/03/2012

Algérie, première révolte dans les "Leçons coloniales" de Azous Begag et Defali

 

leçons coloniales, algérie, azouz Bagag, Defali, Sétif, Delcourt

Fin 44, le gouvernement français a décidé de scolariser tous les Français musulmans d'Algérie. Une décision politique très mal vue par les colons. Cet album de BD, écrit par Azouz Begag, écrivain et ancien ministre de Dominique de Villepin, et dessiné par Djillali Defali raconte la courte expérience d'une jeune institutrice pleine d'idéal. Marie arrive de métropole. Elle prend son poste à Sétif, dans l'arrière-pays. Cette femme seule, osant enseigner des rudiments d'arabes aux enfants de colons, est rapidement prise en grippe par la communauté pieds-noirs. Mais forte de la loi, elle insiste. Alors que la libération de la France donne des idées aux Algériens, dans sa classe, Marie constate que les élèves musulmans sont de plus en plus nombreux. Ils deviennent même majoritaires quand les parents européens décident de retirer leurs enfants en signe de protestation. Le 8 mai 45, une manifestation en faveur de l'indépendance dégénère. L'école détruite, Marie préfère rentrer en France, amère, déçue.

Sans manichéisme excessif, Azouz Begag a certainement puisé dans les souvenirs de ses parents, ouvriers agricoles à Sétif, pour raconter cette étape, une des premières dans les désirs d'indépendance de l'Algérie.

 

« Leçons coloniales », Delcourt, 16,95 €

 

13/03/2012

Bélier contre Taureau : les deux premiers titres de la collection Zodiaque

 

Corbeyran, Goethals, Horne, Zodiaque, Bélier, Taureau, Delcourt

Nouvelle série flash, signée cette fois Corbeyran. Le scénariste de l'univers des Stryges a imaginé 12 albums (publiés en un an) autour des signes du zodiaque. Les deux premiers, Bélier et Taureau, viennent de paraître avec Goethals et Horne au dessin. Le bélier est flic à Chicago et tente de mettre la main sur un serial killer. Le taureau est un ancien trader tentant de se racheter une conduite après des années à brasser des milliards.

Deux récits indépendants, si ce n'est une ultime planche annonçant le 13e album, celui qui expliquera au final les pouvoirs des mystérieux talismans. Ces deux albums, à la limite du fantastique, sont passionnants et très instructifs sur les qualités et défauts de ces signes zodiacaux.

 

« Zodiaque » (tomes 1 et 2), Delcourt, 13,95 €


 

19/02/2012

Showman Killer, l'assassin envouté de Jodorowsky et Fructus

Showman killer, jodorowsky, fructus, delcourt

Revoilà Showman Killer, le nouveau héros imaginé par Alexandro Jodorowsky. Le tueur le plus redouté de la galaxie va-t-il redevenir humain ? On l'avait laissé avec un bébé dans les bras. Et cet enfant, à la demande d'une sorcière tatouée qui semble l'avoir envoûté, Showman va l'élever et le protéger. C'est l'enfant d'or, celui qui pourra sauver le monde des manigances de l'infâme suprahiérophante. Et pour le nourrir, Showman ira jusqu'à se transformer en louve puis en plantureuse humaine aux seins chargés de bon lait nourrisseur. Au dessin, Nicolas Fructus fait encore des prouesses. Pas évident d'illustrer un scénario de Jodorowsky. Cela veut dire que l'on passe derrière Moëbius, Gimenez, Bess, Arno ou Boucq. Mais cet illustrateur formé dans le jeu vidéo, collaborateur de Jean Giraud et Druillet, est plus qu'à la hauteur. Ses couleurs éclatent dans des planches riches en détails. Le héros est toujours aussi charismatique (bien que totalement dénué de sentiments) et si la suprahiérophante ne vous fait pas faire des cauchemars, c'est que votre subconscient est bien noir...

 

« Showman Killer » (tome 2), Delcourt, 14,20 €


 

05/02/2012

"La page blanche", mémoire envolée de Boulet et Pénélope Bagieu

la page blanche, Boulet, Pénélope Bagieu, Pénélope, Delcourt

Ce n'est pas mentir que d'affirmer que cette « Page blanche » est l'album le plus attendu de ce début 2012. Il réunit les deux blogueurs les plus influents de la scène BD : Boulet et Pénélope Bagieu. A l'arrivée cela donne un roman graphique de 200 pages, tout en finesse, avec un personnage principal dans lequel tout un chacun peut se reconnaître et y puiser une envie de « s'améliorer ». Une jeune femme perdue dans ses pensées sur un banc à Paris. Elle revient à la réalité. Et ne comprend pas. Sa mémoire semble s'être effacée. Elle ne se souvient plus de son nom, ni de son passé. En fouillant son sac, elle va retrouver son adresse, ses clés, son téléphone portable. Commence alors une sorte d'auto enquête policière. Elle va reconstituer son quotidien, entre travail dans une librairie et sortie avec des amis de son âge. Rien d'exaltant. Une vie banale. A moins de profiter de cette page blanche pour réécrire son existence...


« La page blanche », Delcourt, 22,95 €


23/01/2012

Des anomalies parisiennes au centre de "Masqué", nouvelle série de Serge Lehman et Créty

Masqué, Delcourt, Créty, Serge Lehman, Paris

Paris, dans un futur très proche, est en pleine mutation. Le Préfet de police a les pleins pouvoirs et est devenu une vedette. Il a même des fans. Un homme mystérieux qui entend profiter des nombreuses « anomalies » apparues depuis quelques années. Ces anomalies vont de l'hologramme géant d'un homme masqué au-dessus de Montmartre à un glisseur mirage, homme lumière volant sur une planche de surf. Et puis il y a ces machines, venues de nulle part, sans but mais de plus en plus complexes. La dernière est humanoïde et a tenté d'assassiner le préfet de police. Heureusement il a été sauvé par Braffort, un ancien militaire à la dérive après avoir été blessé dans le Caucase. Braffort qui pourrait être une pièce maîtresse dans cette  partie souterraine se jouant sur l'échiquier géant qu'est la capitale.

Le premier tome de cette série écrite par Serge Lehman (un des meilleurs auteurs SF français) est époustouflante. D'inventivité d'abord. Ces anomalies imposent une ambiance entre progrès technologique et revival du passé. De psychologie ensuite. Les différents protagonistes, loin d'être d'un bloc, sont complexes. Créty, au dessin, renforce cette image d'un Paris futuriste où tout est possible. Certaines doubles planches méritent d'être exposées tant elles foisonnent de détails. Une série prévue en quatre tomes à paraître en moins d'une année.
« Masqué » (tome 1), Delcourt, 13,95 €


20/01/2012

Bézian dessine ses souvenirs de Bram, de l'Aude et du Canal du Midi dans "Aller-retour"

Bézian, Aller-retour, Delcourt, Aude, Bram, Canal du Midi

Bézian, sous couvert d'une enquête se son héros, détective, se souvient de son enfance. Le périple débute dans un TER et se poursuit dans les petites rues d'une bourgade de l'Aude. Il ne la nomme pas, mais grâce à quelques indices (Canal du Midi, gare SNCF, panneaux indicateurs...) on reconnaît la ville de Bram, entre Castelnaudary et Carcassonne. L'histoire débute de nos jours, en couleur, mais dès que le personnage principal met les pieds sur le quai, il bascule dans le passé en noir et blanc, quand il n'était qu'un enfant s'amusant dans les rues de cette circulade typique du Languedoc. Et Bézian d'expliquer l'importance du décor : « Été comme hiver, tous les villages de cette région paraissent gris. Il y a une qualité de mélancolie qui me touche particulièrement ». On retrouve cette mélancolie dans un album atypique, brillant par son côté graphique et novateur.


« Aller-retour », Delcourt, 16,95 €


08/01/2012

Yiya, une orpheline têtue part à la découverte de mondes fantastiques

Pecqueur, Gajic, Yiya, Delcourt


Daniel Pecqueur multiplie les séries depuis quelques années. Cet ancien pilote de course a mis du temps à s'imposer. Il a rencontré le succès avec Golden City et depuis il a toute latitude pour développer les différents mondes issus de son imagination. « Yiya » est le nom de son héroïne. Cette adolescente vit sur un bateau en compagnie de Rogo, le marin qui l'a recueillie alors qu'elle allait mourir de froid sur un quai. Nous sommes en 2020 et pour survivre, Rogo accepte de conduire un mystérieux Chinois en mer, en pleine tempête. Rogo va disparaître au cours d'une plongée et Yiya va tout faire pour le retrouver. Gajic, le dessinateur, offre deux facettes de son talent dans cet album. L'histoire est très réaliste dans un premier temps, puis, quand Yiya plonge à son tour, le décor change totalement. Prisonnière d'un labyrinthe souterrain, elle va rencontrer d'inquiétantes créatures et devra se lancer à la recherche d'un trésor. Deux mondes très contrastés donnant tout son sel à ce premier tome.
« Yiya » (tome 1), Delcourt, 13,50 €


08:57 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pecqueur, gajic, yiya, delcourt

01/01/2012

2012 : feu sur Sarkozix, la caricature signée Bazile et Lupano chez Delcourt

 

Sarkozix, Sarkozy, Delcourt, Bazile, Lupano

2012 sera une année charnière pour Sarkozix. Ça passe ou ça casse. Sarkozix c'est la caricature gauloise de notre cher président de la république par Lupano (scénario), Bazile (dessin) sur une idée originale de Guy Delcourt. Sous forme de gags, vous pourrez revivre les grands moments de l'année passée, de la chute de Benalis à la prise de Carthago en passant par la réforme des retraites. Sarkozix a une manie, le remaniement. Chaque jour il voudrait changer son équipe menée par Fillus. Il doit en plus faire avec cette invention romaine, la démocratie. Ses adversaires sont de plus en plus nombreux. Craignant pour son avenir il fait une incantation aux dieux. Priape l'entend et fait chuter le plus redoutable : Stroskanix. Une satire hilarante. Ô joie, un nouveau recueil est annoncé pour mai 2012. En pleine campagne présidentielle...

 

« Les aventures de Sarkozix » (tome 3), Delcourt, 9,95 €

 

09:16 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozix, sarkozy, delcourt, bazile, lupano

20/12/2011

Créatures fantasmagoriques au coeur de l'univers des Stryges de Corbeyran et Guérineau

Corbeyran, Guérineau, Stryges, Delcourt

Prévenons d'emblée les lecteurs : le 14e épisode de la série « Le chant des Stryges » ne contient quasiment pas de scènes avec ces créatures fantasmagoriques, mi anges, mi démons. La priorité est donnée aux hybrides, ces hommes et femmes ayant hérités génétiquement de l'immortalité des Stryges. Corbeyran, le scénariste, utilise cet album pour placer ses pions, comme s'il s'agissait des phases préparatoires d'une longue partie d'échecs. Il y a des rebondissements, de la violence, des alliances, des trahisons; bref tout ce qui fait le sel de ce feuilleton gothique. Guérineau, le dessinateur, est irréprochable. Son trait précis et expressif fait aussi beaucoup pour le succès de cette série qui devrait encore durer quatre tomes...

 

« Le chant des Stryges » (tome 14), Delcourt, 13,50 €

 

05/12/2011

Retour sur Aquablue avec Hautière et Reno, toujours chez Delcourt

, aquablue, Hautière, Reno, Vatine, Cailleteau, Delcourt, Nao

Série vedette des éditions Delcourt, Aquablue a connu une longue éclipse. Nao est enfin de retour sous la signature de deux jeunes auteurs prometteurs. Hautière est un scénariste ayant rencontré le succès avec des séries d'aventure, Reno, dessinateur des Womoks et de Valamon, est un génie de la couleur. Le duo remplit son contrat avec brio, ce « Retour aux sources » est digne des premiers tomes de la série créée par Cailleteau et Vatine. De retour sur la planète bleue, Nao mène des recherches génétiques pour trouver un lien entre les Terriens et les habitants d'Aquablue. Il retrouve sa femme, son fils et quelques ennemis. Une première partie haletante, qui donne envie de lire la suite. Il ne reste plus qu'à Reno de faire mentir la légende le présentant comme le plus talentueux de sa génération, mais également le plus lent...

 

« Aquablue » (tome 12), Delcourt, 13,50 €

 

15/11/2011

Enquête méditerranéenne en 205 avant JC par Isabelle Dethan

Isabelle Dethan, Ombres du Styx, Delcourt, libye

Isabelle Dethan, Ombres du Styx, Delcourt, libyeLeptis Magna a longtemps été une grande cité impériale d'Afrique du Nord. Aujourd'hui il n'en reste que des ruines près de la ville de Homs en Libye. En 205, la ville est en émoi. Pour la troisième fois, le corps d'un enfant vient d'être retrouvé. Violé, assassiné et momifié à la façon des prêtres égyptiens. Si ce n'était que de simples esclaves, la communauté romaine n'en aurait pas fait grand cas, mais ce sont des fils de notables qui sont enlevés puis assassinés. L'affaire est suffisamment sérieuse pour que l'empereur Septime Sévère envoie de l'autre côté de la Méditerranée son meilleur enquêteur, Marcus Seïus Dento. Cet homme de bons sens, fin psychologue et enquêteur scientifique avant la lettre va tenter de débusquer le tueur en série. Il devra pour cela affronter la fronde des colons, persuadés que ce sont les religieux de la communauté égyptienne les responsables. Marcus devra mettre en balance toute son autorité impériale pour empêcher un massacre aveugle. Cette nouvelle série (prévue en trois tomes) est la dernière création d'Isabelle Déthan. Elle quitte l'Égypte pour l'empire romain. Mais sa reconstitution de la cité et des mœurs de l'époque sont toujours impeccables. Le suspense en plus.

« Les ombres du Styx » (tome 1), Delcourt, 13,50 €

10/11/2011

"Sous l'entonnoir", asile intérieur raconté par Sibylline et dessiné par Natacha Sicaud chez Delcourt

 

Sibylline, Natacha Sicaud, Sous l'entonnoir, Delcourt, Mirages

Sibylline, Natacha Sicaud, Sous l'entonnoir, Delcourt, MiragesIl y a quelques années, Sibylline, adolescente, a fait une tentative de suicide. Sa famille a demandé à ce qu'elle soit soignée dans une clinique psychiatrique. Durant un mois elle va découvrir l'enfermement, les malades et les médicaments qui assomment. Un mois qu'elle raconte dans cette BD dessinée par Natacha Sicaud. Pour bien comprendre l'origine du mal, elle explique comment, à 7 ans, elle a appris que sa mère ne viendrait jamais plus la chercher à la sortie de son cours de danse. Suicidée d'un coup de carabine dans le ventre. Forcément, cela laisse des traces sur la fillette élevée par ses grands-parents. Serait-elle un terrain sensible à la dépression ? Cette crainte est renforcée après une première tentative de suicide. Une TS comme disent ceux qui en font régulièrement...

Dans la clinique, elle raconte les matinées interminables, les crises des uns, les silences des autres. Ce petit monde clos, image même de la folie, elle l'analyse et nous le fait ressentir. Les dessins réalistes de Natacha Sicaud, surtout les visages, donnent un relief encore plus terrifiant à cette chronique d'un enfermement. Aujourd'hui, Sibylline va mieux, elle n'est plus « sous l'entonnoir »...

 

« Sous l'entonnoir », Delcourt, 17,50 €

 

24/10/2011

Liquidation totale pour Navïs et la série Sillage de Buchet et Morvan

 

Buchet, Sillage, Morvan, Navïs, Delcourt

Buchet, Sillage, Morvan, Navïs, DelcourtNävis, dernière humaine du convoi spatial Sillage, va enfin trouver à qui parler dans ce 14e tome de ses aventures intitulé « Liquidation totale ». La jeune héroïne imaginée par Morvan et dessinée par Buchet va devoir affronter un méchant aux armes acérées comme on peut le voir sur la couverture. Un tueur à gages qui collecte les cerveaux de ses victimes pour les conspirateurs tentant d'éliminer définitivement Nävis. Après un premier affrontement dans un vaisseau, le combat final se déroulera sur la planète ayant accueilli l'enfance de la petite terrienne. Une séquence au cours de laquelle Buchet donne à voir toute l'étendue de son talent dès qu'il s'agit d'action et de mouvement. Un album qui clôt un cycle de trois titres en annonçant un nouveau allant certainement dans une direction très différente.

 

« Sillage » (tome 14), Delcourt, 13,50 €

 

10:34 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : buchet, sillage, morvan, navïs, delcourt

22/10/2011

Clones en mission

 

Louis, Chauvel, Caneva, Sept, Delcourt

Louis, Chauvel, Caneva, Sept, DelcourtSept, un chiffre magique emblème d'une collection originale permettant toutes les variations. Sous la direction de David Chauvel, plusieurs équipes travaillent sur la seconde saison d'une série ayant déjà marqué les esprits (Sept missionnaires, par exemple). Le troisième titre de la seconde saison raconte la mission de « Sept clones ». Un scénario de Louis illustré par Stéphane de Caneva. Si côté dessin, c'est un peu juste (notamment en comparaison des autres titres), côté histoire, Louis s'est lâché, délaissant les scénarios un peu basiques de Tessa pour un récit de SF entre paranoïa et apocalypse. Dans un futur proche, l'ensemble de l'Humanité va élire son président suprême. C'est la condition pour enfin rencontre les autres civilisations de l'espace, des êtres supérieurs qui pourront faire progresser vers plus de bonheur la population terrienne. Mais c'est sans compter sur le réveil de sept clones chargés de tuer le président élu. Cette histoire ressemble un peu à un long cauchemar, de ceux qui semblent trop réels pour ne pas avoir un fond de vérité...

 

« Sept clones », Delcourt, 14,95 €

 

09:41 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : louis, chauvel, caneva, sept, delcourt

02/10/2011

Ursula, une femme fragile partage ses tourments dans une BD de Fred Bernard chez Delcourt

Ursula, Fred Bernard, Delcourt, strip-teaseuse

Ursula, Fred Bernard, Delcourt, strip-teaseuseRousse aux yeux verts, Ursula est strip-teaseuse dans un bar en Bourgogne. Sa vie n'est pas un long fleuve tranquille, et c'est peut-être pour cela que Fred Bernard a décidé de la raconter. Plus habitué aux histoires pour enfants, il signe un roman graphique presque entièrement réalisé aux crayons de couleur. Cela donne un faux air de conte pour petite fille alors que l'existence d'Ursula est tout sauf une belle histoire. D'origine polonaise, brimée dans une institution catholique, elle est adoptée à 8 ans par un couple de riches vignerons bourguignons. Elle pourrait tranquillement reprendre l'exploitation familiale mais sa crise de l'adolescence et son amour de la danse la poussent à faire le show sur les comptoirs de bars. Montrer ses fesses, qu'elle a très belles, lui permet de gagner vite sa vie. Même si une grande partie de l'argent part en alcool et en drogue. Fred Bernard a réellement connu Ursula. Le roman est aussi reportage. L'auteur se met en scène en fou tentant de la raisonner. Une œuvre à part, suite de ses précédentes BD adultes parues chez Casterman.

 

« Ursula vers l'amour et au-delà », Delcourt, 17,50 €

 

08/09/2011

Fantômes masqués chez Delcourt : une BD de Fabien Grolleau sur les fans de comics

Fabine Grolleau, masque du fantôme, Delcourt, Shampooing

Fabine Grolleau, masque du fantôme, Delcourt, ShampooingLa BD a toujours fait rêver. Et parfois plus. Sacha rêve d'en vivre. Un vieillard milliardaire rêve qu'il est le héros qui a bercé son enfance. Ensemble, ils vont se retrouver dans une folle course poursuite au cœur d'une ville corrompue. Fabien Grolleau, grâce au format de la collection Shampoing (200 pages en noir et blanc par volume), parvient à plonger le lecteur dans un album aux multiples facettes. Dans la réalité, le Fantôme masqué est un vieillard se déplaçant difficilement. Il retrouve toute sa splendeur aux yeux du milliardaire complètement maboul. Sacha, le dessinateur, est entre les deux mondes. Il soutient son mécène, et le comprend puisque lui aussi sait se projeter dans ces comics bon marché où le Bien triomphe toujours du Mal. Le second volume clôt cette aventure qui voit l'arrivée de SDF rejetés en périphérie de la ville. Des indésirables profitant du carnaval pour se venger d'autorités sectaires et racistes. Un peu d'amour, de l'humour, de l'aventure et du social : le cocktail est détonnant et très séduisant au final.

 

« Le masque du fantôme » (tome 2), Delcourt, 9,40 €