12/04/2016

BD : Petits magiciens cachés

Il faut avouer un petit air d'Harry Potter à cette BD écrite par Kid Toussaint et dessinée par deux auteurs italiens, Quattrocchi et La Barbera. Le jeune héros, Léo, débarque dans un nouveau collège. Il est immédiatement harcelé par les 'caïds'. Mais Léo n'est pas un enfant comme les autres. Il a un pouvoir magique lui permettant de converser avec les fantômes. Il se croit seul exceptionnel mais croise dans ce collège deux autres élèves originaux : Hamelin qui comprend le langage des animaux et Farah, capable de lancer des boules de feu avec ses mains. Ils sont trois dans ce premier tome, mais au total ils seront sept. Ce sera le fil rouge des autres albums à paraître cette année, le second tome en juin et le troisième en octobre. Frais et distrayant.

"Magic 7" (tome 1), Dupuis, 9,90 euros

 

10:30 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : magic 7, toussaint, dupuis, barbera

08/03/2016

BD : Le Marsu de retour chez Spirou

spirou,yoann,vehlmann,dupuis,marsu

La vie de certains héros de bande dessinée n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Prenez Spirou par exemple. Inventé par Rob-Vel, popularisé par Jijé, magnifié par Franquin, il a longtemps été accompagné par le Marsupilami. Mais la bestiole à la longue queue préhensile, propriété de Franquin, a quitté Spirou pour vivre des aventures en solo dans sa propre maison d'édition. Durant de longues décennies le groom rouge a du se contenter de la présence de Fantasio et de Spip pour corser ses aventures. Aujourd'hui, le Marsu est revenu au bercail pour la plus grande joie de Vehlmann et Yoann, les repreneurs de la série. Cap sur la jungle palombienne pour Spirou et Fantasio, à la recherche de leur ami disparu. Ils embarquent dans leur périple Zantafio qui reprend avec délices le rôle du méchant. Mais les retrouvailles sont musclées : le Marsupilami n'a pas spécialement apprécié d'avoir été abandonné par ses amis. Et quand le Marsu est en colère, toute la jungle tremble. Les fans de la série désespéraient un jour de revoir ensemble ces deux monuments de la BD franco-belge. Ils redoutaient aussi ces retrouvailles, Franquin n'étant plus là pour raconter ce moment. Yoann et Vehlmann s'en tirent parfaitement, parvenant même à faire un clin d'œil à De Mesmaeker, l'homme d'affaires aux contrats jamais signés de Gaston. 

"Spirou et Fantasio" (tome 55), Dupuis, 10,60 euros

 

10:14 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spirou, yoann, vehlmann, dupuis, marsu

05/03/2016

BD : Harmony, pouvoir et amnésie

harmony, reynès, dupuis

Dessinateur de la majorité des albums de la série "Alter Ego" avec Lapière et Renders au scénario, Mathieu Reynès décide pour la première fois de sa carrière de se lancer en solo dans une série ambitieuse. Harmony est le nom de la nouvelle héroïne. Cette jeune femme, à peine sortie de l'adolescence, filiforme et blonde, semble très fragile. Prisonnière d'un grand costaud, barbu et peu loquace, elle se réveille totalement amnésique dans une cave. Durant son sommeil elle entend des voix et se découvre des pouvoirs. Notamment de déplacer des objets par sa seule pensée. Une capacité de plus en plus grande, qu'elle ne maîtrise pas toujours. Prévue en trois tomes, cette série, entre SF, fantastique avec un gros zeste de thriller, débute sous de très bons auspices. Mathieu Reynès prend le temps durant ces plus de 50 pages d'explorer longuement les doutes de son héroïne. Elle est touchante quand elle s'interroge sur ce passé envolé, mais devient très inquiétante quand elle décide de se défendre. De son geôlier dans un premier temps, puis de militaires lancés à sa recherche. De l'action et du mystère, le tout dessiné dans ce style si efficace de Reynès, proche du réalisme mais avec une bonne dose de fantaisie.

"Harmony" (tome 1), Dupuis, 12 euros

 

09:17 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : harmony, reynès, dupuis

18/02/2016

BD : Double dose de nostalgie

 

 

spirou, sophie, jidéhem, franquin, dupuis

En se lançant dans l'historique des éditions Dupuis et de son navire amiral le journal de Spirou, Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault ne se doutaient pas que ce travail serait titanesque. Passionnant aussi. C'est véritablement l'histoire de la BD franco-belge qui est retracée dans ce second volume de plus de 330 pages très richement illustré. Après la guerre et la clandestinité, Spirou retrouve son rythme de parution hebdomadaire. Le héros est toujours animé par Jijé, mais il a décidé de passer la main à un petit jeune plein d'avenir: André Franquin. Ces années d'apprentissage sont aussi le fondement de l'école de Marcinelle. Jijé, le « maître », héberge chez lui et forme trois petits apprentis : Will, Morris et le discret Franquin. Une entente tellement forte qu'ils partiront avec armes et bagages tenter leur chance aux USA. Un périple conté dans la BD de Yann et Schwartz « Gringos locos ». Grâce à ce volume, on connait la suite de l'aventure. Tout le monde s'ainstalle à Mexico pour quelques mois puis l'entente se fissure, Morris part à New York, Franquin revient en Belgique. A partir de 1950, ces dernier deviendra le pilier de la revue, multipliant les animations. Les brouilles avec les patrons aussi.

spirou, sophie, jidéhem, franquin, dupuis

Ce second volume se termine en 1955, année où Jidéhem devient assistant de Franquin. Jidéhem qui est aussi l'auteur de Sophie, série enfantine qui obtient enfin une réelle reconnaissance avec la parution de l'intégrale de ses histoires courtes ou longues. Le tome 4 regroupant la production des années 1972 à 1978 vient de paraître. On retrouve le trait précis et élégant d'un dessinateur trop souvent resté dans l'ombre.

« La véritable histoire de Spirou » (tome 2), Dupuis, 55 euros

« Sophie, l'intégrale » (tome 4), Dupuis, 32 euros

 

13:09 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spirou, sophie, jidéhem, franquin, dupuis

24/01/2016

BD : Une Lady à Guantanamo

 

lady s,aymond,van hamme,dupuis,guantanamo

Terminées les multiples identités pour la ravissante Lady S. L'héroïne imaginée par Jan Van Hamme et dessinée par Philippe Aymond est redevenue définitivement Shania. Oubliées également les missions secrètes pour cette espionne de haut vol. C'est à visage et identité découverte qu'elle travaille pour l'ONG Action 19. Au début de ce 11e tome de ses aventures, écrit et dessiné par Aymond qui a repris seul les destinées de la belle, elle participe à une conférence au conseil des droits de l'Homme pour obtenir une aide d'urgence pour les milliers de réfugiés. Dans les couloirs du bâtiment à Genève, elle croise Conrad, son ancien ami et « collègue » de la CIA. Ce dernier est en Suisse pour intercepter un agent de liaison qui possèderait des informations sur un futur attentat anti-américain. Or ce mystérieux homme n'est autre qu'Anton, l'ami d'enfance de Shania. Elle assiste à son enlèvement et fait tout pour le retrouver. Il croupit depuis quelques semaines dans la prison de Guantanamo quand elle parvient enfin à entrer en contact avec lui. Grâce à l'aide d'un avocat défenseur des droits de l'Homme, elle découvre que celui que les Américains prennent pour un activiste islamique est en réalité un agent infiltré. Mais alors qui est le véritable traitre ? Et l'attentat peut-il avoir lieu au cour même de la prison américaine sur territoire cubain ? L'album donne l'occasion de mieux comprendre l'histoire de Guantanamo et les exactions des militaires US. De l'action pure, avec rebondissements et coups de théâtre. Une excellente BD de divertissement.

« Lady S » (tome 11), Dupuis, 12 euros

 

22/01/2016

BD : Marsu précolombien

marsu,marsupilami,batem,franquin,colman,dupuis

Le Marsupilami, animal de légende imaginé par Franquin pour pimenter les aventures de Spirou et Fantasio, vit ses propres aventures depuis son « évasion » des éditions Dupuis. L'animal à la longue queue fera son grand retour dans la prochaine aventure du groom signée Yoann et Vehlmann (au printemps normalement, en prépublication actuellement dans Spirou, le magazine), mais il continue sa vie propre sous le pinceau de Batem et les histoires de Batem. Double dose de Marsu, personne ne se plaindra. Dans sa 29e aventure intitulée « Quilzémhoal », une grave menace pèse sur la forêt palombienne. Une divinité précolombienne, muselée depuis des siècles, s'échappe à la faveur d'une virée nocturne dans un musée. Ce monstre qui dévore tout ce qui est vivant aurait « le corps recouvert d'écailles, sa bouche crache du feu, des ailes bleues garnies de griffes crochues sortent de son dos, il a douze yeux, quatre jambes, des cornes arment son crâne et son ventre est hérissé d'épines venimeuses. » Un adverse de poids pour le Marsu, en pleine guerre avec son collègue noir. C'est rythmé, plein de jeux de mots tirés par les cheveux et réellement effrayant à la fin.

« Marsupilami » (tome 29), Marsu Productions, 10,60 €

 

 

12/01/2016

BD : Les heureux hommes de Durieux

 

gens honnêtes, durieux, gibrat, dupuis, aire libre

Quatrième et ultime partie de la vie de ces “gens honnêtes” imaginés par Gibrat et dessinés par Durieux. Au début, un homme au chômage se reconvertissait en se lançant dans la coiffure dans les TGV. Exactement sur la ligne Bordeaux Paris. Cela lui permet de faire la connaissance d’un libraire qui lui lègue son fonds de commerce en Gironde. Philippe vit donc de la revente de quelques livres rares, dans cette boutique installée dans une petite commune du Bordelais. Philippe, un honnête homme mais au parcours compliqué. Marié, séparé, il a bien des difficultés à communiquer avec son fils, adolescent. Et puis il a la mauvaise idée de tomber amoureux. Lui le “vieux”, d’une jeunette qui a la bougeotte. Un peu comme dans un feuilleton au long cours, on a un grand plaisir à retrouver tous ces personnages, comme pour s’immerger dans leur vie, petite, pas très palpitante, mais tellement vraie. Philippe se languit depuis le départ de Camille. Il tente de se consoler dans les bras de l’opposante municipale écologiste. Mais le cœur n’y est pas. Il a lui aussi des envies de voyage. Notamment depuis qu’il a découvert les photos de Nadar dans le grenier de son ami maçon. Cap à l’Est ? Ou retour à Paris... À moins que la météo ne vienne contrecarrer tous ces beaux projets. Finement dessinées par Durieux, ces tranches de vie font du bien au lecteur. Parce qu’il n’y pas dans la BD que des aventures tumultueuses de Vikings ou de milliardaires beaux gosses. Parfois un ancien, dégarni et le nez cassé a plus de charisme que tous les héros bodybuildés du 9e art.

« Les gens honnêtes », Dupuis, 15,50 euros

 

 

03/01/2016

BD : Bleus religieux

tuniques bleues,lambil,cauvin,dupuis

Avec une régularité de métronome, Cauvin et Lambil sortent un album des Tuniques Bleues tous les neuf mois depuis... des décennies. « Les quatre évangélistes », 59e titre de la série (lancée par Salvérius au dessin) se base comme d'habitude sur une anecdote tout ce qu'il y a de plus véridique. Durant la guerre de Sécession, un pasteur sudiste a baptisé ses canons du nom de quatre évangélistes. Luc, Jean, Marc et Matthieu déversent leurs tonnes d'obus sur les troupes nordistes. Une seule solution pour les généraux : neutraliser ces canons. Une nouvelle fois ce sont Blutch et Chesterfield qui sont désignés pour saboter les pièces. Pour s'approcher du pasteur, Chesterfield endosse le costume de prêtre. Quant à Blutch, il se transforme en simple d'esprit. Il assure l'essentiel du ressort comique de l'histoire et joue à merveille le benêt, se permettant tout, sous prétexte qu'il lui manque une case. Et la première victime reste Blutch, comme toujours. A 70 ans passés, les deux compères que sont Cauvin et Lambil n'ont pas perdu leur humour mordant. On en redemande.

« Les Tuniques Bleues » (tome 59), Dupuis, 10,60 € 

 

26/12/2015

BD : Largo l'amoureux

largo winch,van hamme,francq,dupuis

Un peu comme dans le dernier James Bond, Largo Winch vit un tournant décisif dans sa carrière au cours de ce 20e tome de ses aventures financières. Jean Van Hamme, pour boucler ce cycle de deux albums, campe un héros fou amoureux de la belle Saïdée. Mais la jeune Libanaise cache bien son jeu. Elle a infiltré un groupuscule islmiste et a pour mission de se faire exploser (tiens comme cela nous rappelle une actualité récente) en plein conseil d'administration de la société du milliardaire. Mais l'amour est le plus fort. Pas de chance, le plan initial est modifié et l'attentat va finalement changer de mode opératoire. Saïdée, de terroriste, devient la seule à pouvoir sauver le beau Largo, son amoureux. Philippe Francq dessine cet épisode très urbain avec son efficacité coutumière. L'intrigue est renforcée par quelques jeux entre personnages secondaires, notamment sexuels de Miss Pennywinckle ou Cochrane en passant par Simon. Sans oublier la redoutable Hanni Veenstra dont on espère qu'elle restera dans les prochains épisodes qui seront désormais écrits par l'ex-journaliste et romancier Eric Giacometti.

« Largo Winch » (tome 20), Dupuis, 13,95 €

 

08:17 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : largo winch, van hamme, francq, dupuis

19/12/2015

Beaux livres et sublimes cadeaux, la sélection de fin d'année du Litoulalu

Au pied du sapin, n'oubliez pas d'offrir quelques beaux livres, ce sont des cadeaux qui s'adaptent toujours aux personnalités des êtres choyés.

 

Robert Laffont, Flammarion, dupuis, tibet, chêne, beaux livres, omnibus, L'art de Tibet

 

Longtemps considéré comme un dessinateur commercial, Tibet n'a pas connu de son vivant la pleine reconnaissance de son talent. Pourtant , le créateur de Chick Bill et de Ric Hochet est le parfait exemple de l'artiste ignoré car trop productif. Pour vivre de son crayon, Tibet dans ses jeunes années a dû multiplier les projets et les collaborations. Un rythme d'enfer qu'il n'a jamais abandonné une fois le succès en vue. En publiant entre deux et trois albums par ans, sur un demi siècle, il fait partie de ceux qui ont le plus produit en une carrière. Pourtant, que de chefs-d'œuvre dans ces histoires et couvertures fournies aux magazines qui le publiait. Cette somptueuse biographie, alliée à une exposition à la galerie parisienne Daniel Maghen, permet de découvrir les originaux de Tibet, avec crayonnés et notes dans les marges. De plus quelques raretés sont reprises comme une histoire complète du détective Dave O'Flinn, ancêtre de Ric Hochet, parue en 1952.

« Mystères », Daniel Maghen, 59 euros

 

Robert Laffont, Flammarion, dupuis, tibet, chêne, beaux livres, omnibus, Petit écran mais très grands souvenirs

Ce livre objet permet de nous replonger dans les grandes heures de la télévision. Patrick Mahé, emblématique directeur de la rédaction de Télé 7 jours a ouvert les archives de son magazine pour retracer l'évolution de cet objet devenu si important dans notre vie. La préface est d'Antoine de Caunes, dont la famille a véritablement traversé toute l'histoire de la télévision française. Parmi les bonus offerts dans le livre, on trouve la couverture d'un exemplaire de 1961 où Jacqueline Joubert, la plus célèbre des speakerines, pose en compagnie de son fils, Antoine qui un demi siècle plus tard sera aux manettes du Grand journal. Quant au papa, Georges de Caunes, le livre revient sur sa mésaventure de naufragé volontaire sur une île du Pacifique Sud. Su sport aux variétés en passant par les jeux et la télé-réalité, ce sont tous les genres qui sont célébrés avec un énorme chapitre pour ce qui fait de plus en plus la spécificité du petit écran : les séries, digne descendants des feuilletons du 19e siècle

« Les archives de la télévision », Chêne, 216 pages et de nombreux fac-similés, 45 euros

 

Robert Laffont, Flammarion, dupuis, tibet, chêne, beaux livres, omnibus, Double dose de bulles

Il était prédestiné à faire de la bande dessinée. Malabar, le personnage des célèbres chewing-gums fait d'énormes bulles roses. Une façon de s'exprimer qui a donné l'idée aux agences de publicité chargées de la promotion du produit de s'adresser directement aux consommateurs par l'intermédiaire de vignettes puis d'histoires. Le personnage, imaginé par Jean-René Le Moing (illustrateur qui a fait l'essentiel d sa carrière dans l'ombre au journal Pilote), a ensuite été confié à des signatures plus prestigieuses. Frank Margerin le premier a calqué son univers à celui du grand blond au tee-shirt jaune. Durant une année il multiplié les planches de commande lui assurant confort financier et rodage intensif avant de se consacrer à son héros plus adulte, Lucien. Poirier, Yannick et Dimberton lui ont succédé avant Olivier Taffin et Régis Loisel en 1982. Cette saga des aventures publicitaires de Malabar est reprise dans une jolie intégrale collectée et commentée par Alain Lachartre. Un album au délicieux goût de nostalgie, comme l'arôme tutti frutti des gommes d'antan...

« Malabar », Dupuis, 384 pages, 28 euros

 

Robert Laffont, Flammarion, dupuis, tibet, chêne, beaux livres, omnibus, Le pavé de Sherlock Holmes

 

Monument de la littérature anglo-saxonne, les aventures de Sherlock Holmes ont révolutionné le genre policier. Dans une nouvelle traduction d'Eric Wittersheim, les éditions Omnibus proposent l'intégrale des nouvelles dans une édition illustrée des dessins d'origine signés Sidney Paget. On retrouve donc les 56 nouvelles, dans leur ordre chronologique, parue entre 1891 et 1927, avec une grosse interruption de dix ans, après la mort du héros puis sa résurrection à la demande des lecteurs. Une version ultime d'exceptionnelle qualité pour le plus grand personnage de la littérature policière.

« Les aventures de Sherlock Holmes », Omnibus, 820 pages, 39 euros

 

Robert Laffont, Flammarion, dupuis, tibet, chêne, beaux livres, omnibus, Paris, l'éternelle

 

Il fait du bien ce livre de Marie-Hélène Westphalen. Il retrace un siècle de vie à Paris, de 1880 à 1980. La capitale parisienne, durement touchée le 13 novembre dernier, a besoin d'être aimée. Des débuts de Picasso à la vie spécifique dans le village de « Ménilmuche », on retrouve entre les différents des documents d'époque porteur de forte nostalgie. Comment ne pas s'extasier devant le manuscrit du « J'accuse » de Zola, rêver en parcourant une brochure publicitaire pour le Lido, célèbre cabaret ou tout simplement réviser sa géographie en détaillant les stations du métro en 1900. Et puis surtout, comment ne pas avoir une pensée pour les victimes devant une photo sur une double page montrant la terrasse du Flore, bondée de gens heureux.

« L'âme de Paris », Les Arènes, 108 pages et de nombreux fac-similés, 34,80 euros

 

Robert Laffont, Flammarion, dupuis, tibet, chêne, beaux livres, omnibus, L'ivresse des mots

 

Grand expert de la langue française et des mots en général, Alain Rey vient de signer un essai sur l'ivresse. Un essai dans les beaux livres ? Normal car ce texte d'une très grande intelligence est illustré de calligraphies de Lassâd Metoui. Une association étonnante mais qui permet de transformer ce texte parfois un peu trop pointu en superbe œuvre d'art. De l'origine du pastis en passant par les différentes méthodes pour faire le vin à travers les époques, devenez incollable sur cet alcool éthylique, l'appellation chimique de ce qui fait tourner la tête des hommes et des femmes depuis de siècles. Savant et savoureux

« Pourvu qu'on ait l'ivresse », Robert Laffont, 352 pages, 30 euros

 

Les portraits de la création

 

Louis Monier, photographe français, emprisonne dans ses boitiers depuis cinquante ans les portraits des plus grands créateurs de la planète. Dans ce volumineux livre en noir et blanc, ce sont des centaines d'artistes qui sont photographiés, leurs carrières expliquées par des textes synthétiques d'Olivier Bosc. Borges, Hossein, Louis Malle : tous ont marqué leur domaine. Louis Monier les a rencontré et les montre tels qu'ils sont souvent : passionnés et passionnants.

« Création j'écris ton nom », Éditions Vents de sable, 192 pages, 39 euros

 

 

Robert Laffont, Flammarion, dupuis, tibet, chêne, beaux livres, omnibus, Radioscopie d'un passionné

 

Mort il y a moins d'un an, Jacques Chancel a marqué l'histoire de la radio. Comme pour se rappeler à notre bon souvenir, il est au centre d'une biographie hommage coordonnée par son épouse, Martine. On retrouve de larges extraits de ses précédents livres, quand il se racontait en toute humilité, de très nombreuses photos et des hommages de ses collègues, amis et invités, de Philippe Bouvard à Gabriel Matzneff. Jacques Chancel c'était Radioscopie du France Inter et Le grand échiquier mais il semble avoir vécu mille vies, de ses débuts de journaliste en en Indochine, la création d'Antenne 2 avec Marcel Jullian ou la direction de collections de prestigieuses maisons d'éditions comme Juillard. Enfin une large part est faite à l'autre grande passion de cet homme de Bigorre : le sport.

« Les années Chancel », Flammarion et Radio France, 204 pages, 24,90 euros

 

Robert Laffont, Flammarion, dupuis, tibet, chêne, beaux livres, omnibus, Napoléon sur grand écran

 

Napoléon est certainement le personnage de l'Histoire française qui a le plus été adapté au cinéma u à la télévision. Son incroyable épopée, de simple soldat à empereur régnant sur la moitié de l'Europe pour terminer en exil au milieu de l'Atlantique Sud offre des centaines d'angles et d'interprétation. Hervé Dumont a collecté dans encyclopédie tous les films mettant en scène le grand homme. Pas moins de 1000 dont plus de la moitié sont toujours inédits en France. Napoléon a pris les traits de Charles Boyer, Marlon Brando ou Christian Clavier. Il a inspiré les plus grands réalisateurs comme les plus obscurs. De la tragédie à la comédie satirique, la vie de l'empereur brille dans les cinémas. Et ce n'est pas près d'arrêter...

« Napoléon, l'épopée en 1000 films », Ides et Calendes, 724 pages, 39 euros

 

 

 

22/11/2015

BD : Jeremiah découvre l'autre jungle

 
 
Toujours sur les routes, Jeremiah et Kurdy semblent de plus en plus résignés. Le monde post-apocalyptique dans lequel les a plongés Hermann voici une trentaine d'année va de mal en pis. Pas le moindre soupçon d'espoir ou d'optimisme dans ce pays livré aux bandes et mafieux tout puissants. Dans le 34e tome, ils cherchent un endroit ou dormir. Un hôtel un peu trop regardant sur le look refuse de leur louer une chambre. Jeremiah, de plus en plus énervé, laisse en pourboires quelques horions. Ils se rabattent sur un établissement moins classe, situé dans un quartier surnommé « Jungle City ». Ils vont s'y retrouver coincés après le vol de leurs motos. Toujours à cran, Jeremiah cherche la bagarre et envoie tous ses adversaires au tapis. Cela donne envie au caïd du coin de se mesurer à lui. Une bonne occasion pour les habitants de la Jungle de retrouver un peu de sérénité. Si Jeremiah l'emporte. Encore faut-il qu'il accepte de combattre. Regrettons que le dessin de Hermann ne soit plus le même. Les couleurs restent lumineuses, mais les compositions anatomiques parfois de plus en plus aléatoires...

 

« Jeremiah » (tome 34), Dupuis, 12 €
 

09:20 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hermann, jeremiah, dupuis, kurdy

10/11/2015

BD : Sœurs de sang

 
 
Etrange mélange des genres dans « Monika », série complète en deux tomes. Monika, jeune artiste à la plastique parfaite, vit avec un lourd secret. Enfant, sa mère et son compagnon sont morts dans l'incendie de la maison familiale. Sa sœur, Erika, parvient in extremis à la sauver des flammes. Monika est-elle responsable de l'incendie ? Elle se pose la question sans cesse et vit avec cette interrogation qui la taraude. Devenues adultes, les deux jeunes femmes restent très proches. Monika mène sa carrière d'artiste, inspirée par Erika. Mais cette dernière disparaît du jour au lendemain. Une nouvelle énigme pour l'héroïne. En parallèle à ce récit familial compliqué, Monika tombe amoureuse d'un homme politique brillant. De plus elle cache un ami chercheur, inventeur d'une intelligence artificielle. Ces deux albums surfent entre manigance politique, terrorisme, science-fiction et polar. Le scénario de Thilde Barboni, par ailleurs romancière, est très dense. Le tout est dessiné par Guillem March au trait fin et précis, rehaussé de couleurs directes pastels du plus bel effet. Surtout les scènes où Monika s'effeuille avec sensualité...

 

« Monika » (tome 2), Dupuis, 64 pages, 14,50 euros
 

08:07 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : monika, barboni, march, dupuis

27/10/2015

BD : les gentils sauvages des "Jungles perdues"

 
La collection des intégrales des éditions Dupuis permettent aux nostalgiques de replonger dans les BD de leur enfance. Après les classiques des années 50 et 60, ce sont désormais les séries vedettes des années 70 et 80 qui sont à l'honneur. Cela remet en lumière des auteurs talentueux mais qui n'ont pas toujours connu le succès mérité. Exemple avec Mazel, dessinateur efficace au trait humoristique sûr et d'une grande clarté. Du milieu des années 70 à la fin des années 80, il animait dans les pages de Spirou les aventures de Boulouloum et Guiliguili, sorte de petit Tarzan accompagné de son gorille gigantesque. Imaginées par Raoul Cauvin, ces histoires complètes sont reprises dans un premier gros volume de 360 pages. Outre les cinq premiers albums parus entre 1979 et 1982, on peut également découvrir une dizaine d'histoires courtes inédites. Et comme toujours dans ces intégrales, un long dossier (signé Patrick Gaumer), richement illustré, nous apprend tout sur le thème de Tarzan dans la BD et sur la carrière, parfois compliquée, de Mazel.

 

« Boulouloum et Guiliguili, intégrale » (tome 1), Dupuis, 28 €

07/09/2015

BD : Mylène Demongeot en images fixes

demongeot, catel, Bouilhac, ukraine, dupuis

Immense star du cinéma français dans les années 1960, Mylène Demongeot a préféré abandonner les plateaux de tournage pour se consacrer à son couple. Après avoir interprété Milady puis la petite amie de Fandor dans La série des Fantomas avec Jean Marais et Louis de Funès, elle a tourné la page. 

En 1985, alors que sa mère meurt lentement d'un cancer, elle recueille l'histoire familiale et en fait un livre plus passionnant qu'un roman. Le récit de la jeunesse de sa mère, entre Russie, Asie et côte d'Azur, vient d'être adapté en bande dessinée. Mais plus qu'une simple illustration, Adieu Kharkov combine l'histoire de Mylène et de Gloria sa mère. Claire Bouilhac se charge de la partie maternelle, Catel de celle de l'actrice. 

Un regard croisé sur deux destins de femmes passionnées.

"Adieu Kharkov", Dupuis, 22 euros.

 

 

24/08/2015

BD : Papyrus enfin Pharaon

 

papyrus, de gieter, egypte, dupuis

33e et dernier album des aventures de Papyrus, le jeune héros égyptien imaginé par De Gieter dans les pages de Spirou depuis une quarantaine d'années. Logique quand on sait que l'auteur belge a plus de 82 ans et qu'il a signé ses premiers dessins dans Spirou au début des années 60. Plus de 50 ans de carrière, beaucoup en rêvent. D'autant que les albums de Papyrus ont remporté un beau succès au fil des ans. Pour cette ultime série, si le trait est moins sûr, les personnages secondaires restent hilarants, notamment le pauvre Pouin, harcelé par sa femme, obligé de partir à l'aventure à la recherche de son infatigable ami. Tout débute par une petite brouille entre Théti-Chéri et Papyrus. Un quiproquo et une rumeur plus tard, voilà notre héros banni par le Pharaon. Pourquoi ? Qui le manipule ? L'album prend des airs d'enquête policière. Contrairement aux autres tomes, quasiment pas d'éléments fantastique si ce n'est une double page reprenant tous les cauchemars du héros. Une sorte de fresque résumant la saga qui provoquera le versement d'une petit larme pour les fidèles de la série.

 

« Papyrus » (tome 33), Dupuis, 10,60 €

 

07:37 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : papyrus, de gieter, egypte, dupuis

22/08/2015

BD : La crème de l’humour en série

17 + 31 + 46 : Les trois séries de cette semaine proposent au lecteur pas moins de 94 albums parus. Soit une bonne centaine si l’on ajoute les hors-séries. Du rire longue durée, avec des auteurs sachant parfaitement se renouveler.

profs, leonard, pierre tombal, erroc, pica, hardy, cauvin, turk, de groot, bamboo, lombard, dupuisLes Profs”, succès éditorial depuis quelques années, accède à un statut supérieur avec le succès de l’adaptation en film. Le second volet des déboires de Gladys, Boulard and Co a attiré des millions de spectateurs. Ils se plongeront avec délice dans ce 17e recueil de gags toujours écrits par Erroc et dessiné par Pica, assisté à l’encrage par Jean Léturgie. Un des thèmes récurrents de cet album est le prochain départ à la retraite de la prof d’anglais. La tyrannique Gladys, toujours en train de hurler et de terroriser de pauvres élèves qui ne demandent qu’à dormir (to sleep en anglais) durant les cours. Au début, elle jubile de quitter ce monde impitoyable. Mais quand elle réalise qu’elle risque de perdre son seul plaisir dans la vie, elle change d’avis et va jusqu’à faire signer une pétition pour retarder son départ. Une BD dans laquelle tout le monde se reconnaît, du cancre au premier de la classe. (Bamboo, 10,60 euros)

profs, leonard, pierre tombal, erroc, pica, hardy, cauvin, turk, de groot, bamboo, lombard, dupuisPierre Tombal” fait partie du cheptel de Raoul Cauvin, prolifique scénariste des éditions Dupuis. Avec Marc Hardy au dessin, ils racontent depuis trente ans les rencontres désopilantes de ce fossoyeur poète, parlant avec la Mort, ses clients et autres promeneurs en pleine reconnaissance de leur dernière demeure. Le dessinateur, très sensible aux courbes des jolies filles, a dû se réjouir de l’arrivée d’un nouveau personnage dans la série. Marie Tombal est la cousine de Pierre. Son joli minois l’aide beaucoup dans son travail. Elle aussi s’occupe d’un cimetière. Une concurrence qui a le don de mettre le héros de très mauvais poil. Histoires courtes ou gags, les situations comiques fusent de partout. Sans doute la série la plus hilarante de Cauvin avec “Les Femmes en Blanc”. (Dupuis, 10,60 euros)

profs, leonard, pierre tombal, erroc, pica, hardy, cauvin, turk, de groot, bamboo, lombard, dupuisLéonard” est le plus ancien de la bande. “Le Génie crève d’écran” est le 46e titre de la série lancée par Turk et De Groot en 1977... Depuis près de 40 ans, le duo multiplie les inventions farfelues et les situations incongrues. Le disciple joue toujours le rôle du souffre-douleur et Léonard celui de l’inventeur totalement dénué de patience. Comme le montre la couverture, il met au point une télévision en relief aux effets immédiats sur le disciple, notamment quand la Miss Météo fait son apparition. On sent quand même une petite lassitude dans les idées, une impression de déjà-vu, malgré les jeux de mots toujours renouvelés. Par contre Turk dessine toujours avec la même précision les décors italiens d’une série qu’il faudrait inventer si elle n’existait pas. (Le Lombard, 10,60 euros)

 

 

 

09/08/2015

BD : Maggy rime avec ennuis

 

maggy garrisson, lewis trondheim, oiry, londres, détective, dupuis

Les meilleurs scénaristes humoristiques deviennent excellents quand il leur prend l'envie de changer de registre. Yann ou Tome en sont les meilleurs exemples. Lewis Trondheim marche sur leurs pas en imaginant les enquêtes de Maggy Garrisson, jeune détective privée londonienne, un peu replète, pas toujours très honnête et présentement amoureuse. Stéphane Oiry dessine toujours le second volet de ses aventures. Maggy, tombée sous le charme du beau mais très voyou Alex. Ensemble ils ont délesté deux flics ripoux de 30000 livres. Dont l'inspecteur Sheena, la meilleure amie de Maggy. L'histoire est composée de deux intrigues indépendantes : un contrat pour découvrir qui a dérobé les bijoux d'une femme récemment décédée et les soupçons de Sheena sur l'identité de ses agresseurs, avec l'envie de retrouver le pactole, mal acquis mais bien utile en ces temps de crise. Trondheim parvient à distiller une ambiance très particulière, entre filature classique et montée de la paranoïa autour des liasses de billets. La séquence au cours de laquelle Maggy se creuse les méninges pour trouver une cachette indétectable vaut à elle seule de lire cet album.

 

« Maggy Garrisson » (tome 2), Dupuis, 14,50 €

 

17/07/2015

BD : Yoko Tsuno sur Mars

 

yoko tsuno, leloup, vinéa, dupuis

Impossible de faire plus fidèle que Roger Leloup. Le dessinateur belge a consacré toute sa vie à une seule héroïne : Yoko Tsuno. La jeune Japonaise vit sa 27e aventure depuis ses débuts en 1970 dans les pages du journal de Spirou. 45 ans au cours desquels Leloup a fait bonifier cet univers entre technologie et pure science-fiction. Agé aujourd'hui de plus de plus de 80 ans, il n'envisage pas pourtant de prendre sa retraite, s'amusant toujours à mettre sa jolie héroïne dans des situations de plus en plus compliquées. Toute la force de la série est dans la multiplication des personnages secondaires. Comme l'auteur semble être un grand sentimental, il n'ose pas les délaisser au fil des albums. Résultat c'est presque une équipe de foot qui évolue autour de Yoko, de Pol et Vic, les fidèles, à Rosée, sa fille en passant par Emilia, Mieke ou Bonnie. Sans compter les Vinéens, ces extra-terrestres à la peau bleue dont la meilleure représentante est Khâny, au centre de cet album. Avec Yoko elle part sur Mars combattre un « méchant » qui envisage de détruire toute forme de vie sur Terre. Toujours aussi précis dans les dessins, Leloup semble simplement un peu à l'étroit dans ces 46 pages trop formatés.

 

« Yoko Tsuno » (tome 27), Dupuis, 10,60 €

 

18:38 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : yoko tsuno, leloup, vinéa, dupuis

20/06/2015

BD : Dessinateurs témoins de notre temps

Que cela soit en immersion dans les couloirs de l’Élysée, à bord d’un sous-marin nucléaire français ou au cœur de, la jungle amazonienne de Guyane, ces auteurs de BD rendent ses lettres de noblesse à un genre en pleine renaissance : le reportage dessiné.

 

 

sapin, chateau, elysée, dargaud, embarqué, cailleaux, futuropolis, joub, nicoby, guyane, jungle, dupuisDurant une année, Mathieu Sapin a promené son carnet de croquis dans les couloirs de l’Élysée. Après avoir croqué les coulisses de la rédaction de Libération, le dessinateur qui signe également des gags dans Spirou de la série “Pinpin reporter”, raconte le fonctionnement de cette énorme machine, “Le Château”, au service du président de la République. De la première rencontre avec François Hollande, à la crise des attentats vécue de l’intérieur, le lecteur est littéralement au cœur de l’exécutif. Réunions avec les conseillers, rencontre avec les chefs d’État, découverte des coulisses (la cave, les cuisines, le service de protection rapprochée) et même visite présidentielle à l’étranger. Trois jours dans le Caucase où Mathieu Sapin accompagne plus le pool presse que le président. Observateur à l’œil acéré, il parvient même à détecter son principal défaut en cours d’album. Trop critique, il se force à mettre en évidence les bons côtés du vaisseau amiral de la République française.

sapin, chateau, elysée, dargaud, embarqué, cailleaux, futuropolis, joub, nicoby, guyane, jungle, dupuisDe vaisseaux il en est également question dans “Embarqué”, long reportage de 175 pages en plusieurs parties. Christian Cailleaux est littéralement tombé amoureux de la mer et de la Marine au cours d’un embarquement à bord de la Jeanne d’Arc. Depuis il s’est beaucoup questionné que les motivations de ces jeunes Français capables de quitter leur pays pour de longs voyages sur toutes les mers du monde. Il a décidé d’aller à leur rencontre, de décrire leur vie, leurs attentes. D’abord à l’école de Mousses de Brest puis à bord. Un voyage à bord de la frégate le Prairial vers les terres australes (Crozet et Kerguelen) et la traversée de la Méditerranée dans la minuscule couchette d’un sous-marin nucléaire. Il alterne planches didactiques et bourrées d’informations avec d’autres pages muettes, aquarelles ou gouaches réalisées dans ces endroits perdus, véritables machines à provoquer le romantisme marin.

sapin, chateau, elysée, dargaud, embarqué, cailleaux, futuropolis, joub, nicoby, guyane, jungle, dupuisJoub et Nicoby ont également pris le bateau pour rejoindre le lieu de leur reportage dessiné devenu “Manuel de la jungle”. Une simple pirogue dans la jungle guyanaise. Après avoir raconté l’histoire de Hara-Kiri et fait visiter l’atelier de Fournier, ils s’attaquent à un tout autre milieu. Accompagnés de deux passionnés de chasse et de forêt, ils découvrent la vie à la dure, au milieu des insectes envahissants, des singes hurleurs et autres bestioles agressives, des serpents aux silures. Mais c’est peu de chose face aux orpailleurs, véritable fléau de cette région. La jungle, c’est leur territoire et mieux vaut les éviter.

Le Château”, Dargaud, 19,99 euros

Embarqué”, Futuropolis, 24 euros

 

Manuel de la jungle”, Dupuis, 19 euros

 

18/06/2015

BANDE DESSINÉE : Jijé, Masse et Taniguchi, trois auteurs au Panthéon du 9e art

Jijé pour l'école franco-belge, Francis Masse pour la BD underground et Jiro Taniguchi pour le manga : trois maîtres de la BD à l'honneur dans de gros volumes mettant en valeur leurs talents multiples et variés.

valhardi, dupuis, jijé, masse, glénat, taniguchi, kana

Jean Valhardi est le prototype du héros positif des années 40 à 60. Blond, intrépide, détective, toujours partant pour l'aventure, ses enquêtes ont longtemps été le rendez-vous préféré des lecteurs de l'hebdomadaire Spirou. Un peu tombé dans l'oubli, il revient au catalogue Dupuis dans la très belle collection des intégrales. Un premier volume de 260 pages, dont une cinquantaine d'introduction fruit des recherches de Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernaut, grands historiens de la BD franco-belge, école de Marcinelle. Les 200 planches reprises dans ce tome 1 sont scénarisées par Jean Doisy et dessinées par Jijé. Cela couvre la période 1941-1946, années marquées par l'occupation allemande, la censure puis la libération de l'Europe. Pas de message politique, mais une formidable envie de liberté, d'évasion et de nouveaux paysages. Jijé commence à affiner son style réaliste. Il délaisse de plus en plus les rondeurs de Spirou pour muscler son héros et les méchants. Dans le plus pur style du feuilleton, les rebondissements, parfois improbables, sont légion. Pourtant ce modèle a ensuite inspiré des générations d'auteurs et c'est véritablement la source de la BD franco-belge que l'on retrouve dans ces planches, "nettoyées" par les studios Dupuis pour qu'elles retrouvent toute leur virtuosité de l'époque.

valhardi, dupuis, jijé, masse, glénat, taniguchi, kana

Dans un genre totalement différent, plongez dans l'univers déjanté de Francis Masse. Pape de l'underground français, il a dessiné des centaines d'histoires courtes dans diverses revues (Actuel, Charlie Mensuel, Métal Hurlant...) reprises dans ce qui est la somme de toutes ses recherches : l'Encyclopédie. Après une première édition dans les années 80, voici La Nouvelle encyclopédie, enrichie de dizaines d'histoires inédites et de reproductions de toiles, car Masse s'est de plus en plus tourné vers la peinture. Découvrir l'univers de Masse, son côté noir et abscons, ouvre tous les horizons. Un immense artiste à redécouvrir.

valhardi, dupuis, jijé, masse, glénat, taniguchi, kana

Enfin ne passez pas à côté de Ice Age, chronicle of the earth de Jiro Taniguchi. Le plus européen des auteurs de manga n'a jamais caché son admiration pour la SF "julevernienne". Au début des années 2000 il s'est consacré à cette vaste fresque présentant une terre glacée, au climat totalement déréglé. Le héros, Takéru, se lance dans une folle quête pour tenter de sauver ses proches. 280 pages denses et riches en inventions, première partie de ce diptyque que Taniguchi n'a pas véritablement achevé. Mais cette réédition en Français lui donnera peut-être l'occasion de se replonger dans cet univers très "Métal Hurlant".

"Jean Valhardi, l'intégrale" (tome 1), Dupuis, 35 €

"L'encyclopédie de Masse" (tome 2), Glénat, 35 €

"Ice Age, chronicle of the earth" (tome 1), Kana, 18 €