15/09/2013

BD : Glace rouge en Patagonie avec Esteban de Matthieu Bonhomme

esteban, bonhomme, dupuis

La Patagonie, la Terre de Feu... ces terres extrêmes marquent la limite de l'exploration puis de la colonisation de l'Amérique du Sud. Les envahisseurs sont arrivés un peu plus tard que les Conquistadores, mais ils y ont pratiqué la même politique de massacre des autochtones. La saga d'Esteban imaginée par Matthieu Bonhomme raconte en partie cet épisode peu reluisant de l'histoire de l'Humanité. A la fin du 19e siècle, le jeune « natif » a déjà vécu bien des aventures. On le retrouve, pour la cinquième et dernière partie du premier cycle, en fuite en compagnie de bagnards. Ils viennent de s'échapper de la prison d'Ushuaïa en kidnappant la femme du directeur. Acculés dans une crique, au pied d'un glacier géant, ils vont s'allier avec les Indiens pour garder leur liberté chèrement acquise. De l'action, du drame, des retournements de situation, pas mal de violence et un peu d'amour : le cocktail imaginé par Bonhomme est savamment dosé. Et comme il dessine tel un dieu, l'album est un des incontournables de la rentrée.

 

« Esteban » (tome 5), Dupuis, 12 €


09:51 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : esteban, bonhomme, dupuis

20/08/2013

BD : Dessinateurs inspirés dans l'Atelier Mastodonte

atelier mastodonte, trondheim, pedrosa, bianco, Tébo, Alfred, Bilal, Dupuis, Spirou

Raconter le quotidien d'un atelier de dessinateurs de BD n'est pas nouveau. Le Gang Mazda a fait les beaux jours des pages de Spirou. Dans ce même hebdomadaire, depuis plus d'une année, l'Atelier Mastodonte fait rire et sourire les amateurs de 9e art. A la base c'est une idée de Lewis Trondheim, l'homme qui a toujours trois projets sur le feu. Il propose à des collègues de le rejoindre dans ce local où l'émulation et l'esprit de camaraderie bonifiera les projets de chacun. Yoann, Alfred, Tébo, Bianco, Pedrosa... il y a du beau monde chez Mastodonte. Ils signent à tour de rôle des gags en demi planche, se répondant comme dans l'illustre Tac au tac. Le mélange des personnalités permet de toucher toutes les sensibilités. Poésie avec Bianco, écolo avec Pedrosa, pince sans rire avec Lewis, totalement délirant avec Julien Neel et sa marionnette, Ramuald, véritable vedette américaine de l'album. Sans oublier les « invités », de Bouzard à Stan et Vince en passant par Delaf et même Bilal qui dessine la couverture.

 

« L'atelier Mastodonte », Dupuis, 14,50 €


06/08/2013

BD : Aztèques conquérants

brigades du temps, kris, duhamel, dupuis, aztèques

Ukronia est une agence chargée de surveiller le temps. Et surtout du bon déroulement de l'Histoire de l'Humanité. La découverte du voyage dans le temps a donné des idées à certains esprits tordus. Des manipulateurs tentés de modifier le passé. Avec les conséquences irréversibles pour l'avenir. Les brigades du temps sont chargées de veiller au grain. Dans le second tome de cette série de Kris et Duhamel, on retrouve les deux agents débutants (un blanc-bec orphelin et un solide Écossais) en pleine mission en Amérique centrale. Ils doivent absolument remettre l'Histoire sur de bons rails. L'arrivée de conquistadores ne s'est pas soldée par l'asservissement des Aztèques. Au contraire ce sont ces derniers qui montent une grande armada et vont se lancer à la conquête de l'Europe... Une mise en perspective de la folie du pouvoir, avec une bonne dose d'humour. Duhamel dessine des milliers de guerriers en armes. Sans compter les temples, forêts vierges et autres galions. Le travail fourni pour boucler ces 46 pages représente l'équivalent de 77 albums de Bastien Vivès...

 

« Les brigades du temps » (tome 2), Dupuis, 12 €


10/07/2013

BD : Tif et Tondu au patrimoine

tif, tondu, will, tillieux, desberg, lapière, sikorski, dupuis

En 1996, pour la dernière fois, Tif et Tondu animaient les pages de Spirou. Une 45e aventure signée Sikorski et Lapière, les repreneurs de la série popularisée par Will et Tillieux. « Le mystère de la chambre 43 » voit les deux enquêteurs résoudre une histoire d'homicide dans le cadre d'une station de ski. Les dernières pages existantes des aventures de Tif et Tondu sont reprises dans le treizième volume de l'intégrale. Un clap de fin définitif pour une série entrée au patrimoine de la BD franco-belge. La tentative de moderniser les deux détectives ne parvient pas à relancer le fond. Car comme l'explique un dossier en préambule, la reprise plus qu'honorable avait encore de beaux tirages. Mais n'était pas suffisante pour assurer un renouvellement d'intérêt pour le fond. La fin d'un modèle économique. Les collectionneurs se rabattent sur cette très belle intégrale, enrichie de nombreux articles et histoires inédites. Ce n'est donc pas sans une certaine nostalgie que le chroniqueur BD parle pour une dernière fois de Tif, le chauve et Tondu, le barbu...

 

« Tif et Tondu, intégrale » (tome 13), Dupuis, 24 €


06/07/2013

BD : M'sieur Maurice et Bazile, deux auteurs inspirés

maurice tillieux, bazile, dauphine, gil jourdan, dupuis, glénat

Quand la jeune génération rend hommage aux grands anciens, cela donne cet album, entre biographie romancée, relecture des classiques et road movie sur les départementales et nationales françaises. Bruno Bazile, comme beaucoup, est fan de Gil Jourdan. Et de son auteur, Maurice Tillieux, touche à tout génial de la BD franco-belge. Bazile va imaginer comment Tillieux s'est servi de son quotidien pour imaginer et dessiner des albums d'anthologie comme « Popaïne et vieux tableaux » ou « La voiture immergée ». Une ambiance étrange ressort de ces histoires courtes. Tillieux semble être souvent à court d'idée. Plus que la page planche, c'est le vide sidéral. Mais il ne s'en inquiète jamais. Son bagout et son incroyable optimisme le sortent toujours d'affaire. Il sait se « vendre » et quand est véritablement acculé n'hésite pas à reprendre les vieux scénarios de Marc Jaguar... Tillieux aimait les voitures. Les dessiner. Les conduire. La Dauphine ouvre l'album. Une R8 de location le referme. La voiture dans laquelle il se tuera, sur une de ces petites routes où il a toujours trouvé ses idées.

 

« M'sieur Maurice et la Dauphine jaune », Glénat, 13,90 €


25/06/2013

BD : Secrets d'enfance dans "Cavale" de Giroud, Germaine et Magda

cavale, secrets, giroud, germaine, magda, dupuis

Tout le monde ne fait pas de crise d'adolescence. Une mère aimante, une vie équilibrée (avec une passion, genre l'équitation), de bons résultats au lycée et la vie s'écoule calmement et sereinement pour Nadia, bientôt 18 ans. La jeune et jolie brune est pourtant tourmentée. Ses nuits sont peuplées de cauchemars abominables. C'est la séquence d'ouverture de cet album écrit par Giroud et Germaine et dessiné par Magda. Nadia regarde horrifiée un cheval crucifié sur un té d'architecte en compagnie de sa mère qui ne cesse de courir. Cela se termine par la mort du père, abattu par un voisin alors qu'il flotte dans les airs... Pour trouver des explications, Nadia demande conseil à sa meilleure amie, passionnée de psychologie. Mais tout s'éclairera quand la tante de Nadia oublie de retenir sa langue. Un secret de famille très prenant, notamment par le dessin clair et précis de Magda.

 

« Cavale » (tome 1), Dupuis, 14,50 euros


08:09 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cavale, secrets, giroud, germaine, magda, dupuis

07/06/2013

Chronique : Auto punition par Castigo.fr, tueur de maman

 

castigo,ers,zidrou,borecki,bd,dupuis,tueurs de mamans

Des auteurs de bande dessinée l'ont imaginé, de petits rigolos l'ont fait. On ne sait pas encore s'il ne s'agit que d'une opération promotionnelle ou l'œuvre de véritables fous, mais l'histoire mérite d'être racontée.

castigo,ers,zidrou,borecki,bd,dupuis,tueurs de mamansEn mai dernier paraît le premier tome de « Tueurs de mamans », une série écrite par Zidrou et dessinée par Ers et Borecki aux éditions Dupuis. Une bande de copines adolescentes ont pour point commun leur absence de père. Et des mères un peu trop intrusives à leur goût. Elles n'en peuvent plus d'être punies. La geek de la confrérie dégote un site internet particulier : il vend de la vengeance en ligne. « Ils vous tourmentent ? Nous les châtions ! » promet la page d'accueil de Castigo.fr. La suite de la BD devient dramatique : les jeunes achètent des « missions » qui une fois réalisées ou sur le point de l'être, se révèlent violentes, excessives.

Fin mai, les éditions Dupuis ont publié un communiqué pour dénoncer la création par des plaisantins du site Castigo.fr. « Nous ne pouvons que vous exhorter à ne pas aller sur ce site ! Chaque visite encourage ce genre d’initiatives déplorables ! »

Curieux et téméraire, je désobéis et me trouve dans la position du punisseur. Oui, mais si j'ai affaire à  de vrais fous ? Vais-je prendre le risque ? Non. Je choisis l'auto-punition (parce que je le vaux bien). Aujourd'hui, un tueur de Castigo doit m'infliger une correction mémorable. Maintenant, j'ai les jetons.

Si demain il n'y a pas de chronique, c'est que la réalité a dépassé la fiction... 

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce vendredi en dernière page de l'Indépendant. 


02/06/2013

BD : Voyage de femmes dans "Sirène" de Daphné Collignon

sirène, collignon, maroc, dupuis

Une femme, une future mère, un voyage, des questions. Daphné Collignon signe une BD lumineuse malgré les thèmes sombres abordés. Magda, la trentaine, apprend qu'elle est en enceinte. Mais elle vit au Maroc, son amant est loin, absent. Que faire de cet enfant ? Elle demande conseil à une amie et décide de traverser le désert pour trouver des réponses. Elle y croise une autre femme, mystérieuse, muette, inquisitrice. Cette parabole sur les doutes de la maternité se conclue par une lettre très émouvante à la fille (de l'auteur ?). A lire comme un grand poème, tout en savourant les dessins, véritables tableaux du Maroc authentique.

 

« Sirène », Dupuis, 14,50 euros


09:12 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sirène, collignon, maroc, dupuis

20/05/2013

BD : la jeunesse perdue de Dent d'ours

dent d'ours, yann, henriet, dupuis

Avoir 10 ans en 1930 en Silésie. Max, Werner et Hannah sont des camarades inséparables. Malgré les vociférations des nazis, ils profitent de leur jeunesse et de leur passion commune pour l'aviation. Gamin, ils fabriquent des maquettes de planeurs en rêvant un jour de monter dans un modèle plus grand. Adolescents, ils ont enfin la possibilité de concrétiser leur rêve. Mais l'école de pilotage est aux mains des caciques du parti d'Hitler. Si Werner et Hannah sont acceptés, Max est refoulé. Max est Juif. La belle amitié sera brisée par le fanatisme de quelques adultes. Les parents de Max, persécutés, se réfugient aux USA. Quelques années plus tard, Max est enfin devenu pilote. Sur un porte-avions US, il chasse les kamikazes japonais au-dessus du Pacifique. Mais il devra renouer avec son passé européen et se lancer dans une mission périlleuse où ses serments d'amitié seront mis à rude épreuve. Un récit de Yann, parfaitement ciselé pour Henriet, dessinateur d'exception. Il dessine les enfants comme seul MiTacq et sa patrouille des Castors a su le faire. Les avions et combats aériens donnent un côté très Buck Danny à un triptyque promis à un beau succès.

« Dent d'ours » (tome 1), Dupuis, 14,50 €


09:50 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dent d'ours, yann, henriet, dupuis

14/05/2013

BD : les chats mégalos sont eux aussi de "Sales bêtes"

sale bête, bestiole, chats, mazaurette, krassinsky, dupuis

Bestiole, hamster transgénique modifié et passablement raté, tente de survivre dans la famille de dingues qui l'a adopté. Dans le monde décrit par Mazaurette (scénario) et Krassinsky (dessin), on ne recueille plus les animaux à la SPA. On les commande à la Fabrique, une société de vente par correspondance qui élabore l'animal de compagnie parfait. Bestiole est un ratage, mais Clarky, le chat de la famille, semble idéal. Rose, dodu, recouvert de petits cœurs, il est si « kawai »... Pourtant, sous cette apparence si douce et chaleureuse se cache le pire des comploteurs. Les chats, génétiquement modifiés et donc encore plus intelligents, élaborent un vaste complot pour prendre le pouvoir sur terre. Ils veulent lobotiser les humains et transformer la planète en un immense « charadis ». Bestiole va tenter de contrecarrer leurs projets. Pas pour l'amour des Humains (il est aussi teigne que les matous), mais juste pour ennuyer Clarky, le tyran du foyer. Une BD comique mais surtout diablement intelligente.

« Sale bête » (tome 2), Dupuis, 10,60 €


05/05/2013

BD : La Suède glaçante de Millénium

millénium, blomkvist, lisbeth Salander, runberg, oms, dupuis

Devenue culte en quelques années, la saga Millénium de Stieg Larsson, après la littérature, la télévision et le cinéma investit la BD. Une adaptation très ambitieuse pour ce thriller suédois vendu à plus de 50 millions d'exemplaires depuis sa sortie. Runberg, le scénariste, connaît parfaitement la Suède pour y vivre une partie de l'année. Il a dû jongler avec les nombreuses scènes, coupant et raccourcissant le récit mis en images par Homs. Si le personnage de Blomkvist, le journaliste d'investigation, est un peu effacé, par contre les auteurs ont craqué sur Lisbeth Salander, personnage de légende. La jeune punk, hacker et asociale, est au centre de cette première partie. Elle éclipse l'intrigue principale, l'enquête sur la disparition, 44 ans plus tôt de la jeune Harriet Vanger.

« Millénium » (tome 1), Dupuis, 14,50 €


18/04/2013

BD - Dossier Spirou 75 ans : les autres personnages

Fantasio

spirou, dupuis, 75ans, fantasio, champignac, zorglub, spip, seccotinePlus qu'un faire-valoir, Fantasio partage de plus en plus la vedette avec le groom rouge. Journaliste, parfois prétentieux, souvent fanfaron, il est la caution comique de la série. Spirou, bien que plus jeune, est régulièrement sollicité pour remettre Fantasio sur le droit chemin. Gaffeur avant l'heure, Fantasio est souvent le dindon de la farce.

 

Le comte de Champignac

spirou, dupuis, 75ans, fantasio, champignac, zorglub, spip, seccotineLe savant par excellence. Comme Tournesol dans Tintin, il aime inventer. Son domaine de prédilection reste les champignons. Le comte joue également office de tuteur et de père de substitution aux deux grands enfants que sont Spirou et Fantasio. Même si souvent ce sont ces derniers qui viennent lui porter secours après s'être mis dans des situations inextricables

 



Zorglub

spirou, dupuis, 75ans, fantasio, champignac, zorglub, spip, seccotineC'est « LE » méchant de la série (avec Zantafio). Savant, ami d'enfance de Champignac, il utilise son savoir pour tenter de devenir le maître du monde. Il transforme les hommes en robots décervelés et donne l'occasion à Franquin d'imaginer des engins futuristes au look très classe comme le zorgléoptère.

 



Spip

spirou, dupuis, 75ans, fantasio, champignac, zorglub, spip, seccotineTout héros de BD franco-belge a un petit animal de compagnie. Milou pour Tintin, Idéfix pour Astérix. Ce rôle est dévolu à un écureuil malin et fidèle dans Spirou. Il ne parle pas mais souvent les auteurs lui permettent de s'exprimer par des pensées. Spip joue alors le rôle de l'intervenant extérieur, ne se privant pas de critiquer avec humour les situations trop étranges ou irréalistes...

 

Seccotine

spirou, dupuis, 75ans, fantasio, champignac, zorglub, spip, seccotineL'atout charme de la série. Cette journaliste, toujours en concurrence avec Fantasio, n'intervient pas systématiquement. Sa touche féminine et indépendante permet de donner une meilleure image de la femme dans la BD franco-belge souvent peu flatteuse comme la Castafiore dans Tintin.

 

17/04/2013

BD : Le Marsupilami retrouve son nid

marsupilami,marsu,franquin,yann,batem,conrad,dupuis,frankSpirou a pris une nouvelle dimension quand Franquin lui a fait croiser le chemin du Marsupilami. Cette créature à la longue queue aux mille utilisations possibles apporte poésie et originalité à la série. Mais quand Franquin abandonne Spirou, il refuse de céder son animal fétiche. Le Spirou de Fournier et des successeurs devra se passer de la petite bête tachetée.

Le Marsupilami vit ses propres aventures dans sa nouvelle maison d'édition. Marsu Productions est basée à Monaco. Sur les premiers albums, Franquin ne dessine que sa créature, Batem tout le reste. Finalement le jeune apprenti reprend seul la série avec divers scénaristes. Marsu production engage également une réédition de l'ensemble des œuvres de Franquin dans des albums luxueux.

Fin mars, les éditions Dupuis ont officiellement annoncé le rachat de Marsu Productions. « Le Marsupilami retrouve son nid » soulignent les spécialistes. Et par la même occasion la possibilité de rejoindre Spirou. Peut-être pas pour la série principale, mais probablement pour un des titres de la série « Spirou par... » Frank, excellent dessinateur animalier, travaille justement dessus...


16/04/2013

BD - "La véritable histoire de Spirou" : Un pan de l'histoire européenne

spirou,bd,dupuis,belgique,marcinelle,jijé,rob-vel,bertrand pissavy-yvernaut

 

Si Spirou a plusieurs papas, il n'a qu'un seul et unique propriétaire : Dupuis. Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernaut, historiens reconnus de la BD franco-belge, ont lancé le chantier de « La véritable histoire de Spirou » il y a quelques années. Un travail colossal dont la première partie, portant sur les années 1937 à 1941, dresse autant le portrait du groom rouge que la famille Dupuis. L'imprimeur belge de Marcinelle, dans la banlieue de Charleroi, pour faire fonctionner ses presses dans les années 30, multiplie les journaux. Moustique (humour) et Bonnes Soirées (famille) remportent un succès croissant. Mais Dupuis est absent du marché de la jeunesse très prometteur. Il décide d'éditer un hebdomadaire. En plus de quelques bandes dessinées américaines, il veut que le personnage principal soit une création propre. Il embauche, Rob-Vel, un dessinateur français, pour animer Spirou. Un groom rouge, espiègle et intrépide chargé de propager le bonne parole catholique.

Ce beau livre, richement illustré de fac similés de l'époque, dresse plus le portrait de cette famille d'entrepreneurs belges que du personnage vedette. Il est vrai que les histoires de Spirou, les premières années, sont peu consistantes. Par contre la vie du journal, animé par Jean Doisy, résistant très actif dans un pays où le rexisme, forme belge du fascisme, avait pris le pouvoir, est exemplaire des difficultés traversées par l'Europe.

Après une période d'interdiction, Spirou revient sous forme d'almanach avec un nouveau papa : Jijé. Et dans son sillage ce qui deviendra au fil des ans la fine fleur de la BD de l'école dite de Charleroi : Morris, Will et Franquin. A la libération Rob-Vel est oublié, Spirou est de retour avec un nouveau compagnon, Fantasio. Les bases sont placées par Jijé, la route est toute tracée par Franquin. Mais ce sera pour le prochain volume de cette « Véritable histoire de Spirou ».

« La véritable histoire de Spirou », Dupuis, 55 € 


15/04/2013

BD : Tous les visages de Spirou

spirou, 75 ans, dupuis, rob-vel, jujé, franquin, fournier, nic, cauvin, tome, janry, morvan, munuera, yoann, vehlmann

Rob-Vel est le créateur de Spirou. Dessinateur français, embauché par Dupuis pour animer le journal qu'il venait de créer, Spirou devait incarner cette jeunesse espiègle et débrouillarde. Son métier lui permet de croiser quantité de personnes. Problème, le décor, le Moustic Hôtel, est trop réducteur.

 




Jijé, touche-à-tout et stakhanoviste de la planche à dessin reprend les destinées du personnage vedette de la revue à la faveur de la guerre. Premier ajout d'importance le personnage de Fantasio. Spirou, trop sérieux, se retrouve en duo avec un farfelu permettant de multiplier les situations cocasses. Les histoires sont courtes et résolument comiques.

 

spirou, 75 ans, dupuis, rob-vel, jujé, franquin, fournier, nic, cauvin, tome, janry, morvan, munuera, yoann, vehlmannFranquin hérite de Spirou par défaut. Jijé, part aux USA avec l'espoir d'être embauché dans les studios Disney. Le jeune apprenti prend le relais en pleine histoire. Il lui faudra quelques années pour s'accaparer cet univers. Rapidement il lancera son héros dans des histoires plus longues, avec plus d'aventure, des intrigues complexes et des voyages. C'est l'âge d'or du personnage, avec l'arrivée du comte de Champignac, du Marsupilami de Zorglub ou de Zantafio.

 


Fournier est « désigné » pour succéder à Franquin, dépressif et accaparé par Gaston. Le jeune dessinateur breton imagine un Spirou plus impliqué dans le monde actuel. Son trait se bonifie rapidement. Problème : Franquin a refusé de céder le Marsupilami. Fournier est écarté après des albums jugés trop « politiques ». Trop à gauche et tiers-mondistes pour les héritiers Dupuis...

 

Nic, avec Cauvin au scénario, assure un court intérim. Dessin sommaire, histoires creuses, c'est une période (seulement trois albums) que les fans préfèrent oublier.

 

spirou, 75 ans, dupuis, rob-vel, jujé, franquin, fournier, nic, cauvin, tome, janry, morvan, munuera, yoann, vehlmannTome et Janry, reviennent aux sources. Ils admirent Franquin, son dessin, ses ambiances. Spirou repart sur de bonnes bases. La meilleure reprise pour beaucoup, la plus longue aussi. Mais comme Franquin, le duo va se désintéresser du héros principal pour les gags du Petit Spirou. Tout le monde croit à la fin de l'aventure après « Machine qui rêve », histoire où Spirou, devenu adulte, est dessiné de façon réaliste.

 



Morvan et Munuera vont relever le défi. Remettre Spirou au goût du jour. Le changement est radical. Un peu trop. En lorgnant vers la science-fiction la série perd des fans et n'en gagne pas assez...

 

spirou, 75 ans, dupuis, rob-vel, jujé, franquin, fournier, nic, cauvin, tome, janry, morvan, munuera, yoann, vehlmannYoann et Vehlmann ont hérité depuis 2010 des destinées du groom le plus célèbre du monde de la bande dessinée. Ils ont trois albums à leur actif dont un, très sombre, se déroulant sur la Lune.   

14/04/2013

Spirou : septante-cinq ans de groomeries

Spirou, personnage de bande dessinée et journal pour la jeunesse, fête en ce mois d'avril ses 75 ans. Gros plan sur le groom rouge.

 

spirou,dupuis,anniversaire,75 ans,franquin,jijé,uoann,tome,janry,fournier,morvan

Qu'est-ce qui est rouge, qui monte et qui descend ? Un groom dans un ascenseur. Quel est le groom rouge le plus célèbre au monde ? Spirou, pour toujours.

Personnage de bande dessinée lancé dans les pages de l'hebdomadaire éponyme en avril 1938, Spirou n'a quasiment pas cessé de vivre des aventures, dans la revue puis en albums. Une longévité due à ses propriétaires. Contrairement à Tintin, création d'Hergé qui ne lui aura pas survécu, Spirou, simple groom au Moustic Hôtel, est attaché aux éditions Dupuis. L'éditeur a toute latitude pour confier les rênes de la série au dessinateur de son choix. Si Spirou doit beaucoup de son succès planétaire au talent de Franquin, il a survécu quand le créateur de Gaston a jeté l'éponge. Un second âge d'or a même vu le jour avec l'arrivée de Tome et Janry aux manettes.

Aujourd'hui, les destinées de Spirou et Fantasio sont confiées à Vehlmann (scénario) et Yoann (dessin). Mais à côté de la série mère, plusieurs déclinaisons amplifient ce phénomène éditorial. D'abord le Petit Spirou, rejeton de Tome et Janry, continue d'amuser des millions de grands enfants dans des gags pleins de sous-entendus scabreux. Mais surtout Spirou, tel un monument national, est désormais revisité par des auteurs confirmés pour qu'ils donnent leur version du célèbre groom. Des albums en dehors du décompte, aux univers très diversifiés. C'est comme ça que Vehlmann a mis le pied à l'étrier. La plus belle réussite dans le genre est à mettre à l'actif d'Emile Bravo avec « Le journal d'un ingénu », sorte de jeunesse de Spirou à la sauce Jijé.

 

Pour ces 75 ans, les éditions Dupuis ont décidé de voir grand. Nouveauté en janvier : « Dans les griffes de la Vipère », réédition des histoires courtes introuvables de Rob-Vel ou du Spirou d'Yves Chaland, recueil de 200 hommages par les auteurs d'aujourd'hui dans « La galerie des illustres », expositions et tournée en Europe (étape à Montpellier en juillet). Sans oublier la clé de voute à cette incroyable saga éditoriale : Spirou, l'hebdomadaire découvreur de talents depuis quatre générations, encore diffusé à 60 000 exemplaires et dont une version numérique, « Spirou Z » sera lancée ce 23 avril, le jour anniversaire.

A 75 ans, Spirou n'a pas pris une ride. Et il a encore de beaux jours devant lui, l'univers de la série s'enrichissant à chaque reprise. Comme le bon vin, il se bonifie au fil des ans, des arômes nouveaux s'ajoutent aux anciens.

Michel Litout

Demain : tous les visages de Spirou

03/04/2013

BD : La Retirada en images

retirada, torrents, lapière, espagne, guerre, exil, argelès, dupuis, le convoi

La Retirada a souvent été au centre de romans. Pour la première fois, l'exil des Républicains espagnols est le thème central d'une bande dessinée. Denis Lapière en signe le scénario. Un gage de qualité et de sérieux. Ayant une centaine d'albums à son actif (dont la série Charly), il n'a pas son pareil pour mélanger harmonieusement sentiments et intrigue. Pour faire revivre la Retirada, il situe son histoire dans le milieu des années 70, à Montpellier. Angelita, mère de famille parfaitement intégrée, est arrivée en France en 1939. Petite fille naïve, elle suit sa mère et son père. Elle passera près d'une année dans le camp d'Argelès. Cette histoire, Angelita la raconte dans le train à son beau-père. Elle se rend à Barcelone au chevet de sa mère, malade. Mais que faisait elle en Catalogne, elle qui avait juré de ne jamais remettre les pieds en Espagne tant que Franco était au pouvoir. Un récit intimiste pour expliquer la grande histoire, dessiné par le Catalan Torrents, dont l'histoire familiale a en partie inspiré l'histoire de ce « Convoi ».

« Le convoi » (tome 1), Dupuis, 15,50 € (le tome 2 parait ce vendredi 5 avril)



20/03/2013

BD : Le retour des Tigres volants

buck danny, hubinon, charlier, tigres volants, dupuis

Plus d'un demi-siècle après leurs parutions, ces aventures de Buck Danny reprisent dans le 8e volume de l'intégrale, sont toujours incroyablement modernes. Certes Hubinon reste dans une mise en page classique, mais ses dessins sont d'une force étonnante. Chaque scène est idéalement amenée, autant quand il s'agit de comédie que d'action. Le militaire américain quitte durant trois albums le cadre strict de l'armée pour la compagnie privée des Tigres volants. Dans un pays imaginaire de l'Asie du Sud-est, il va de nouveau croiser la route de la séduisante mais très dangereuse Lady X. En plus des 200 pages de BD, l'intégrale s'ouvre sur une copieuse rétrospective de l'activité des deux auteurs entre 60 et 62. En plus d'animer les pages de Spirou, Charlier et Hubinon se lançaient dans l'aventure de Pilote avec Barbe Rouge. Sans oublier des collaborations avec Record. A l'époque, travailler plus n'était pas un vain mot...

« Buck Danny, l'intégrale » (tome 8), Dupuis, 24 €


09/02/2013

BD : Violence pure dans le nouveau Jeremiah de Hermann

jeremiah, Hermann, violence, Dupuis

Pour la 32e fois, Jeremiah et Kurdy promènent leur carcasse dans le monde post apocalyptique imaginé par Hermann. Aux guidons de leurs motos, ils vont de ville en ville, sans cesse en danger. Dans « Le Caïd », ils sont en panne. Immobilisés, ils sont témoins d'une rixe. Jeremiah, comme à son habitude, intervient pour aider le plus faible. Il se fera un ennemi redoutable. Bloqués dans cette ville partagée entre deux gangs, ils vont devoir trouver refuge dans un vieux parc d'attraction pour l'explication finale.

Avec un scénario réduit à sa plus simple expression, ces 46 pages sont juste un prétexte pour dessiner des décors sombres et inquiétants, cadres d'un déchaînement de violence pure. Du Hermann, dans toute sa splendeur.

« Jeremiah » (tome 32), Dupuis, 12 €

18:59 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeremiah, hermann, violence, dupuis

06/02/2013

BD : Folie littéraire par Mangin et Griffo



La littérature peut rendre fou. Pas le lecteur, mais le créateur. A force d'imaginer les existences de personnages fictifs, on peut basculer dans une non-vie aliénante. Le premier récit du triptyque « Abymes » s'intéresse au parcours de Balzac. L'écrivain français, mondialement célèbre, était un monstre de travail. Il écrivait des pages et des pages au quotidien pour alimenter les journaux qui publiaient ses histoires sous forme de feuilleton. Valérie Mangin a imaginé une biographie fictive de Balzac. Il découvre dans un quotidien un autre roman en lieu et place de son ouvrage en cours. Surtout, l'histoire semble raconter sa vie. Exactement toutes les exactions qu'il a commises pour arriver à ses fins. Qui lui en veut à ce point ? Comment est-il aussi bien informé ? Balzac va mener son enquête, se retrouvant mis en abîmes dans une histoire écrite par un mystérieux fantôme. Passionnant, tant dans le récit que dans sa construction, « Abymes » bénéficie en plus du talent graphique de Griffo.

« Abymes » (première partie), Dupuis, 15,50 €


12:09 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abymes, griffo, mangin, balzac, dupuis