05/05/2009

FILLETTE CACHÉE

 

 

Clandestine 1.jpg

Ce gros roman BD de 200 pages noir et blanc dessinées par Marc-Rénier, vous plonge au coeur de l'univers imaginaire d'une fillette cachée. Dans la préface de cette quasi autobiographie, la scénariste, Virginie Cady explique qu'elle n'était pas désirée. Dans les années 70, sa mère, encore lycéenne, cache sa grossesse. Le bébé sera confié à la grand-mère. Encore jeune et active, c'est en fait l'arrière grand-mère qui s'occupera de la fillette. Elle sera coupée du mode, de la réalité, ne connaissant du monde que ce qu'en montre la télévision ses deux parentes. Enfermée, peureuse, elle se réfugie dans les coins sombres. A l'abri de l'extérieur, pas de ses terreurs intérieures. Une histoire d'enfance volée qui prend aux tripes mais qui n'empêche pas l'enfant d'être heureuse.

« Clandestine » (volume 1), Futuropolis, 23 euros


06:33 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cady, marc-rénier, futuropolis

07/04/2009

HOMMES BAVARDS

voix des hommes.jpg


Les hommes aussi tombent amoureux. Tel pourrait être l'autre titre de ce recueil de nouvelles illustrées. Gilles Lahrer raconte, Sébastien Vassant dessine. Une quinzaine de témoignages comme autant de relations possibles entre les hommes et les femmes. Chaque récit est précédé d'une explication, face au lecteur, du principal protagoniste. De Massimo, agent commercial à Ferdinand, écrivain, autant de cas particuliers dans lesquels il est possible de se reconnaître. Cela va du graveleux au poétique, du pathétique à l'émouvant. Aucune relation ne ressemble à une autre. Les femmes apprécieront, les hommes auront parfois du mal face à ce miroir déformant.
« La voix des hommes qui se mirent », Futuropolis, 22 euros


01/04/2009

Hôtel oppressant

Suédois.jpg


Le blizzard souffle sur un petit hôtel perdu au cœur du Nebraska en 1898. Trois hommes descendent du train et vont se réchauffer dans la bâtisse. Parmi eux, Svante Jonasson, un Suédois. Il est aussi inquiet que les deux autres voyageurs car l'endroit ne respire pas la sérénité. L'accueil est glacial. L'ambiance se détend quand le propriétaire des lieux propose une partie de poker. Le Suédois refuse de jouer, ne daignant même pas de donner son nom. Svante, à l'attitude très étrange, se met à délirer et affirme haut et fort qu'il va mourir avant la fin de la nuit. Une nuit tumultueuse qui ne fait que commencer. Ce roman graphique de 100 pages est l'adaptation d'une nouvelle de Stephen Crane. Devant la table à dessin on retrouve Christophe Gaultier, dessinateur de la série « Guerres civiles » avec Morvan et Ricard au scénario. Gaultier qui parvient à donner du mouvement et du corps à ce huis-clos oppressant et pesant. Des planches très sombres, qui font la part belle aux tronches des principaux protagonistes, le Suédois notamment, maigre, les cheveux longs et filasses, yeux exorbités, à la limite de la folie.
« Le Suédois », Futuropolis, 18 €


06:33 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaultier, futuropolis

23/02/2009

HISTOIRES CAIROTES

Mes mille et une nuits.jpg


Vivant au Caire depuis plus de 15 ans, Golo s'est totalement imprégné de cette ville et de ses habitants. Aujourd'hui, il se dévoile pour la première fois. Dans cet album foisonnant, il raconte ses premières années dans cette ville gigantesque, grouillante de vie, cosmopolite et accueillante. Le jeune dessinateur français aux cheveux longs de la fin des années 70 va croiser la route de Goudah, « un artiste du hasard, un créateur de situations, un tourbillon de fantaisie. » Il est au centre de ces 90 pages de même que les différentes versions des Mille et une nuits, œuvre emblématique de l'Orient. Un regard différent sur un pays et une civilisation.
« Mes mille et une nuis au Caire » (tome 1), Futuropolis, 17 €


06:15 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : golo, futuropolis

01/01/2009

Souvenir de famille

Résistance du sanglier.jpg


Stéphane Levallois fait partie de ces jeunes illustrateurs tellement doués qu'ils pourraient décourager des artistes ayant des années d'expérience derrière eux. Avec une incroyable aisance, il dessine une histoire de famille, sombre et lumineuse à la fois. Sombre comme l'époque : l'occupation allemande. Lumineuse car le héros, Bernard, le grand-père de l'auteur, a fait le choix de la Résistance, malgré les risques pour lui et sa famille. Tout commence aux obsèques de la grand-mère de Stéphane Levallois. Le jeune homme se souvient de ses étés dans la maison de campagne. Une nuit, il rêve de son grand-père qu'il n'a pas connu. Il avait l'apparence d'un sanglier. Le récit va ainsi imperceptiblement passer des souvenirs d'enfants au récit de la vie de ce sanglier, boucher de son état, résistant durant la seconde guerre. Un opposant discret à l'occupation allemande mais déterminé. Le cauchemar du petit-fils va se prolonger pour découvrir la fin du sanglier n'ayant aucune chance face à la meute vert-de-gris. 120 pages en noir et blanc qui vous prennent à la gorge. Assurément un des 10 meilleurs albums de l'année 2008.
« La résistance du sanglier », Futuropolis, 23 euros




PS qui n'a rien à voir : Bonne année !!!

06:27 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : levallois, futuropolis

15/12/2008

Emmanuel Guibert japonais

Japonais.jpg


Faut-il être loin de ses bases, de son monde, pour libérer son imagination, renouveler son inspiration ? Emmanuel Guibert, dessinateur de BD, a passé plusieurs mois au Japon en 2007. Il en a profité pour noircir des dizaines de carnets de croquis, allant de l'encre de Chine aux compositions en couleurs ou les collages. Cette somme de créativité, influencée par le pays, la civilisation, mais sans verser dans le copiage, est repris dans ce gros et bel album, à l'Italienne. L'effet le plus saisissant est certainement les dessins réalisés dans un vieux cahier d'arithmétique trouvé aux puces. Ces dessins modernes sur des chiffres et caractères japonais forment un ensemble déroutant mais du plus bel effet.
« Emmanuel Guibert japonais », Emmanuel Guibert, Futuropolis, 46 €


10:14 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guibert, futuropolis

13/12/2008

Quand Lulu craque

Lulu femme nue.jpg


Etienne Davodeau, auteur complet qui s'était fait remarquer ces dernières années par ses reportages dessinés (sur les paysans ou les syndicalistes chrétiens), revient à la fiction. Mais il ancre son récit dans le réel, faisant de Lulu, le personnage principal, une héroïne miroir dans laquelle bien des lectrices ou lecteurs pourraient se reconnaître. Lulu, la quarantaine, mariée, trois enfants, tente de retrouver du travail. Mais toutes les portes se ferment. Trop longtemps inactive, trop vieille, trop mère de famille. En sortant d'un entretien une nouvelle fois négatif, elle décide de ne pas rentrer chez elle. Une nuit pour faire le point, dit-elle à son mari. Une nuit et quelques jours, à errer, loin de son quotidien, comme pour se donner une respiration, une chance de changer sa vie. Lulu qui rencontrera un autre homme. Mais n'oubliera pas ses enfants ni ses amis qui se remémorent son aventure de quelques jours, au cours d'une veillée funèbre...
« Lulu, femme nue » (tome 1), Futuropolis, 16 €


06:54 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : davodeau, futuropolis

05/11/2008

HISTOIRES ODORANTES



Jean-Claude Denis se lance dans l'autofiction. Le créateur de Luc Leroi, conteur hors-pair de la vie moderne de ces deux dernières décennies, ne se regarde pas le nombril, mais le nez. Il explique, en préambule, qu'il a longtemps cru avoir un « nez », c'est-à-dire un odorat très développé. Il raconte donc ces sensations olfactives qui l'ont longtemps intrigué. Dans un format plus petit, proche des comics, en bichromie, il développe des histoires courtes débutant toujours par une image pleine page. Il y est souvent question de l'air pollué de Paris. Une ville que Jean-Claude Denis adore mais qui sent mauvais. Odeur de diesel, de métro, de pourriture. A l'opposé, il retrouve avec plaisir les bonnes senteurs de la campagne, si fortes, comme le foin coupé ou le colza en fleur. La mer aussi apporte son lot de bonnes odeurs. Un album simple, touchant et nostalgique. Une véritable leçon de vie.
« Nouvelles du monde invisible », Futuropolis, 19 €


06:05 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : denis, futuropolis

26/10/2008

Mouches




Les mouches accompagnent les différents protagonistes de ce récit plein de paraboles de Sampayo illustré par Zarate. C'est l'été. Elles prolifèrent. Un musicien de jazz américain prend le bus à Barcelone. Il va à Paris enregistrer un album. En route, il se fait mortellement poignarder par des jeunes voyous qui filment leurs crimes pour les vendre à des voyeurs sanguinaires. Une femme assiste au meurtre. Elle est poursuivie par les jeunes. La cavale se terminera à Paris, sur fond de jazz et de règlements de compte.
« Fly Blues », Futuropolis, 18 €


06:13 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sampayo, zarate, futuropolis

23/09/2008

Croyance



Son nom est Léonard. Tout le monde l'appelle Léo. Il est employé dans un théâtre. Il passe le balai, range le matériel. Léo est un simple d'esprit. Pas fou, simplement ailleurs. Il a une obsession. Dès qu'il croise quelqu'un, connu ou inconnu, il lui demande : « T'as pas vu celle que j'cherche ? » Frank est un scénariste en panne d'idée. Il va s'inspirer de Léo pour écrire une histoire originale et fantastique. Mais en enquêtant sur cet homme discret, il va mettre à jour un traumatisme puisant son origine au plus profond des croyances du pays. Un récit de Makyo, très inspiré, mis en images par Frédéric Bihel, maniant parfaitement la couleur.
« Exauce-nous », Futuropolis, 19 euros


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Makyo, Bihel, Futuropolis

17/09/2008

Pourquoi aller de l'autre côté ?



Cela fait des jours que des trombes d'eau s'abattent sur la région. Les inondations menacent, les autorités parlent de plus en plus d'évacuation. Est-ce la fin du monde ? Dans son appartement, une jeune femme de 20 ans s'en moque. Elle est étendue, sur le dos, sur son parquet, bras en croix. Elle parle, seule. Exactement, elle est en plein dialogue avec un personnage imaginaire. Indifférente à l'extérieur, elle se laisse couler. Mais quand elle apprend que son père, victime d'un accident, est dans le coma, elle bouge enfin. Va à son chevet. Puis, en pleine nuit, malgré les averses et l'eau menaçante, retourne dans la maison familiale pour nourrir le chat. Un chat en pleine conversation avec une énigmatique vieille femme. Dans ces murs ayant abrités son enfance, la jeune femme va se décider, avec les encouragements du chat et de la vieille, de franchir le seuil de la pièce interdite. Ce qu'elle va y découvrir changera sa vie. Un récit long (112 pages en bichromie) et prenant de Pierre Wazem (scénario) et Tom Tirabosco (dessin), un duo suisse qui s'impose de titre en titre comme des créateurs d'exception.
« La fin du monde », Futuropolis, 19 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Wazem, Tirabosco, Futuropolis

28/07/2008

Un peu avant le Tour

293a900d11e1b5828744ee73109163f8.jpgLe tour de France, qui est passé par l'ouest de l'Aveyron et qui devrait revenir dans les environs de Rodez dans les prochaines années, en plus d'une épreuve sportive sans commune mesure, est une vaste opération commerciale. Quelques heures avant le peloton, sur la route, passe la caravane. Presque une institution, 250 véhicules sur un cortège de 20 kilomètres. Germain Boudier dans cette BD de 80 pages nous plonge dans une fantastique aventure humaine. Mais il n'a pas choisi de raconter les pro du marketing. Il raconte la caravane à travers les regards de trois bras cassés très attachants, chargés de faire déguster le vin de Surseines aux spectateurs. Il y a Henri, chargé de famille mais toujours prêt à draguer les spectatrices ou les autres animatrices de la caravane. Pierrot lui vit toujours chez ses parents. Il est encore vierge mais il lui sera difficile de le rester longtemps tant les sollicitations sont nombreuses le soir aux étapes. Jeannot enfin n'est jamais content, un râleur de première très à cheval sur les principes. Ils sont au volant d'un vieux fourgon Citroën et ont beaucoup de difficulté au début pour suivre le rythme. Dessiné presque sur le vif, cette aventure est essentiellement humaine et fait chaud au coeur.
« Le tour en caravane » (tome 1), Futuropolis, 16 €


08:51 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Boudier, Futuropolis

28/06/2008

Amour captif

3df44f8e01ad56c8fc0a9353c6483d97.jpgUn homme, une femme. Ils sont voisins. Tous les deux divorcés, avec enfants à charge. Le matin, le père conduit sa voisine à l'école. Il se trouve que c'est l'institutrice de sa fille. Elle lui plaît. Il n'ose pas lui dire. Jusqu'au jour où ils arrivent en retard. Dans la classe, un homme cagoulé, ceinturé d'explosifs, a pris en otage cette classe de maternelle d'une banlieue chic. L'homme et la femme, otages eux aussi, vont passer 48 heures ensemble. 48 heures de peur et de passion. Cette nouvelle de Jean-Philippe Djian (qui reparaît en même temps chez Folio), est adaptée par Jean-Philippe Peyraud. D'un faits divers encore dans les mémoires, ils font une superbe histoire d'amour.
« Mise en bouche », Futuropolis, 19 euros




06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Djian, Peyraud, Futuropolis, Folio

17/06/2008

La guerre à nos portes

7a4b78add2f1d0308930c4ee32c6d755.jpgDepuis quelques années les tensions communautaires en Irlande du Nord ont quasiment disparues. Mais il n'y a pas très longtemps, vivre à Belfast c'était un peu comme se balader dans un camp militaire assiégé. Kris l'a vécu à 14 ans. Heureux de décrocher un mois de séjour linguistique pour perfectionner son anglais, il part pour l'Irlande avec son copain Nicolas. Après avoir fait un stock de chocolat et de préservatifs, les deux compères se lancent dans un périple de 24 heures via Paris, Londres et l'Ecosse. Arrivés sur place, ils sont accueillis par une famille de catholiques, pauvres mais joyeux. Le paradis. Mais pour un seul jour. Car Kris découvre avec effroi qu'il n'est pas prévu qu'il reste dans cette famille. Il est récupéré par une famille de protestants. Riches, froids et déprimants. Les eux copains peuvent cependant passer leurs journées ensemble, jusqu'au jour où la tension remontant, les déplacement entre les quartiers devient impossible. Kris va fuguer, traversant toute la ville à ses risques et périls. De ces vacances inoubliables, le scénariste en a tiré un récit romancé, mêlant souvenirs personnels et faits divers réels, illustré par Vincent Bailly qui a utilisé une large palette de couleurs pour retranscrire toutes les ambiances de ces « Coupures irlandaises ».
« Coupures irlandaises », Futuropolis, 16 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Kris, Bailly, Futuropolis

07/05/2008

Indiens du Sud

626f9c04918ee87c57d661b599123613.jpgAu début du 20e siècle, à l'extrême bout sud de la Patagonie, des colons blancs chassent les indiens. Ils les exterminent, méthodiquement, pour assurer leur sécurité, par plaisir aussi... Ce western dans le vent et le froid permet à Hugues Micol, le dessinateur, de planter des scènes grandioses de batailles d'icebergs ou d'hommes avides de sang. L'histoire de David B. cache au gré des pages des personnages mystérieux comme ce romancier, parti loin de chez lui pour le simple plaisir d'avoir envie d'y revenir, ou ces jeunes femmes spirites, qui ne croient plus aux esprits mais à la vengeances des colts dans une lutte des classes naissante. Etonnante, envoûtante, cette BD séduira tous les amateurs de grands espaces et de rêves fous.
« Terre de feu » (tome 1), Futuropolis, 16 euros


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : David B., Micol, Futuropolis

01/05/2008

La France déchirée

81f7b5af843676e5dcd100e2a2bad4cc.jpg« Guerres civiles » est le prototype de la série d'autofiction poussée à son paroxysme. Les trois auteurs de ce projet original, Jean-David Morvan et Sylvain Ricard, scénaristes, et Christophe Gaultier, dessinateur, se mettent en scène dans des conditions extrêmes en tentant de trouver la réponse la plus honnête possible à cette question ; « Quel genre d'homme serions-nous en temps de guerre ? » La France est devenue le théâtre de plusieurs guerres civiles entre factions régionalistes. Morvan et Ricard, fuient Paris, aux prises avec des bandes de pillards, pour rejoindre Gaultier, plus au calme dans un petit village de la Drome. Problème, sa maison est dans un secteur où les centrales nucléaires prolifèrent. Une zone ultra sensible où l'armée est particulièrement vigilante et sur les dents. Après quelques frayeurs sur l'autoroute, ils arriveront à bon port pour constater que les militaires doivent composer avec un milice locale très vindicative. Intervient alors un fan de BD, connaissant toute l'oeuvre de Morvan, qui pourrait être sympathique s'il n'était pas complètement ignare et surtout armé d'un fusil. Mieux vaut ne pas rater sa dédicace...
« Guerres civiles » (tome 2), Futuropolis, 18 €


06:05 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Morvan, Ricard, Gaultier, Futuropolis

08/04/2008

Tronchet loin du train-train

99e9b3243250a9bba062962908bb9d8e.jpgDidier Tronchet le reconnaît, « La gueule du loup » doit beaucoup à son expérience du cinéma. On pourrait effectivement se croire dans un film. Notamment le premier acte, quand François Renard, gynécologue, et Jacky Mousselin, chômeur longue durée, se croisent dans une soirée de speed-dating. Deux hommes que tout oppose mais qui finalement seront attirés par la même femme, la mystérieuse Iléna. Mais ce début entre comédie et romance, classique histoire à trois, prend rapidement des airs de thrillers déjanté. L'intrigue est millimétrée, les personnages réussis, la fin inoubliable, le dessin vif : de la belle ouvrage sur plus de 100 pages.
« La gueule du loup », Futuropolis, 19 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Tronchet, Futuropolis

08/03/2008

One man show

46bd54a8690aef75f8ae0413826f3652.jpgC'est l'histoire d'un mec seul en scène. Un comique, célèbre et reconnu. Il a plein de projets après une tournée triomphale. Mais ses maux de ventre à répétition se révèlent un peu plus graves qu'un simple ulcère. C'est l'histoire d'un mec qui n'a plus que trois mois à vivre. Mais qui va quand même continuer à faire rire son public. Un récit de Gilles Lahrer mis en images sur plus de 250 pages, en noir et blanc, par Sébastien Vassant. Les longs monologues du héros, pleins d'esprits, sont autant de pauses dans cette histoire dramatique, inspirée indirectement par un certain Pierre Desproges.
« L'accablante apathie des dimanches à rosbif », Futuropolis, 25 euros

06:45 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Lahrer, Vassant, Futuropolis

25/02/2008

Esseulées

895a2050a0edb687900c87665b20899e.jpgLeila, Chloé et Agnès sont trois petites filles nées presque au même moment. Issues de trois classes sociales très différentes, elles vont se rencontrer et devenir amies. Emmanuel Lepage, après les grands espaces de l'Amazonie (La Terre sans mal et Muchacho), met son dessin racé et élégant au service de ce récit de Sophie Michel. Leila, fille de travailleur immigré, en butte au racisme, Chloé, insouciante, heureuse malgré les difficultés financières de sa mère qui l'élève seule, Agnès, délaissée par sa mère, grande bourgeoise déléguant son éducation à une nounou. D'une rare justesse, ces trois histoires croisées résument toute la diversité française de ces 20 dernières années.
« Oh les filles ! », Futuropolis, 15 euros

29/01/2008

Du Sud au Nord

dcdbc26ce11f1f6431ca39d9c91c7cf6.jpgDu Mali à Paris, en passant par l'Espagne et ses filières pour faire traverser les clandestins, « Mancha, chevalier errant » de Cmax est un gros roman graphique solidement ancré dans la réalité de notre siècle. Le héros, sorte de clochard adepte de toutes sortes de drogues, est un rescapé des massacres du Rwanda. Quand il croise la route de la belle touriste Alonza Loren, il décide de la rejoindre à Paris. Un récit plein de poésie (l'auteur avoue que c'est la comédie musicale de Jacques Brel qui lui a donné envie de faire ce livre) et de croquis pris sur le vif, au Mali et à Paris. Deux mondes, définitivement incompatibles.
« Mancha, chevalier errant », Futuropolis, 17 euros

06:15 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Cmax, Futuropolis