25/10/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Fin du monde : le retour !

soleil, éclipse, fin du monde, bugarach, apocalypse

Deux ans après le fameux 21 décembre 2012 et la supposée fin du monde (excepté à Bugarach dans l'Aude...), une nouvelle rumeur d'apocalypse circule sur internet. Mais attention, cette fois elle n'est pas tirée d'une interprétation controversée d'un calendrier maya mais de déclarations on ne peut plus sérieuses de pontes de la NASA.

Il n'est pas question à proprement parler de fin du monde, néanmoins le phénomène planétaire annoncé pour les 21, 22 et 23 décembre prochains pourrait certainement précipiter la mort de la planète. Durant ces trois jours, le soleil disparaîtra. La nuit complète, le froid, l'obscurité... Selon de savants calculs, à ces dates, une violente tempête solaire affaiblira la luminosité du Soleil. De plus, l'alignement de certaines planètes le masqueront en grande partie de la vue des Terriens. Black-out.

Je vous rassure tout de suite, il s'agit de bobards. Aucune planète ne peut masquer notre étoile. Et cette boule de feu n'est pas prête de cesser de briller et de faire tourner les multiples astres autour de son orbite. Sa fin est certes programmée, mais pas dans deux mois, plutôt dans un milliard d'années. Une marge confortable.

Une nouvelle fois les hommes aiment à se faire peur. Alors que tous les scientifiques s'inquiètent du réchauffement climatique, ces petits plaisantins imaginent notre fin dans le froid glacial de la nuit éternelle. Je ne sais pas à quoi ressemblera le 21 décembre, mais ce week-end la météo annonce du soleil et des températures largement supérieures à 20°. Alors profitez-en. Et pour la suite, il sera toujours temps d'aviser.

17/10/2014

BD : la nouvelle humanité de Némésis

 

némésis, janolle, ange, soleil

Série de science-fiction débutée en 1997 aux défuntes éditions du Téméraire, Némésis a finalement été reprise par les éditions Soleil. Le scénario d'Ange était parfaitement servi par le dessin d'Alain Janolle. Mais arrivé au cinquième tome, le dessinateur cède sa place à Cifuentes pour dessiner le 6e et dernier volume de la série. Près de dix ans plus tard, Janolle reprend le train Nemesis et dessine à son tour la conclusion de cette histoire d'invasion extra-terrestre. La boucle est bouclée, la série plus cohérente. Aux prises avec des entités s'étendant sur les ¾ de la Terre, les derniers humains collaborent avec elles en fournissant des enfants. Le but : créer des hybrides entre la race humaine et ces aliens. Le personnage principal est toujours flic au FBI. Il collabore avec la Résistance mais veut rester au coeur du dispositif pour surveiller son collègue devenu dictateur absolu et surtout son fils, premier hybride réussi. Une histoire sombre qui se termine dans les dédales du temps.

 

« Nemesis » (tome 6), Soleil, 13,95 €

 

07:43 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : némésis, janolle, ange, soleil

28/09/2014

BD : plongée dans le passé de l'Égypte ancienne

odyxes, lejeune, arleston, soleil

Imaginez, vous allez en cours, bercé par les cahots du métro. Vous vous endormez d'un œil. Et quand vous vous réveillez, vous êtes à bord d'un bateau grec qui fait route vers l'Égypte. Pas un paquebot de croisière. Une vieille barcasse qui avance à la rame. C'est l'incroyable aventure qui arrive à Oscar Rimbaud, étudiant en médecine. Quand il reprend ses esprits, tout le monde à bord l'appelle Odyxes et il est... capitaine. Arleston, après avoir beaucoup exploré l'heroic fantasy (Lanfeust, Trolls...) se tourne vers un fantastique historique plus classique, teinté de voyage temporel. Une fois le choc passé, Oscar-Odyxes accepte sa nouvelle réalité et avant de chercher un moyen pour réintégrer son époque va se démener pour survivre. Heureusement ses connaissances médicales et scientifiques sont un atout non négligeable dans cette Égypte ancienne. Au dessin, Stephen Lejeune est aussi à l'aise sur les quelques planches se déroulant durant notre époque que sur celles, plus nombreuses, se déroulant dans le passé.

 

« Odyxes » (tome 1), Soleil, 13,95 €

 

07:26 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : odyxes, lejeune, arleston, soleil

16/09/2014

BD : Pucelle visionnaire

 

jeanne d'arc, hadjadj, cellier, soleil

Symbole d'un certain nationalisme français et de l'abnégation rekigieuse, Jeanne d'Arc n'est connue sous ce nom que depuis peu de temps. Du temps de ses exploits dans la guerre de 100 ans, elle était simplement « Jeanne la Pucelle ». Dans ce Moyen Age où famine et pillage frappaient le peuple, l'émergence de cette petite gardienne de cochons a frappé les esprits. La véritable histoire de Jeanne est racontée par Fabrice Hadjadj, philosophe et spécialiste des religions. Après sa révélation, elle se lance dans les batailles après avoir persuadé Charles le gentil dauphin. Cheveux courts, armure rutilante, elle sait galvaniser ses troupes, leur donner une foi qui en plus déroute les adversaires. Elle vole de succès en succès jusqu'au couronnement de Charles. C'est à ce moment que tout change. Devenu roi, il abandonne le mystique pour la politique. Jeanne est trahie, capturée, emprisonnée. La fin sera contée dans le troisième tome d'une série dessinée par Jean-François Cellier. Il alterne planche aux minuscules cases truffées de dialogues aux dessins pleine page. Une façon originale et efficace pour mettre en opposition les bassesses de la noblesse et la bravoure de cette incroyable pucelle.

 

« Jeanne la pucelle » (tome 2), Soleil, 13,95 €

 

Pucelle visionnaire

07:56 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeanne d'arc, hadjadj, cellier, soleil

12/08/2014

BD : Les zombies de la République

 

zombie, péru, cholet, hollande, soleil

Le mort-vivant est très tendance depuis quelques années. Les zombies ont redonné leurs lettres de noblesse à la littérature fantastique, aux films de série B et aussi à la BD. Côté américain, « Walkind dead » a contaminé le monde entier. Mais chez les Français aussi une série basée sur ce thème cartonne. « Zombies » de Péru et Cholet gagne des adeptes à chaque nouvel épisode. Un succès que le scénariste a décidé de prolonger dans une série dérivée, « Zombies Néchronologies ». Selon les termes officiels de la présentation de l'éditeur, ce spin-off est en quelque sorte, « un journal de bord de l'épidémie, au travers des personnages qui y font face ». Des récits indépendants les uns des autres, confiés à plusieurs dessinateurs. Le premier tome débute dans la cour de l'Elysée. Des hordes de zombies affamés déferlent vers le chef de l'Etat. Heureusement son garde du corps veilkle. Charles, qui en est à son quatrième président, va tout faire pour sauver François Hollande. Mais ce dernier, dans une scène peu flatteuse, va se révéler si lâche qu'il sera destitué par l'armée. Charles, au chômage, décide de se rendre à Genève rejoindre son ex femme. Le voyage sera mouvementée et l'arrivée au portes de la Suisse encore plus compliquée. Péru, dans un récit très littéraire, en profite pour lâcher quelques bombes comme les portraits des différents chefs de l'Etat, « hommes choisis par les urnes qui ne valent pas tout le papier qu'on gâche pour eux ». Charles, le serviteur, va finalement se découvrir un destin : protéger les misérables. Pour dessiner cette épopée, Nicolas Pétrimaux signe son premier album. Mais sa longue expérience de storyboarder fait la différence.

 

« Zombies Néchronologies » (tome 1), Soleil, 14,50 €

 

07:09 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zombie, péru, cholet, hollande, soleil

06/08/2014

BD : Troll dépressif

trolls de troy, arleston, mourier, astérix, soleil

Une nouvelle fois, en découvrant cette 18e aventure des aventures des Trolls de Troy, on se dit que décidément Uderzo aurait dû choisir Arleston et Mourier pour assurer la reprise d'Astérix. Ferri et Conrad ont fait du bon boulot avec leurs Pictes, mais l'univers des Trolls colle tellement à celui du petit Gaulois que se passer de leurs services relève du suicide éditorial. Alors à défaut de potion magique, profitons de notre chance de lire près de deux fois par an un album hilarant avec du troll, des jeux de mots idiots, des pétaures et quelques références bien senties à l'actualité. « Pröfy Blues » débute par un runing gag de la série. Le troll Pröfy tente une nouvelle fois de construire une maison, condition pour qu'il puisse un jour épouser la belle Waha. Et comme d'habitude, sa bâtisse s'écroule. Envolés ses rêves de lune de miel... Et ça lui file un sacré coup au moral. Prostré, il reste immobile plusieurs jours. Waha, qui n'est pas sans cœur, décide de le faire soigner par un docteur de la tête. Une caricature de Freud qui fera bondir certains psychanalystes et rire tous les autres. Pröfy, pour guérir complètement, va partir à la recherche de son père et croise au passage un maléfique Tonsantöh, agriculteur adepte des rendements intensifs.

« Trolls de Troy » (tome 18), Soleil, 13,95 €

 

 

 

05/08/2014

BD : La guerre imaginaire dans « Zeppelin's war »

Zeppelin's war, guynemer, hitler, nolane, villagrasa, soleil

Avec des si, on peut refaire l'histoire. Richard D. Nolane s'est fait une spécialité de ces uchronies dont le public est de plus en plus friand. Après avoir imaginé une autre fin à la seconde guerre mondiale dans « Wunderwaffen » (cinq tomes parus), il s'attaque au premier conflit mondial. En 1916, la guerre se déroule essentiellement dans les airs. Les Allemands ont une armada de zeppelins pour bombarder Paris. La différence réside dans la nature du gaz. L'hélium, trop inflammable, a été remplacé par un composé inerte permettant de multiplier par trois le poids de la charge transportée. Illustré par Villagrasa, le récit est truffé de personnages très connus. Dans les airs, un certain Hitler commande un zeppelin alors que Goering est aux commandes d'un avion de chasse. Il croise le fer avec l'as français Guynemer. Et en parallèle aux combats, on découvre les manigances de Raspoutine, espion à la solde de Berlin ayant pour mission de déstabiliser le Tsar. Une sacrée revue d'affectifs de salauds en devenir...

 

« Zeppelin's war » (tome 1), Soleil, 14,50 €

 

11/07/2014

BD : Black-out mondial dans le passionnant "Prométhée" de Bec et Raffaele

Raffaele, Bec, prométhée, soleil

Série la plus ambitieuse de Christophe Bec, « Prométhée » est en phase finale. La tension est à son comble, les rebondissements se multiplient, l'heure est grave. Dans ce 10e épisode (chaque album ressemble à un chapitre de roman fantastique), à 13 h 13, un jour avant la date fatidique, l'électricité disparaît de la surface du globe. Une partie de l'histoire montre comment la planète réagit à ce retour aux âges sombres. Transports stoppés, avions en perdition, centrales nucléaires en surchauffe, communications coupées... la civilisation risque de s'éteindre en quelques heures. Heureusement quelques vieilleries fonctionnent encore pour permettre aux personnages principaux de poursuivre leur course contre la montre. Arrivé à ce stade de l'histoire, impossible de prendre le récit en cours. Il faut absolument avoir lu les précédents épisodes pour saisir toutes les péripéties. Un véritable feuilleton, à rythme accéléré grâce à la virtuosité et la dextérité de Stefano Raffaele, le dessinateur.

 

« Prométhée » (tome 10), Soleil, 13,95 €

 

07:31 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raffaele, bec, prométhée, soleil

20/05/2014

BD : Visions divines avec la série "Oracle" chez Soleil

oracle, pythie, peru, martino, soleil

Les séries concepts menées rapidement avec plusieurs équipes se multiplient. « Oracle » est prévue en cinq tomes. Le premier, « La pythie » est paru en mars, le second « L'esclave » est sorti en librairie la semaine dernière et le dernier en janvier 2015. L'Oracle c'est un vieil homme qui raconte aux enfants, de village en village, les histoires cachées et merveilleuses de la mythologie grecque. Le premier tome tourne autour de l'affrontement entre la Pythie et Apollon. La jeune femme, dotée du pouvoir de lire l'avenir, doit rester vierge pour conserver son don. Mais Apollon, fasciné par sa beauté, la prend de force. Dès lors elle va tenter de se venger en manipulant les guerriers spartiates et même certaines divinités. Un scénario d'Olivier Peru mis en image par un excellent dessinateur italien, Stefano Martino.

 

« Oracle » (tome 1), Soleil, 14,50 €

 

 

08:23 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oracle, pythie, peru, martino, soleil

09/05/2014

BD : "Lady Liberty", fille de chevalier

lady liberty, chevalier d'eon, sala, Aurore, soleil, espion, amerique

Qui était exactement Lady Liberty ? Jean-Luc Sala, scénariste de cette nouvelle série entre histoire et aventure, tente de répondre à cette énigme de l'Histoire des USA. Au début de la guerre d'Indépendance, la Révolution américaine, dans l'ombre, une certaine Lady 355 a joué un rôle important. En se basant sur des faits historiques, il a imaginé la vie de ce personnage qui risque de faire fantasmer nombre d'adolescents et de grand enfants. De son vrai Lya de Beaumont, Lady Liberty est la fille adoptive du Chevalier d'Eon. Cet espion français, dont le genre n'est pas défini exactement (femme déguisée en homme pour faire la guerre ou homme déguisé en femme pour séduire ses adversaires ?), dans son exil londonien, milite pour l'indépendance des 13 colonies. Dans ce premier album dessiné par Aurore, dessinatrice au couleurs vives et travaillées, Lya a pour mission de délivrer Margareth Gage, une des premières héroïnes de l'Indépendance. Prisonnière à Londres, prochainement jugée, elle doit servir d'exemple pour refroidir les ardeurs des sécessionnistes. Lya devra batailler ferme, notamment contre Beaumarchais, au service de Louis XVI, pour tirer la belle Américaine des griffes des tuniques rouges.

 

« Lady Liberty » (tome 1), Soleil, 14,50 €

 

01/04/2014

BD : angoissante prison sous-marine

 

deepwater, prison, bec, rafaele, soleil

Pour éviter les évasions, les Américains ont inventé Alcatraz, la prison, sur une île au large de San Francisco. Dans le futur décrit par Christophe Bec et illustré par Stefano Raffaele (dessinateur réaliste d'une rare efficacité), ils sont allés encore plus loin. La prison est une base sous-marine à 900 mètres de profondeur. Deepwater Prison, lieu d'une violence inégalée. Les gardiens et quelques caïds font régner la terreur. Pour la première fois depuis longtemps, une femme va y séjourner. Une scientifique qui enquête sur le naufrage d'une plateforme pétrolière à quelques encablures. Le premier tome de cette série qui aurait tout à fait eu sa place dans la collection « La grande évasion » plante le décor. Un héros, emprisonné par erreur, une femme belle et déterminée, une administration qui a beaucoup à cacher et quelques monstres marins démesurés. Il ressort de cette BD un sentiment d'angoisse et d'oppression très fort. Preuve que les auteurs ont parfaitement réussi leur coup. Car dans Deepwater Prison, personne ne peut être serein...

 

« Deepwater Prison » (tome 1), Soleil, 13,95 €

 

09:16 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deepwater, prison, bec, raffaele, soleil

29/03/2014

BD : Brumes ensorcelantes

brumes, asceltis, jarry, istin, leoni, negrin, elya, soleil

On a parfois l'impression que toutes les sagas de fantasy se ressemblent. Il est vrai que la trame est souvent la même. Un ou une élue, des dieux en colère, quelques vaillants guerriers le tout saupoudré de trahisons. « Les brumes d'Asceltis », série écrite par Nicolas Jarry n'échappe pas à la règle. Mais on y retrouve quelques détails qui font la différence. Même après le changement de dessinateur (Istin a passé la main à Leoni et Negrin), Elya la jeune sylve reste sympathique. Mais surtout il y a la petite fée Nahi, si gironde avec ses petites ailes. Et aussi Galea, la blonde qui va prendre soin d'un bébé au destin immense. Galea peu vêtue, servante puis prostituée, mais au cœur d'or et prête à se sacrifier pour sauver l'enfant. Ce sixième tome voit le regroupement de tous les personnages principaux, une « convergence » qui se transforme en passage vers un autre monde.

 

« Les brumes d'Asceltis » (tome 6), Soleil, 13,95 €

 

15/03/2014

BD : Crisse imagine la jeunesse d'Atalante

 

atalante, crisse, soleil, evana kisa

Crisse, dessinateur et scénariste aux multiples casquette, a cependant un faible pour les héroïnes. Si Nahomi, sa première création, était une fillette japonaise, les suivantes étaient adultes et parfois bien en chair. Dans Atalante l'Odyssée, il propose l'enfance de son héroïne, amazone sensuelle et fougueuse. Il en a confié le dessin à Evana Kisa qui a coulé son trait rond dans celui de son maître. La grande astuce, c'est de faire intervenir également une autre héroïne de l'univers de Crisse : Ishanti, l'apprentie danseuse du temple d'Isis. Cette dernière, pour retrouver son chat Ramsès (Bonjour Alice...) passe par un tunnel et débouche dans la forêt du Pélion, chez Atalante. Les deux jeunes filles vont devoir s'unir pour récupérer le chaton et surtout empêcher Seth de lever une armée en vue de conquérir la terre. Une BD distrayante par excellence, même si les ficelles sont parfois un peu grosses.

 

« Atalante l'Odyssée » (tome 1), Soleil, 14,50 €

 

09:43 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atalante, crisse, soleil, evana kisa

03/02/2014

BD : Mélange de genres dans Plonéïs l'incertain de Arleston, Sala et Hübsch

 

ploneis, troy, légendes, arleston, sala, hubsch, soleil

Nouvelle Légendes de Troy avec l'histoire de Plonéïs l'incertain. On retrouve Arleston au scénario, aidé de Jean-Luc Sala, et Hübsch au dessin. Dans ces 48 pages il y a bien évidemment de la magie, des trolls et beaucoup de jolies femmes. Plonéïs et son compagnon d'armes Mahalon, après une excellente transaction avec une tribu locale, va se détendre dans la maison close de Mme Lyra. Problème, la mère maquerelle a le pouvoir de transformer les hommes en femmes. Face à la beauté de Plonéïs, elle le métamorphose en accorte femelle, seins fermes et fessier rebondi. Les scénaristes sont allés encore plus loin dans les détails scabreux et allusions coquines. Un album torride qui devrait faire rêver bien des adolescents en pleine poussée de sève...

 

« Plonéïs l'incertain », Soleil, 13,95 €

 

31/12/2013

BD : Trolls hilarants

trolls, troy, lanfeust, arleston, mourier, waha, soelil

Si Arleston est omniprésent en cette fin d'année 2013 dans les bacs des libraires, il y a un album à ne pas manquer dans le lot : le tome 17 des Trolls de Troy. Il y donne libre cours à son humour dévastateur. Un yacht vogue près du village des Trolls. A bord la famille De Noyelle. Le petit dernier, Shapin, est à la recherche de son pouvoir magique. Il le fait fonctionner sans en mesurer les conséquences. Il échange ainsi les esprits de sa sœur, Kyrlande, avec celui de Waha. A partir de là, tout roule. Comment une noble snob va-t-elle s'adapter dans son corps de quasi trolle. A l'opposé, Waha résistera-t-elle dans cette enveloppe molle et grasse, sentant bon le savon fleuri ? Mourier anime l'ensemble avec une vigueur sans égale. Il prend de plus en plus de plaisir à dessiner les formes généreuses de ces femmes émancipées. Et de regretter une fois de plus que ce duo de génie n'ait pas été retenu pour reprendre Astérix...

 

« Trolls de Troy » (tome 17), Soleil, 13,95 €


20/12/2013

BD : Atalante en Enfer

atalante, enfer, crisse, soleil

Blonde guerrière ayant le don de parler aux animaux, Atalante est devenue en quelques années une des héroïnes les plus populaires des éditions Soleil. Logique quand on sait que c'est Crisse qui a imaginé les péripéties de cette belle jeune femme aux rondeurs avantageuses mises en valeur dans son armure de cuir. Atalante est la seule femme de l'expédition mise en place par Jason pour conquérir la toison d'or. Le tome 6 de sa saga la plonge au cœur de l'enfer. Les Argonautes, après une terrible tempête, s'échouent sur une rivage inconnu. Ils sont attaqués par des morts-vivants. Un des guerriers, mordu, devient malade. Pour le sauver, il faut aller chercher un remède que seul Hadès, dieu des enfers, peut leur donner. Une expédition dangereuse mais qui ne fait pas peur à Atalante. Ces 46 pages, magistralement dessinées par Crisse, finalisées par Grey et mises en couleur par Besson, sont une plongée dans la noirceur des abysses infernales. Il faudra une bonne dose de courage, voire d'inconscience pour qu'Atalante découvre le remède. Reste à rejoindre la surface. Mais ce sera pour le prochain épisode...

 

« Atalante » (tome 6), Soleil, 13,95 €


10:33 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atalante, enfer, crisse, soleil

13/12/2013

BD : Lanfeust en fuite

lanfeust, troy, arleston, tarquin, soleil

Rien ne va plus pour Lanfeust. Dans la cité de Troy, le jeune héros qui a le pouvoir de faire fondre l'acier, est surnommé « Lanfeust le criminel ». Durant ces 48 pages dessinées par Tarquin, il lutte pour devenir aux yeux de tous « Lanfeust l'innocent ». Possédé par une entité noire, Lylth l'éternelle, venue de la portes des étoiles, Lanfeust a tué le sage Nicolède. En fuite, il cherche l'unique témoin de son envoutement, un certain Riplëh. Il devra faire appel à son ami le Magohamoth, animal marin gigantesque à l'origine de toute la magie de Troy. Des péripéties multiples en compagnie de son fidèle Hébus, le troll, et de ses quatre épouses car Arleston, le scénariste, depuis qu'il est millionnaire (pas moins de sept albums ces deux derniers mois) ne se refuse plus rien ! Au détour de sa fuite, le beau héros débarque dans un village en bord de mer, dirigé par Priep Hournoupöv, pêcheur. C'est en savourant ce jeu de mot tiré par les cheveux que l'on se dit une fois de plus qu'un Astérix écrit par Arleston ça aurait vraiment une saveur particulière.

 

« Lanfeust Odyssey » (tome 5), Soleil, 13,95 €


08:06 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lanfeust, troy, arleston, tarquin, soleil

17/10/2013

BD : Racines introuvables pour Jung dans "Couleur de peau : miel"

jung, couleur de peau, miel, quadrats, soleil, belgique, corée

Retour au pays natal pour Jung. Jeune orphelin de Corée du Sud, il a été adopté par une famille belge. C'était il y a 40 ans. Dans la troisième et dernière partie de cette autobiographie dessinée, il revient enfin en Corée. Le premier tome, en remportant un formidable succès critique et populaire, a ouvert de nouvelles perspectives pour le dessinateur. Il a développé, en parallèle aux albums, un documentaire sur sa quête d'identité. Ce retour en Corée du Sud est en grande partie lié à la réalisation du film. Jung avoue ne pas se sentir véritablement prêt. Mais production oblige, il s'embarque pour l'Asie et sur place une équipe l'attend, filme ses premiers pas, ses rencontres, son émotion, ses déceptions. Quelques chapitres sont essentiellement consacrés au « making of » du documentaire. D'autres racontent les doutes, la solitude dans un hôtel, cette perte de racines. Une nouvelle fois l'émotion est au rendez-vous. Jung a cependant décidé de refermer la page et c'est la dernière fois que vous pourrez assister aux dialogues entre Jung, gamin de 5 ans, et Jung, dessinateur de BD adulte en plein doute.

 

« Couleur de peau : miel » (tome 3), Soleil Quadrants, 17,95 €


10/10/2013

BD : Conflit global dans UW2 de Bajram

universal war 2, uw2, bajram, casterman, soleil

Entre 1998 et 2006, Denis Bajram a conté en six volumes denses les grands épisodes du la première guerre universelle. « UW1 » (Universal War 1) a tenu en haleine des milliers de lecteurs. Le cycle terminé, tous espéraient que Bajram se remette au travail. Il a pris le temps de vivre un peu, s'est détendu la main dans d'autres projets et a finalement accepté de se lancer dans le chantier gigantesque et tant attendu de « Universal War 2 ». Nouveaux personnages, nouvelle époque et nouvel éditeur, Casterman récupérant ce qui s'annonce comme une des meilleures ventes de la rentrée. La terre détruite, les derniers humains ont été déplacés sur Mars par la civilisation Kalish. Des Humains toujours aussi râleurs et mécontents, dénonçant colonisation et esclavage. Les Kalish, si intelligents qu'ils en deviennent hautains et méprisants, se retrouvent une nouvelle fois face à une menace inconnue. Des triangles noirs sortent du soleil, l'anéantissant en quelques heures. Sur une planète vouée à la glaciation, le lecteur suit les doutes et révoltes de Théa, fille des héros d'UW1. Attention, claque graphique assurée !

 

« Universal War 2 » (tome 1), Casterman, 12,95 €


25/09/2013

BD : Livre sacré imaginé par Mangin et Servain

skell, livre, mangin, servain, soleil, quadrants

La science-fiction et même la fantasy, tout en distrayant les lecteurs avides de mondes nouveaux, permet aussi de se questionner sur quelques sujets philosophiques majeurs. Exemple avec la seconde partie du « Livre de Skell » de Mangin et Servain. La scénariste est très claire : « Je parle de religion dans mes albums pour me demander ce qui pousse un individu à la laisser guider sa vie. » Dans le monde imaginaire de Skell, les prêtres ont tout pouvoir. Mais une femme se lève et va renverser les idoles. La libération après l'aliénation. Beaucoup trop manichéen pour Valérie Mangin. Attendez-vous à une sacrée surprise dans les dernières pages.

 

« Le livre de Skell » (tome 2), Soleil Quadrants, 13,95 €


10:15 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skell, livre, mangin, servain, soleil, quadrants