18/08/2010

Petits trolls énervés

 

trols 13.jpg

Les petits trolls sont de retour. Et ils ne sont pas contents. Dans le précédent album signé Arleston et Mourier, Gnondpom et Tyneth étaient tombés dans les griffes de Lady Romande, une tortionnaire capturant des orphelins pour ensuite les revendre comme main-d'œuvre à des industriels peu scrupuleux. Mais il n'est pas facile de dresser des petits trolls. Et cela se complique car leurs parents et amis viennent les délivrer. L'intrigue n'est certes pas très étoffée mais ce n'est pas ce que l'on recherche dans cette série. L'intérêt réside dans les bagarres, dialogues absurdes et jeux de mots tirés par les cheveux. Et pour une fois, les trolls se feront aider par un humain, Könan le barbare. Un personnage secondaire savoureux, qui en prend plein les dents mais nous fait bien sourire quand même.

« Trolls de Troy » (tome 13), Soleil, 13,50 €

28/07/2010

Vengeance épique pour Marie des Dragons

Marie des dragons 2.jpg

Marie, petite fille privilégiée, était éduquée dans une famille pauvre mais aimante. Un bonheur de courte durée. Un jour, elle revient chez elle et retrouve ses parents assassinés. Ses frères et sœurs ont été enlevés par les sbires de Georges d'Aiscelin. Nous sommes en France au Moyen Age. Quelques années plus tard, Marie est devenue une jeune femme vivant de son épée. Suspectée de sorcellerie, elle est pourchassée par un prêtre soldat, Jean de Clermont. Mais ce dernier a un faible pour cette courageuse Marie à la recherche de ses frères et sœurs. Le second tome de cette série entre fantastique et aventure voit Marie s'allier à Jean pour convoyer l'or du pape. Sur leur chemin, ils retrouveront l'ignoble Georges d'Aiscelin et ses créatures diaboliques. Et la famille commencera à se reformer... Ce scénario solide et plein d'action est signé par le couple Ange. Il est illustré par Thierry Démarez. Ce dessinateur réaliste talentueux ne vit pourtant pas de la BD. Il est décorateur à la Comédie française.

 

« Marie des dragons » (tome 2), Soleil, 13,95 €

 

06/07/2010

Alunÿs voyage

Expédition Alunys .jpgEnrichissant sans cesse le monde de Troy, Arleston multiplie les pistes et les collaboration. Si Lanfeust vous passionne, ne manquez pas « L'expédition d'Alunÿs », histoire complète mettant en vedette ce vénérable sage. En pleine expérimentation de sortilège, il dérape et perd une bonne partie de ses capacités. Pour que tout redevienne à la normale, il doit partir à la recherche du légendaire Krobatridère. En compagnie de deux étudiants, l'agaçant Kyslapeth et de la belle et fine psychologue Marikiri, Alunÿs prend la direction des îles de l'archipel Haggatoe. On retrouve dans cette saga toute la pâte d'Arleston (jeux de mots compris) qui s'est adjoint l'aide de Mélanyn au scénario et Cartier au dessin. Ce dernier, malgré un style moins réaliste que les autres dessinateurs de Troy, s'en tire parfaitement.

« L'expédition d'Alunÿs », Soleil, 13,50 €

 

23/06/2010

Vedettes éphémères

Commandant Achab 2.jpgDans le genre BD policière, le commandant Achab est l'opposé absolu de Ric Hochet. Face au jeune journaliste lisse et bien pensant, le vieux flic unijambiste, grand fumeur de cannabis, a quand même un peu plus de saveur. Ecrites par Stéphane Piatzszek et dessinées par Stéphane Douay, les enquêtes du commandant Achab devraient rapidement devenir cultes. Pour sa seconde affaire, il se retrouve plongé dans le milieu des vedettes éphémères, ces starlettes au succès foudroyant, portées par les scandales dévoilés par les paparazzi. Tosca fait une dernière fois la une. La chanteuse vient d'être assassinée. Son ancien petit ami, lui aussi chanteur de variété, se dénonce. Mais il se pourrait que ce ne soit qu'un coup de pub pour relancer sa carrière déjà sur le déclin. Dans ce panier de crabes, Achab va tenter de comprendre puis se mettre au niveau et bousculer sans ménagement les protagonistes pour découvrir la vérité.

« Commandant Achab » (tome 2), Soleil Quadrants, 14,30 €

12/06/2010

Troy guerrières

 

Guerrieres troy 1.jpg

Elles sont trois. Elles sont de Troy. Ce sont des guerrières. Jeunes, belles, impétueuses, elle se vendent au plus offrant. Pour l'heure c'est le lecteur de cette nouvelle série écrite par Arleston (avec la complicité de Mélanÿn) qui va profiter de son achat. Car ces trois filles se laissent regarder... Il est vrai qu'elles sont issues du pinceau de Dany, dessinateur qui, après avoir fait rêver les enfants avec Olivier Rameau, a, par la suite, fait fantasmé les plus grands avec sa série érotico-comique « Ça vous intéresse ? ». Lynche, Raya et Yssan sont belles mais surtout dangereuses. Les deux premières se rencontrent dans le prologue de l'album au cours d'une bataille navale d'anthologie. Elles sont opposées, mais se respectent. Par la suite, elle seront ensemble au côté d'Yquem le Bienveillant, un noble collectant des fonds pour les orphelins du Delpont. Un chevalier blanc finalement peu recommandable. Une série dérivée qui ne semble pas amener grand chose à la légende de Troy (contrairement à l'autre titre publié ce mois-ci, « L'expédition d'Alunys ») mais qui est un régal pour les yeux.

« Les Guerrières de Troy », Soleil, 13,50 €

25/05/2010

Fascinante Majipoor

 

Majipoor 2.jpg

Majipoor, saga foisonnante de Robert Silverberg, est du pain béni pour Ratte, le dessinateur chargé de l'adaptation de ce monument de la science-fiction. Le premier tome était enthousiasmant, cette suite est décoiffante. Toujours sur un scénario de Jouvray, Ratte donne sa vision des dragons des mers, d'une ville portuaire grouillante d'activité et surtout de l'île du sommeil, cette contrée de pèlerinage où chaque évolution de sa conscience correspond à un secteur géographique. Le lecteur suit les pas de Lord Valentin, le Coronal de Majipoor, lancé dans une folle quête pour reprendre possession de son château et faire cesser l'oppression de son peuple. Le réalisme de ce monde imaginaire est à couper le souffle.

« Majipoor » (tome 2), Soleil, 12,90 €

14/05/2010

Les vampires et le détective

Sherlock 1.JPGNouvelle variation autour du personnage de Sherlock Holmes. Sébastien Cordurié, le scénariste, a imaginé une trajectoire du détective virant vers le fantastique. Tout débute, comme souvent, quelques temps après l'affrontement entre Holmes et Moriarty dans les chutes de Reichenbach. Contrairement à ce que tout le monde croit, le détective imaginé par Conan Doyle n'est pas mort. Mais il fait tout comme, découvrant une liberté qu'il entend mettre à profit pour voyager dans le monde entier. Une escapade qui va prendre fin à Paris. C'est là qu'il va être recontacté par la couronne britannique pour mettre fin aux agissement d'un vampire sanguinaire. Car les vampires ne sont pas une invention. Ils prospèrent même dans cette Angleterre victorienne, protégeant la couronne qui fait le nécessaire pour taire leur existence. Mais quand l'un d'entre eux décide de ne plus jouer le jeu, le sang gicle et les nobles tremblent. On retrouve l'ambiance des romans avec ce petit plus fantastique qui élargit les horizons. Laci, au dessin, excelle dans les décors et ne lésine pas sur le noir pour assombrir l'ambiance.

« Sherlock Holmes et les vampires de Londres » (tome 1), Soleil, 13,50 €

 

09:47 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cordurié, laci, soleil

01/05/2010

Un quartier en fête

Temps des cerises 1.jpg

Cette BD de 80 pages a des airs de « Plus belle la vie ». Amélie Sarn et Marc Moreno ont écrit le quotidien de ce quartier où il fait encore bon vivre. L'illustration en a été confiée à Julien Mariolle qui signe son premier album et fait preuve, d'entrée, d'une forte personnalité dans son dessin, entre caricature gros nez, avec des décors réalistes et l'apparition de quelques scènes animalières criantes de vérité. Mme Mouchet, une charmante retraitée, ouvre et ferme ce premier tome. Elle parle à ses canaris, fait ses courses chez l'épicier du coin, houspille Aziz, son fils, un peu trop turbulent à son goût, croise Raymond, le balayeur, Robert Lesec, le pied-noir regrettant son village natal et Mlle Chmolowski, vieille fille qui débute sa tournée pour demander de l'aide dans l'organisation de la fête du quartier. Attendrissant par certains côtés, cette histoire est pourtant ancrée dans notre réalité sociale, notamment quand un couple d'homosexuelles tente vainement de louer un appartement dans le quartier.

« Le temps des cerises », Soleil Quadrants, 15 €

06:43 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarn, moréno, mariolle, soleil, quadrants

17/04/2010

Un renard futé

McFox 1-couv.jpgCyril Trichet n'avait qu'une seule série à son actif : « Les arcanes de Midi-Minuit ». Ce jeune dessinateur ayant fait ses premières armes au côté de Crisse étend sa palette graphique avec « Les McFox », BD animalière ancré dans la réalité. Son trait rond et dynamique, entre Disney et « Monster Allergy » permet au lecteur d'accrocher immédiatement aux aventures de cette famille de renards. Une famille très ordinaire, le père, colérique est chauffeur de poids lourds, la mère, gentille et attentionnée s'occupe du foyer et de ses deux fils, Praxis et Ecto. Le premier, adolescent amateur de skate, est écartelé entre l'envie de s'amuser et succomber aux premiers amours. Le second, plus jeune, est encore un bébé très naïf et innocent. Une BD tout public scénarisée par Gaudin et qui plaira plus spécialement aux moins de12 ans.

« Les McFox » (tome 1), Soleil, 9,95 €

 

07:23 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : trichet, mcfox, gaudin, soleil

07/04/2010

Alice virtuelle

Alice.jpgDans ce récit complet de 46 planches, Alice est une fillette curieuse qui va tenter de voir ce qui se cache derrière le miroir. De ce thème déjà brillamment exploré par Lewis Carroll, Frédéric Lhomme (scénariste) et Jean-François Cellier (dessinateur et coscénariste) vont en faire une histoire en forme de parabole, décortiquant les réalités virtuelles et l'asservissement de l'homme par la machine. Sur Mars, dans le futur, Alice rencontre Catherine, une jeune femme grande fan de jeux vidéos. Elle interprète Jeanne d'Arc dans le jeu « Guerres Médiévales », programme géré par l'ordinateur central totalement autonome et répondant au nom de Sorcière. Les relations entre Catherine, Alice, Sorcière sont au centre de ce récit jouant aussi sur l'avenir écologique de la Terre, Mars étant en pleine mutation due à sa terraformation. Parfois pointue, cette BD vaut surtout pour les superbes images de Jean-François Cellier, peintre plus que dessinateur de bande dessinée.

« Alice », Soleil, 12,90 €

06:50 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lhomme, cellier, soleil

19/03/2010

Vierge Marie moderne

 

Jennifer2-couv.jpg

Jennifer, 16 ans, vierge et enceinte. Le pitch de cette série tient en ces quelques mots. De nos jours, donc, une jeune fille se retrouve enceinte par l'opération du Saint-Esprit. Les deux auteurs, Barbara Abel au scénario et Gérard Goffaux au dessin, ont imaginé ce qui pourrait arriver à cette adolescente dans notre société actuelle. Et très vite ce qui aurait pu être une réécriture de la naissance du christianisme se transforme en polar. Car à la fin du premier tome, le père de Jennifer est assassiné. Dans les premières pages de ce second opus, Jennifer et sa mère trouvent refuge dans la ferme habitée par les grands-parents de la nouvelle « vierge Marie » comme la nomment certains journaux. Dans une ambiance détestable Jennifer va faire connaissance avec cette grand-mère qu'elle n'a jamais rencontré auparavant et qui ressemble à une sorcière échappée du Moyen âge. De lourds secrets familiaux vont alors faire dévier l'intrigue vers le drame psychologique. Très actuel, ce récit semble truffé de fausses pistes, jusqu'au coup de théâtre de la dernière page relançant l'intérêt pour le troisième tome.

« Je vous salue Jennifer » (tome 2), Soleil Quadrants, 14,30 €

06:07 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : goffaux, abel, soleil

12/03/2010

L'exil de Tibill

Tibill 1.jpgDans un monde merveilleux, au milieu des forêts, vivait un peuple pacifique et rural, les Lilling. Réputés pour leurs productions agricoles, surtout les salades, ils n'ont que rarement l'occasion de quitter leur village. Tibill, une jeune Lilling, distrait et maladroit, en pensant sauver des plantation, provoque la destruction de la moitié du village. Jugé par les anciens, il est condamné à l'exil. C'est ce grand voyage dans un monde inconnu que vont raconter Ange et Cagniat. Tibill regrettera vite la douceur de sa vie d'antan. Capturé, vendu comme esclave, il est de plus être au centre d'un complot pour assassiner le magicien Laurent. Un album très mouvementé, d'autant que le héros est attaché à une autre représentante de son espèce, la très distinguée et craquante Lorette. Ce monde merveilleux l'est d'autant plus que Cagniat, au dessin, se surpasse dans les créatures extraordinaires et autres trouvailles fantastiques. Un album tout public qui vous fera durablement rêver.

« Tibill le Lilling » (tome 1), Soleil, 12,90 €

06:01 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ange, cagniat, soleil

05/03/2010

Du présent au passé

Atlantide experiment 3.jpgLe passé peut-il ressurgir dans notre présent ? Le passé est-il plus fort que notre volonté ? Sur ces questions, Mosdi, le scénariste de « Atlantide Experiment » a bâti une intrigue spectaculaire mettant l'humain au centre de chaque épisode. Dans ce troisième tome, on suit le parcours de Zanya, Mexicaine, et Adrian, Américain. Ils n'ont rien en commun et pourtant se retrouveront, dans la dernière page, dans le même avion en partance pour l'île de Santorin, en Grèce. Adrian est un riche homme d'affaires, coureur de jupons et ayant échappé à la mort de peu au cours d'une crise de jalousie de sa femme. Au Japon, alors qu'il négocie un contrat dans le restaurant d'un grand hôtel, il rencontre et aime une femme qui lui fera découvrir une autre facette de sa personnalité. Il se retrouvera dans la peau d'un Grec, tueur de prostituées, bien avant l'avènement du christianisme. De la même façon, Zanya, après son évasion d'une prison (elle vient d'y passer six années pour hold-up), bascule dans le corps d'une guerrière sans pitié. Des vies doubles et un message commun : rejoidre Santorin. Brillamment dessinée par Hervas Millan, cette BD fantastique et violente passionne et interpelle.

« Atlantide Experiment » (tome 3), Soleil, 12,90 €

 

09:54 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mosdi, hervas millan, soleil

20/02/2010

Ambitieux galactique

Saga Vorkosigan 1.jpgCe récit de science-fiction adapté des romans de Lois McMaster Bujold est l'archétype du space opéra. Adapté par Dominique Latil, scénariste de BD chevronné, disciple et ami d'Arleston, le dessin en a été confié à José Maria Beroy, illustrateur espagnol qui tire son épingle du jeu quand il faut imaginer des aliens ou des vaisseaux spatiaux. Le héros, par certains côtés, fait un peu penser à un personnage public qui est sur le devant de la scène politique française depuis quelques années. Petit, difforme, méprisé de tous, Miles Vorkosigan veut prendre sa revanche. Il va flirter avec la légalité pour accéder à une certaine reconnaissance. Mais là s'arrête la ressemblance car au final le personnage est assez sympathique, notamment quand il tente de séduire la fille de son garde du corps. Vorkosigan, dans ce premier tome, fait son apprentissage de guerrier et recrute les hommes qui l'aideront dans sa quête. C'est assez basique mais suffisamment novateur pour faire rêver tous ceux qui espèrent encore s'évader de leur triste quotidien en conquérant les étoiles...

« La saga Vorkosigan » (tome 1), Soleil, 12,90 €

 

25/12/2009

Lanfeust, le retour

Lanfeust Odyssey 1.jpgIl était parti, bien malgré lui, dans les étoiles. Il est de retour dans son monde d'origine. Lanfeust n'a vieilli que d'une année alors que presque 20 ans se sont écoulés en réalité. Se basant sur ce principe qui chamboule tout, Arleston, le scénariste, toujours secondé par Tarquin au dessin, se propose de raconter l'odyssée de Lanfeust, « Lanfeust Odyssey » après consultation des têtes pensantes du marketing des éditions Soleil. Alors que la belle C'Ian, mariée et retirée dans un castel protégé de la magie, élève ses enfants, Lanfeust est obligé de s'inscrire à la faculté pour achever ses études. Dans le même temps, Hébus, le troll, est envoûté et vendu à un vulgaire marchand qui l'utilise à de basses besognes. Ce premier tome est avant tout une mise en place. Il faut redécouvrir les personnages vieillis, Cixi, Nicolède et le fils de C'Ian, le très prétentieux chevalier Alcybiade Or-Azur. Il y a un peu moins de gags, plus d'action et le rythme est plus percutant. Tarquin sur ces 64 pages très dynamiques, a moins chargé son dessin. Il est plus épuré, encore plus en mouvement. Il semble avoir pris beaucoup de plaisir. Un plaisir qui est partagé par le lecteur, fan ou pas de la première série, tant l'ensemble est efficace.

« Lanfeust Odyssey » (tome 1), Soleil, 13,50 €

06:09 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tarquin, arleston, soleil

03/12/2009

Guerrière gironde

Marie dragons 1.jpgLes auteurs de fantasy connaissent parfaitement les recettes pour appâter le lecteur. Et dans le genre, l'héroïne « jeune, rebelle et à forte poitrine » est d'une redoutable efficacité. « Marie des dragons » en est l'exemple parfait. Ecrite par Ange et dessinée par Démarez, cette série offre son lot de filles dévêtues se battant contre de grosses brutes ou des monstres improbables. Mais si le personnage principal avance tous charmes dehors, elle a quand même une personnalité. Ayant échappée, adolescente et par miracle, au massacre de son village, elle parcours le pays pour retrouver ses frères et sœurs transformés en esclaves. Mercenaire, elle se vend au plus offrant, tuant et massacrant avec une froide indifférence. Mais sa rencontre avec un moine soldat, ayant fait vœu de chasteté, va bouleverser sa vie et lui faire prendre conscience qu'un autre monde existe. Un album distrayant, agréable à l'œil et plaisant.

« Marie des dragons » (tome 1), Soleil, 13,95 €

06:06 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ange, démarez, soleil

27/10/2009

Police secours

Commandant Achab 1.jpgPolar classique que ce premier épisode des aventures du commandant Achab. Le vieux policier, unijambiste, râleur et iconoclaste fait l'unanimité contre lui. Il est muté aux archives dans un petit bureau qu'il partage avec un chat caractériel. Un enterrement de 1re classe qui prend fin quand on lui confie une enquête sur des meurtres étranges. Il devra en plus se coltiner un nouvel équipier, Karim, jeune et entreprenant, rapidement déboussolé par les pratiques peu régulières de son supérieur. Le scénariste Stéphane Piatzszek a particulièrement réussi le portrait de ces héros atypiques. Stéphane Douay au dessin réaliste mais épuré, sert cette intrigue, imposant une ambiance très sombre malgré l'utilisation de la ligne claire.

« Commandant Achab » (tome 1), Soleil Quadrants, 14,30 €

22/10/2009

Les dragons et l'enfant

Tenebres 1.jpgAttention les yeux ! Dans la catégorie « dessinateurs réalistes qui passent plus d'une semaine sur une case pour y glisser des milliers de détails » Iko, virtuose italien, en impose. Immédiatement, en découvrant ses planches remplies de soldats en armes, châteaux médiévaux et dragons ailés, on pense à Jean-Claude Gal, le dessinateur de Arn et des Armées du Conquérant. Un éblouissement côté dessin amplifié par l'histoire signée Christophe Bec. Dans ce monde d'héroïc-fantasy, le cours de l'histoire est modifié quand une pluie de feu s'abat sur le pays. De ces incendies sortent des monstres maléfiques, crachant le feu, détruisant tout sur leur passage. Le roi se réfugie dans un puissant château, mais ce n'est que retarder l'échéance. Seul espoir, une prophétie qui affirme : « Un seul viendra par siècle, dans une armure de glace, tenant dans ses mains vengeresses notre salut ». Le sauveur de pourrait être Ioen, un enfant de paysans aux pouvoirs extraordinaires. La légende des « Ténèbres » s'annonce passionnante.

« Ténèbres » (tome 1), Soleil, 12,90 €

06:20 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bec, iko, soleil

10/10/2009

Les vents de Gath

Aventurier des étoiles 1.jpgLa collection « Soleil cherche futurs » a pris le parti de remettre en lumière des sagas de science-fiction ayant enchanté des générations de lecteurs avides de voyages stellaires et de découvertes de civilisations aliens. Cette nouvelle adaptation, signée Nolane et dessinée par Chris Millien, permet au lecteur des années 2000 de faire connaissance avec Dumarest, l'aventurier des étoiles ayant débuté son périple intergalactique à la fin des années 60 sous la plume de l'auteur anglais E. C. Tubb. Dans un space opéra classique, Dumarest, à la gueule très inspirée par Clint Eastwood, va de planète en planète gagnant le prix de ses billets dans des combats à mort. Il est engagé comme garde du corps d'une dignitaire religieuse désirant se rendre sur la planète de Gath. Un monde hostile mais qui a la particularité de permettre aux vivants de converser avec les morts... Très plaisante et pleine de rebondissements, cette série n'a d'autre but que de nous divertir et rêver, le temps de la lecture de ces 48 pages.

« Dumarest, l'aventurier des étoiles » (tome 1), Soleil, 12,90 €

 

06:01 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nolane, millien, tubb, dumarest, soleil

24/09/2009

Pirate au grand coeur

Hannibal Meriadec 1.jpgMériadec, pirate et sorcier, est un des personnages de la série « Le sang du dragon » dont le 4e titre vient de sortir. Désormais, il bénéficie également d'une série à son seul nom. On retrouve le terrible marin une dizaine d'années avant son périple dans la forêt de Scissy. Jean-Luc Istin y conte sa quête des larmes d'Odin. Ce sont sept énormes diamants d'une pureté jamais égalée. Mais Hannibal n'est pas seul à les convoiter. Il trouvera sur sa route un Ordre ancien et secret, l'Ordre des cendres, composé de religieuses plus sorcières sataniques que saintes nitouche... Dans cet album, dessiné par Créty, Istin développe également la folle passion de Mériadec pour la belle Sélina. Il a acheté cette superbe esclave en Afrique, l'a affranchie et elle est devenue sa compagne. Mais ce bonheur n'a pas duré longtemps. Enlevée alors que lui est laissé pour mort, elle sera conduite de l'autre côté de l'Atlantique, aux Caraïbes. L'occasion pour les auteurs de montrer une autre facette de Mériadec, impitoyable avec ses adversaires mais très romantique avec sa belle adorée.

« Hannibal Mériadec » (tome 1), Soleil, 12,90 €

06:05 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : istin, créty, soleil