04/09/2009

La griffe du Génie

 

 

Sinbad 2.jpg

Si cette série porte le nom de son personnage principal, Sinbad, il n'est pourtant pas au centre de l'intrigue de ce second tome. Les femmes lui volent la vedette. Azn a, qui peut se transformer en panthère, et Turabah, la méchante magicienne. Arleston et Alwett, les scénaristes, ont notamment développé le personnage d'Azna. Sinbad, en l'embrassant, a rompu le charme qui l'envoûtait. Elle peut ainsi choisir librement son apparence : une redoutable panthère aux griffes acérée, ou une ravissante jeune femme, tout aussi redoutable et aux ongles dévastateurs. Azna qui tombe amoureuse de Sinbad. Mais ce dernier semble peu concerné. Il est tout à sa quête : retrouver ses parents. Ce récit de 52 planches se décompose en plusieurs scènes indépendantes, plantant de plus en plus le décor de ce Bagdad de légende, celui des mille et une nuits, entre djinn et génie. Une diversité qui semble plaire au dessinateur, Pierre Alary. Il se régale dans ces décors alambiqués et chatoyants. Un plaisir encore plus accru quand il se met à dessiner des belles femmes, peu vêtues et aux courbes généreuses et tentatrices. Un régal pour les yeux.

« Sinbad » (tome 2), Soleil, 12,90 €

06:32 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arleston, alwett, alary, soleil, sinbad

21/08/2009

Dangereux orphelins

 

Trolls12-couv.jpgEnvie d'une bonne tranche de rire ? Pas de problème, Arleston est là pour fournir jeux de mots foireux et situations cocasses. Le scénariste de Lanfeust de Troy semble prendre un plaisir immense à scénariser les aventures des personnages secondaires de sa série vedette : les Trolls. Comme le dessinateur, Mourier, se révèle d'album en album un dessinateur comique hors-pair, l'ensemble remporte logiquement un succès de plus en plus important. Et ce n'est pas ce 12e album qui devrait inverser la tendance tant les gags sont nombreux et savoureux. Pour une fois, ce ne sont pas Tétram et Waha qui sont en vedette mais deux enfants trolls, Tyneth et Gnondpom. En balade dans la forêt, ils sont capturés par une certaine Lady Romande. Sous des airs de bienfaitrice (elle recueille de jeunes orphelins), elle transforme les enfants en bêtes de somme qu'elle revend sans scrupule à de riches bourgeois. Mais s'il est facile de « dresser » des va-nu-pieds, il n'en va pas de même pour des trolls. Les deux petites créatures velues vont mettre une belle pagaille dans cet orphelinat. Une première partie hilarante. Vivement la suite...

« Trolls de Troy » (tome 12), Soleil, 12,90 €

06:07 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : trolls, arleston, mourier, soleil

17/08/2009

Sombres rêves

Cauchemarsdeterram1-couv.jpgVoyage intérieur sombre et envoutant proposé par cette BD de Sand (scénario) et Brice Cossu (dessin). Tout commence par des images de bonheur. Un couple, la naissance d'un enfant désiré. Mais la vie est souvent faite d'épreuves. Terram, après quelques années sans heurts, tombe dans le coma. Une maladie inexpliquée qui va fragiliser le couple. Stella la première bascule presque dans la folie. Puis elle aussi tombe dans le coma. Comme pour aller aider son fils bloqué dans ces noirs territoires du sommeil. Marcus tente de survivre. Pas évident. D'autant que son fils, parfois, a des sursauts de lucidité et semble vouloir expliquer qu'effectivement il est en compagnie de sa mère. Une première explication viendra du père de Marcus. Une malédiction qui frappe la famille. Avec une femme démon omniprésente : Lilith. Réflexion sur les liens entre mère et enfant, cette histoire a été inspirée à Sand par une grossesse difficile. Comme une thérapie pour exorciser ces longs mois passés dans l'angoisse de perdre son enfant. Cossu, au dessin, a parfaitement retranscrit cette ambiance inquiétante et oppressante.

« Les cauchemars de Terram », Soleil, 12,90 €

06:52 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sand, brice cossu, soleil

19/07/2009

« Vous êtes ouverte ? »

caisiere 1.JPGEntrez sans crainte dans le monde de la grande distribution. Tant que vous êtes le client, vous ne risquez rien. Par contre, si vous passez de l'autre côté de la barrière, prenez garde. Cette aventure est arrivée à Anna Sam. Etudiante en littérature, elle a accepté un boulot d'hôtesse de caisse pour financer ses études. Un petit boulot devenu un travail à plein temps. Et pour enjoliver ce quotidien, elle a entrepris de raconter les nombreuses anecdotes de ses journées dans un blog. Un million de visiteurs plus tard, Anna Sam a décliné le blog en roman, chez Stock, et maintenant en bande dessinée. C'est Wol qui s'est chargé de l'adaptation alors que l'exécution graphique de la série était confiée à Julien et Mathieu Akita, deux frères franco-japonais. Cela donne un recueil de gags d'une demi-page, souvent irrésistibles. L'héroïne est confrontée à différents clients problématiques. Cela va du sans gêne qui passe devant les autres au voleur sans oublier le mangeur, refusant de payer les sachets de victuailles qu'il vient d'engloutir en faisant la queue à la caisse. Il y a également les acheteurs honteux, souvent de préservatifs ou de DVD de charmes. Toute une galerie (une caissière accueille, en moyenne, 250 clients par jour) de malotrus qui rendent ce métier, déjà ingrat à la base, encore plus éprouvant. Alors la prochaine fois que vous irez dans une grande surface, n'oubliez pas de sourire à la caissière. C'est un être humain comme les autres, pas un robot en encore moins la femme invisible...

« Les tribulations d'une caissière », Soleil Nomad, 9,95 €

06:53 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anna sam, wol, akita, soleil, nomad

08/07/2009

La fin du monde ?

 

prometheer 2.jpgL'avantage avec la bande dessinée, c'est que contrairement au cinéma, un créateur un peu ambitieux n'est pas limité par son budget. Christophe Bec l'a bien compris, se permettant des scènes qui n'auraient pas été imaginables dans la réalité. Le second tome de sa nouvelle série, « Prométhée », donne à voir la chute de milliers d'avions de ligne, la réapparition du Titanic, la destruction de New York par une pluie de déchets spatiaux et l'arrivée de vaisseaux spatiaux extra-terrestres sur les USA. Le tout avec des dessins réalistes criants de vérité. On s'y croirait. Toute la planète est en émoi. A 13 h 13, chaque jour, des catastrophes frappent l'Humanité. Les médias tentent de comprendre et certains dénoncent une manipulation planétaire des USA. Un projet secret destiné à imposer un nouvel ordre, une nouvelle religion... Mais dans la coulisse, la vérité serait ailleurs. Il s'agirait d'une invasion d'extra-terrestres hostiles. Beaucoup de souffle dans cette nouvelle série où l'auteur, originaire de l'Aveyron, retrouve avec bonheur toute la spécificité de son univers fantastique très personnel.

« Prométhée » (tome 2), Soleil, 12,90 €

06:35 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bec, soleil

11/06/2009

Histoire de bougies

 

et paf un an de plus.JPGCela ressemble au cadeau idéal à offrir à un ami pour son anniversaire. Ces albums très marketing, pas toujours très réussis. Mais Jim, sur un sujet qui pourtant s'y prête, a choisi la difficulté. Au lieu d'accumuler les gags et poncifs sur le thème, il débute son album sur une réflexion sur l'âge et le temps qui passe. Le héros, Benji, a 29 ans. Pour un jour encore. Demain, il fête ses 30 ans. Une fête qui l'angoisse car pour lui c'est le début de la fin, les prémices de la vieillesse. Ses amis vont organiser une fête surprise, mais il va l'ignorer, passant une soirée déprimante en compagnie de sa voisine, une retraitée fan de « Questions pour un champion ». La fête aura finalement lieu, ailleurs, et avec quelqu'un d'autre en vedette, car il n'y a pas que Benji qui prend une bougie de plus en pleine figure chaque année. Une histoire fluide, entre humour, nostalgie et désespoir. Le dessin très gros nez et caricatural augmente les effets. Et cela se termine en happy end. Enfin presque...

« Et paf ! Un an de plus en pleine figure ! », Soleil, 9,95 €

06:24 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jim, soleil

28/05/2009

Au coeur de la guerre

 

Correspondate de guerre.jpgAnne Nivat fait partie de ces journalistes qui vivent leur métier comme un sacerdoce, 24 heures sur 24. Correspondante à Moscou pour des quotidiens français et des radios, elle a découvert qu'une guerre, quasi secrète, se déroulait à quelques centaines de kilomètres de la capitale russe en pleine renaissance après la chute de la dictature communiste. Elle va régulièrement aller en Tchétchénie, se glisser dans la population locale pour raconter le quotidien de ces civils trop souvent au centre des tirs et des bombardements. Anne Nivat en a fait des livres. Daphné Collignon a souhaité aller un peu plus loin. La dessinatrice a rencontré la correspondante de guerre et transformé leurs longues conversations en un album très réaliste. Ce tête-à-tête entre les deux femmes permet au lecteur de mieux saisir la démarche de la journaliste. Elle se livre sans détour, n'hésitant pas à revenir sur sa vie privée quand elle a interféré directement avec son travail. Un témoignage essentiel pour comprendre ce métier risqué mais passionnant.

« Correspondante de guerre », Soleil, 15,95 €

 

07:49 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anne nivat, collignon, soleil

22/05/2009

Femmes manipulatrices

 


 

 

succubes-1.jpg

Thomas Mosdi au scénario et Laurent Paturaud au dessin aiment les femmes. Cette série en est la preuve éclatante. L'idée de « Succubes » est née de la constatation de cette volonté constante qu'ont eu les hommes au pouvoir, à travers l'Histoire, de tenir les femmes dans une position subalterne. Les deux auteurs ont eu l'envie de raconter des histoires qui mettraient en valeur cette immémoriale injustice. Chaque récit plonge le lecteur en un lieu et à une époque clé de l'histoire de l'humanité. Ce premier tome se déroule à Paris en 1794. La révolution est en train de basculer dans la terreur. Olympe de Gouges vient d'être guillotinée. Dans l'ombre, les filles de Lilith mettent en place leur vengeance. Elles vont notamment demander des comptes à Robespierre qui est l'amant de Camilla, une de ces femmes d'action. Une interprétation très personnelle de l'Histoire de France rehaussée par les dessins de Paturaud. Ses héroïnes, sensuelles, aux courbes voluptueuses, sont d'une beauté lumineuse. Mais gare à ne pas tomber dans leurs griffes...

« Succubes » (tome 1), Soleil, 12,90 €

06:14 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mosdi, paturaud, succubes, soleil

19/05/2009

Passé recomposé

 

Un trait classique, très ligne claire, à la Jacobs, illumine cette série de

Quelques pas 2.jpg

Bruno Marchand se déroulant à la fin des années 50, en Europe et en Inde. L'histoire d'une jeune femme tentant de découvrir la vérité sur le passé de son père, aviateur anglais qui a été accusé de trahison à la fin de la seconde guerre mondiale. Elle a des rêves prémonitoires et prend conscience que sa vie bascule tous les 5 ans et 7 mois exactement. La prochaine échéance approche et elle tente de découvrir les raisons de ce destin lié au temps. Pour cela, elle doit retrouver un carnet ayant appartenu à son père. Une quête qui la conduit à Calcutta puis Bénarès. Le lecteur se laisse entraîner dans ce voyage immobile, admirant ces décors merveilleux parfaitement reconstitués par Bruno Marchand.

« Quelques pas vers la lumière » (tome 2), Soleil Quadrants, 14,30 €


 

06:42 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bruno marchand, soleil

30/04/2009

Nouvel envol de l'Epervier

Epervier 7.jpg


L'Epervier est de retour dans un nouveau cycle d'aventures. Le héros, corsaire imaginé par Patrice Pellerin, s'était fait rare. Ce n'était pas une panne d'inspiration de son créateur, simplement les conséquences d'un changement d'éditeur. L'Epervier a quitté les rivages belges de Dupuis pour accoster à Toulon, en Méditerranée, chez Soleil. Premier résultat, la série bénéficie d'un plus grand format et la prépublication de cette nouvelle aventure dans trois fascicules, comme un feuilleton, enrichis de croquis préparatoires et reportages sur le travail de recherche de Pellerin. De retour en France, Yann de Kermeur n'abandonne pas sa vie aventureuse. Il est désigné par le roi pour mener une mission de la plus haute importance au Canada, nouvelle province où les Anglais tentent de contrecarrer les projets français. Du Québec, le lecteur n'en verra que les premières pages car l'essentiel de l'histoire se déroule à Versailles et en Bretagne. Le trait réaliste de Pellerin fait merveille, rendant encore plus passionnant ce récit aux multiples rebondissements.
« L'épervier » (tome 7), Soleil Quadrants, 12,90 €


10:24 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pellerin, soleil

26/03/2009

FILS DU DÉSERT

Tykko1-couv.jpg


Tykko est ramasseur de brouzes (excréments de kamles, sorte de chameau) dans l'oasis de Mubarre sur Troy. Un métier ingrat et qui ne suffit pas à soigner sa mère, malade. Juste avant de mourir, elle lui apprend que son père était un pirate des sables. Tykko, seul, va s'engager dans une caravane pour tenter de retrouver une jeune fille qui lui est apparue en rêve. Mais au détour d'une dune, c'est son père qui va réapparaître. Le premier tome de ces "Légendes de Troy" permet à Kéramidas de donner sa vision graphique du monde imaginé par Arleston. Le scénariste qui a reçu l'aide, pour ces séries dérivées, de Mélanyn. Une légende moins humoristique que la série principale, plus dramatique et grave.
« Tykko des sables » (tome 1), Soleil, 12,90 euros


06:10 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mélanyn, arleston, kéramidas, soleil

02/03/2009

MALADIE D'AVENIR

Feul 3.jpg


Portée par un dessin classique et académique de Frédéric Peynet, l'histoire du Feul se termine en forme de mise en garde pour les générations futures. Jean-Charles Gaudin a profité de cette série d'heroic fantasy pour délivrer un message écologique fort. Dans ce troisième et ultime épisode, le petit groupe d'humains et de bourouwns, après s'être affronté, s'est uni pour trouver l'origine de la maladie qui décime les populations, le Feul. Elle semble venir de la rivière et ils remontent son lit pour finalement être capturés par une autre ethnie qui les transforme en esclaves. Ils vont travailler dans des carrières où la maladie sévit fortement. Alors que la résistance s'organise dans le camp, deux membres de l'expédition ayant conservé leur liberté vont aller dans les entrailles de la terre pour découvrir la vérité sur les origines du Feul. Une série qui devrait ouvrir les yeux des générations futures sur les erreurs écologiques que nous avons accumulés depuis quelques dizaines d'années.
« Le Feul » (tome 3), Soleil, 12,90 €


06:19 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peynet, gaudin, soleil

22/01/2009

Ancienne religion

Secrets du Vatican 3.jpg


La nuit de Noël, de nos jours, dans une église du Proche-Orient, un groupe d'homme armés fait irruption dans l'enceinte sacrée et sème la terreur. Ils tuent le prêtre, prennent les enfants en otages et font exploser l'édifice vieux de plusieurs siècles. La police secrète du Vatican envoie sur place un enquêteur et un jeune curé, spécialiste de l'histoire religieuse de cette région. Les deux hommes, que tout oppose, se révèlent complémentaires dans cette enquête qui remonte jusqu'à des temps anciens, avant le christianisme. Les ravisseurs, adorateurs de Baal, veulent échanger les enfants contre Lazare. Il aurait survécu jusqu'à aujourd'hui et serait ainsi la preuve vivante de l'existence du Christ. Cet album, le troisième de la série, fait alterner scènes savantes sur la genèse des religions et action pure. Novy et Queyssi, les scénaristes, maîtrisent leur sujet, tout comme Antonio Marinetti, le dessinateur italien de cette fiction religieuse.
« Les carnets secrets du Vatican » (tome 3), Soleil, 12,90 €


06:27 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : novy, queyssi, marinetti, soleil

06/01/2009

FIN D'ETOILE

Lanfeust des étoiles 8.jpg


Huit albums en huit ans : avec une remarquable régularité, Arleston (scénario) et Tarquin (dessin) ont mené à bien le second cycle des aventures de Lanfeust. L'intrépide héros a découvert la planète Merrion et son tyran local, le Prince Delhuu. Il a également fait une éclipse dans le temps, retrouvant sa belle fiancée, Cixi, mère d'un certain Glin, son fils, déjà adulte. Dans ce dernier opus, la petite bande (Hébus le troll et Swiip, l'extraterrestre) décide de rejoindre la planète principale. A court d'argent, ils se font embaucher sur vaisseau de croisière de luxe. Une première partie truffée de gags où Arleston s'en donne à cœur joie. La fin de l'album est plus sérieuse, avec un final en apothéose. Mais que les mordus se rassurent, un 3e cycle est en préparation.
"Lanfeust des étoiles" (tome 8), Soleil, 12,90 euros


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arleston, tarquin, soleil

03/01/2009

Mauvais temps

Prométhée 1.jpg


Christophe Bec, dessinateur originaire de l'Aveyron, est devenu en une dizaine d'années une valeur sûre de la BD fantastique et de science-fiction. Ses dessins hyper-réalistes alliés à une mise en page et un découpage très cinématographiques lui ont permis de toucher un public jeune et branché. Il a quitté les Humanoïdes Associés pour se recentrer sur la maison qui l'a fait débuter : Soleil. En plus de la réédition d'anciennes séries mises en stand-by (« Pandemonium » ou « Le temps des loups »), il revient à la SF avec le premier tome de « Prométhée ». Une ouverture prometteuse, avec une multitudes de personnages et de situations exceptionnelles qui ont le don de passionner le lecteur. Le 21 septembre 2019, à 13 h 13, toutes les horloges et montres de la planète s'arrêtent durant trois heures. Un premier signe inquiétant avant la disparition de la navette Atlantis en plein décollage puis la chute de centaines d'avions. Toujours à 13 h 13... Une action contemporaine que Christophe Bec met en parallèle avec l'histoire de Prométhée. Parfaitement maîtrisé, palpitant, cet album devrait passionner de nombreux lecteurs ayant déjà apprécié « Zéro absolu » ou « Sanctuaire ».
« Prométhée » (tome 1), Soleil, 12,90 €


06:40 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bec, soleil

25/12/2008

Deux doubles vies

Atlantide experiment 2.jpg


Le second tome de cet « Atlantide Experiment » fonctionne comme le premier. Deux personnages, à des milliers de kilomètres de distance, vont vivre une expérience fantastique identique et se retrouvent dans la dernière planche, en Grèce. Aux Antilles, Betty Boren, riche, jeune et belle, va tenter d'aider un ami ayant la mafia russe aux trousses. Au même moment, en Australie, Jayden Paroz, malgré sa timidité maladive, tente de séduire la serveuse du Blue Note Café. S'il avait gagné au Loto ce serait plus simple. Or, un billet gagnant, il sait où il y en a un. Ces deux récits, rythmés et bourrés de péripéties, s'entremêlent au gré des pages, les deux personnages principaux glissant dans le temps pour se retrouver en Grèce. Mosdi, le scénariste, mélange les genres, donnant à Colak, le dessinateur, nombre de possibilité de s'exprimer graphiquement.
« Atlantide Experiment » (tome 2), Soleil, 12,90 €


06:13 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colak, mosdi, soleil

28/11/2008

Lancelot intime

Lancelot 1.jpg


Jean-Luc Istin est un passionné des légendes celtiques. Notamment tout ce qui tourne autour d'Arthur et de la Table ronde. Sa production devient pléthorique et les éditions Soleil en ont même fait une collection à part. Nouvelle pierre à cet édifice, l'histoire de Lancelot dessinée par Alexe. Lancelot, fidèle d'Arthur, fier chevalier, au destin cependant très tortueux. Alors que Merlin a disparu, Claudas envahit les terres de Ban de Benoïc. Ce dernier tente de s'enfuir, mais il meurt laissant derrière lui un seul descendant. Ce sera Lancelot, sauvé par la Dame du Lac, Viviane, et élevé dans un lieu magique et secret. C'est là que le lecteur découvrira l'interprétation toute personnelle du scénariste : Lancelot serait une femme. Mais il sera élevé comme un garçon, un chevalier qui se prépare à l'affrontement. On se laisse rapidement entraîner dans cette histoire semblant parfois manichéenne mais qui permet pourtant de faire de nombreuses digressions tant les personnages sont en réalité complexes.
« Lancelot » (tome 1), Soleil, 12,90 €


06:55 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : istin, alexe, soleil

25/11/2008

Planète magique

Conquerants de troy 2.jpg

Après Lanfeust et les trolls, Arleston propose la genèse du monde de Troy. Les Conquérants sont dessinés par Ciro Tota, au trait élégant et dynamique. Un regret, il est plus lent que ses collègues et il a fallu attendre trois ans pour découvrir la suite des aventures de Page Blanche et Eckmül le bûcheron. La jeune femme recherche ses parents. Dans son errance, elle va croiser la route du magohamoth, sorte de grosse baleine source de la magie qui irradie ce monde. Un animal très convoité et les héros auront bien des difficultés pour le protéger des sbires du consortium des fleurs. Une série véritablement magique, sérieuse et ambitieuse.
« Les conquérants de Troy », Soleil, 12,90 €


06:44 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tota, arleston, soleil

14/11/2008

LA JEUNESSE DE MARLYSA



Si Marlysa, dans ce tome zéro, n'enlève toujours pas son masque, elle dévoile une partie de son enfance. La guerrière imaginée par Jean-Charles Gaudin (scénario) et Jean-Pierre Danard (dessin), toujours fillette, n'a pas encore les courbes et rondeurs qui affolent ses adversaires. Par contre, elle est déjà courageuse, audacieuse et bagarreuse. A la veille de son anniversaire, notre héroïne, en compagnie de trois de ses amis, va se se baigner dans une cascade en forêt. Mais au retour, les compères tombent sur un groupe de Lods. Capturés, ils sont immédiatement revendus aux Klekols, sortes de fourmis humanoïdes qui engraissent leurs proies avant de les dévorer. Les enfants devront leur salut à la rencontre d'une mercenaire dotée de pouvoirs magiques. Un modèle pour la jeune Marlysa. Une histoire simple, dans le ton de la série, complétée par un cahier d'illustrations présentant Marlysa sous toutes les coutures.
« Marlysa » (tome 0), Soleil, 12,90 €


06:22 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaudin, danard, soleil

12/11/2008

Paroles d'étoiles

Jean-Pierre Guéno a recueilli les témoignages d'enfants juifs cachés durant la guerre. Leurs récits ont été adaptés en courtes bandes dessinées.



La bande dessinée contre l'oubli. L'oubli de la Shoah. Mais cet album collectif où l'on retrouve les signatures de Sorel, Algésiras, Lidwine, Biancarelli, Démarez, Kristiansen, David Lloyd, Arnoux, Thierry Martin, David Mack et Stéphane Servain ne raconte pas l'horreur des camps. Il se penche sur la survie des enfants juifs cachés par des Français durant la guerre. Des enfants qui ont survécu et qui ont accepté de raconter cette période si particulière de leur vie.
L'idée est de Jean-Pierre Guéno. A l'antenne de Radio France, il avait demandé aux auditeurs de collecter les lettres des Poilus. Cela avait donné des émissions, un livre (édité à 1,5 million d'exemplaires) et des adaptations en bande dessinée. Sur ce même principe, il a demandé à des enfants cachés de raconter. Mais cette fois il a pu rencontrer ces miraculés.
« Avant la Seconde Guerre mondiale, explique Jean-Pierre Guéno dans la préface, 72 000 enfants d'origine juive vivaient en France. 12 000 ont été éliminés entre 1942 et 1946. 60 000 ont survécu à la Shoah. Irène, Robert, Margot, Agnès, Martine, Solange et Catherine ont fait partie de ceux qui ont été sauvés par les hommes ou malgré eux. » Ce sont ces histoires que les dessinateurs ont mis en images, après que Serge Le Tendre ait adapté les textes originaux.

Les lettres de Margot
Cela donne des récits très forts, parfois dérangeants. Comme ces lettres de Margot. La petite Margot vivait heureuse avec sa mère. Et puis un jour, cette dernière a décidé qu'elle ne devait plus s'appeler Margot mais Marguerite. Et il fallait qu'elle soit baptisée. Elle s'en souvient, c'était à Figeac et Capdenac. Pour sa sécurité, elle est hébergée dans un couvent. Mais la fillette ne voit qu'une seule chose : sa mère semble l'avoir abandonnée. Elle lui écrit régulièrement, mais n'a jamais de réponse. Margot comprendra pourquoi des années plus tard. La religieuse, craignant que ces lettres ne tombent dans de mauvaises mains, les avait toutes gardées. Pendant des années Margot a reproché à sa mère d'avoir été silencieuse. Aujourd'hui elle regrette... Une histoire dessinée par Guillaume Sorel qui quitte son univers merveilleux pour une réalité triste et froide.
Tout aussi poignant le témoignage de Solange. Une petite fille cachée chez des paysans du Maine-et-Loire qui tenaient également un café. Avec très vite un malaise, Solange a eu l'impression d'être choisie « comme le serait des petits animaux ». Les enfants sont en fait exploités par ce couple. Et un jour, « dans l'étable qui jouxtait le café » la petite fille est violée par le frère de la mère Lulu, la patronne. Cette mère Lulu qui a toujours fermé les yeux. Et qui des années plus tard est morte sans regret, fière, au final, d'avoir sauvé une petite juive des fours crématoires. Solange a mis des années à exorciser cette histoire. Récemment, elle a retrouvé les enfants de la mère Lulu. Ils lui ont notamment demandé d'appuyer leur demande pour qu'elle soit nommée, à titre posthume, Juste devant les Nations... Ce récit, certainement le plus difficile à illustrer, a bénéficié d'une présentation très dépouillée et digne de Teddy Kristiansen.
D'autres histoires composent cet album d'une centaine de pages où les Bd alternent avec les récits des enfants cachés. Textes illustrés de photos d'époque et actuelles. Un remarquable livre, pour ne pas oublier ce qu'était la France durant l'occupation.

« Paroles d'étoiles, mémoires d'enfants cachés, 1939 - 1945 », Soleil, 19,95 €


06:14 Publié dans Livres et BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil