26/12/2007

Quintett, le dénouement

c3c63c67682b63425e56093a74778bc1.jpgIl est quasiment impossible de parler du contenu du cinquième et dernier mouvement de la série Quintett écrite par Franck Giroud. Un énorme avertissement est même publié en dernière page : "Attention, si, les albums précédents peuvent se lire séparément, celui-ci est indissociable des quatre premiers mouvements. Il est vivement recommandé de ne pas l'ouvrir avant de les avoir lus. Et pour apprécier pleinement cette "chute", il est même conseillé de ne pas feuilleter cet album avant d'entamer sa lecture". Impossible d'en parler si ce n'est pour dire que c'est une superbe réussite et que cet avertissement est tout à fait justifié. On peut quand même révéler que ces dernières 80 pages sont dessinées par Alessandrini (après Bonin, Gillon, Cuzor et Kraehn) et que l'on retrouve les quatre personnages principaux des événements s'étant déroulés en 1916 à Pavlos en Grèce. Dora Mars, Alban Méric, Elias Cohen et Nafsika Vasli, malgré des années d'oubli, vont devoir se replonger dans ces drames. On est en 1932, à Paris, et ils vont comprendre que ce qu'ils pensaient être la vérité, leur vérité, n'était peut-être qu'une illusion.
"Quintett", Dupuis, 14 €


07:30 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Dupuis, Giroud, Alessandrini