20/08/2013

BD : Dessinateurs inspirés dans l'Atelier Mastodonte

atelier mastodonte, trondheim, pedrosa, bianco, Tébo, Alfred, Bilal, Dupuis, Spirou

Raconter le quotidien d'un atelier de dessinateurs de BD n'est pas nouveau. Le Gang Mazda a fait les beaux jours des pages de Spirou. Dans ce même hebdomadaire, depuis plus d'une année, l'Atelier Mastodonte fait rire et sourire les amateurs de 9e art. A la base c'est une idée de Lewis Trondheim, l'homme qui a toujours trois projets sur le feu. Il propose à des collègues de le rejoindre dans ce local où l'émulation et l'esprit de camaraderie bonifiera les projets de chacun. Yoann, Alfred, Tébo, Bianco, Pedrosa... il y a du beau monde chez Mastodonte. Ils signent à tour de rôle des gags en demi planche, se répondant comme dans l'illustre Tac au tac. Le mélange des personnalités permet de toucher toutes les sensibilités. Poésie avec Bianco, écolo avec Pedrosa, pince sans rire avec Lewis, totalement délirant avec Julien Neel et sa marionnette, Ramuald, véritable vedette américaine de l'album. Sans oublier les « invités », de Bouzard à Stan et Vince en passant par Delaf et même Bilal qui dessine la couverture.

 

« L'atelier Mastodonte », Dupuis, 14,50 €


05/08/2011

Le désespoir du singe de Peyraud et Alfred chez Delcourt : dramatique

Peyraud, Alfred, Delcourt

Peyraud, Alfred, DelcourtElle était très attendue la troisième et dernière partie de cette série écrite par Jean-Philippe Peyraud et dessinée par Alfred. Il a fallu patienter quatre ans pour connaître le dénouement des amours de Josef, peintre raté dont le cœur balance entre sa fiancée Joliette et la belle Vespérine, chef des insurgés. Précédemment, les deux jeunes femmes étaient persuadées que Josef avait trouvé la mort. Il est cependant en vie, secouru par un nomade. Il tentera de rejoindre la capitale en train alors que les insurgés lancent une grande offensive. Tout se jouera dans ce train, lancé à grande vitesse, chargé d'explosif. Josef devra choisir une nouvelle fois entre Joliette et Vespérine. Le dessin d'Alfred, sombre tout en restant élégant est idéalement mis en valeur par les couleurs très ténébreuses de Delf. Espérons qu'une intégrale donnera une seconde chance à ce récit ambitieux.

« Le désespoir du singe » de Peyraud et Alfred, Le dernier vœu, tome 3. Delcourt. 14,95 €

08:11 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peyraud, alfred, delcourt

21/01/2009

TUERIE EN CAMPAGNE PROFONDE

Je mourrai pas gibier.jpg


Mortagne, petite ville comme il en existe tant. Un peu plus de 1000 habitants, deux pôles économiques (vigne et bois), et Martial, jeune adulte qui tente de s'extraire de ce milieu qui l'étouffe. Il a décidé d'étudier la mécanique. C'est considéré comme une trahison par sa famille qui est employée dans la scierie de M. Listrac. Martial, héros en négatif de cet album de 112 pages d'Alfred d'après un roman de Guillaume Guéraud. Le jour du mariage de son frère, Martial a basculé de l'autre côté. Un événement a fait déborder la coupe. Armé du fusil de son père, il va tenter de vider l'abcès, "nettoyer" un petit peu le village. Une adaptation très forte d'un roman qui ne l'est pas moins. La violence est partout, tapie au fond de nos gènes.
"Je mourrai pas gibier", Delcourt, 14,95 euros


06:22 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfred, guéraud, delcourt

28/08/2008

Découvertes sensuelles



Depuis toujours, les illustrateurs les plus renommés sont tentés de réaliser des images que seuls les adultes peuvent apprécier. Sensuelles et érotiques souvent, elles peuvent parfois approcher de la pornographie. Tout le talent du dessinateur fait la différence entre beauté et vulgarité. La frontière est souvent ténue. L'album « Premières fois », recueil d'histoires courtes écrites par Sibylline est l'exemple même que l'on peut faire de la BD très osée sans que cela soit trivial. Premières fois pour premières expériences. Le sexe offre tellement de variantes et de possibilités, il n'a pas été difficile à la scénariste de trouver des situations excitantes pour ces femmes et hommes osant sortir de la routine. Que cela soit l'utilisation de sextoys, de la domination ou de l'adjonction d'un partenaire à un couple stable : les auteurs ne se sont pas fixé de limite. Les images et situations sont crues, mais quand même très belles. Comment pourrait-il en être autrement quand on sollicite Vatine, Vince, Pedrosa, Bertail ou Alfred. Avec une mention particulière aux deux dessinatrices, Capucine (qui proposait déjà régulièrement des pin-up sur son blog) et Virginie Augustin, parfaite dans ce récit d'amour lesbien.
« Premières fois », Delcourt, 14,95 €


27/11/2007

Fuites

b049c018f080219ed2cb5a097dfbbc4d.jpgSombre, très sombre le second tome de cette série écrite par Peyraud et dessinée par Alfred. Les vies des différents protagonistes de cette histoire de fuite comptent peu quand une impitoyable répression étatique est instaurée partout dans un pays imaginaire au bord d'une mer intérieure qui se vide inexorablement. Joseph, le héros, peintre maudit et torturé, décide de prendre la fuite tant que c'est possible. Il part avec sa fiancée Joliette. Mais dans sa tête, c'est la nuit d'amour qu'il vient de passer avec Vespérine qui le hante. Avec d'autres clandestins, il prend un bateau pour aller le plus loin possible sur l'eau. Ensuite, la fuite se fera à pied, à travers le désert des épaves, vastes étendues où des navires échoués finissent de rouiller, dernier souvenir d'une époque maritime prospère. Par ailleurs, Lazlo, un riche bourgeois, tente de sauver une jeune artiste, Edith, libertine enceinte d'un de ses multiples amants. Ces deux couples seront confrontés à la violence aveugle, typique de ses périodes troublées. L'armée d'un côté, les brigands de l'autre. Avec pour point commun des assassinats arbitraires qui réduiront considérablement le nombre de personnages de cette série passionnante.

"Le désespoir du singe", Delcourt, 12,90 €

06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Peyraud, Alfred, Delcourt