07/08/2015

BD : Le rock en famille de Jano et Baru

 

four roses, jano, baru, futuropolis

Dix ans que Jano n'avait pas publié de BD. Le créateur de Kébra, après quelques aventures en Afrique, semblait retiré des affaires. Heureusement Baru l'a sorti de sa retraite anticipée en lui écrivant un superbe scénario bourré de rock, de baston et d'ambiances américaines. Retour gagnant avec la rencontre de ces deux anciens, icônes de la BD rock des années 80. Tout commence par la découverte dans un grenier d'un vieil électrophone et de quelques 45 tours des années 50. Jérémie, alias King Automatic, musicien à ses heures perdues, va se lancer sur les traces de sa grand-mère, mystérieusement disparue au début des années 60. En fait, la jeune femme, mère de famille en mal de sensations, a craqué pour un de ces GI's venus libérer l'Europe. Elle a tout plaqué pour suivre Johnny Jano, chanteur de rockabilly de Louisiane. Avec une simple adresse découverte sur une vieille carte postale, Jérémie et son frère vont mener l'enquête et se découvrir une seconde famille, « The Four Roses ». Ces 70 pages, entre concerts rétro et plongée dans le bayou actuel sont un pur délice que l'on peut prolonger en écoutant un 45 tours offert dans la première édition de cet album qui passionnera les nostalgiques du rock simple et basique.

 

« The Four Roses », Futuropolis, 20 €

 

08:27 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : four roses, jano, baru, futuropolis

05/12/2013

BD : Adorables truands sous la plume de Baru

baru, folio, futuropolis

Un jeune Africain, virtuose du foot mais sans papiers, quelques truands sur le retour, une bande de « cailleras » de la banlieue et des Anciens combattants d'Algérie sont au générique de ce roman graphique de Baru. L'auteur de « La piscine de Micheville » nous ressert sa critique acerbe de notre société manquant de solidarité à la sauce « hommage au cinéma de Lautner et d'Audiard ». On ne peut qu'avoir de la sympathie pour les vieux truands rangés des affaires, paisible retraité en banlieue pavillonnaire ou garagiste faisant marcher son petit commerce. Avec ce dernier gros coup ils empochent le magot, mais aussi pas mal de soucis à cause de leurs jeunes associés. On apprécie le parfait enchaînement des complications et on se réjouit de la morale finale...

Cet album édité il y a trois ans chez Futuropolis, bénéficie d'une publication en poche dans la prestigieuse collection Folio qui sort également pour ces fêtes de fin d'année les deux premiers tomes de la saga africaine « Aya de Yapougon » de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie.

 

« Fais péter les basses, Bruno ! », Folio, 7,65 euros chaque volume


09:39 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : baru, folio, futuropolis

03/05/2013

BD : La Beauce brulante du "Canicule" de Vautrin et Baru

Vautrin, Baru, Canicule, casterman

Classique du roman noir, « Canicule » de Jean Vautrin est un texte lumineux sur le côté sombre de l'âme humaine. Rendu célèbre grâce à son adaptation au cinéma, le polar va gagner de nouveaux fans avec cette transcription ne BD par Baru. Dessinateur de la banlieue et des milieux ouvriers, Baru quitte son monde de prédilection pour la blondeur d'un été sur la Beauce. Au milieu des blés, dans un corps de ferme, l'arrivée d'un malfrat et de son butin va révolutionner la petite communauté. Le père sadique et autoritaire, l'oncle débile, la fille nymphomane, la mère aigrie : personne n'est normal. Chim, le gamin, battu, voit lui aussi l'arrivée du gangster américain comme une chance à ne pas rater. C'est noir, sans concession, vrai. Baru est fidèle à l'œuvre, éclaircissant ses couleurs directes pour mieux éblouir le lecteur.

« Canicule », Casterman, 18 €


08:36 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vautrin, baru, canicule, casterman

27/10/2010

Truands

Fais péter les basses.JPG

 

Un jeune Africain, virtuose du foot mais sans papiers, quelques truands sur le retour, une bande de « cailleras » de la banlieue et des Anciens combattants d'Algérie sont au générique de ce roman graphique de Baru. L'auteur de « La piscine de Micheville » nous ressert sa critique acerbe de notre société manquant de solidarité à la sauce « hommage au cinéma de Lautner et d'Audiard ». On ne peut qu'avoir de la sympathie pour les vieux truands rangés des affaires, paisible retraité en banlieue pavillonnaire ou garagiste faisant marcher son petit commerce. Avec ce dernier gros coup ils empochent le magot, mais aussi pas mal de soucis à cause de leurs jeunes associés. On apprécie le parfait enchaînement des complications et on se réjouit de la morale finale...

« Fais péter les basses Bruno ! », Futuropolis, 20 €

11:06 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : baru, futuropolis

08/07/2008

Noirceur provinciale

9247d680f11d23b76f54f0c53bde4c96.jpgPierre Pelot, auteur de polars enracinés dans la France profonde et Baru, dessinateur de cette même France provinciale et industrieuse, auraient pu se rencontrer dans ce gros bourg de l'Est servant de théâtre à « Pauvres zhéros ». Le roman, paru chez Rivages au début des années 80, est adapté par Baru dans cette nouvelle collection frisant l'excellence. Toute l'histoire tourne autour de l'hospice Saint-Maurice. Une institution servant d'orphelinat, d'hospice pour enfants handicapés mentaux et de mouroir pour vieillards. Au cours d'une sortie à la campagne, la jeune fille chargée de surveiller des enfants attardés mentalement, constate que l'un d'entre eux manque à l'appel. Branle-bas de combat pour tenter de le retrouver. Ce petit faits divers est l'occasion pour les auteurs de passer en revue une bonne partie de la population du village. Du maire, notable intouchable utilisant sa fonction pour cacher ses multiples exactions, au journaliste local, obligé de taire ces scandales pourtant évidents. Et puis les vrais personnages comme Anastase, toujours à l'affût pour mettre en place une petite combine ou Manucci, un ancien pensionnaire de Saint-Maurice bien décidé de se venger des vexations subies dans son enfance.
« Pauvres zhéros », Casterman/Rivages, 15,95 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Baru, Pellot, Casterman, Rivages