14/07/2015

BD : "Ab Irato", l'immortalité à portée de vaccin

 

ab irato, labrosse, québec, vents d'oeust

Chaque année, notre espérance de vie moyenne s'allonge. Devenir centenaire n'est plus exceptionnel. La difficulté c'est de conserver une bonne santé. Dans cette série de science-fiction écrite et dessinée par Thierry Labrosse, une entreprise pharmaceutique a commercialisé un vaccin de rajeunissement. Cher, rare, il n'est pas à la portée de tout le monde. Une infime minorité peut envisager cette quasi immortalité en échange d'une fortune. L'action se déroule en 2111 à Montréal (Labrosse est Québécois) et montre un pays en pleine révolte. La pollution, le réchauffement climatique, transforment la cité en grand marécage. Les pauvres meurent, les riches prospèrent. Riel, le jeune héros, tente de trouver un avenir meilleur mais se retrouve vite au centre d'un complot mené par des rebelles. Action, fantastique, romance : ce troisième et dernier tome d'une série ambitieuse, malgré ses 56 pages, semble trop court. Mais au final cette première BD de Labrosse en solo est une belle réussite.

 

« Ab Irato » (tome 3), Vents d'Ouest, 14,50 €

 

15/07/2010

Montréal, Venise futuriste du Québec

 

Ab Irato 1.jpg

Thierry Labrosse a un incroyable coup de crayon. Il dessine les femmes et la jeunesse avec une aisance qui doit déprimer tous les tâcherons de la BD réaliste (et il y en a beaucoup plus qu'on ne croit...). Il s'était fait remarquer en imaginant les courbes affolantes de Moréa, héroïne issue de l'imagination d'Arleston et de Latil. Cette fois son héros, Riel, est un jeune homme, un rural ayant décidé de tenter sa ville à la grande ville : Montréal au Québec. Mais Labrosse n'a pas abandonné son genre de prédilection, la SF, et le Québec qu'il décrit est celui du futur. La ville, en grande partie inondée, est en pleine révolution. Des insurgés qui veulent que les nouveaux médicaments soient disponibles pour tous et pas seulement pour une petite élite de millionnaires. Riel se retrouve au centre d'émeutes meurtrières, découvrant un monde dur mais également l'amour en la personne de la belle Nève. Une série graphiquement parfaite.

« Ab Irato » (tome 1), Vents d'Ouest, 13 €