10/12/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : L'envol du comique


Le pilote d'un avion de la compagnie aérienne indonésienne Lion Air a fait les frais de son humour un peu graveleux. Au départ d'un vol vers Bali, il s'excuse du retard et en guise de dédommagement "offre" aux passagers "une hôtesse de l'air divorcée". Pour encore plus de réalisme, il diffuse des gémissements douteux en provenance du cockpit dans la salle des passagers.
Mauvaise blague qui a conduit la compagnie à suspendre le pilote après les plaintes des passagers. Outre le manque de respect au personnel navigant, plusieurs clients n'ont pas caché leur angoisse à propos de la santé mentale du commandant de bord. D'autant qu'en plein vol, il a également souhaité un bon anniversaire à un membre du personnel. Pilote ou ambianceur ?
La compagnie asiatique n'en est pas à un scandale près. En 2014, son PDG s'attire les foudres des organisations féministes quand il dévoile les nouveaux uniformes des hôtesses. Le moins que l'on puisse dire, c'est que leurs tenues ne les auraient pas entravées. La jupe, ultracourte, couvrait le moins de jambes possible. Et si par malheur elles devaient se pencher, les passagers placés derrière elles jouiraient d'une vue capable de les propulser au 7e ciel sans l'aide du moindre pilote amateur de blagues douteuses. Les hôtesses ont refusé de travailler si court vêtues, mais Lion Air s'est payé, à moindre frais, un joli coup de pub.
La récente péripétie en vol confirme, voire amplifie, une réputation sulfureuse qui, n'en doutons pas, attirera des clients qui fantasment encore sur ce "corps" de métier si particulier.

09:06 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : air lion, hôtesse, pilote