15/07/2017

BD : Les survivants rentrent à bon port

 

Fin de galère pour les survivants du vaisseau spatial échoué sur une planète inconnue et dangereuse, où des anomalies quantiques leur font faire des bonds dans le futur. Après quatre tomes bourrés de péripéties et de rencontres avec des races extraterrestres toutes plus étonnantes les unes que les autres, la grande spécialité de Léo le scénariste et dessinateur des Mondes d’Aldébaran, ils voient enfin le bout du tunnel avec l’arrivée de Sven, le compagnon de Kim Keller. Il explique le rôle de la mantrisse de cette planète et les ramène à Aldebaran. Là, après un temps pour réapprendre à vivre sans avoir peur au quotidien, Manon, le personnage clé de « Survivants », devrait rencontrer Kim. Mais ce sera pour le prochain cycle. Peut-être le dernier pour l’auteur brésilien âgé de 73 ans.
➤ « Survivants » (tome 5/5), Dargaud, 11,99 €

09:50 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : léo, aldebaran, survivants, dargaud

05/12/2015

BD : Terminus à Antarès

 

Avouons-le : c'est toujours avec une certaine appréhension que l'on débute la lecture d'un album censé clore un cycle des Mondes d'Aldebaran de Léo. Ce sixième épisode d'Antarès, paru fin août, met un point final aux tribulations de Kim et ses amis sur cette planète. Avant le résumé des titres précédents, l'éditeur a eu la bonne idée de raconter en quatre pages illustrées « Les voyages de Kim ». Une façon de remettre le lecteur dans le bain avant cet ultime galop à la surface d'Antarès. Kim et Alexandra disparaissent dans une navette fantôme. Elles retrouvent la petite fille de Kim et la sœur de Zao. Le contact avec les extraterrestres a enfin lieu. Mais ces derniers sont excessivement prudents. Si l'intrigue donne quelques réponses, on sent que l'auteur a surtout ménagé le suspense pour la suite, le cycle 4, certainement sur Aldebaran. Kim a un nouvel amour, sa fille va rejoindre son père, Mai Lan tombe dans les bras de Marc... Les romances se succèdent et donnent du piment à une série digne des meilleurs feuilletons. On apprécie à ce titre l'arrivée d'une nouvelle forte tête, une certaine Darlène au caractère bien trempé.

 

« Antarès » (tome 6), Dargaud, 11,99 €
 

28/10/2014

BD : Survie dans le temps

 

betelgeuse, aldebaran, léo, survivants, dargaud

Au fil des ans, avec une régularité exemplaire, Léo continue de bâtir ses mondes imaginaires. Après Aldebaran, Bételgeuse et Antarès (15 albums au total), il a lancé un groupe de survivants dans l'exploration d'une planète sans nom mais tout aussi surprenante que les précédentes. L'originalité de cette nouvelle saison des Mondes d'Aldebaran réside dans les anomalies quantiques frappant régulièrement certains secteurs de la planète. Le petit groupe de réfugiés, 12 jeunes gens présentés dans les pages de garde, en a fait les frais. Quatre d'entre eux ont mystérieusement disparu à la fin du second tome. Cet épisode trois débute par leur réapparition, totalement inchangés, mais cinq années plus tard. Toute la trame de l'album réside dans la difficile cohabitation entre ces deux couples qui ont fait un saut dans le temps en une journée et le reste du groupe qui survit sur la planète depuis de longues années. Le côté SF est renforcé avec la participation à l'exploration de la planète des holorans, des félins à l'aspect humanoïde. Comme toujours avec les BD de Léo, on se retrouve à la fin avec plus d'interrogations qu'au début. Mais c'est bien le signe qu'il maîtrise parfaitement ces univers et la forme du feuilleton.

 

« Survivants, anomalies quantiques » (tome 3), Dargaud, 11,99 €

 

06/12/2011

Mystère sur Antarès : les voyages merveilleux de Léo

 

Léo, Antarès, Kim, Bételgeuse, Aldebaran, Dargaud

Rien de tel qu'un album de Léo pour se dépayser. Antarès, par exemple, vous offre une flore et une faune étonnante. Dangereuse aussi. Kim et ses amis, en cherchant à rejoindre la base principale de la nouvelle colonie vont l'apprendre à leurs dépens. Une panne mécanique va les immobiliser au bord d'une rivière. Ils trouvent refuge dans des grottes, mais sont attaqués par d'énormes limaces suceuses de sang. Ensuite, en tentant de chasser des antilopes hérissées de piques, ils se font attaquer par des sortes de sacs volants à la digestion très efficace. « Cette planète est un vrai cauchemar » se lamente une militaire à bout de nerfs. Le lecteur, lui, y trouve son compte, sans cesse étonné par les créatures sorties de l'imagination de Léo, un très grand de la BD d'anticipation.

 

« Antarès » (tome 4), Dargaud, 11,55 €


 

31/07/2009

Voyage vers Antarès

Antares 2.jpgLe deuxième tome du cycle Antarès de Léo est paru en février dernier. Je ne sais pourquoi, il est resté longtemps dans un coin, sans que je n'y touche. D'habitude, je me précipite sur les albums des Mondes d'aldébaran tant l'univers de cet auteur présilien me passionne. Le redécouvrant presque, je me lance dans la lecture. Et lespremières pages me déçoivent. Kim, en compagnie de sa fille, est dans un vaisseau qui part coloniser Antarès. Des pages oppressantes, en huis clos, où les voyageurs appartiennent à une secte très stricte sur les apparences vestimentaires. Bref, je met du temps à accrocher. Comme d'habitude, l'émerveillement intervient quand Kim touche le sol de cette planète inconnue. Et que les animaux et plantes locaux font leur apparition. Fleurs géantes, panthères à 6 pattes, dragon volant, gros concombres de mer affamés : on n'est pas déçu. D'autant que Kim , en compagnie d'un petit groupe de rescapés, se retrouve isolée au coeur de la planète. Des milliers de kilomètres les séparent du camp de base. Des milliers de dangers aussi... Mais ce sera pour le prochain album. Le cycle est prévu en cinq tomes. Cela fera un total de 15 titres. Une oeuvre foisonnante qui remporte un succès mérité.
« Antarès » (2), Dargaud, 10,40 €

06:38 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : léo, antarès, aldebaran, dargaud