20/06/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Paris est définitivement trop loin de la province

paris,amazon,scooter,vélibIl se passe beaucoup de choses à Paris. Un Parisien reste un urbain comme un autre qui a cependant droit à beaucoup plus d'égards que les simples provinciaux. Paris, ville culture, ses centaines de librairies. Toutes les nouveautés sont disponibles, ce qui n'est pas le cas par chez nous où certains livres trop "pointus" ne franchissent pas le périphérique.

Pourquoi alors proposer à Paris le service de livraison Amazon en une heure ? Le Parisien est-il si fainéant pour ne plus se déplacer ? Car le géant de la distribution en ligne, en plus des bouquins, propose de l'alimentaire et du frais. Bref, avec un peu de wifi et un compte en banque bien approvisionné, on peut rester cloîtré chez soi sans manquer de quoi que ce soit. D'un autre côté, si les Parisiens ne sortent plus, la ville n'en sera que plus agréable pour les touristes.

Toujours à Paris, un nouveau moyen de locomotion va tenter de s'imposer : le scooter électrique en libre-service. Comme les Vélib, sans l'exercice physique. Idéal pour les dépressifs suicidaires prêts à affronter les hordes de 4 x 4 composant l'essentiel du trafic. Le scooter à Paris, en été ça passe. Mais cet hiver, qui osera monter sur des engins ouverts à la pluie et au froid.

Avec un peu de chance, quand ils seront délaissés par les Parisiens, ces engins seront rapatriés chez nous, dans ces villes du Sud qui bénéficient de 300 jours d'ensoleillement par an. Car nous, on n'habite pas à la capitale, mais on est bronzé toute l'année et naturellement.

07:12 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paris, amazon, scooter, vélib

10/05/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : L'édition massacrée

ebook, édition, amazon

Le magazine Lire, le mois dernier, consacrait son dossier à cette interrogation qui trotte dans la tête de milliers de Français "Comment se faire éditer ?". Un chapitre était consacré à l'auto-édition et au phénomène des ebooks. Si la première solution, classique mais coûteuse, n'est pas à la portée de toutes les bourses, publier un ebook sur le net se révèle par contre d'une facilité déconcertante. Même un enfant de 5 ans y arriverait. À la différence qu'un gamin, souvent, fera mieux que les centaines d'ouvrages dénués de la moindre qualité littéraire et pourtant proposés à la vente, notamment sur Amazon.

Quelques sites ont sélectionné le pire du pire. Tout en étant persuadé que ces nouveaux auteurs peuvent encore se dépasser dans la nullité. L'horreur débute toujours par le titre et la couverture. Pas besoin de dépenser 0,99 euros (achat ou location). Un seul coup d'œil sur l'affreuse photo suffit pour se rendre compte que la littérature n'y gagnera rien. Parmi les bizarreries glanées ici et là, n'allez pas croire que le livre intitulé "RJ45" vous permettra de découvrir toutes les utilisations de la prise éthernet du même nom. L'auteur (un ancien informaticien) présente son ebook comme un polar où "suspense et rebondissements sont mêlés à une bonne dose d'humour".

Mais le pompon est décerné à un auteur qui au moins annonce la couleur. Au-dessus d'une main s'apprêtant à ramasser une poignée de billets, le titre est sans équivoque "Si vous empruntez ce livre... je gagnerai peut-être dix centimes d'euro".

09:18 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ebook, édition, amazon

04/12/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Colis cadeaux

amazon, colis, gratuit, escroc, poste, ain

Depuis quelques années, les achats de fin d'année passent de plus en plus par internet. Le père Noël ne circule plus en traîneau tiré par des rennes mais en fourgonnette jaune siglée La Poste. Mais il y a cadeau et cadeau.

Christiane et Roger Belouzard, couple de retraités de l'Ain, sont désespérés. Depuis deux mois, quelqu'un usurpe leur identité sur le net. Sa spécialité : commander des biens par correspondance. Ainsi chaque jour, des dizaines de colis sont livrés chez Christiane et Roger. Livres, machine à laver, box internet, vêtements... Systématiquement, il faut régler la facture à la livraison. Pas fous, ils refusent les colis. Donc pas de dégâts côté finances. Mais ce harcèlement commence à leur porter sur les nerfs. D'autant que leur mystérieux ennemi s'amuse également à mettre en vente sur leboncoin leur voiture et même leur maison pour un prix très intéressant, ce qui a déclenché des dizaines d'appels et même de visites... Ces deux-là ont déjà déposé 15 plaintes, nous raconte l'édition de l'Ain du Progrès. Ils ne sont pas prêts de commander quoi que ce soit par internet. De toute manière, ils n'ont pas d'abonnement...

Plus chanceux cet étudiant britannique. Il a reçu 46 paquets en provenance d'Amazon : ordinateurs, tablettes, téléviseur 3D, bibliothèque et même un radiateur. Le géant de la vente en ligne a reconnu son erreur (mauvaise adresse de retour pour des commandes renvoyées en temps et en heure) et a permis au jeune homme de conserver les produits. De tels cadeaux de Noël, même un mois à l'avance, cela ne se refuse pas !

19/12/2013

De choses et d'autres : Drones contre cigognes et catapultes

La guerre est déclarée dans le secteur de la livraison à domicile. La faute à Amazon qui lance on ne peut plus sérieusement un tout nouveau service à base de drones. Vous commandez votre livre ou votre CD en ligne, un drone décolle et vous livre le colis sur votre pas de porte grâce aux miracles de la géolocalisation.


Amazon teste la livraison de paquets par des... par lemondefr

Bon, ça, c'est la théorie. En pratique il n'est pas encore venu le temps où des milliers de drones sillonneront le ciel des USA ou de France. Par contre la Poste prend les devants et offre à tous ses facteurs des leçons de tir. Objectif : dégommer les drones ni vu ni connu avant qu'ils n'arrivent à destination.

Un système qui a donné des idées à quelques librairies indépendantes françaises qui, si elles n'ont pas la puissance technologique d'Amazon, ne manquent pas d'idées. En Alsace, plusieurs d'entre elles vont dresser des cigognes pour assurer les livraisons. Les volatiles seront équipés d'une puce qui leur permettra de géolocaliser le smarphone du client afin de lui remettre son colis au plus vite.

En Angleterre, la livraison se fera par hiboux, en référence aux aventures du jeune Harry Potter.

La palme de la créativité revient à la librairie Delvaux, située à Provins. Dans un petit film mis en ligne sur son site, le libraire démontre toute l'efficacité de la livraison... par catapulte. Pourtant on n'est pas au mois d'avril. Tiens, en voilà une nouvelle idée : livrer grâce à des poissons sur les îles isolées.