25/05/2012

Tous azimutés dans le monde imaginé par Lupano et Andréae

Wilfrid Lupano, Andréae, Vents d'Ouest, Azimut

Jean-Baptiste Andréae est un formidable dessinateur à l'imaginaire foisonnant. Si vous en doutez, plongez dans le premier tome de cet « Azimut », une série poético-merveilleuse écrite par Wilfrid Lupano. « Les aventuriers du temps perdu » se déroule dans un royaume où les lapins font de l'avion-stop, les oiseaux pondent des œufs métalliques et le roi est sous le charme de Manie, une ravissante jeune femme très attirée, elle, par l'argent. Un peintre, qui a croisé la route de Manie, va tout faire pour la retrouver. Il arrivera au bon moment, quand les juges suprêmes décident de condamner l'intrigante suspectée d'avoir dérobé le pôle Nord. Elle s'éclipsera en ôtant sa vaste robe (strip-tease gratuit où Andréae démontre sa parfaite maîtrise de l'anatomie féminine) pour la transformer en montgolfière. Avec une trouvaille par case, cette BD fait furieusement penser au monde de Lewis Caroll, avec une pointe de Moëbius dans le graphisme. A lire en se détachant de toute contingence matérielle et loin des réalités de la vie réelle, triste et grise.

« Azimut » (tome 1), Vents d'Ouest, 13,90 €


23/01/2009

Maladie mortelle

Confrérie du crabe 2.jpg


La confrérie du crabe est une parabole très poétique sur la maladie. Ce crabe, on devine qui il est exactement. Il grignote de l'intérieur cinq enfants qui se sont connus dans un hôpital. Cinq gamins qui veulent croire à leur guérison. Mais qui dans le premier tome se retrouvaient dans un étrange lieu, poursuivi par un vampire affamé, peu de temps après une opération chirurgicale délicate. Dans ce second tome, ils se réveillent dans une cellule, prisonnier d'un savant fou, réincarnation de Frankenstein. Il vient de donner la vie à une créature, petite fille curieuse persuadée que les garçons sont ses frères. L'arrivée de Dracula réclamant ses proies échappées, va provoquer un bouleversement des choses à priori inéluctables. Cette histoire de Mathieu Gallié dénote par son côté fantastique et poétique. Il rend hommage aux grandes peurs de l'Humanité. Andreae, le dessinateur, fait exploser son talent dans ces planches en couleurs directes.
« La confrérie du crabe » (tome 2), Delcourt, 12,90 €


06:32 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gallié, andreae, delcourt