23/01/2017

BD : Capricorne quitte notre univers

capricorne,andreas,lombard

La série a failli ne pas avoir de fin. Face à une baisse des ventes, Capricorne d’Andréas a été condamné par son éditeur à quatre titres de la conclusion. Une mobilisation des fans sur internet a permis de la relancer et le dessinateur de Rork a pu boucler cette histoire de mondes parallèles et de double vie. Le 20e et dernier volume ne peut pas se lire seul. Par contre pour le passionné qui a suivi l’errance du héros dans différents mondes aux buttes avec des cubes numériques, cavaliers et autres entités masquées, ces 46 pages donnent quantité de réponses. Et des passerelles vers l’autre série, plus ancienne qu’est Rork. Un peu comme si on regardait la dernière saison de Lost sans avoir suivi les vies des protagonistes dans les 70 précédents épisodes. Reste le dessin. A savourer sans modération. Andréas est un maître. Comme le titre de cet album…

➤ « Capricorne » (tome 20), Le Lombard, 12 € 

 

09:51 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : capricorne, andreas, lombard, rork

01/03/2011

New York en puzzle

Andreas, capricorne, lombard

Capricorne est enfin de retour à New York. Le feuilleton fantastico-ésotérique d'Andréas semble entrer dans sa dernière ligne droite. Ce dessinateur qui n'a eu de cesse de casser tous les codes de mises en page au cours de sa carrière s'en donne une nouvelle fois à cœur joie. Car le New York actuel n'a rien à voir avec celui qu'il a quitté. Sur chaque gratte-ciels, il manque plusieurs étages. Disparus dans une autre dimension. Les sommets des immeubles semblent flotter au dessus des fondations. Le récit se déroule dans les deux dimensions. Capricorne est dans le New York noir, le Passager dans le rouge. Pour faire fusionner les deux entités, Capricorne va faire appel à des spirites. Cette série fleuve et passionnante est un bonheur pour les esthètes.

Problème, Le Lombard aurait décidé de ne pas publier les cinq derniers albums. Andreas chercherait une solution de repli. Delcourt a déjà décliné l'offre. 

« Capricorne » (tome 15), Le Lombard, 11,95 €

10:15 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : andreas, capricorne, lombard

07/01/2010

Capricorne à vif

Capricorne 14.jpgLa saga de Capricorne s'étoffe de nouveaux personnages. Andréas, au bout de 14 épisodes, s'amuse toujours à compliquer l'intrigue tout en distillant au lecteur fidèle quelques clés permettant au final de relier tous les fils entre eux. Capricorne embarque sur un cargo. Il veut rejoindre New York. Mais en pleine traversée, il découvre que l'équipage et les autres passagers ne sont que des illusions. Des rêves provoqués par une entité extraterrestre qui l'opère, à vif, dans les cales du bateau. Une opération pour sauver Capricorne. Il deviendra l'allié de ce qui fut le docteur Cortex dans son combat contre le Passager. Ces 44 pages sont comme d'habitude une démonstration de l'incroyable talent du dessinateur. Cette fois il apprivoise les hachures. Un choc graphique sombre et superbe.

« Capricorne » (tome 14), Le Lombard, 10,40 €

06:34 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : andreas, capricorne, lombard

07/01/2009

REVE EN CAGE

Capricorne 13.jpg


Si certains dessinateurs ont la fâcheuse tendance de se reposer sur leurs lauriers et de ne plus quitter un style dès que le succès est au rendez-vous, d'autres ne peuvent s'empêcher de s'imposer des contraintes pour tenter d'améliorer leur créativité. Le maître absolu de ce style de travail est Andréas. Le créateur de Rork a tout tenté en matière de narration et de mise en page. Enfin presque car à chaque album, il trouve une nouveauté à expérimenter. Le 13e tome de la série Capricorne ne déroge pas à la règle. Chaque planche est découpée en un damier de 20 carrés égaux séparés dans d'épais filets noirs. Le héros a ainsi l'impression de se retrouver derrière les grilles d'une cage. Cet exercice de style sur l'enfermement revisite la série fantastique. L'intrigue n'avance guère, mais le résultat, virtuose et beau, se laisse admirer.
"Capricorne" (tome 13), Le Lombard, 10,40 euros


06:07 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : andréas, lombard

09/11/2007

Andréas lave plus blanc

b709b3c4c2fbc939f151f80bbb49f103.jpgCertains auteurs de BD sont en perpétuelle recherche. Andréas, dans cet exercice périlleux n'est pas le dernier. Changement de format, cadrages invraissemblables, mise en page éclatée : il a dès ses débuts dans les pages du très conventionnel hebdo Tintin, tenté des expériences novatrices et dérangeantes. Dans sa série Capricorne, il vient de franchir un cran suplémentaire avec un 12e titre entièrement muet et se passant dans la eige. Ce qui explique cette couverture totalement immaculée. J'magine la tête des membres des équipes marketing du Lombard quand ils ont découvert le concept... Une couverture bizarre pour une histoire qui ne l'est pas moins. Capricorne erre dans ces étendues froides et blanches. Rencontre une sorte de tribus vivant dans des tentes multicolores. Participe à un combat, découvre des explosifs, sauve la tribu... Sans texte, cette BD oblige le lecteur à plonger dans le dessin, découvrant des détails, astuces et prouesses graphiques qu'en temps normal il n'aurait pas remarqué. Personnellement j'adore. Mais Andréas a toujours été un de mes auteurs préférés. Certainement car il a été le premier à me démontrer que la BD pouvait être un art complet, tant au niveau graphique que de narration.
"Capricorne", tome 12, d'Andréas, Le Lombard, 9,80 €

06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Andréas, Lombard